Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 01:50

Google : " SHAD Project "… Une bombe !

 

 

Si pour certains les "chemtrails" ne sont rien, pour moi ce n'est pas si simple. Plusieurs fois ici je me suis rendu compte que la discussion n'était pas possible. J'ai donc décidé d'écrire là dessus pour expliquer comment je vois le problème. C'est un peu plus long qu'un article… J'ai déjà deux articles à venir sur des sujets connexes qui peuvent être abordé indépendamment. Depuis plus de six mois, ça me chatouille. De plus en plus. Mais j'attends… je freine… je pèse le pour ou le contre. Bordel ou pas bordel ? J'hésite. Et pendant ce temps là, je retrouve petit à petit les infos que j'avais paumé sur un autre disque dur et j'observe, je continue à fouiller ici ou là, je m'informe, je collecte, avec toujours les chemtrails en tache de fond, je note des trucs et je commence à en écrire d'autres, je vais me préparer comme je le sens s'il faut se jeter dans la bagarre… C'est le film "Les chemtrails" mais avec en supplément, tous les bonus, tous les rushs et le "making of" du film. Il y a un article où je suis largement hors des clous. C'était le plus compliqué à écrire mais le plus important, le fondement de tout le travail. Il va falloir qu'il passe. Il faut que je trouve une solution pour passer la modération d'Agoravox quoiqu'il arrive. J'ai trouvé. Donc je commence 5 articles en même temps. Un gros puzzle. Faut que je m'organise… je n'ai pas le choix, je vais gentiment tenter de passer en force... On se fera des amis plus tard.

Sur ce, le mois de mai arrive : "mort de Ben Laden". Houlà ! Que se passe-t-il ? C'est quoi ? Ca ne se discute plus, il va falloir passer à l'offensive : bordel. Tant pis, on verra bien. Je le sens comme ça, il faut y aller. J'embraye. Il y a donc un article de plus. Celui que j'écris aujourd'hui. Je suis déjà sur les chemtrails alors je ne peux pas tout faire. Il n'était pas prévu mais je devais tout arrêter immédiatement pour l'écrire. Celui là, je vais le balancer en passant, c'est indispensable. Je ne fais que déblayer. Vous vous pencherez sur le problème. Il faut juste que je te gribouille un truc à l'arrache pour allumer la mèche. Pas de souci, je suis bien chaud… Pleine forme. Je vais en scotcher plus d'un…

Cela démarre à la lecture ici sur agoravox d'un article sur "l'Agent Orange". Le Vietnam, des avions de l'armée américaine, de l'épandage substances toxiques, des années que je fouille sur les chemtrail, sur le 11 septembre, sur l'armée américaine… je connaissais forcément bien le sujet. Je m'étais renseigné après les histoires liées à l'anthrax et j'avais aussi déjà pas mal de réponses à la problématique : Qu'ont déjà fait des militaires de bien étrange avec une ribambelle de produits chimiques, de psychotropes, de bactéries, de virus, de neurotyoxiques, de gaz… et au passage de la nouvelle célébrité : la bactérie e-coli qui semble se balader en Allemagne.

Et donc avec cet article, "Agent Orange" ça fait penser à Monsanto. Je l'avais oublié celui-là dans mon histoire de chemtrails. Alors en avant google ! Je fouille et je tombe sur un site "Farm war", tenu par une certaine Barbara T. Peterson, rien de particulier dans le CV, une personne "normale". Son site comporte 5 sections : "Bioterrorism – GMO – Health - Corporate Manipulation - NWO terrorism". Visiblement je ne me suis pas perdu… C'est bien par là… La page d'accueil présente plusieurs articles. L'un date du 1er juin 2011, son titre "In the Grip of Mad Scientists : Business as Usual for Monsanto, Fort Detrisk, and Atlas Venture." Une phrase explicative accompagne le titre : " Imagine, if you will, a world in which health sciences, disease control, cancer research, bio-weapons research, vaccine development, biotechnology, food and agriculture, national defense, and chemical companies all work together under the military." Houlà ! Stop ! C'est là, je suis arrivé. Ca va m'intéresser. Je clique vers l'article. Je ne me suis pas trompé. Je reviendrai sur le site, ce que j'y trouve m'interresse, mais je reviendrai plus tard, là j'ai un truc à faire…

Dans l'article je viens de lire deux mots pour la première fois : "Project SHAD". Tiens. Un nouveau. Connais pas. C'est quoi ça ? Dans l'explication, c'est présenté comme étant des tests de l'armée américaine, je lis entre autre : " In these tests, chemical and biological agents were introduced to military personnel, who were at the time ignorant that they were involved in such an experiment. Nerve agents and chemicals include, but are not limited to, VX nerve gas, Tabun gas, Sarin, Soman, and the marker chemicals zinc sulfide, cadmium sulfide, and QNB. Biologics include Bacillus globigii, Coxiella burnetti (which causes Q fever), and Francisella tularensis (which causes tularemia or ‘rabbit fever’)." Houlà ! L'armée américaine aurait utilisé ses propres militaires comme cobayes. Je le savais pour certains trucs, mais là il y a du lourd : ça parle d'armes chimiques, biologiques, bactériologiques. C'est chaud. Mais je ne pensais pas possible qu'un fait majeur (visiblement connu) ait pu complètement m'échapper. Quand je fouille, tu peux me croire, l'ami google transpire ! Je lui lance souvent la baballe très loin… Mais alors là, je suis resté sans voix. Scotché.

Google. Je tape : "Project Shad". Tous les résultats sont en anglais. Je lis les premiers résultats, en anglais, on est bien dans le sujet : de nombreux sites en anglais parle de ça : Plus de 5000 militaires américains auraient bien servis de cobayes dans les travaux de l'armée américaine sur des armes de destruction massive "non conventionnelles", "exotiques". Il semblerait que ce soit le Pentagon et l'administration américaine qui le disent. Houlà ! J'ai du mal à le croire… C'est pas possible, je le saurais déjà… Généralement sur ces sujets que j'explore "un peu" depuis bientôt 10 ans, si on me dit que je ne connais pas du tout un truc important, j'ai toujours un petit sourire en coin parce que je sais ce que je fais quand je cherche… Sur ce type d'armes et leurs utilisations, je ne suis pas trop mal informé… Et je lis tout. Les trucs les plus fous. Un vrai conspirationniste. Complètement dingue ! Alors si moi je ne suis pas un minimum au courant d'un truc énorme, je peux te jurer qu'il n'y a vraiment pas beaucoup de monde au courant. Et je vais te le prouver. Un mec dans mon style, quand il entend parler d'un truc comme ça, il en parle forcément sur Internet tôt ou tard. C'est d'ailleurs bien ce que je suis en train de faire. Donc c'est certain, un truc gros comme ça, pas la peine de se taper des articles en anglais, je vais retrouver ces infos en français.

Google. Options pour la recherche : ne chercher que sur "les sites en langue française". Recherche "project shad". Rien en français ! Encore des sites anglais. Quelques liens vers des sites à traduction automatique : Wikipedia, et quelques autres sites … C'est déjà ça, j'avance. Et là, je vais faire une autre recherche, j'essaye "projet shad" (et non "project"). Magie : Pire qu'un hackeur : j'ai déglingué Google. J'ai réussi à le rendre fou lui aussi ! Sur les deux cents premiers résultats moins d'une dizaine sont pertinents. En fouillant sur tous les sites écrit en langue française il y en aurait donc si peu qui mentionnent ce "projet shad" ? Incroyable ! Vous ferez l'expérience. Quand tu pars vers les cinquantièmes résultats tu peux trouver un lien vers reopen911 qui reprend un article de Doug Rokke "Retour à l'envoyeur" publié sur Le Réseau Voltaire dont tu trouves donc aussi le lien. Le sujet : l'uranium appauvri. C'est le récit d'un ancien médecin militaire américain qui s'occupait des soldats américains revenus entre autre de la première guerre d'Irak. Il s'occupait de tout ce que l'on a regroupé sous l'étiquette "syndrôme de la guerre du Golfe". Dans cet article le "projet Shad" n'est pas expliqué, il est simplement cité à titre d'exemple. Mais c'est quoi ce truc ?
 
Quand l'ami google m'a sorti les résultats, je m'étais dis tout de suite : Houlà ! Il est pas bien fier le gars. Il a une petite mine… Mais c'est bien mon petit google. Joli travail. Sur l'ensemble des sites écris en langues françaises, sur tous ces sites que tu fouilles 24/7 tu m'as quand même trouvé un petit truc. Et c'est tout à fait ce que je cherchais : ce que j'avais lu sur les sites anglais, enfin écrit en français. Merci mon petit google. Et bravo parce qu'il fallait fouiller pour le trouver ça ! Un des premiers et donc aussi des seuls résultats pertinents sur le "projet shad", google va le chercher dans un message d'un certain "Thierrye" posté le 4 mars 2003 sur le forum du site "Amabilia.com", un site parlant de "Modes et styles", "Beauté", "Bien manger ! Bien vivre !", de voyages... Mais qu'est ce que ça fout là ?! Le projet y est décrit dans son ensemble en une vingtaine de lignes. Je sais lire… alors il y a surtout une petite phrase qui me saute aux yeux et me donne immédiatement la solution : "la FAS (Federation of American Scientists) nous apprend que des auditions tout à fait officielles sont en cours en ce qui concerne le projet « SHAD 112 », mis en œuvre au centre de tests de Deseret." C'est quoi ce bordel ! Et pas d'infos en français ? C'est étrange mais ce n'est pas grave. Rebasculons sur le mode "english" : ne bouge pas, si ça c'est vrai, je vais trouver. Je sais où je vais aller chercher. A la source… Dans les sites gouvernementaux américains, ceux estampillé ".gov" ".mil". Je connais. On y trouve plein de trucs...


Donc je vais vous faire rapidos un résumé de ce que j'ai trouvé en faisant une recherche "project shad" sur ce type de site. Tout y est détaillé. Je n'ai pas tout lu. Trop vaste. Pas le temps. Plus tard.

Il s'agit donc bien eu un ensemble d'expériences visant à se prémunir d'une attaque chimique, biologique ou bactériologique. Je connaissait déjà ce qu'avait fait l'armée anglaise, la déclassification de certaines de leurs archives avait donner lieu à un article terrible passé inaperçu dans le Guardian le 21 avril 2002. J'en ai déjà parlé ici, je vous en reparlerai une autre fois. En attendant c'était là.

Donc ici, il s'agit des archives du Pentagon qui commence à sortir début 2000. Aux USA ça commençait à gronder un peu fort concernant les troubles développés par ces fameux cobayes, ou tout au moins ceux qui étaient encore en vie. Des politiques s'en mêlent, des parlementaires, des militaires en services, quelques journalistes, des civils (les familles) et donc aussi les vétérans. C'est très tendu : "le syndrome du Golfe", il y en a pour qui s'est resté en travers.

Donc le "projet SHAD" pour "Shipboard Hazard Defense" consiste en diverse expériences qui seront menées sur des navires militaires (avec du personnel à bord) afin d'étudier les dommages potentiels dus à d'éventuelles attaques chimiques, biologique, bactériologiques. Divers substances sont testées principalement par épandages aériens, directement au dessus des navires ou dans leur immédiate proximité. Le but : on fait des prélèvements et on regarde. Le projet Shad est indisociable du "projet 112", ce sont d'autres expériences dirigées depuis le "Deseret Test Center" un centre commandement installé à Fort Douglas dans l'Utah, lieu où semble aussi avoir était testé justement l'Agent Orange.

L'ensemble de ces expériences se déroulent entre 1963 et 1973, sous la direction du DoD (Departement of Defense) avec un budget semble-t-il de 4 milliards de dollars de l'époque, actualisé, cela donne un budget de 40 milliards de dollars ! C'est énorme. Le "projet Shad" et le "projet 112", ce sont donc 134 expériences dirigées par les militaires, dont officiellement seulement la moitié environ seront menées à terme. Toutes les expériences réalisées sont décrites avec un luxe de détails : Responsables des expériences, période du test, objectifs, méthode, produits employés, quelques résultats, risques potentiels sur les cobayes, parfois sont évoqués aussi les risques potentiels sur l'environnement et/ou les populations civiles. Tout y est.

L'idée générale pour justifier ce type d'expérience est très cynique : Ce qu'on t'explique c'est un peu comme si un type se mettrait à la boxe dans le seul but d'esquiver les coups et non d'en donner… Les militaires américains ont donc cherché à protéger leur pays de tout ! Ils en sont fiers alors ils t'expliquent ça dans le détail. C'est bluffant ! Seulement tu vas vite comprendre où se situe le petit problème : pour être certain de l'efficacité et de la pertinence des "solutions" recherchées, il y a bien un moment où il faut faire des expériences. Sur l'homme. Ca marche peut-être sur les rats, d'accord, mais la cible c'est l'homme. Et oui. C'est là que tout bascule et tu ne peux que comprendre la logique du raisonnement : En temps de paix, tu ne peux pas tester une arme dans un pays étranger. Ce serait une déclaration de guerre, qui plus est avec une arme "non conventionnelle", "éxotique". A l'inverse une guerre est toujours l'opportunité pour tester de nouvelles armes. Hiroshima, Nagasaki, le Vietnam… Récemment l'Irak a été un laboratoire grandeur nature. Fallujah, c'est quelque chose. Phosphore blanc, uranium appauvri, épandages et autres… des tests de vaccins sur les militaires pour se protéger de ses propres saloperies… Résultat des deux côtés ? Cancers, malformations, mutations génétiques… Un festival. Un carnage identique et même encore pire que celui provoqué par l'Agent Orange.

Problème : si t'es pas en guerre, quelle solution te reste-t-il pour faire de telles expériences ? Tu fais comment ? Et ce n'est pas nouveau si tu réfléchis bien, on a plein d'exemples. Ca y est, tu commences à comprendre ? Donc oui, pour tes expériences pourries il ne te reste plus que ton propre territoire et ta propre population. Civils et/ou militaires.

Je te l'avais dis : Je sais m'informer pas trop mal. Quand je cherche des infos, je cherche vraiment. Certes j'aurais mis le temps. T'avoueras que ce n'était pas simple. Mais même dans une configuration comme ça je finis par trouver… Il y a des liens partout. Ca démarre par là :

Traduction anglais-français de wikipédia : "Project Shad" "Project 112" "Deseret Test Center"
Les sites où il faut effectuer une recherche interne sur "project shad" : Le site "www.house.gov", le site "U.S Department of Veterans Affairs". La liste complète des expérience est là, c'est un ".mil", le site "Force Health Protection and Readness", à partir de ce site, un exemple d'expérience décrit par le Departement of Defense. Et il faut aller fouiller partout !

Alors rien ou presque sur le "Projet Shad" sur l'ensemble des sites francophone ? C'est incroyable. Je ne me l'explique pas. J'ai découvert ça mercredi soir très tard. C'est samedi matin, j'ai vite bâclé un article, je le poste. Voilà.

A vous de continuer.


Le Sudiste.

 

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/google-shad-project-une-bombe-95796

 

 

Commentaire :

 

@Le sudiste ;

Il semblerait d’après les nombreux documents que j’ai pu examiner sur le net, que les expérimentations de produits toxiques et autres expériences visant à tester les capacités de l’humain à résiter au sommeil, à anihiler le libre arbitre et la motricité de celui ci aient été réalisée à l’insu des "cobayes"... dans des hopitaux, des centres de vacances pour enfants, et sur les populations...

Des expériences de ce types ont été menées au canada, aux états unis dans le cadre notamment du programme MKULTRA démarré en 1953 avec l’encouragement de la cia qui y consacra 6% de son budget...


La France ne fut pas épargnée...

En ce qui concerne les épandages, les fameux chemtrails ; l’affaire de Pont saint esprit est en l’exemple le plus parlant... D’anciens employés du renseignements ont confirmé que l’"épidémie de folie furieuse" qui s’est emparé des habitants de ce petit village de france après guerre n’était pas dû à l’ergot de seigle (d’ailleurs si ma mémoire est bonne, les analyses s’étaient révélées négative et l’on du relacher le meunier incriminé), mais bien aux expériences menées par les services secrets américains sur le LSD....

http://actu-chemtrails.over-blog.com/ext/http://www.alterinfo.net/Le-gouvernement-francais-questionne-les-USA-au-sujet-de-l-experience-secrete-a-Pont-Saint-Esprit-avec-du-LSD-dans-les_a42487.html

A l’époque on appelait ces opérations d’épandage : operations d’aérosol ....

J’ignore tout du shad projet, mais je voulais apporter ce petit témoignage pour exprimer mon soutien aux recherche de l’auteur de cet article...

Je crois réellement que le prix de "quelques" vies humaines n’a pas la même valeur selon que nous nous trouvons du coté des puissances qui mènent ce monde ou du coté des peuples qui peuvent fournir à ceux ci un vivier de cobayes inépuisable et.."gratuit"...

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche