Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 02:52

Gideon Levy : « Israël joue avec le feu des enfers »

http://ds3.ds.static.rtbf.be/article/big_info/a/f/b/624_341_1b9b2ba4e2cc01dad4e8cf92b5ca5fd7-1320226236.jpg

http://ds3.ds.static.rtbf.be/article/big_info/a/f/b/624_341_1b9b2ba4e2cc01dad4e8cf92b5ca5fd7-1320226236.jpg

7 novembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – La tension politique en Israël s’accroît entre partisans et opposants à une attaque contre l’Iran, qui servirait à déclencher une guerre mondiale dans laquelle tout le monde perdrait, à commencer par Israël elle-même. « Israël joue avec le feu des enfers », écrit dans Haaretz le célèbre journaliste Gideon Levy.

C’est la folie plutôt que la logique, qui guide les dirigeants d’Israël

Les véritables lâches sont ceux qui menacent l’Iran. Les courageux sont en réalité ceux qui tentent d’enrayer cette folie, de l’ancien chef du Mossad Meir Dagan au ministre de l’intérieur Eli Yishai.

(…)

Le danger de voir l’Iran employer l’arme nucléaire est nul, et pourtant, Israël joue avec le feu des enfers. En réalité, ce que les israéliens sont en train de dire c’est qu’ils préfèrent un déluge de milliers de missiles – qui amènerait sur le champ sang et destruction – au risque lointain et imaginaire d’une Iran folle au point d’employer l’arme suicidaire ; qu’ils préfèrent une folie systémique faite de menaces claires et de préparatifs ouverts pour ce qui pourrait devenir une mission suicide israélienne. (...)

Si ce week-end le président Pérès semble s’être rallié au parti de la guerre mené par le premier ministre et agent britannique Bibi Netanyahu, de nombreuses personnalités politiques et militaires, comme nous l’avons indiqué la semaine dernière, se sont exprimées publiquement contre l’option suicidaire.

L’ancien chef du Mossad, Ephraim Halevy a mis en garde, dans les colonnes du Yediot Aharonot, contre les conséquences dévastatrices d’une telle attaque pour la région. « Une attaque sur l’Iran affecterait non seulement Israël, mais toute la région pour cent années » . Si l’Iran ne doit pas devenir une puissance nucléaire, a-t-il dit, ses capacités sont encore « loin de poser une menace existentielle pour Israël », soulignant que « la radicalisation ultra-orthodoxe » représente une menace bien plus grande qu’une Iran nucléaire.

De même, deux anciens chefs d’Etat-major de l’armée israélienne, Shaul Mofaz et Gabi Ashkenazy, ont dénoncé les projets bellicistes de Netanyahu, tout comme l’ancien chef des services secrets Meir Dagan et l’ancien chef de la sécurité intérieure Yuval Diskin.



À lire aussi...

Lire aussi :

 

 

 
Voir aussi :
"Nous sommes face à « un risque de conflit nucléaire général"
.
.

Crise et Nouvel Ordre Mondial: la guerre d’Iran aura t’elle lieu ?…

le novembre 7, 2011 par Résistance 71

Moscou avertit contre une attaque sur l’Iran

RT

le 7 Novembre 2011

url de l’article original (avec vidéo en anglais):

http://rt.com/politics/lavrov-iran-military-strike-689/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~


Une frappe militaire contre l’Iran à cause de son programme nucléaire serait une grave erreur et mènerait à des conséquences imprévisibles, a dit le ministre des Affaires Etrangères russe Sergeï Lavrov.

Lavrov  a signalé qu’il n’y a pas de solutions militaires aux conflits internationaux car cela ne peut qu’augmenter le nombre de victimes.

“Nous en avons la preuve tous les jours quand nous voyons comment les problèmes autour de l’Iran sont résolus, que ce soit en Irak ou en Afghanistan ou que ce soit dans les autres pays de la région”, a dit le ministre ce Lundi dans une conférence de presse commune avec son homologue irlandais Eamon Gilmore.

Le premier diplomate de Russie a insisté sur le fait que tout conflit ne peut être résolu que sur la base de principes approuvés par la communauté internationale et établis par la charte des Nations-Unies. La loi internationale n’autorise les états qu’à utiliser la force en cas de légitime défense ou quand il y a une résolution du conseil de sécurité de l’ONU.

“Nous ne sommes dans aucun de ces cas précis en ce moment et j’espère que nous ne le serons pas.” A dit Lavrov, cité par l’agence Interfax.

D’après lui, la reprise des négociations entre Téhéran et le groupe des six nations (les cinq membres permanents du conseil de sécurité plus l’Allemagne) est la seule façon d’apaiser la situation autour du problème de la question nucléaire iranienne. Il a rappelé que Moscou a fait des propositions pour une solution à la question maintenant verouillée depuis plus d’un an.

“Nos propositions demeurent sur la table des négociations. J’espère qu’aucune action ne sera entreprise qui pourrait ruiner volontairement ou involontairement les chances de solution qui demeurent.” A dit Lavrov.

Ce commentaire suit des remarques datant de la semaine dernière du président israélien Shimon Peres, qui avait réferré à l’Iran comme étant “le plus grand danger” pour Tel Aviv et pour le monde entier et ajouta qu’une action militaire contre la république islamique serait prise très bientôt.

Simultanément, le Washington Post, citant des sources diplomatiques, a rapporté Lundi que l’agence nucléaire de l’ONU, l’IAEA, a obtenu des informations concernant le fait que l’Iran pourrait être en avance sur la possibilité de fabriquer des armes nucléaires avec l’aide de spécialistes étrangers, incluant un “ancien scientifique d’armement nucléaire soviétique”. On dit qu’il “aurait aidé les Iraniens durant plusieurs années sur la fabrication de détonateurs de précision utilisés pour déclancher les réactions en chaînes d’armes nucléaires.”. Il est aussi stipulé que des scientifiques pakistanais et nord-coréens auraient donné aus Iraniens une technologie qui aiderait la République Islamique à développer “sa limite de capacité nucléaire”.

Comme la réthorique anti-iranienne de l’occident et d’Israël s’est intensifiée, Téhéran a déclaré que les Etats-Unis ont mis une certaine pression sur l’AIEA. Le ministre iranien des Affaires Etrangères Ali Akbar Salehi a insisté Samedi sur le fait que l’agence de l’ONU, en tant qu’organisation indépendante, ne doit pas être influencée par les grandes puissances et ajouta que de telles pressions sont motivées politiquement et manquent de crédibilité technique, a rapporté l’agence d’information iranienne IRNA.

Les Iraniens disent que les documents qui soi-disant prouvent que l’état islamique a progressé dans le développement d’armes nucléaires sont des faux. Salehi nota que les Américains ont publié ce genre de documents dans le passé. Il dit en commentaire sur les plans accélérés américains de lancer une attaque sur l’Iran, que “L’Iran s’était préparée pour le pire” et a exprimé l’espoir que “Washington réfléchira à deux fois avant de se positionner sur une trajectoire de collision avec l’Iran”.

“Les Etats-Unis ont malheureusement perdu toute forme de sagesse et de prudence quant aux affaires internationales. Ils ne dépendent que de leur puissance.” A dit Salehi au média.


Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche