Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 06:21

Eric Sprott : "Les investisseurs doivent se préparer à de violents chocs mondiaux"

Posted: 28 Apr 2012 05:09 AM PDT

 

eric-sprott.jpg
Hier, le milliardaire Eric Sprott s'est exprimé sur King World News à propos de l'évolution de la crise mondiale. Il constate que les Européens ont maintenant perdu confiance dans le système bancaire et les gouvernements. Sprott, qui est président de Sprott Asset Management, a également averti que l'économie mondiale prend une nouvelle tournure et que les investisseurs doivent être préparés. 
Voici l'analyse de Sprott de cette situation: 
"La chaîne de Ponzi du monde financier se poursuit. Mois après mois, de nouvelles techniques tentent d'empêcher les dominos de tomber. Nous constatons que les gens font une chose logique : ils retirent l'argent du système bancaire. "

 

La BCE se débat pour éviter les faillites bancaires

Le meilleur exemple, récemment, c'est l'Espagne, où 65 milliards de dollars ont été retiré des banques au cours du mois dernier
C'est pourquoi nous avons dû avoir un LTRO (prêt à long terme de la BCE), qui a fourni des milliards aux banques européennes car les gens vident leurs comptes bancaires
Les banques ne peuvent pas financer les retraits de dépôts et doivent donc emprunter auprès de la BCE.
Les citoyens européens ont perdu confiance envers le système bancaire et les gouvernements... 
"Rien ne s'est amélioré. Les indices de confiance et le PMI (indicateur de l'activité dans le secteur manufacturier) en Europe sont faibles. Je ne pense pas que cela pourra être résolu en continuant à imprimer de l'argent. Il n'y a aucun doute dans mon esprit que la plupart des pays ne peuvent pas rembourser leurs dettes."
_______________________

Par Menthalo – Schisme de Swift & Swing$

871a.jpg?w=645
La Society for Worlwide Interbank Financial Telecommunication a été créée en Belgique en 1973, quelques heures avant l’aube de l’informatique communicante. Ce service visait à permettre des communications efficaces de banque à banque, du clearing avant la lettre.
Soutenue par 239 banques dans 15 pays, SWIFT offre alors un langage commun pour les transactions financières internationales. Le système sera opérationnel en 1977 et regroupera alors 518 banques dans 22 pays.
Le 23 juin 2006, un scandale éclate quand le New York Time révèle que la CIA exploite les données de SWIFT pour surveiller les transactions financières internationales. Cette surveillance a commencé après le 11 septembre 2001, sous le fallacieux prétexte de traquer le financement du terrorisme international.
Comme chacun le sait ici, les attentats du 11 septembre ont été fabriqués de toutes pièces par une importante faction de l’oligarchie, regroupant le lobby militaro-industriel, le Cartel des pétroles, le Cartel bancaire anglo-américain, le cartel de la drogue et la droite israélienne.
Les objectifs de ces attentats étaient multiples. Ils ont été le prétexte pour envahir l’Afghanistan, clé géostratégique de la région, et mettre la main sur l’Irak et ses réserves pétrolières.
Ils ont permis de mettre en place au niveau national et international des mesures de contrôle des populations et des flux de capitaux.
Les Banques Centrales belges, suisses et néerlandaises ont reconnu qu’elles étaient informées de la main mise de la CIA sur les données financières de SWIFT dés l’été 2002.
En juillet 2006, le Parlement Européen adopte une résolution pour rappeler que le contrôle des données financières doit se faire dans un cadre légal. SWIFT ouvre alors un centre sécurisé en Suisse pour se mettre hors de portée des diktats de la commission européenne, inféodée à Washington.
Un premier accord  SWIFT est proposé par le Conseil des Ministres européens en 2009, une sorte de traité de soumission autorisant le contrôle de toutes les transactions financières européennes par les Etats-Unis. Cet accord SWIFT I va être rejeté par le Parlement Européen. Les Etats-Unis vont mettre tout leur poids pour forcer un accord très légèrement différent, SWIFT II, qui va être voté le 8 juillet 2010 et entre en vigueur le 1er août.
La défense de l’Empire passe par la défense de sa monnaie. Le terrorisme international est essentiellement monétaire. 
Saddam Hussein avait annoncé qu’il vendrait son pétrole en Euro, Yen ou Yuan. Il a été anéanti. L’Iran vendant son pétrole dans une autre monnaie que le dollar est aujourd’hui l’ennemi public n°1 de l’Empire.

Depuis les accords conclus par Kissinger en 1973, l’OPEP s’est engagé à facturer son pétrole en $, à travers des banques de la City de Londres et à en investir une partie en Obligations du Trésor américain. Les Etats-Unis, grâce à cet accord, peuvent financer leur déficit et leur armée qui impose les règles de l’Empire à ses vassaux.

2011-defense.jpg?w=645

 

 

Guerre monétaire  Etats-Unis / Iran / Chine
Le terrorisme iranien, qui n’a strictement rien à voir avec le nucléaire et encore moins avec la survie d’Israël, est strictement monétaire. Le terme “terroriste” est évidemment utilisé par les légions de défenseurs du roi Dollar. Pour les autres, l’Iran refuse de faire sa soumission à la dictature financière américaine et ne veut pas vendre les richesses de son sous-sol contre de la monnaie de singe.
Les Etats-Unis ont menacé de sanctions économiques et financières, et notamment de les exclure de SWIFT, toutes les personnes physiques ou morales commerçant avec l’Iran. Cela a amené l’Inde et dernièrement la Chine à troquer de l’Or contre du gaz et du pétrole. Le bloc des BRIC s’est réuni à New Dehli et l’un des sujets abordés était la colère contre les Etats-Unis, utilisant SWIFT comme arme de guerre financière.
Différentes sources annoncent que la Chine s’apprêterait à lancer un système de communication interbancaire concurrent de SWIFT de façon imminente. Nous savons que ce système parallèle chinois a été conçu il y a plusieurs années: on en parlait déjà fin 2009, il a été testé le mois dernier et il est immédiatement opérationnel.
A cette même réunion de New Dehli, les BRICA ont annoncé leur intention de mettre en place une Banque Mondiale, concurrente de la World Bank, pour aider au financement des projets dans les pays émergents ou en voie de développement. On sait que la Chine a déjà supplanté la WB et le FMI en Amérique latine, ces derniers ayant la fâcheuse habitude d’imposer leur vision politique et économique, tout en cherchant à favoriser les visées expansionnistes des Trusts américains.

Ultimatum du 28 juin

L’ultimatum des Etats-Unis aux clients de l’Iran expirera le 28 juin prochain, dans exactement deux mois. Les BRICAAD vont-ils lancer leur SWIFT bis pour se libérer du joug que cherche à imposer l’Amérique ?
Le cas échéant, le Dollar s’effondrerait rapidement vers le bas de son canal vers 72-73 $ et l’Or s’envolerait rapidement vers ses plus hauts.
Les Etats-Unis, conscients de la bévue de cet ultimatum, ont essayé dans un premier temps, de tempérer leur position, exemptant le Japon et 10 pays européens de ces menaces, puis dans un deuxième temps, des contacts discrets ont été pris avec les principaux clients de l’Iran, l’Inde, la Chine et la Corée du Sud, en disant qu’une baisse des importations  permettrait d’éviter ces sanctions tout en préservant la face des uns et des autres. On évoque que les Etats-Unis se satisferaient d’une baisse limitée à 15%. Hilary Clinton leur donnerait alors un délai supplémentaire de 180 jours sans sanction.
Cet ultimatum et le délai supplémentaire de 180 jours relèvent d’un langage guerrier. Il est difficile de ne pas faire le parallèle avec les itératives menaces d’Israël d’une frappe militaire préventive pour annihiler leurs usines de traitement de l’uranium. Il y a un lien évident et le timing est le même.
Les chiens de garde de l’empire aboient, la caravane des BRIC passera t’elle sans qu’on entende tonner le canon ?
Le Dollar n’a jamais été si proche d’être relégué dans l’ombre après 41 années de règne incontesté de monnaie internationale purement fiduciaire. Il est également intéressant de noter que nos sources évoquent le départ de l’envolée de l’or pour fin juin. L’envolée de l’or est toujours quantifiée en USD; l’affaiblissement du Dollar serait-il donc programmé à cette date ? Pure supposition.

La Chine ne devait elle pas lancer un marché international de l’or physique concurrençant le Comex également à cette date ? D’ici là, le Dollar devrait nous jouer le chant du cygne, lorsque les marchés accuseront une forte chute, probablement le mois prochain

 
63 Comments

Publié par liesiletter le 28 avril 2012 dans Non classé

 

Le FMI peine à cacher son inquiétude pour l’Europe

avatar25.jpg?w=645Les têtes pensantes du FMI commencent à seriner qu’il faut envisager un « pare-feu » bien plus consistant dans la perspective de difficultés à venir d’Europe. Il est dont important d’accroître la capacité de prêter du FMI pour éteindre d’autres incendies en provenance des économies européennes.

C. Lagarde se réjouit en passant des promesses faites par les membres du FMI d’apporter 430 milliards de dollars supplémentaires à l’institution supranationale. Objectif : constituer une puissance de feu de 925 milliards de dollars contre la crise… monétaire et de la dette des Etats ! On anticipe déjà les faiblesses des fonds de secours créés par les Européens…

Parmi les Etats qui doivent apporter des contributions importantes, on signale quelques Etats européens et le Japon (60 milliards de dollars). Or le Japon est dans une situation jugée déjà comme « une économie à problème » (voir notre article précédent).

Cela dit, les responsables des Etats (pays émergents et Canada entre autres) qui contribuent à ce pare-feu du FMI exigent que l’argent prêté aux Etats européens soit assorti de conditions et surtout d’un vote des pays non-européens. Il n’est plus question de donner un chèque en blanc ! D’aucuns doutent cependant que ces exigences soient confirmées dans le temps.

 
41 Comments

Publié par liesiletter le 28 avril 2012 dans Non classé

 

La banque centrale du Japon est sous pression pour assouplir encore sa politique monétaire

avatar30.jpg?w=645Le gouvernement japonais est toujours en lutte contre la déflation, un mal qui sévit depuis les années 90, marquées par le début d’une chute vertigineuse des marchés financiers nippons. Les pressions sont importantes de la part des financiers pour obtenir toujours plus de mesures d’assouplissement des autorités monétaires nationales. Finalement, que ce soit aux Etats-Unis, en Europe ou au Japon, les autorités ne savent plus que faire !

boj.jpg?w=645Au Japon il y a deux problèmes : une déflation lancinante et des difficultés liées au ralentissement économique extérieur. A cela se sont ajoutées toutes les conséquences liées au drame du séisme du 11 mars 2011 et à ses nombreuses répercussions sur l’appareil industriel et la consommation. Sur ce point, il est bien certain que la vérité n’est pas dite, ni les véritables conséquences anticipées par les « marchés ». En outre, il existe un problème sur lequel on interdit de parler: le Japon s’enfonce inexorablement dans l’eau !

Une sommité sur le nucléaire français avec laquelle nous sommes en contact depuis de nombreuses années, a dès le début confié que c’était « au moins tout aussi grave que Tchernobyl ».

Dans un tel contexte, le gouvernement japonais est comme F. Hollande dans l’actuelle campagne électorale française : il espère que les pays émergents vont tirer la croissance. Les anticipations ou prévisions du candidat socialiste sont le fruit d’experts déconnectés du monde REEL. Comme l’ont écrit certains auteurs de commentaires sur ce blog, nous avons le choix entre la peste et le choléra : deux serviteurs de la Babel mondialiste.

L’espoir fait vivre, comme on dit,  jusqu’au moment où la réalité fait déchanter.

 
57 Comments

Publié par liesiletter le 27 avril 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 27 avril 2012 et SCENARIO FICTION

trader25.jpg?w=645Il vaut mieux que Crédit Agricole termine la semaine au-dessus de 3.7 euros.

Les points de résistance proposés hier ont encore bien fonctionné.
Pour rappel, nous avions proposé une résistance à 3200-3210 points sur le Future CAC 40, le plus haut de la journée était à  3203.5. Pour l’indice CAC 40, la résistance à surveiller était à 3260 points, le plus haut atteint était pratiquement à 3257 points.

L’indice E-mini SP 500 reste toujours en forme après avoir franchi les 1380 puis 1390 points. Il nargue l’Europe et se rapproche de la résistance importante des 1410 points. Pour poursuivre la hausse il faudra franchir les 1425 points environ. Surveillons le point pivot des 1390 points.

A ce rythme, on pourrait croire que ce système peut tenir encore plusieurs années. En 2008, on aurait pu se dire c’est fini… Aujourd’hui nous sommes pratiquement mi 2012. Les imprimantes ont bien chauffé.

singessagesse.jpg?w=645

Interrogez votre entourage et vous écouterez les réponses : “tout va bien, je ne ressens pas vraiment la crise”.

La tragédie Grecque fait parler d’elle depuis 3 ans environ et cela dure…
Il faut donc laisser le temps au temps. Le temps de créer une grande déflation et une hyper inflation.
Le lessivage parfait pour assommer la classe moyenne et/ou ceux qui se croient riches. Les taxes arrivent, François Hollande prendra l’argent là où il y en a.

Les taux des pays européens vont progresser. Que cela soit ceux d’Espagne, d’Italie, du Portugal, de la France, les taux vont flamber.
D’ailleurs, Paulson spécule sur le Bund allemand, comme il l’avait fait sur les subprimes avant les conséquences que l’on connait.
Pour rappel, il y a encore peut de temps les taux Grec sur 1 an était supérieur à 1000 % ! Peu en ont parlé…
La dette grecque est minime par rapport aux autres pays. Les problèmes pourraient arriver rapidement avec la dette colossale des autres pays.
N’oublions pas que Christian de Saint Etienne comparait la Grèce à un laboratoire… Il fallait expérimenter.

Quand un ou deux pays européens tomberont dans le scénario grec, qui va financer la dette ?

La BCE pourrait imprimer des quantités pharaoniques pour éponger les pertes. Ajouter à cela des plans d’austérité de plus en plus fort.
L’Allemagne pourrait refuser cette impression, de peur d’un risque trop élevé pour la Bundesbank. Elle pourrait prendre l’initiative de quitter la zone euro…

Sans parvenir à franchir les 3280 points, l’indice CAC 40 pourrait se diriger vers les 3080 puis 3000 points. La rupture de ce seuil déclencherait une accélération vers 2870 – 2400 points dans quelques mois.

Et même si à terme nous avions un indice CAC 40 à 1700 ou moins, est-ce que le système est déclaré mort ? Pas forcément, tant que l’imprimante fonctionne à fond, le monde virtuel représenté par la bourse peut faire croire que tout va bien…

 

La vraie crise pourrait arriver avec :


- les plans d’austérité massifs
- l’impression pharaonique de monnaies grâce aux banques centrales
- une explosion du chômage
- un écroulement massif des prix de l’immobilier du à l’incapacité de rembourser les emprunts sur 25-30 ans, etc…


Le ralentissement des accords de prêts.

Quand les personnes “classiques” commenceront à comprendre qu’il y a un véritable problème, elles feront la queue devant les banques pour retirer leur argent. La perte de confiance s’installera et la logique voudra que des lois interdisent les retraits. D’où la suppression à terme des espèces, chéquierc, etc… Les paiements en espèces sont de plus en plus restreints.

Le piège se refermera et l’hyper inflation naîtra.


crisepapiermonnaiepoubelle.jpg?w=645Vos pièces d’or brilleront davantage. Une réforme monétaire pointera alors son nez et il ne fera pas bon être dans les grandes villes pendant ces périodes.

1000 euros actuels pourraient valoir 100 euros nouveau par exemple… N’oublions pas le passé, la république de Weimar, la dévaluation du rouble, etc…

La bourse sert juste à hypnotiser les gogos. Une fois la méga déflation et l’hyperinflation créées, elle deviendra obsolète.

Quand toutes les valeurs se seront écroulées, les traders affamés se jetteront sur l’achat de toutes les matières premières, bien avant les récoltes.
Et si récolte il y a… ce qui est moins sûr car personne n’est plus sûr de rien dans ce domaine avec une météo complètement folle. Le calendrier donné par Imotus sur les événements tend à se confirmer. Quand faudra t-il quitter les grandes villes et se préparer sérieusement à stocker etc. ? Mystère. Toutes les commentaires constructifs sur ce point sont intéressants pour tout le monde.

 
121 Comments

Publié par liesiletter le 27 avril 2012 dans Non classé

 

Tango argentin

avatar-menthalo3.jpg?w=645Par Menthalo -

EURO Temporisation ?

Le non-événement du 25 avril.
L’Euro est toujours dans sa figure en Epaule-Tete-Epaule. L’Epaule Droite ( A ) pourrait s’arrêter à tout moment, puisque le niveau de l’Epaule Gauche ( A ) a été atteint.
La figure s’inscrivant dans des obliques haussières, dans l’idéal, le sommet de cette Epaule gauche aurait du se situer vers 1,335. Le cas échéant, la courbe viendrait percuter l’oblique baissière (en gras) qui renverrait les cours vers le bas.
Si une horizontalisation du mouvement se mettait en place autour de 1,324 (ligne médiane noire), le contact avec l’oblique baissière rouge aurait lieu mi-mai.
On voit que durant les 9 derniers jours de bourse, les cours se sont appuyés sur une oblique (verte) fortement haussière. Si la hausse continuait à ce rythme, elle serait bloquée par l’oblique baissière dans 5 jours de bourse, le 3 mai. Il se trouve qu’il y a une réunion de la BCE ce jour-là.
Si Mario Draghi renouvelle sa déclaration quant au “pacte de croissance“, qui semble antinomique avec la précédente “règle d’or” sur les déficits publics de la zone euro, l’Euro devrait déchanter.
Les Etats-Unis ayant menacer la Chine de les interdire de SWIFT (le système interbancaire international), si les chinois achetaient du gaz et du pétrole à l’Iran, la Chine a contré cette mesure en décidant de troquer pétrole contre Or. Cette décision a fortement affaibli le Dollar… donnant de l’air à l’Euro, probablement.
20120426euro-d-26-04-2012.jpg?w=645&h=49
Sur le fond, l’EURO est condamné à Court terme. 
Jim Willie a une nouvelle confirmation par un banquier allemand, que la monnaie va être divisée entre l’Euro-Mark du nord et l’Euro-Sud.

Quel que soit le résultat des élections, la France ne sera pas incluse dans l’Euro du Nord. Notre monnaie sera liée à celle de l’Italie et de l’Espagne, qui refuse une politique de rigueur budgétaire à l’allemande. Y a t’il un rapport avec le “pacte de croissance” de la BCE ou celui de François Hollande ?
Quel est le timing de cet éclatement de l’eurozone ?
La France devrait diriger cette scission d’après son informateur et être la première à plonger dans le chaos… triste confirmation des prophéties de Marie Julie.
N’attendez pas un plus bas de l’Or pour investir. Quand cette scission aura lieu, la prime doublera le prix des pièces.
Dans les coulisses, il semble que de grandes manœuvres se préparent entre Russes, Allemands et… Suisses. Bâle serait en train de jouer les arbitres indispensables dans la nouvelle monnaie du Nord et la nouvelle rouble, qui serait garantie par les métaux précieux et le pétrole.
L’Allemagne a quasi-nationalisé l’imprimerie allemande de monnaie (Bundesdruckerei) en 2009, pour garantir la confidentialité de sa politique monétaire..

La RFA avait commandé en 2009 à la société Ruhlamat,basée à Marksuhl, 14 nouvelles machines à imprimer des billets à puces rfid.

L’Allemagne a commandé une énorme quantité de papier filigrané à son fournisseur en 2010. En 2011, l’Allemagne a limité sa production de billets en Euros de 16%, alors que les Allemands sont les européens utilisant le moins les cartes bancaires et utilisant le plus le cash pour les transactions.

Nul ne sait le timing exact de l’éclatement, mais on s’en rapproche rapidement.

Silver

Le graphe hebdomadaire montre ce matin une figure absolument parfaite de fin de consolidation.
L’Argent est allé rebondir hier sur l’oblique haussière du bas du canal à 29,87 environ.
Notez bien que mes graphes sont de très mauvaises qualité, signés boursorama. Ils peuvent donc être assez faux. Par ailleurs, il y a plusieurs manières de reporter ce bas de canal et  il existe un canal plus large de très long terme, qui permettrait une consolidation à 19,8 pour les analyses plus pessimistes.
Les banksters peuvent manipuler les cours à peu près à leur guise et ils ne se privent pas de le faire. Donc prudence avec les calls ou les puts. Soyez en physique et profitez de l’opportunité de ces cours d’achat très bas. Une poussée baissière est toujours possible.
Il est désormais possible en Malaisie, au Brunei, à Singapour et aux Philippines d’acheter avec des dinars d’or et des dirhams d’argent. Au Vietnam, l’immobilier était côté en or.
En Grèce, les numismates ou changeurs de MPx se sont multipliés. Dans l’Attique seule, il y a maintenant 4500 changeurs et un marché noir de très grande ampleur.
Aux Etats-Unis, Ron Paul qui est partisan d’un retour au Gold Standard fait un parcours intéressant. Il pourrait avoir des chances à la Convention républicaine. A suivre…
20120426silver-26-04-matin.jpg?w=645&h=5
GOLD
La figure de l’or en mensuel ou en hebdomadaire est identique à celle de l’argent. Le rebond sur le bas du canal depuis 2008 “semble” montrer une fin de consolidation.
Les cours sont toujours bridés à 1650, mais pourraient remonter vers 1694$ dans les jours à venir, si les banksters ne jouent pas un dernier baroud d’honneur.
Les investisseurs semblent avoir pris conscience de l’escroquerie des ETF Gold et autres Bullion Banks. Ce graphique montre qu’après l’engouement de 2004 pour l’Or papier, la tendance se soit massivement inversée en 2011 au profit du physique. Néanmoins, comme on peut le voir ci-dessous, il faut être très vigilant.
 
“Bien mal acquit ne profite jamais“
Il est possible que le Petit Capo
investissement-physique.jpg?w=645&h=322
ral et les vélociraptors de l’OTAN se soient faits piéger dans les grandes largeurs. Il semblerait que l’Or volé par les forces anglo-françaises en Libye soit franchement vérolé au tungstène, malgré le sceau du Bullion Refining Industry Examination. L’Aventure africaine du petit valet aura donc été bien vaine.
Ces lingots fourrés au tungstène, fabriqués par Clinton et Bush, semblent apparaître un peu partout, même en Suisse. Il ne s’agit pas uniquement de barres LBMA de 15 kilos, mais également de lingots d’un kilo, pouvant porter les plus prestigieux cachets. Ces faux lingots résistent à un examen superficiel.

metalor.png?w=645
Un expert d’une entreprise de récupération en GB ayant relevé une différence de 2 grammes entre le certificat et le lingot a fait des analyses spectographiques, avant de scier le lingot qui était fourré de 30 à 40% de tungstène.
Comme il n’y a pas d’histoires qui ressortent actuellement sur les pièces, ne prenez pas de risques.
velocite.png?w=645
La vélocité de circulation de la monnaie aux Etats-Unis est à son plus bas historique dans les statistiques de la Fed de St Louis, stats tenues depuis 1960.
Concrètement, il y a moins d’échanges commerciaux et financiers. C’est une preuve tangible de la profondeur de la dépression actuelle.
La monnaie créée aux Etats-Unis a été en grande partie accumulée en Chine et dans les pays émergents, dont elle ne revient pas, les Etats-Unis n’étant plus un produit producteur de richesses.
Il est à noter que les Banques chinoises ont plus prêté à l’Amérique du Sud que les banques américaines et notamment la World Bank en 2011, et ce malgré des taux plus élevés.  A la différence de la WB ou du FMI, les banques chinoises ne cherchent pas à s’immiscer dans votre politique intérieure.
CAC
Valse à 3 temps ?
Après ce retracement de la baisse, qui a été limité par la barre des 3245, le CAC  vient de retracer 38,20% de la hausse des deux derniers jours en chutant à 3190.
Je ne me risquerais pas à pronostiquer si cette consolidation ira plus bas à 3170 ou 3150  ou si une hausse reprendra de ce point.
Il est possible que ce retracement soit suivi d’une nouvelle jambe de hausse vers 3285,  3345 voire 3404, avant la grande et forte jambe de baisse.
En regardant le graphe de l’Euro, et sa hausse potentielle et possible pour les 5 jours à venir, cela me semblerait logique.
Par ailleurs, les valeurs qui ont très fortement chuté, comme France Telecom, pourraient valider la continuation de cette chute par un “pull-back” (un retour) vers leur support récemment cassé. Ce retour nécessaire confirmerait la poursuite de la descente, même si cela peut inquiéter les traders nerveux.
Soyez relax, la forte chute est assurée. Ne jouez pas la hausse, vous pourriez vous brûler les ailes.
20120426cac-26-04-2012-15h.jpg?w=645&h=54

La chute de l’Euro et des bourses affaiblira les métaux précieux. D’ici là, ils pourraient remonter vers leur oblique baissière.

Bourses américaines

Après la robe de Monica, qui avait entaché la carrière de Clinton, c’est l’appétit sexuel du service secret d’Obama jetant sa gourme en Colombie, qui jette l’opprobre sur le Président américain. Les hommes du Président, supposés préparer l’arrivée d’icelui au Sommet des Amériques, ont été pris en flagrant délit à fréquenter des filles de joie.
A trop tirer les cordons de la bourse, l’un d’eux s’est bêtement fait arrêter. Il voulait payer 30$ un service que cette dame évaluait 800$, déclenchant une esclandre, qui a attiré la police locale. Toute l’équipe en virée s’est fait coincer.
10 membres, n’y voyez aucun humour, des services secrets du président ont déjà été révoqués.
Tout cela me semble un coup fourré … bien à la manière de la CIA, qui est chez elle en Colombie. Cette histoire pourrait faire des petits.
 
50 Comments

Publié par liesiletter le 26 avril 2012 dans Non classé

 

Ces multinationales… malades de la drogue pour doper leurs cours de bourse

avatar28.jpg?w=645Aujourd’hui, les contacts que nous avons avec des responsables du milieu bancaire traduisent un immense scepticisme. Aucun d’eux n’est prêt à parier un cent sur une reprise de l’économie mondiale. De leur point de vue : « C’est le calme avant la tempête ». D’aucuns veulent croire encore à une élection du candidat-sortant, mais ils reconnaissent que cela ne permettra que de gagner un peu de temps. En outre, une telle élection éventuelle assurerait très probablement une écrasante majorité rose-rouge aux législatives, rendant le pays ingouvernable… ce qui ferait le bonheur des spéculateurs. Bref, quelle que soit l’issue de ces résultats électoraux, ils n’y voient pas d’espoir.


L’Italie n’est actuellement pas le seul pays européen à voir les détenteurs de lingots d’or partir vers les banques suisses. En fait, ce malaise n’est que la conséquence d’une maladie qui pourrit notre système financier, si respectueux de ces valeurs que les politiciens aiment sempiternellement évoquer dans la récitation de leurs discours de campagne électorale. Nos économies, et surtout les entreprises les plus florissantes du CAC40, sont depuis un bon bout de temps, devenues en partie trop dépendantes de la drogue et de ses revenus.


Mais pourquoi donc de nombreuses entreprises de pays très respectables, donneurs de leçons sur les droits de l’homme, possèdent-elles des filiales dans de grands centres offshores où l’argent de la drogue y est déposé pour être blanchi dans le circuit mondialisé de la finance internationale ? Et encore, chacun sait qu’il y a plus que la drogue : il y a tous les trafics inimaginables dans un monde sans repères : trafic d’organes humains, d’enfants, d’esclaves, etc. Tout cela existe et les prétendues élites préfèrent ne jamais aborder le sujet. Il est vrai que les mallettes pleines de billets d’origine douteuse, circulent souvent lors des campagnes politiques. Et… l’argent n’a pas d’odeur !

Politiques et Industriels sont de connivence

cac40.jpg?w=645Si la grande majorité des grandes entreprises peuvent posséder des filiales dans les pays où fonctionnent à plein rendement les grandes lessiveuses de l’argent de la drogue, c’est grâce à la bienveillance des règles du jeu établies par le système politique. Preuve supplémentaire, s’il en était besoin, que le monde politique n’est que le paravent d’un pouvoir de l’ombre qui dicte les règles.

On compte pratiquement 1 500 filiales offshore, réparties sur une trentaine de territoires : des Bermudes à la Suisse en passant par Malte et Panama et… le Royaume-Uni. « Toutes les entreprises françaises du CAC 40 sont présentes dans les pays offrant des services financiers de type paradis fiscaux ». C’est ce qu’a révélé une enquête exclusive de la revue Alternatives Economiques, un des rares médias économiques à lever le voile sur l’indécence du capitalisme financier. www.alternatives-economiques.fr


Extraits… Les banques françaises sont bien placées d’après l’étude menée par Alternatives Economiques.


« Le secteur financier se révèle être le plus engagé dans les paradis fiscaux. BNP Paribas, le Crédit agricole et la Société générale disposent de 361 entités offshore. Si l’on y ajoute les Banques populaires, Dexia et la Banque postale (présente au Luxembourg), on atteint un total de 467 entreprises. Ce qui représente, en moyenne, 16 % des entreprises de ces six groupes.
 

 

Les banques françaises s’installent dans les centres financiers offshore pour faire fructifier discrètement et au moindre coût fiscal le patrimoine des personnes aisées, gérer les salaires des cadres à haut revenu en dehors du regard du fisc, accompagner les stratégies internationales des multinationales qui pratiquent « l’optimisation fiscale ».


Mais notre enquête montre aussi que toutes les banques françaises ne font pas appel aux paradis fiscaux avec la même ampleur. BNP Paribas est, de loin, le plus mauvais élève du secteur et du CAC 40. Pourquoi cette banque a-t-elle besoin d’une présence plus de trois fois plus importante que la Société générale dans ces territoires douteux ?
En dépit de contacts téléphoniques répétés, il ne nous a pas été possible d’obtenir de justifications. Une banque du secteur mutualiste comme les Banques populaires ne se distingue pas des autres : elle est même présente dans les îles Caïmans, à Malte et à Panama, dont la réputation est plus que sulfureuse.


Au-delà du secteur bancaire, notre enquête révèle que toutes les multinationales françaises sont implantées dans les paradis fiscaux. Les plus mauvais élèves étant (en valeur absolu comme en pourcentage) LVMH, Schneider, PPR, France Télécom, Danone, Pernod et Capgemini. Les entreprises françaises suivent la voie de leurs concurrentes : à partir des données de la Cnuced, on peut montrer qu’un tiers du stock d’investissements à l’étranger des multinationales se situe dans les paradis fiscaux.

Sept territoires offshore concentrent à eux seuls 90 % de la présence française : le Royaume-Uni, les Pays-Bas, la Suisse, le Luxembourg, Singapour, l’Irlande et Hongkong. La City de Londres confirme sa première place en la matière. Certes, toutes les entreprises françaises, y compris les banques, qui sont présentes à Londres ne le sont pas uniquement pour bénéficier des activités parasites de la finance britannique.
Mais le fait d’avoir 13 filiales pour EADS, 21 pour Peugeot (8 seulement pour Renault) ou encore 43 pour Schneider ne s’explique pas uniquement par la nécessité d’être présent sur le marché britannique. Créer une société écran à la City coûte aujourd’hui environ 250 euros. C’est aussi ce genre de services que viennent y chercher les multinationales de tous les pays pour y minimiser leurs impôts, gérer une partie des revenus de leurs dirigeants, etc.


LES ENTREPRISES FRANÇAISES DANS LES PARADIS FISCAUX


Le premier chiffre indique le Nombre de filiales dans les paradis fiscaux Le second chiffre indique leur pourcentage par rapport au nombre total de sociétés dans le groupe

 BNP Paribas : 189… 23    LVMH : 140… 24     Schneider : 131… 22     Crédit agricole : 115… 19
PPR : 97…17     Banque populaire : 90… 9     France Telecom : 63… 24     Société générale : 57… 17
Lagardère : 55… 11      Danone : 47… 23     EADS : 46… 19     Peugeot : 39… 11    Carrefour : 32… 6
Pernod : 32… 24     Capgemini : 31… 24     Unibail : 31… 20     Axa : 28… 22      Michelin : 27… 18
Air liquide : 22… 8     Essilor : 22… 10     L’Oréal : 22… 9      Bouygues : 18… 18      Sanofi Aventis : 18… 14     Renault : 16… 11      Dexia : 15… 33      Accor : 11… 11      Lafarge : 11… 12      Saint-Gobain : 11… 14     GDF Suez : 9… 13      EDF : 8… 12     Veolia : 8… 7      Alstom : 6… 15      Alcaltel Lucent : 5… 14      Vallourec : 5… 8      Suez environnement : 4… 10      Vivendi 4

Alors ? Tout est-il sans espoir ?

babel.jpg?w=645Peut-on raisonnablement attendre une réforme, un mieux, quand l’ensemble du corps décisionnel de l’industrie, de la finance et de la politique est allé aussi loin dans l’abject ?

 

D’aucuns pensent qu’une réforme monétaire arrangera les choses. La réalité est que nos artistes de la Haute finance ne sont pas prêts pour cela. En outre, une telle réforme (qui devrait bien avoir lieu lors de la prochaine présidence américaine) ne se dicterait qu’aux conditions des serviteurs de Mammon et ne serait certainement pas dans l’intérêt du bien commun.


Il ne faut pas pour autant sombrer dans le pessimisme le plus noir : hier comme aujourd’hui, les maçons de la Babel mondialiste ne parviendront pas à dénouer les nœuds qui bloquent l’émergence de leur Nouvel ordre mondial antichristique. Ils courent derrière le temps qui ne leur appartient pas.


En guise de conclusion, citons la sainte Ecriture : “On ne se moque pas impunément de Dieu, de ses commandements et des avertissements de sa parole”. “Parce que la sentence contre les mauvaises œuvres ne s’exécute pas immédiatement, le méchant croit n’avoir rien à craindre, mais il se trompe”.


“Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi”. (Gal VI, 7) “Le méchant ne restera pas impuni”. (Prov. XI, 21)

 

.

 

 

.

.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche