Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 22:33

GANGSTERS au cœur de l’Etat

 

Attentats de Karachi, une Affaire d’Etat ?

 
 
 
 
On croit souvent que les gangsters se trouvent dans les banlieues. Et si je vous dis qu’en Vérité les grands gangsters s’habillent en costar-cravate. Et si je vous dis aussi que Sarkozy, Balladur, … et tant d’autres qui font partis du paysage politique français sont des voleurs de plusieurs millions… Incroyable mais Vrai.

L’affaire Karachi en est une preuve. Voici un documentaire sur l’affaire Karachi pour tout comprendre et donc à voir d’Urgence :
.

Qui sont les hommes politiques derrières l’affaire Karachi ?

Edouard Balladur (Premier Ministre de 1993 à 1995) :
C’est lui qui a autorisé la vente des 3 sous-marins au Pakistan (contrat Agosta) en 1994. Des rétrocommissions ont servi à financer sa campagne présidentielle en 1995.

François Léotard (Ministre de la Défense de 1993 à 1995) :
Il a signé la vente des sous-marins au Pakistan en septembre 1994, malgré l’avis défavorable de la direction du Trésor.

Renaud Donnedieu de Vabres (Chargé de mission au ministère de la Défense de 1993 à 1995) :
Apparition d’intermédiaires libanais fin juin 1994 qui ont touché plusieurs millions de francs alors qu’ils n’auraient joué aucun rôle dans les négociations commerciales.

Nicolas Sarkozy (Ministre du Budget de 1993 à 1995 et Porte-parole d’Edouard Balladur en 1995) :
Il a autorisé la création d’une société off-shore au Luxembourg, baptisée Heine, chargée de faire transiter l’argent des commissions.

Jacques Chirac (président de la République de 1995 à 2007) :
Il soupçonne l’existence des rétrocomissions et il ordonne la cessation du paiement des commissions aux intermédiaires. Selon les familles des victimes, l’arrêt des commissions aurait provoqué la colère de hauts responsables pakistanais, mécontents de ne pas recevoir l’intégralité de l’argent promis. Lesquels auraient, en guise de représailles, commandité l’attentat de 2002.

Dominique de Villepin (Secrétaire général de l’Elysée de 1995 à 2002) :
Sur ordre de Jacques Chirac, c’est lui qui a chargé Michel Mazens, ex-cadre supérieur de l’armement, de bloquer le versement des commissions.

Charles Million (Ministre de la Défense de 1995 à 1997) :
Dès son entrée au gouvernement, il a été chargé par Jacques Chirac de « faire le ménage » dans les contrats d’armement Agosta et Sawari II (vente de 3 frégates en Arabie Saoudite).

Alain Juppé (Ministre des Affaires étrangères de 1993 à 1995 et Premier Ministre de 1995 à 1997) :
Ministres des Affaires étrangères d’Edouard Balladur puis chef du gouvernement de Jacques Chirac, Juppé était au gouvernement de la signature du contrat à l’arrêt des commissions.

Il est donc indispensable de nettoyer au karcher la bureaucratie des voyous en costar-cravate.

… Il faut transmettre le Savoir et la Vérité…
… La Vérité finit toujours par se Savoir…


DJAMELITO

http://djamelitoinfo.blogspot.com/
 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche