Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 08:00

Bourses mondiales : la fin d’une époque

Résumé d’une journée folle

http://4.bp.blogspot.com/_4skqFpB4HMM/TSBQGzUG3OI/AAAAAAAAOOk/GqbM71kFE5o/s400/CAC-40.jpg

http://4.bp.blogspot.com/_4skqFpB4HMM/TSBQGzUG3OI/AAAAAAAAOOk/GqbM71kFE5o/s400/CAC-40.jpg

 

Le CAC 40 finit la semaine en très forte baisse. Les valeurs bancaires sont «massacrées»…


Le répit aura été de courte durée. Après deux séances positives dont un rebond de 3,63% mercredi, le CAC 40 s’est mis de nouveau à broyer du noir vendredi. Il clôture la semaine sur une perte de 3,6% sous le seuil psychologique des 3.000 points à 2.974, 59 points.

Les valeurs bancaires sous pression

Principale explication de cette nouvelle déconvenue: les déclarations de Christine Lagarde dans la matinée à Londres peu avant l’ouverture du G7 de Marseille. «Face à la montée des risques et des incertitudes, et à la nécessité de convaincre les marchés, certaines banques ont besoin de renforcer leur capital», a de nouveau soutenu la patronne du FMI. Selon l’organisation, les fonds nécessaires approcheraient les 200 milliards d’euros.

Cette déclaration s’est répandue comme une traînée de poudre et a fortement pénalisé le secteur bancaire. Société Générale, plus forte baisse du CAC, a chuté de 10,58% à 17,45 euros. Depuis un an, son titre a plongé de 60%. Dans son sillage, BNP Paribas, Crédit Agricole et Natixis ont abandonné respectivement 7,54% à 29,8 euros, 7,77% à 5,4 euros et 7,60% à 2,4 euros.

«Nous sommes dans un marché de panique», souligne Meir Benamram, vendeurs action chez Aurel BGC

Démission surprise à la BCE

La démission surprise de l’économiste en chef de la BCE (Banque centrale européenne), n’a rien arrangé. Elle est venue encore alimenter les rumeurs sur les dissensions au sein de l’institution et sur sa capacité à intervenir pour rassurer les marchés. En effet, il est de notoriété publique que Jürgen Stark s’opposait à la politique de rachat d’obligations publiques décidée par l’institution cet été pour venir en aide à l’Italie et l’Espagne.

Cette nouvelle a douché l’ensemble des places européennes qui à l’instar de Paris ont terminé en territoire négatif. Londres s‘est repliée de 2,35%, Francfort de 4,04%%, Milan de 4,93% et Madrid de 4,41%.

La suite sur Wikistrike

http://stefouxxx.wordpress.com/2011/09/09/a-quel-moment-seront-ils-obliges-de-fermer-les-marches-pour-masquer-la-destruction-monetaire/

À lire aussi:

Wall Street à la baisse, peu rassurée par le discours d’Obama

________________________________________________________________________________________________

.

Alerte Métaux précieux

Par Menthalo -

Jeudi, Obama a proposé un plan de relance de l’économie de 447 milliards de Dollars  mais le plafond de la dette accordé difficilement cet été par le Congrès, sera dépassé LUNDI …

Le G7 se réunit ce week-end. Une rumeur court qu’il déciderait d’un QE3 généralisé dans le monde. Cela arrangerait Obama, Bernanke, la BCE et tous les pays lourdement endettés, puisque cela va permettre de monétiser les dettes. Certains évoquent une phase de très forte inflation mondialisée.

L’arrimage du Franc suisse à l’euro en début de semaine et la politique de planche à billets que cela implique, montre que le Nouvel Ordre Mondial ne veut pas d’exception monétaire.Après la « mise aux fers » du Franc Suisse dans les cales de l’Euro-titanic, cette politique monétaire mondiale ne laisse comme valeur refuge que l’Or et les Métaux Précieux. Les gouvernements vont ils laisser l’Or s’envoler au zénith sans réagir ?

Sur le double graphe ci-dessous, on voit  le cours de l’or en Franc Suisse sur 30 ans et celui du Dollar. Il est évident que chaque fois que l’or en CHF a touché la résistance marquant l’inflation autorisée, les cours ont été contraints de baisser.

En ce mois de septembre 2011, le graphe de l’or en CHF et en Dollar arrivent l’un et l’autre sur leurs limites hautes.

110901-gold-swiss-franc.jpeg?w=640&h=297

La Chine a d’ores et déjà annoncé une hausse de 10% des marges sur le marché de Shanghai pour que les investisseurs ne soient pas pris en traitre par un mouvement des marchés pendant leur fête nationale.

Une rumeur court que Obama a demandé une hausse de 30% des marges sur l’Or, qui pourrait être décrété en fin de week-end. La hausse des marges de 27% le 24 août dernier avait provoqué une chute de 5,59% (pour mémoire une première hausse de 22% avait eu lieu le 11 aout) La Chine a également limité les mouvements Intraday à 10% pour l’or et 16% pour le silver !!!  Une forte volatilité est donc attendue dans les jours qui viennent.

Depuis deux jours de nombreux analystes anglo-saxons attendent une nouvelle attaque sur les métaux précieux. Le premier coup bas, cette semaine, a amené une vente-flash mardi, correspondant exactement à un retracement-éclair de 23,60% (de fibonacci) de la jambe de hausse depuis le premier juillet. Une nouvelle hausse des marges et des frais sur le Comex pourrait amener un retracement de 38,20% à 1756 $, de 50% à 1.704$ , voire de 61,80% autour de 1.650 $. Graphiquement, chacune de ces valeurs se défend parfaitement. (le graphe de base est de jeudi)

 

A) cible 1.800 $ 

les cours forment une figure classique en Epaule Tête Epaule s’appuyant sur le support vert avant de repartir vers des plus hauts.

110911gold-support.jpg?w=577&h=300
B) cible 1750 $

Les cours sont ramenés sur la médiane du canal 2008. Un retracement classique de 38,20% de la jambe de hausse serait sain.

On voit que ce support a déjà arrêté la baisse le 25 août.

110911gold-support-2.jpg?w=575&h=296

C) cible 1700 $

Les cours retraceraient 50% de la hausse depuis le 1er juillet, créant une figure relativement symétrique si cela se faisait en deux temps.
Il est à noter que dans ces 3 cas de figures, l’or conserverait une tendance plus haussière que celle du canal 2008.

110911gold-support-3.jpg?w=577&h=300

D) cible 1580- 160$

Le scenario le plus pessimiste envoyant les cours dans le bas du canal. Je n’y crois pas.

donc pas de graphe ;-)

 

Monétisation des dettes

Une petite jambe de baisse ne changera pas le cours de l’histoire. Toutes les monnaies se déprécient depuis la nuit des temps par rapport aux métaux précieux. L’Or remontera après la baisse beaucoup plus haut que ces sommets actuels. L’analyse Elliott d’Alf Field, qui date de 2008 voyait cette jambe de hausse à 2.500$, suivi d’une pause et d’un nouvel envol.

La hausse des marges va seulement très brièvement temporiser cette dette en diminuant l’effet de levier des spéculateurs. La hausse reprendra plus violemment au-delà.

Il ne faut pas oublier que le CFTC doit annoncer le 22 septembre prochain, le timing accordé pour supprimer les positions dominantes sur les métaux précieux. Il a été clairement annoncé par son président que ce timing sera conçu pour ne pas provoquer de choc sur les marchés. Néanmoins, si les positions dominantes qui écrasent les prix de l’or et de l’argent depuis des décennies sont interdites, la hausse ne pourra être que parabolique tout particulièrement pour le Silver.

Il y a fort à gager que l’on va faire en sorte que ces positions dominantes puissent se dégager sans trop de casse, en faisant baisser les cours auparavant.

Deux autres dates marquantes ce mois-ci:

27 septembre  expiration des options OR et AG

29 septembre  vote du Bundestag, le Parlement allemand sur le FESF  Date majeure pour la zone Euro.

Tout se rejoint.

La bonne question que vous devriez vous poser:

A quel moment seront ils obligés de fermer les marchés pour masquer la destruction monétaire ?

 
24 Comments

Publié par liesiletter le 9 septembre 2011 in Non classé

 

Trader Noé – EURUSD OR SP500 et CAC40

trader7.jpg?w=259&h=194Le point des 1.39 que nous avions annoncé sur l’EURUSD est très important. Le cours évolue sur ce point et une clôture sous ce niveau amplifierait probablement une correction vers le premier support des 1.36.

L’or évolue toujours dans une configuration très haussière. Le dépassement des 1927 dollars l’once, permettrait une grande envolée. D’où le risque annoncé ici ou là d’une nouvelle augmentation des marges des options, certains courtiers viennent de procéder à des augmentations de 10 %. Nous resterons vigilants avec des points d’entrée qui pourront peut être se présenter à nouveau entre 1720 et 1750. Ce scénario pourrait avoir lieu si la rupture du support des 1853 arrivait. En revanche, le dépassement des 1910, donnerait beaucoup de puissance au mouvement haussier actuel et la correction serait beaucoup plus limitée.

Pour l’indice E-mini SP500, une clôture sous 1172 points amplifierait à nouveau le mouvement avec une correction baissière permettant à l’indice CAC 40 de se rapprocher des 2950 points. Sous ce palier, nous pourrions connaitre à nouveau de grosses secousses comme celles de cet été. N’oublions les supports à 2750 et 2370 points.
La tendance de fond reste et restera baissière tant que l’indice CAC 40 est sous les 4000 points !

 
26 Comments

Publié par liesiletter le 9 septembre 2011 in Non classé

 

Fondue SUISSE à la sauce Bilderberg

Par Menthalo – 080911goldchf.png?w=550&h=435

La petite BNS a dévalué brutalement sa monnaie en mettant une parité fixe entre CHF et EURO, mardi 6 septembre, en s’engageant à acheter les Euros en quantités illimités. La SUISSE a été suicidée par la BNS.
La Banque Nationale Suisse est tout à fait officiellement une Banque privée, SA dont les actionnaires sont les cantons pour 1/3, les banques cantonales pour 1/3 et les particuliers pour 1/3.
« Le capital de la BNS a fondu comme neige au soleil ces derniers mois, à cause des pertes qu’elle a subies sur le marché des changes en voulant lutter, sans aucun succès, contre l’appréciation du franc contre l’Euro. Pour mémoire, son capital était de 66 milliards de francs à la fin 2009 contre 16 à fin juillet dernier. »
La BNS s’est engagée a racheter tous les euros qui se présenteraient au guichet. C’est la grenouille, qui veut se faire aussi grosse que le boeuf. La Masse Monétaire (M3) de l’Eurozone est de 10.000 milliards d’Euros, celle de la Suisse est de 750 Mds de CHF en 2010 ( contre 540 en 2003 !)… soit 617 Milliards d’euros. La planche à billets suisse va donc tourner à plein régime 7 jours sur 7, générant une très forte inflation et paupérisant nos amis helvètes.
L’Argentine avait ainsi accroché sa monnaie au Dollar, créant la catastrophe économique de 2001, qui reste un modèle d’hyperinflation.
George Soros avait mis la Livre à genoux… sa prochaine cible est-elle le Franc Suisse ?
Pour mémoire, la réunion Bilderberg avait eu lieu en Grèce en 2009. Elle a eu lieu à Saint Moritz en Suisse l’été dernier. Ces oiseaux de mauvais augure, qui désignent à l’avance leur victime.

Les Suisses se font empapaouter par le Nouvel Ordre Mondial

À la suite de son adhésion au FMI en 1992, la Suisse s’est vue contrainte d’abandonner la couverture or du franc suisse, jusqu’alors de 40 %, inscrite dans l’ancienne Constitution. Dans la pratique, cela ne se fit qu’après le règlement final des l’affaire des comptes en déshérence et la création du Fonds suisse en faveur des victimes de l’Holocauste, en 1997, auquel contribua la Banque Nationale Suisse. Si l’on tient compte de la dévaluation du dollar, ce fut au plus bas historique de ce métal. Ce changement a été inclus dans la nouvelle Constitution entrée en vigueur le 1er janvier 2000, sans large débat politique.
S’appuyant sur cette décision, la BNS a commencé à vendre 1 300 tonnes d’or (elle en détenait 1560 jusqu’en septembre 2007) qui, selon elle, n’étaient plus nécessaires comme réserve monétaire.

En Août dernier, la Suisse était « créditée » officiellement de 1040 tonnes d’Or.
Il n’y en a plus que pour 1018… dans le meilleur des cas.
La BANQUE NATIONALE SUISSE a vendu brutalement à la clôture en flash hier, mercredi 7 septembre, 22 tonnes d’or sur les futures pour calmer la fuite des investisseurs abandonnant le Franc Suisse pour l’Or.

La BNS va t’elle réussir à arrêter la marée avec ses mains ?

Combien de temps, la BNS va t’elle pouvoir survivre, alors qu’elle n’est déjà plus que l’ombre de ce qu’elle était en 2009 ?

screen_2011-09-06_at_9-47-07_pm.jpeg?w=6

Il serait intéressant de savoir à qui a profité cette partie de Bonneteau ? Quel est le compère qui a racheté en flash-trading l’or mis en vente par la Suisse ? la B.I.S. de Bâle ? les célèbres Banquiers de Genève ? … ?

Vous pouvez constater que la cible des 1800 annoncée dans « les cent derniers jours de Sodome », a presque été touchée ( 1818 ?)

Les gros capitaux avaient fui la zone Euro depuis 18 mois, tout particulièrement les capitaux allemands, cherchant refuge dans le Franc Suisse, faisant s’envoler celui-ci, mettant en danger les exportateurs helvétiques. Tous ces investisseurs se retrouvent aujourd’hui à leur point de départ, gros-jean comme devant, n’ayant pas d’autre solution que de se réfugier dans l’Or… ou l’argent pour les plus avertis.

Cette mesure est elle un dernier avatar du G20 de Londres de novembre 2009, qui avait vu une attaque en règle contre les « paradis fiscaux », dont la liste avait été publiée, consacrant selon le Premier ministre Gordon Brown la naissance «d’un nouvel ordre mondial».. « L’ère du secret bancaire est révolue » assurait le communiqué final.

Adieu les comptes numérotés, adieu le Franc Suisse …
Restent les « vrenelis », la pièce de 20 frs suisses or aussi anonymes que les « napoléons ». Sauf que depuis le 1er septembre, les achats ne sont plus anonymes.
Ô Tempora Ô Mores !

Toutes mes amitiés et ma compassion à nos amis suisses … nous voilà désormais dans la même galère, genre Titanic.

 
27 Comments

Publié par liesiletter le 9 septembre 2011 in Non classé

 

Et si le QE 2,5 servait à couler l’Europe ?

avatar5.jpg?w=50&h=50Les attaques des agences de notation américaines contre les Etats européens et les banques européennes, les mots de Mme Lagarde contre les banques françaises, la réponse cinglante de Mme Parisot, évoquant un « complot » des banques américaines, etc., il faut décidément être aveugle pour ne pas voir la volonté de l’establishment de Wall Street de torpiller l’Europe afin de donner un peu d’air au dollar US.

Nouveauté, ces derniers jours on a remarqué une nouvelle tricherie des Américains. Voici ce que dit Reuters.

indices-boursiers.jpeg?w=184&h=132NEW YORK, 6 septembre (Reuters) – Le New York Stock Exchange et le Nyse Amex Cash Markets vont invoquer mardi à l’ouverture la règle 48, qui permet de suspendre les indications de cours pour permettre une ouverture en douceur, alors que les futures sur indice augurent d’une nette baisse à Wall Street. Cette règle permet aux opérateurs boursiers de suspendre les indications de prix permettant de déterminer le cours plancher d’ouverture en séance régulière et ainsi d’accélérer le début des transactions. Elle n’est sollicitée que lorsqu’il y a un risque de volatilité extrême du marché. Les futures du S&P 500 SPc1 cédaient 27,1 points peu avant l’ouverture, se traitant ainsi en deçà de leur « fair value », une formule qui évalue le cours en prenant en compte les taux d’intérêt, les dividendes et la période restant à courir avant l’arrivée à échéance du contrat.

Autrement dit, les oligarques américains peuvent descendre les marchés européens et lorsque leur place est ouverte, utiliser cette « règle 48 » pour freiner le mouvement baissier et limiter la casse. Les Futurs des indices européens en profitent pendant la nuit, mais quand l’Europe a les yeux bien éveillés, les banksters peuvent inventer n’importe quoi pour semer la panique… Silence, on dort aux Etats-Unis et les marchés font de même. Toute cette artillerie tend à confirmer que les financiers américains veulent la peau de l’euro et sauver (temporairement) la devise pourrie de l’Oncle Sam.

Conclusion : Mitterrand « le complotiste »

Après quatorze années passées à l’Elysée, et quelques semaines avant de mourir, François Mitterrand livra son testament politique aux Français : « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort…apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde… C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort ! »

Tout est malheureusement dit par un (nouvel adepte du « complot ») ancien président de la république, adulé par les tenants du socialisme planétaire, des Fabiens pernicieux, sans repères moraux et sans aucun souci du BIEN COMMUN. Nous sommes maintenant dans cette GUERRE A MORT qui se comptera non pas par des millions de morts sur le champ de bataille, mais par des millions de chômeurs, de sans-abris, par la disparition de la classe moyenne, etc.
Il n’y a pas de hasard dans les événements actuels. F. Mitterrand l’avait compris une fois au pouvoir… C’était un peu tard ! (Source)

 
127 Comments

Publié par liesiletter le 8 septembre 2011 in Non classé

 

Trader Noé – Surveiller les points d’accélération

trader6.jpg?w=259&h=194Comme annoncé hier matin, nous avons fait un rebond technique dans une tendance de fond qui reste très baissière.
La Grèce représente une minorité de la dette européenne pour déclencher la série de dominos.

On ne pouvait pas dire « Too big to fail ». En revanche, la dette Italienne c’est tout autre…avec pratiquement 2000 milliards d’euros.
Ouf, la botte a de l’or, la main anonyme pourra se servir ou demander livraison à domicile !
Entre temps, les agences de notation pourraient bien s’exprimer prochainement.

Pour revenir aux indices, le E-mini SP500 s’est rapproché de sa résistance hier soir après le discours de la FED. Les niveaux des 1210 et 1225 points sont importants. Pour le CAC40 le niveau de résistance des 3100 points a bien tenu. Au pire, nous avions annoncé 3150 points, ce qui lui aurait permis de combler le Gap laissé entre le 02 et 05 septembre.
Tant que le CAC 40 évolue sous les 3100 points, la tendance reste très baissière et pourrait s’accélérer. Une clôture sous 2945 points déclencherait probablement une correction brutale, la fameuse exploration sous les 3000 points ! Au-dessus des 3100, les résistances à 3150 et 3200 points sont très importantes.

La parité EURCHF ne varie pratiquement plus. Le trading sur le Forex deviendra bientôt obsolète. Il ne manque plus que d’autres banques centrales agissent comme la BNS et nous aurons notre monnaie mondiale !

Concernant l’EURUSD, surveillez attentivement les 1.39. Une clôture sous ce support entrainerait une correction probable.

 
4 Comments

Publié par liesiletter le 8 septembre 2011 in Non classé

 

Chuttt !!! Ne dites rien à personne…

fantc3b4me-de-brongniart1.gif?w=116&h=15Hier, les paris étaient ouverts. Quelle serait l’intensité de la chute que l’on pouvait attendre à Wall Street alors que les marchés mondiaux avaient affichés des pertes très importantes depuis lundi ?

Finalement New-York a limité les dégâts comme soutenu par une main bien heureuse appelée également PPT (Plunge Proctection Team) http://en.wikipedia.org/wiki/Working_Group_on_Financial_Markets dans les milieux initiés.

A n’en pas douter, et comme me le faisait remarquer un observateur avisé des cours boursiers, la mystérieuse PPT a pris les choses en « main » pour éviter la débâcle, un peu à l’image de 2008, où, plusieurs fois par semaine, la séance clôturait miraculeusement étale voire légèrement positive.

Pendant cette période, j’avais moi-même observé que l’indice Dow Jones reprenait de la hauteur sans raison, parfois de manière fulgurante,  entre 21h et 22h heure française.
Et puis, juste après la cloche finale, les Futures DJ – contrat à terme réplique de l’indice – repartaient à la baisse comme si la PPT revendait ses positions acheteuses prises une heure plus tôt.

Ce petit manège, voire cette manipulation, animait les forums boursiers – les internautes pariaient sur le nombre de points de remontée ou l’heure à laquelle la « petite danse » se déclencherait – et dura jusqu’au jour où la faillite de Lehman rendit stériles ses interventions.

Aujourd’hui, rebelote, on peut déceler ce phénomène ce qui n’annoncerait rien de bon pour la suite.

Chers amis ne vous laissez pas endormir par cette relative bonne tenue des marchés financiers américains.

Méfiez-vous plutôt de ces « diableries » !

Paroles de fantôme !

Signé, le Fantôme de Brongniart

 
56 Comments

Publié par liesiletter le 7 septembre 2011 in Non classé

 

La crise est DEVANT et l’effondrement des bancaires n’est que le prélude du « Casse du siècle » !

avatar4.jpg?w=50&h=50Dans le dernier numéro de LIESI, nous avons repris le plan du cartel bancaire version 1966 du prix Nobel Alexandre Soljenitsyne. Le grand écrivain russe disait que l’endettement des Etats devait normalement aboutir à la faillite de ces mêmes Etats et à la fermeture des bourses de valeurs, ainsi qu’à la remise à plat du système libéral. Cette crise, totalement mise en scène avec la complicité de nombreux acteurs, doit (écrit Alexandre Soljenitsyne) aboutir à un « renversement sociétal ». Autrement dit, à une renversement des règles prévalant jusqu’à aujourd’hui.
Autrement dit, ce qui arrive aujourd’hui, 45 ans après l’étude d’Alexandre Soljenitsyne, semble bien être l’application de ce que la raison naturelle appelle un PLAN. Il est bien annoncé un renversement sociétal et la fin de la spéculation. Que dire maintenant de cette nouvelle plutôt surprenante, dans le contexte actuel :

1929crash.jpg?w=400&h=457Selon le Handelsblatt, Michel Barnier, le commissaire européenn au marché intérieur, souhaiterait pouvoir interdire temporairement l’activité des marchés en cas de mouvements brusques dans un sens ou dans l’autre. [Autrement dit, ils savent très bien que les marchés vont durablement plonger, même si un rebond hypothétique survient dans quelques semaines. En outre, on sait que ce genre de mesures comme bien d’autres est appelé à durer. NDLR] Le commissaire européen au Marché intérieur Michel Barnier veut encadrer plus sévèrement les marchés financiers, en instaurant notamment des mécanismes automatiques d’interruption des échanges, selon le quotidien allemand Handelsblatt. […] Parmi les nouvelles propositions, l’instauration de mécanismes de sûreté, que les plateformes d’échange se verraient contraintes d’introduire, et qui stopperaient temporairement l’activité en cas de mouvements brusques dans un sens ou dans l’autre. En outre, toutes les plateformes seraient obligées de demander une licence, et seraient soumises à la régulation boursière, selon le Handelsblatt, une disposition qui s’appliquerait aussi à chaque utilisateur individuel. [Cette mesure signifie la mort des courtiers et la fin de la spéculation pour les petits. NDLR] Les nouvelles règles, si elles voient le jour, limiteraient fortement les échanges, dont une grande partie s’effectue électroniquement, relève le journal. Les propositions de M. Barnier arrivent en pleine débandade des marchés boursiers, et alors que les ordres automatiques, générés par les systèmes informatiques, sont montrés du doigt comme responsables d’une partie des turbulences actuelles. (Source)

Pourquoi nos experts eurocrates se penchent-ils sur le problème de la spéculation seulement maintenant, après avoir bien vécu grâce à elle ? Mystère. Comme par hasard, juste au moment où il faut faire table rase du passé et mettre en œuvre un joli système où la fraude sera bannie, où les devises papier ne vaudront plus grand chose, au moment où les métaux précieux, ces précieuses devises monétaires sont de plus en plus rares et que le quidam va se réveiller en les recherchant avec une certaine avidité…

Hier, on écrivait qu’il fallait réglementer les achats d’or parce que les acquéreurs pouvaient être des « bandits ». On nous annonçait une réforme pour 2012, elle est arrivée dès le 1er septembre 2011. Ce dont parle M. Barnier est destiné à préparer le terrain : la fin des bourses? La mesure pourrait survenir assez vite en cas de décrochage des marchés. L’heure de la Main anonyme sera la nôtre…

Conclusion

« Si la population comprenait le système bancaire, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin ».
Henry Ford


« Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu’une armée debout. Celui qui contrôle l’argent de la nation contrôle la nation ».
Thomas Jefferson, ex-président des Etats-Unis

 
8 Comments

Publié par liesiletter le 7 septembre 2011 in Non classé

 

Trader Noé – Vers la dislocation des indices boursiers

trader5.jpg?w=259&h=194Après une telle baisse en si peu de temps, les contrat Future CAC 40 et E-mini SP500 ont rebondi.
Il s’agit d’un simple rebond technique (prise de bénéfices) dans une tendance de fond qui reste très baissière.

Pour l’indice CAC 40, il y a désormais deux résistances importantes, la première est à 3050 et la seconde à 3150 points. De même, pour le SP 500, nous avons 1180 et 1200 points comme résistances.

D’autre part, la hausse s’est faite sur les marchés Futures qui sont déjà proches des résistances alors que le marché actions n’a pas encore ouvert.
Peu auront pu profiter de cette remontée et peu en Europe pourront profiter de la baisse puisque qu’il n’est plus possible de travailler à la baisse en position sèche (vendre un contrat Future, vendre à découvert les bancaires, acheter du BX 4 etc…, ceci est également valable pour les CFD sur le CAC 40 par exemple).

Pour l’EURUSD, il faudra faire très attention si la parité clôture sous les 1.39 ! D’autant plus que nous saurons très prochainement ce qui va se passer en Grèce avec les élections allemandes  qui ajoutent un nouveau poids au problème, sans parler de l’Italie.

En observant le marché, de nombreux secteurs soufrent de cette spéculation abusive. Il sera intéressant de souligner les avis de M Barnier sur l’encadrement des échanges électroniques sur les marchés financiers.

« Les plate-formes seraient obligées de demander une licence. Ceci serait valable pour le professionnel mais également pour l’individuel »

En général, cette licence donne le droit d’acheter ou vendre des produits financiers. Sans cette licence, il n’est pas possible d’effectuer des transactions.
Ce discours va probablement dans le sens de l’AMF et de Mme Lagarde.

Un évènement très important arrive, une véritable lame de fond !

Nous constatons que divers secteurs sont attaqués. Comme la tendance de fond reste baissière, nous assisterons probablement dans les prochains mois à la dislocation des indices boursiers et à la fermeture des bourses de valeurs. La bourse ne sera probablement plus à la portée de « monsieur tout le monde » et le commerce électronique a besoin d’être régulé.

Concernant le marché, nous ne changeons rien à nos points annoncés dans les articles précédents.
Il s’agit d’une pause avant l’immersion et l’exploration sous les 3000 points.

 
15 Comments

Publié par liesiletter le 7 septembre 2011 in Non classé

 

ALERTE OR et ARGENT

Par Menthalo – L’ analyse en début de semaine anticipait un relèvement de marges sur les Métaux Précieux
( cf cet extrait de « les CENT DERNIERS JOURS DE SODOME « )
Il serait parfaitement logique d’avoir un nouveau relèvement des marges, lorsque les cours tenteront de sortir du canal.
Le cas échéant, la phase de baisse pourrait se stabiliser aux alentours de 1.800 $.
Les autorités de marché pourraient taper plus fort que précédemment ou taper, comme pour le silver en mai, plusieurs jours d’affilée, pour essayer de faire retomber l’or sur les bas du canal 2008… pour toucher un plus bas vers le 27 septembre, date d’expiration des options.
060911gold-daily.jpeg?w=626&h=480Le SGE, le Shanghai Gold Exchange, relève ses marges le vendredi 9 septembre.
les marges qui étaient à 12%, sont relevées à 13%, les mouvements intraday usuellement limités à 9% sont portés à 10%.
Pour le contrat Silver les marges passent de 15 à 16% et les mouvements intraday limités à 10% sont portés à 12%.
Ces closes sont annoncées comme temporaires et pourraient revenir aux normes usuelles le 14 septembre, si ces limites ne sont pas atteintes le premier jour de trading, le 13 septembre.
Lorsque le Comex avait relevé ses marges sur le silver en mai ou sur l’or dernièrement, le SGE avait relevé les siennes simultanément. Donc MEFIANCE !
Cette annonce officielle du SGE est officiellement pour ne pas pénaliser les investisseurs chinois puisque les marchés seront fermés chez eux du 10 au 12 septembre pour les fêtes d’Automne.
Néanmoins, je considère cela comme un signe avant-coureur d’un futur relèvement des marges sur tous les marchés.
Je persiste à penser que progressivement les effets de levier vont être ramenés à leur plus simple expression, dans les 18 mois à venir.


Cette phase de hausse à venir avec une tendance extrêmement hachée a été décrite par Jim Sinclair en novembre 2010 dans un interview sur King world News
GOLD TO SWING 100 à 300 dollars A DAY
Ne vendez pas votre physique pour autant … restez cool … Ne jouez pas avec des produits à barrière désactivante, vous seriez sûr de perdre.
Ne croyez pas une seconde que vous pourrez profiter de prix attractifs pour le physique… les primes valseront. Achetez ce que vs trouverez aux prix du marché.
 
42 Comments

Publié par liesiletter le 7 septembre 2011 in Non classé

 

Trader Noé – Analyse générale

trader4.jpg?w=259&h=194Depuis notre article de vendredi 02 septembre, l’indice Future FCE CAC 40 a perdu environ 9.5 % et l’indice E-mini SP 500 8%.
La tendance de fond reste baissière et une clôture sous 2975 points (CAC) devrait amplifier la tendance de fond qui est baissière.

Concernant l’évolution de UNICREDIT la tendance de fond reste très baissière avec des supports majeurs à 0.7 – 0.3 et 0.15 euro. Pour que la tendance de fond redevienne haussière, il faudrait que le cours repasse au-dessus des 1.75 euro.

De même, sous les 3.7 euros BANKINTER reste dans une tendance baissière avec des supports à 2.5 et 0.5 euros. Pour que la tendance redevienne temporairement haussière, il faudrait déjà que le cours dépasse les 4.3 euros.

Nous constatons qu’il n’y a pas que les banques françaises qui sont touchées mais également l’Italie et l’Espagne. A cela nous pouvons ajouter les problèmes de la dette qui pèsent énormément sur le marché.

Société Générale présente désormais un support extrêmement important à 17.7 euros.
BNP présente deux supports très importants à 26.3 et 24.3 euros.
Crédit Agricole a un support phare à 4.7 euros.

(Les fortes variations à la baisse sont probablement amplifiées par des discussions à la réunion des banques à Francfort lundi 05 et mardi 06 septembre).
D’ailleurs Joseph Ackermann a souligné que certaines banques européennes ne survivraient pas si elles devaient réévaluer la dette souveraine de leurs comptes…

Lafarge, une très belle valeur, a encore perdu 5 % hier. Désormais 23 euros représente un support très important. Pourvu que le cours rebondisse. Une clôture sous ce niveau accentuerait probablement la tendance de fond avec 14 et 9 euros comme autres supports.

Cette spéculation ne s’en prend pas qu’aux banques ! C’est une véritable attaque de pirates des temps modernes qui cherchent à saborder divers secteurs (banques, industries, etc…).

Concernant l’OR, nous espérons que notre « Flash Alerte » d’hier matin vous a été utile avec un nouveau record ! (actuellement 1919 dollars l’once).
Bien sûr tout est lié avec la loi du 01 septembre  interdisant l’achat des métaux avec des espèces. L’OR… encore une histoire de pirates !

 
98 Comments

Publié par liesiletter le 6 septembre 2011 in Non classé

 

.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche