Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 06:08

Police--rang-j.jpg

 

À votre avis, ils vont servir à quoi tous ces fichiers ?

Posté par calebirri le 13 septembre 2010

Le fichage biométrique s'accélère : que ce soit dans les pays dits « développés » ou non, il se pourrait bien que d'ici à quelques années tous les êtres vivants soient marqués « du sceau  de la Bête », comme l'avait prédit l'Apocalypse… ce n'est pas que je sois particulièrement porté sur le mysticisme, mais à vrai dire l'idée que nous soyons tous affublés d'un numéro de matricule ne correspond pas exactement à ma conception du « Bien » ; de plus, « une étoile jaune » virtuelle ne m'enchante guère, et je dois admettre que l'hypothèse de me faire « scanner » en plus de mon numéro de sécu m'effraie assez. Surtout qu'il n'est sans doute que le prélude à pire encore, avec le fichage ADN qui prend de l'ampleur, et tout cela sans compter le futur qui nous attend: rien de moins que le « puçage », c'est à dire le numéro inscrit sous la peau. Car à quoi serviraient ces fichiers s'ils n'étaient pas, à terme, couplés au moyen d'identification suprême, la puce RFID ?

 

Bien sûr, pour justifier ce fichage généralisé, mondial même, on nous vend de la sécurité, du confort, des possibilités alléchantes, mais qu'en est-il vraiment ?

 

Tous ces fichiers constitués, vont-ils pouvoir faire cesser un terrorisme qui tue moins que la route chaque année, comme veulent le faire croire les Etats-unis qui ont fiché des millions d'Irakiens, et quelques centaines de milliers d'Afghans ? Vont-ils servir à l'accès des misérables à une vie meilleure, comme le disent les Indiens ? Honnêtement, on est en droit d'en douter, car quel bénéfice peuvent-ils en tirer ? Le droit d'obtenir un passeport qu'ils n'auront jamais les moyens d'utiliser ?

 

Ou bien vont-ils servir à autre chose, et qui correspondrait plus au tour que sont en train de prendre les évènements?

 

Car il ne faut pas être dupes : les fichiers créés vont finir par recenser toutes les personnes « normales », à l'exception bien sûr des marginaux, c'est à dire tous ceux qui lutteront soit idéologiquement contre le nouveau système se mettant peu à peu en place, soit physiquement. Ils permettront de mettre au pas tous les individus, en permettant une identification immédiate, un suivi de tous les instants, et peut-être même bien pire…

Et puisque ces puces électroniques sont capables d'être activées ou désactivées à distance, elles permettront sans doute de maintenir les individus dans les limites fixées par cette administration, sans possibilité d'échapper au regard d'un Big Brother omniscient (qui aura accès à toutes vos données personnelles telles que compte en banque, dossier médical, vie privée….), et qui vous indiquera dans un premier temps ce que vous n'avez pas le droit de faire, pour dans un second vous indiquer ce qu'il faut que vous fassiez. On peut très bien imaginer l'autorisation de procréer rendue conditionnée aux revenus, l'emploi décidé par l'administration, et bien d'autres choses encore…

 

On peut même très bien penser qu'à terme on vous empêche de sortir de chez vous (comme une prison), ou même qu'on puisse vous tuer à distance… le jour où tous nous serons fichés, l'imagination de tous les dictateurs n'aura plus de limites : nous serons à la merci de celui ou de ceux qui contrôlent ces fichiers, et nous aurons alors beau jeu de parler retraites, ou développement durable… nous serons tous des esclaves potentiels, qui ne tiendront à la vie (physique ou spirituelle) que grâce à notre soumission à leur bon vouloir.

 

Vous pouvez bien me considérer paranoïaque, ou ce que vous voulez, mais il ne fait pour moi aucun doute que le but de ces fichiers n'est autre que celui-ci. D'ailleurs, c'est l'histoire entière qui me soutient : quand on voit toutes les atrocités qu'ont été capables d'engendrer tous les gouvernants de cette planète au cours du temps, on ne peut que s'interroger sur leurs volontés aujourd'hui, disposant en plus de technologies susceptibles de ranger la science-fiction dans les rayons « histoire » de nos futures bibliothèques, pour peu qu'il y en ait encore.

 

Que croyez-vous donc ? Que ces fichiers vont nous aider à résoudre une crise qui n'est destinée qu'à nous affaiblir pour que nous acceptions toutes les dérives actuelles , qu'ils vont permettre de résoudre une insécurité fictive provoquée artificiellement par la mainmise du pouvoir sur les médias ? Il ne s'agit plus aujourd'hui d'être de droite ou de gauche, car demain c'est ensemble que nous serons véritablement égaux, esclaves d'une minorité qui possèdera le contrôle sur nos vies… pire que ce que tous les dictateurs ont toujours rêvé.

 

D'ailleurs, il faudra y repenser le jour où nous nous révolterons. Si nous n'avons rien alors à proposer, il se pourrait bien que la révolution tant désirée signe l'arrêt de mort de la liberté : car s'il est bien une chose à la quelle un fichier peut servir, c'est à la suppression de celle-ci. Et tout ce qui conduit à la mise en place de fichiers est une aubaine pour tout régime autoritaire qui désire le pouvoir. La violence serait pour eux un cadeau inestimable.

 

Caleb Irri

http://calebirri.unblog.fr

 

 

 

04 octobre 2010

Les policiers doivent-ils apprendre à désobéir ?

Georges Moréas

« Leur seul tort est de ne pas avoir désobéi à un ordre illégal », a dit en résumé Daniel Vaillant. L’ancien ministre de l’Intérieur parlait des policiers. En tant que membre de la commission chargée de contrôler les écoutes, la CNCIS, il commentait le nouveau ricochet de l’affaire Woerth-Bettencourt, qui ressemble fort à un contournement de la loi.

don-quichotte-1955-de-picasso_artistikartskynetblogsbe.jpgS’il s’avérait en effet que des policiers, et notamment des commissaires, ont ainsi effectué des écoutes ou des recherches techniques en violation de la loi (lire sur ce blog le billet du 25 septembre), ils pourraient bien faire l’objet de poursuites pénales.

Ainsi, dans l’affaire dite des écoutes de l’Elysée, le 13 mars 2007, la Cour d’appel de Paris a condamné les personnages qui s’étaient rendus coupables d’écoutes illégales (deux hauts fonctionnaires, deux officiers de gendarmerie, un commissaire de police…). Et peu importe qu’ils aient agi à la demande du premier magistrat de France, en l’occurrence le président François Mitterrand. En résumé, a dit la Cour, si les protagonistes avaient un devoir d’obéissance, ils avaient le devoir supérieur de ne pas obéir à un ordre manifestement illégal. Elle a donc jugé que les prévenus avaient commis une faute personnelle « détachable du service de l’Etat » et qu’ils étaient même tenus de dédommager les victimes sur leurs deniers personnels. Décision confirmée par la Cour de cassation.

On se souvient que la cellule élyséenne, soi-disant destinée à lutter contre le terrorisme, avait été utilisée comme un cabinet noir par le président en place. Espionnant des personnalités diverses, comme la comédienne Carole Bouquet, l’écrivain Jean-Edern Hallier ou le journaliste Edwy Plenel.

Une affaire vieille de 25 ans. Oui, mais plus près de nous, les gendarmes qui ont incendié une paillote corse sur les ordres de leur préfet ont tous été condamnés, directeur de cabinet, colonel, capitaine et simples gendarmes. Motif : ne pas s’être soustraits à un ordre illégal.

Et Michel Bart, le directeur de cabinet de Brice Hortefeux, n’a-t-il pas engagé sa responsabilité personnelle en signant une circulaire sur les Roms qui viole les principes mêmes de notre Constitution ? La circulaire est diffusée sur tout le territoire, et quoi ! Personne dans la chaîne d’exécution pour s’étonner ?

Alors que j’étais jeune policier, pour toucher les frais forfaitaires que l’administration nous octroyait, nous devions remplir un état chiffré qui correspondait à des missions bidons. Toute la hiérarchie le faisait -  sauf un vieil inspecteur divisionnaire. Le mouton noir. On le désignait du doigt. Mais, il refusait de faire un faux. Car c’était  bien d’un faux dont il s’agissait, et même d’un faux en écriture publique. Quelle leçon a posteriori… Et comme il avait raison, le vieux.

Dans un livre* qui vient de sortir, le commandant de police Philippe Pichon dénonce le système. Il a payé pour avoir le droit de parler, puisqu’il est actuellement banni de la police au motif qu’il a voulu désigner les abus qui entourent l’utilisation du fichier STIC.

Dans ce brûlot qui, entre nous, ne va pas arranger ses affaires avec l’administration, il dénonce : « Les scandales du fichage sauvage, de l’incompétence et des déviances policières – des travers dont certains de mes collègues s’accommodlivre-pichon.1286187270.jpgent fort bien, quand ils ne cherchent pas à en profiter -, j’ai rompu un contrat tacite… La maison Poulaga ne pouvait décidément plus me garder ».

Un contrat tacite ! Mais entre qui et qui ? En fait, les policiers vivent en vase clos et, souvent, ils perdent de vue la vraie vie -  celle de tous les autres, tous ceux qui ne sont pas policiers. On appelle ça l’esprit de corps, mais lorsque « la paillote brûle » chacun se retrouve seul pour régler la facture.

On a fait de la police, ces dernières années, un corps paramilitaire, avec sans doute bien des arrière-pensées.  Mais même chez les militaires, il existe un devoir de désobéissance devant un ordre manifestement illégal, ce qu’on appelle, je crois, la théorie de la « baïonnette intelligente ».

Un Pichon qui part en guerre, c’est un peu Don Quichotte, mais si demain des dizaines, des centaines de policiers refusent d’exécuter des ordres manifestement non conformes au droit, français ou européen, ou refusent de fermer les yeux sur les petits tripatouillages et les petits arrangements, alors, la police va retrouver la confiance et le respect des citoyens.

Mais qui le souhaite vraiment ?

____________________

* Une mémoire policière sale, de Philippe Pichon et Frédéric Ocqueteau, aux éditions Jean-Claude Gawsewitch.

Il n'est point besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. Guillaume le Taciturne


Auteur : Georges Moréas - Source : POLICEtcetera
Publié par LiliM,
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=16436

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche