Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 09:53

Faut-il mettre nos enfants en prison ?

Claude Ribbe
Mercredi 10 Février 2010

Faut-il mettre nos enfants en prison ?

Hier, j’apprenais qu’un garçon de quinze ans s’est pendu à la prison de Rouen et qu’une jeune Parisienne de quatorze ans a été emmenée et mise en garde à vue par des policiers
parce qu’elle se serait interposée dans une bagarre, au cours de laquelle un se ses camarades frappait une fille. Sa mère dit qu’ils l’ont menottée. Si c’est vrai, comment des policiers français peuvent-ils agir de la sorte ? Qu’est-ce qui se passe donc dans ce pays ? Comment un policier, père de famille ou non, peut-il obéir à un ordre pareil ? Les prisons françaises n’ont que 50 000 places disponibles. Et pourtant 66 000 personnes y sont enfermées, dont plusieurs centaines de mineurs. Un Français sur mille est en prison.

Les geôles françaises ont été épinglées dans de nombreux livres et rapports. Elles sont non seulement surpeuplées mais inadaptées et dangereuses. Tout le monde sait ce qui s’y passe. Le taux de suicide y est le plus élevé d’Europe. Quatre vingt pour cent des détenus souffrent de troubles psychiques.

J’ajouterais que la «diversité» y est mieux représentée que sur les listes des partis de toutes tendances pour les prochaines élections régionales : je ne prendrais pas beaucoup de risques en affirmant que plus d'un tiers , près de la moitié sans doute, des prisonniers français sont originaires des Antilles, d'Afrique ou du Maghreb (sans oublier les Roms). Je n'en prendrais aucun en affirmant que le plus vieux détenu est un Antillais. Je peux même dire son nom : Pierre-Just Marny. Ce sexagénaire enfermé à la Martinique a passé près de 50 ans derrière les barreaux. Plus fort que le comte de Monte Cristo au château d'If ! Les détenus blancs de peau, même condamnés à perpétuité, sont généralement libérés au bout de 20 ans. Mais lui, non. Ses demandes sont rejetées les unes après les autres.


D’une manière plus générale, si on met des gens en prison, j’imagine que c’est une décision prise en dernière extrémité, parce qu’il serait dangereux pour l’ordre public de les laisser en liberté. Mais à quoi cela sert-il si la prison devient dangereuse pour ceux qu’on y a enfermés ou si la haine accumulée en prison rend ceux qui y ont séjourné plus dangereux encore lorsqu’ils sortiront que lorsqu’ils y sont entrés ? Je crois tous les êtres humains susceptibles de s’amender et d’évoluer, quoi qu’ils aient fait.

C’est particulièrement vrai des adolescents qui ne sont pas encore ce qu’ils vont être et qui en sont à l’âge où a beaucoup de choses à apprendre. Beaucoup d'adultes remarquables ont été des adolescents voyous. Le code pénal de 1791 faisait de la prison un lieu où l’on se rachète par le travail et l’éducation. C’est Napoléon, l’homme qui voulut rétablir l’esclavage en Haïti, qui a fait de la prison un lieu de châtiment. Si l’on embastille aujourd’hui les adolescents, pourquoi ne pas franchir une étape supplémentaire et imiter l’exemple de ce soldat américain qui vient d’être arrêté pour avoir appliqué à sa fille de 4 ans, qui n’arrivait pas à réciter l’alphabet, les méthodes de torture appliquées aux prisonniers yankees de Guantanamo, de Bagdad ou de Port-au-Prince ?


http://www.claude-ribbe.com/


http://www.alterinfo.net/Faut-il-mettre-nos-enfants-en-prison_a42453.html



A lire aussi :

http://r-sistons.over-blog.com/article-vers-une-societe-fasciste-garde-a-vue-de-mineurs-cogner-me-eolas-44633325.html


Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche