Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 02:13

http://pildedisc.unblog.fr/files/2007/10/fric.bmp

http://pildedisc.unblog.fr/files/2007/10/fric.bmp

 

 

France : comment se prépare le fascisme financier
 
 

 

 

Paris, le 15 juillet (Nouvelle Solidarité) — « Nous sommes déjà dans un moment préfasciste » a déclaré tout de go, un responsable économique à notre agence de presse. Il faisait référence à un récent débat organisé à Paris par Le Guide du Pouvoir, autour de trois conférenciers : Michel Sapin, ancien Ministre des finances socialiste, Jérôme Chartier, un élu de l’UMP et l’économiste Christian de Saint Etienne. Michel Sapin et Jérôme Chartier sont les responsables pour leur parti de la politique fiscale.

 

Le débat portait sur « le choc fiscal » à venir en 2012, lorsque le nouveau président français prendra ses fonctions. A en croire certaines de ses personnalités, quelque soit le malheureux élu, il sera confronté à un méga-trou budgétaire et il sera alors obligé d’adopter des mesures d’austérité draconienne pour y faire face, celles que personne jusqu’ici n’a eu le courage d’adopter. Le calcul serait le suivant : les dépenses de la France tournent autour de 300 milliards d’euros ; 150 milliards seront couvertes par les recettes fiscales, mais il restera un trou béant de 80 milliards d’euros.


Bien qu’il y ait eu certains désaccords entre les participants quant à la date précise de ce « choc fiscal », Michel Sapin déclarant que c’est en « 2014 que la catastrophe sera totale si l’on ne fait rien d’ici là », et Jérôme Chartier « que l’on aura un grand rendez-vous des dettes en 2014 », tous les trois sont d’accord sur le fait que la seule solution serait l’austérité.


Le plus radical cependant est Christian de Saint Etienne, pour qui la date fatale est 2012. De Saint Etienne part en guerre contre « le niveau excessifde la dette publique : 56% du PIB, de très loin un record dans la zone euro » et surtout contre le fait que « sur nos 56% dépenses publiques, 36% sont consacrées à la protection sociale. Record du monde absolu ». Selon l’économiste, l’année prochaine nous serons confrontés à un mur, une impasse dont il faudra sortir par « des réformes brutales ».

 

Et, selon ces sources, ça va saigner ! Parmi les mesures, certains songeraient même à la privatisation de pans du secteur hospitalier.
 

 

Le « choc fiscal » pourrait être tellement rude qu’il aurait amené un certain nombre de présidentiables potentiels à fuir le rendez-vous de 2012. « Parmi nos hommes politiques, beaucoup se positionnent pour 2017, car il n’y en a pas tellement parmi ceux qui ont compris ce qui allait se passer en 2012 qui ont envie d’être aux commandes à ce moment-là », prétend Christian de Saint Etienne.

 

Mais pourquoi utiliser ce mot brutal de « pré-fascisme » dans ce contexte ? Car voici que plusieurs mois avant la présidentielle, lors de conciliabules comme celui-ci, une pensée se construit, à l’insu de la population, en faveur de réformes « brutales », et que lorsque la droite ou la gauche arriveront au pouvoir, ils n’auront alors plus qu’à sortir ces projets tout faits de leurs mallettes et passer à l’acte.

 

Pour ce qui nous concerne, nous débattons d’autres projets avec la population : un Glass-Steagall pour nettoyer les titres toxiques des banques, et le rétablissement d’une économie industrielle hautement productive, grâce à un retour au crédit productif public de la période 1945 – 1973.
 
http://www.solidariteetprogres.org/France-comment-se-prepare-le-fascisme-financier_07915

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche