Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 14:50

http://www.amitbhawani.com/blog/wp-content/uploads/2010/02/cell-phone-radiation-risk.jpg

http://www.amitbhawani.com/blog/wp-content/uploads/2010/02/cell-phone-radiation-risk.jpg

Les Européens avisés d'éviter la consommation de lait et de certains végétaux à cause de hauts niveaux de radiation.

Si vous suivez les rapports de la CRIIRAD concernant la catastrophe nucléaire de Fukushima, vous avez certainement lu celui-ci.


Mike ADAMS aussi semble t-il et voici, traduit, ce qu'il en dit dans sa newsletter du 12 avril 2011 :

Le risque de radiation venant de Fukushima n'est plus négligeable, dit la CRIIRAD, la commission de recherche française indépendante sur la radioactivité. Désormais, elle prévient les femmes enceintes et les jeunes enfants d'éviter de boire du lait ou de l'eau de pluie. Ils devraient également éviter certains végétaux et le fromage, à cause des niveaux dangereux de radiation qu'ils pourraient contenir à cause des retombées radioactives s'étendant tout autour du globe (http://www.euractiv.com/en/health/r...).

Lait - Fromages
La CRIIRAD dit maintenant que manger ces produits serait considéré comme un comportement à risques. Puis, presque dans la même phrase, cette commission déclare qu'il n'y a absolument aucun besoin pour qui que ce soit de prendre de l'iode.  Légumes feuilles vertes

C'est exact : il y a tellement de radiation dans la nourriture que vous feriez mieux de ne pas la manger. Mais toute cette radiation est si peu dangereuse que vous n'avez pas besoin de vous protéger en prenant de l'iode. C'est assez surprenant comme ces personnes pensent que ces deux attitudes peuvent aller ensemble.

La commission continue en disant que de boire de l'eau de pluie pourrait être dangereuse, mais rester sous la pluie est parfaitement sûr. Il y a un certain sens à cela en effet, car ingérer de l'eau radioactive est certes beaucoup plus dangereuse que d'être seulement trempé par elle. Cependant, les autorités nucléaires américaines, elles, ne font pas une telle distinction.


Voilà qu'arrive une irradiation massive sur la réserve mondiale de nourriture.


Malgré ces avertissements, le vrai problème que peu d'entre nous sont prêts à reconnaitre est que les retombées de Fukushima vont se poursuivre pendant de nombreux mois encore. Et pendant ces retombées, il y aura des charges cumulées de radiations sur les végétaux, les fruits et les légumes qui représentent la réserve de nourriture mondiale. A quel point ces niveaux seront hauts, nous ne pouvons que le deviner et les animaux qui se nourrissent de ces végétaux, tels que les bovins, les chèvres et les moutons, vont concentrer cette radioactivité, produisant du lait et des produits carnés qui seront bien plus radiocatifs que les végétaux dont ils se nourrissent.  


C'est une constatation très triste bien sûr, parce que cela signifie que le bovin de l'élevage intensif, nourrit au maïs, sera probablement moins radioactif que le bovin en liberté, nourrit à l'herbe qui normalement est bien meilleur pour nous. Bien que je ne sois pas personnellement une personne qui consomme du boeuf, je suis un grand supporter de ceux qui préfèrent le bovin élevé à l'herbe à celui élevé intensivement au maïs.


Apportez votre compteur Geiger au rayon des produits frais !


Compteur Geiger

Compteur geiger


Ce que je commence à me demander avec tout ça, cependant, c'est à quel point la radioactivité de la réserve de nourriture va être élevée.  Nous dirigeons-nous vers le jour où nous devrons aller à l'épicerie avec notre compteur Geiger ?


Aurons-nous bientôt 2 cageots de pommes au supermarché, l'un étiquetté  "Avant Fukushima" et l'autre "Après Fukushima" ?


Et pour ceux qui ont déjà fait des réserves de nourriture, tant mieux pour vous ! Toute la nourriture que vous avez stocké avant Fukushima, n'est évidemment pas radioactive et il viendra un temps où la nourriture non-radioactive atteindra des prix exorbitants.

(...)

Pour ceux qui n'ont pas stocké de nourriture, vous devriez commencer à penser à ce que vous allez manger si Fukushima subit encore une nouvelle explosion et si un nuage massif de radioactivité est relâché sur la production mondiale de nourriture dans le monde.


Et malheureusement même faire pousser votre propre nourriture n'est pas une solution à tout ça, parce nos propres jardins sont tout autant susceptibles de recevoir des retombées radioactives que les champs de l'agriculture intensive. Seuls ceux qui font pousser la nourriture sous serres auront des récoltes largement protégées des retombées.  

 

Peut -être est ce le moment d'acheter des graines à germer aussi, parce que vous pouvez faire germer vos graines dans votre cuisine et les faire pousser sans radiation. En juste trois jours, vous pouvez transformer une cuillère de graines en une salade nutritive. Ajoutez un peu d'avocat et du vinaigre balsamique et vous aurez un délicieux repas !


(Newsletter de NaturalNews.com)


A vrai dire, je ne sais quoi penser de cette newsletter. D'un côté, j'ai  confiance dans le jugement de Mike Adams qui n'est pas d'un naturel alarmiste et qui jusque-là ne s'est pas trompé, quel que soit le sujet brûlant abordé. De l'autre côté, je crois également que la CRIIRAD est l'organisation la plus honnête et la plus susceptible de nous donner de vrais rapports.


Toutefois, j'avoue que moi-même je suis perplexe quant aux conseils donnés, qui me semblent un peu contradictoires.


Quoiqu'il en soit, au train où vont les choses au Japon et bien que les médias semblent se désintéresser  de l'affaire qui pourtant est la plus grande catastrophe de tous les temps et quasiment le pire scénario que nous pouvions imaginer, il semble évident que la nourriture sera effectivement irradiée. Nous n'aurons alors pas beaucoup de choix et pourrons nous féliciter d'avoir privilégié notre confort à notre survie !


De mémoire, les attentats du 11 septembre ont fait les gros titres beaucoup plus longtemps que Fukushima, non?  Loin de moi l'idée de diminuer l'horreur des attentats mais il me semble tout de même qu'une catastrophe nucléaire de cette ampleur risque d'avoir des impacts sur beaucoup plus de monde et beaucoup plus longtemps.


La situation actuelle et l'attitude des médias (délibérée ou dictée ?) me fait penser à l'une des répliques du film "Men in black" que j'ai revu dernièrement : "si on veut que le peuple vive heureux et ait beaucoup d'enfants, nous avons le devoir de lui mentir". Je trouve qu'elle s'applique particulièrement bien à ce que nous vivons en ce moment !


Un dernier point : si vous envisagez de faire des réserves de nourriture, préférez bien évidemment des aliments nutritifs, de la plus grande qualité, de culture biologique et de longue conservation . Vous pourrez en trouver dans tous les magasins bio et ici. 

 

Nadège

 

http://veganbio.typepad.com/veg_anbio/2011/04/les-europ%C3%A9ens-avis%C3%A9s-d%C3%A9viter-la-consommation-de-lait-de-certains-v%C3%A9g%C3%A9taux-%C3%A0-cause-de-hauts-niveaux-d.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+VegAnBio+%28Veg+an%27+Bio%29&utm_content=Yahoo!+Mail

 

 

.

 

Les retombées radioactives et le bicarbonate de soude : quel rapport ???

Posted: 14 Apr 2011 01:00 AM PDT

 

Retombées radioactives : le bicarbonate a été utile en Italie après Tchernobyl. Pourquoi pas après Fukushima ? Le bicarbonate débarrasse les fruits et légumes de leurs impuretés, qui véhiculent les bactéries et les éventuelles charges radioactives Vous savez peut-être que le bicarbonate est très utilisé à la maison par nos voisins italiens. Et savez-vous quand le bicarbonate, le « Bicarbonato di sodio » a retrouvé une seconde jeunesse en Italie ? En 1986. Souvenez-vous, en 1986, les poussières (...)

This posting includes an audio/video/photo media file: Download Now

 

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche