Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 10:45

 

 

Grèce : Moody's voit un défaut de paiement

CNBC_Greece_defaults_-defaut-paiement.jpgL'agence d'évaluation Moody's  a indiqué vendredi qu'elle considérait que la Grèce  avait fait défaut sur le paiement de sa dette. De ce fait, elle maintient la note attribuée au pays à C, ce qui correspond à la valeur la plus basse dans son échelle.

Moody's estime en effet que cet échange constitue un "échange contraint" et donc un défaut sur la dette. C'est en effet ce qu'a indiqué l'agence dans un communiqué, suite à l'accord d'une majorité des créanciers privés d'Athènes conclu en vue d'effacer plus de 100 milliards d'euros de dette, et le déclenchement de clauses contraignant une minorité à se joindre à l'opération.

 

suite ici :

 

http://www.leblogfinance.com/2012/03/grece-moodys-voit-un-defaut-de-paiement.html

 

Grèce : le spectre du défaut de paiement écarté?

La Tribune.fr - il y a 1 jour
Le scénario catastrophe, celui d'une adhésion inférieure à 75%, qui aurait annulé l'échange et précipité la Grèce vers un défaut de paiement brutal le 20 ...

La Grèce évite le défaut de paiementL'Express
Le défaut de paiement écartéla Nouvelle République
TF1 - Les Échos
Autres articles (771) »

Grèce : Moody's voit un défaut de paiement

Le Blog Finance (Blog) - il y a 9 heures
L'agence d'évaluation Moody's a indiqué vendredi qu'elle considérait que la Grèce avait fait défaut sur le paiement de sa dette. De ce fait, elle maintient ...

Moody's maintient la note de la Grèce au plus basLa Tribune.fr
Dette: Moody's considère que la Grèce a fait défaut, note ...Romandie.com
Autres articles (5) »

 

 

§§§§§§

 

Moody’s considère que la Grèce a fait défaut, note maintenue à C

WASHINGTON – L’agence d’évaluation financière Moody’s a indiqué vendredi qu’elle considérait que la Grèce avait fait défaut sur sa dette et a maintenu la note qu’elle attribue au pays à C, la plus basse dans son échelle.

Selon la définition de Moody’s, cet échange de dette représente un +échange contraint+ et donc un défaut sur la dette, a affirmé Moody’s dans un communiqué, après l’accord d’une majorité des créanciers privés d’Athènes pour effacer plus de 100 milliards d’euros de dette, et le déclenchement de clauses forçant une minorité à se joindre à l’opération.

 
4 Comments

Publié par le 10 mars 2012 dans Non classé

 

Iran – Beaucoup de points d’interrogation ou intox ?

Selon l’agence de renseignement Stratfor, il y a pour le moment une volonté de ne pas envenimer les choses avec l’Iran. D’aucuns parlent même d’effort  « désespéré pour arriver à un compromis avec l’Iran ». Toutes les grandes puissances impliquées d’une manière ou d’une autre avec l’Iran se concertent. Zbigniew Brzezinski a averti qu’une attaque d’Israël contre l’Iran créerait une catastrophe. Le chef d’état-major chinois Zhang Zhaozhong a récemment déclaré que si les Etats-Unis / Israël attaquaient l’Iran : « La Chine n’hésiterait pas à protéger l’Iran, même au risque de déclencher une Troisième Guerre mondiale ». Vladimir Poutine a également mis en garde l’Occident d’une attaque contre l’Iran.

Il existe de nombreuses études sur les forces militaires iraniennes, en hommes et en matériels. Mais il est finalement assez difficile de déterminer avec certitude ce que sont les moyens de défense de l’Iran, souvent dépeints comme ridiculement faibles.

Les Russes ont livré de grandes quantités de missiles Sunburn conçus pour voler à très basse altitude. Ils peuvent être lancés à partir d’un camion adapté et cibler n’importe quel objectif dans le détroit d’Ormuz. Le missile supersonique SS-N-22 Sunburn peut donc impacter n’importe quel navire. Il est connu comme l’un des plus meurtriers au monde. Il pourrait même mettre en échec le système de radar de défense américaine Aegis. Il faut rappeler qu’un missile russe adapté d’un équipement antibrouillage a frappé une frégate israélienne au large des côtes du Liban lors de la dernière attaque d’Israël contre le Liban.

Une attaque contre l’Iran servirait de prétexte aux grandes firmes du cartel bancaire pour catapulter les cours du pétrole vers des sommets inconnus. La Russie serait le bénéficiaire de cette envolée des prix de l’or noir. Comment réagirait la Chine qui a préparé ce scénario en investissant beaucoup, ces dernières années, en Afrique ?

Gros point d’interrogation

On sait que la Chine a également vendu des missiles de croisière à l’Iran, mais on s’interroge sur ce que l’Iran a pu acheter au marché noir à des vendeurs russes, à l’époque de l’effondrement de l’URSS, quand tout se vendait, y compris des missiles de croisière russes à tête nucléaire. DEBKA affirme que l’Iran possède des dizaines de ces missiles nucléaires achetés au début des années 1990. Depuis plusieurs décennies, les responsables iraniens connaissent les objectifs d’Israël. Sont-ils restés les bras croisés comme on veut nous le faire croire ? Nous ignorons  la réponse.

Mais si l’on prend l’hypothèse selon laquelle, les informations transmises à l’agence d’information DEBKA sont justes parce qu’elles furent transmises, par exemple, par Meir Dagan, l’ancien chef du Mossad israélien, on comprend pourquoi ce dernier considère une attaque de l’Iran comme quelque chose de suicidaire pour Israël.

 
2 Comments

Publié par le 10 mars 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Message Alerte : “Le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres”

Ce matin, mon analyse évoquait quelque chose concernant le rapport euro/dollar. Ce qui se passe n’est pas normal. Il y a anguille sous roche. D’ailleurs on chute beaucoup en ce moment…

Parallèlement j’ai fait une courte analyse sur le dollar/CHF. Nous sommes quasiment à l’approche du niveau de 0.92. Si nous franchissons ce barrage, ce sera aussi un point de bascule pour l’euro. D’autant plus que la parité dollar/CHF est dans un canal baissier.

Qu’elle est la nouvelle susceptible de booster le dollar US ?

 

 
126 Comments

Publié par le 9 mars 2012 dans Non classé

 

Interrogation légitime sur un défaut grec

Un lecteur travaillant dans une grosse banque étrangère nous signale qu’il y a quelques semaines: “Nous avons eu une simulation de banqueroute de la Grèce pour la mi-mars.

Question: sommes-nous très proches d’une annonce de banqueroute de la Grèce par les agences de notation qui ont récemment dégradé ce pays juste au-dessus du gouffre? Après l’accord d’hier, qui a vu une remontée de l’eurodollar, on ne peut que constater le curieux vent glacial de ce jour… A discuter entre vous.

 
29 Comments

Publié par le 9 mars 2012 dans Non classé

 

Comprendre la dette publique

 
22 Comments

Publié par le 9 mars 2012 dans Non classé

 

Les Suisses ne voient l’avenir qu’en jaune

Comme la météo financière européenne n’est pas très bonne, les responsables de la Banque nationale suisse (BNS) envisagent sérieusement de faire le nécessaire pour revoir leur or. Il semble donc que le président vénézuélien Hugo Chavez a eu raison d’exiger, l’été dernier, le rapatriement des 200 tonnes d’or de son pays. Les banquiers centraux suisses commencent à douter sérieusement… de la pérennité du système monétaire international actuel.

D’aucuns affirment que si les Allemands exigent, eux aussi, le rapatriement de leur stock d’or, alors plusieurs banquiers américains pourraient avoir des insomnies.

Pour revenir aux banquiers centraux suisses, ils sont quatre à lancer une initiative fondée sur trois exigences :

1) L’or de la BNS doit être stocké physiquement en Suisse.

2) La BNS n’a pas le droit de vendre ses réserves d’or.

3) La BNS doit détenir au moins 20% de ses actifs en or.

Ce ne sont pas les deux guignols UMP/PS qui se présentent à la candidature à la présidence française qui risquent d’avoir un geste civique et responsable de ce niveau.

 
24 Comments

Publié par le 9 mars 2012 dans Non classé

 

Donner du temps au temps…

Hier, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a commenté le projet d’attaque de l’Iran comme suit : «Je n’ai pas de chronomètre à la main. On ne parle pas de jours ou de semaines, et on ne parle pas non plus d’années. Tout le monde comprend cela». C’est une déclaration importante dans le contexte de volatilité des prix du pétrole actuelle. Il a ajouté : «Nous serions heureux de résoudre cette affaire pacifiquement, si l’Iran décide d’arrêter son programme nucléaire. De l’arrêter, de démanteler le site de Qom et de ne plus enrichir de l’uranium». On sait par contre à quoi s’en tenir sur le sujet.

Depuis de nombreuses, années, dans le cadre de la lettre LIESI, nous avons soutenu le scénario d’une guerre contre l’Iran. Mais nous avons également toujours précisé qu’elle serait déclenchée au moment “opportun” par les forces ou réseaux qui contrôlent le pouvoir politique à Jérusalem et à Washington, dont les dirigeants ne sont que des pions sur l’échiquier. N’oublions pas le scénario d’Ariel Sharon que l’on a bien vite oublié. A. Sharon fut écarté quand il a dépassé son cahier des charges. Nos anciens lecteurs se souviendront que LIESI avait annoncé son retrait forcé de la vie politique quelques semaines avant… le fait accompli.

Lors de leur dernière entrevue à la Maison Blanche, le président américain a demandé à Benyamin Netanyahu de laisser du temps aux sanctions, de voir les effets qu’elles produiraient, avant de s’engager vers une solution guerrière. LIESI ne modifie pas son analyse sur ce point : l’effondrement de l’Europe de l’Ouest doit être enclenché AVANT cette attaque de l’Iran. Si le scénario grec est insuffisant, cela signifie qu’un autre pays subira bientôt la jurisprudence du drachme grec. Selon certaines confidences faites à notre rédaction, une fenêtre de tir serait ouverte pour le mois de juin prochain. En attendant, surveillons bien l’euro/dollar car Trader Noé semble assez inquiet dans les communications téléphoniques que nous avons eues avec lui. La teneur introductive de son analyse du jour le reflète.

Nouvelles d’Athènes

Le scénario grec vient de passer une nouvelle étape… en attendant la prochaine. « La Grèce a remporté son pari pour la restructuration de sa dette avec un taux d’acceptation de ses créanciers privés suffisamment élevé pour l’opération d’échange d’obligations souveraines qui doit effacer 100 milliards (mds) d’€. Pour les titres de droit grec, soit 177 mds des 206 mds d’€ concernés, la participation atteint 85,8 %. Elle est de 83,5 % d’acceptation pour l’ensemble des créanciers privés, a annoncé ce matin Athènes, après l’expiration, hier à 21 heures, du délai donné aux créanciers pour se prononcer ».

Commentaire éclairé de Kommersant : « L’année dernière déjà les puissances européennes avaient conscience de la futilité apparente des tentatives de mettre en œuvre des réformes en Grèce. Un expert financier anonyme, qui a été consulté par les gouvernements européens en vue de la préparation au défaut de paiement de la Grèce, a déclaré à Reuters que les puissances de la zone euro étaient parfaitement préparées au défaut de paiement dès décembre et avaient un plan d’action approprié. Cependant, les conséquences catastrophiques de ce défaut de paiement forcent les pays de la zone euro à retarder l’inévitable le plus longtemps possible ».

 
48 Comments

Publié par le 9 mars 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – 09 mars 2012

Si tout le monde est optimiste pour la Grèce, personnellement je ne le suis pas du tout.
Les graphes parlent et l’EURUSD est bien bloqué par la résistance des 1.35. Plus, une chute semble se présenter après mi mars.
Les échanges pourraient déclencher des conséquences inattendues…

Un évènement arrive et pourrait refaire chuter l’EURUSD vers les prochains supports majeur 1.30 et 1.26.

Nous attendrons toujours une évolution du E-mini SP 500 qui pour l’instant semble complètement incertain. Soit il franchit la résistance des 1375-1380 et le rebond technique se poursuit. Soit il franchit le support des 1340-1337 et la correction s’accentue.

Le pétrole Brent reste bien orienté. Nous avions proposé la hausse la dernière semaine de décembre à proximité des 100 dollars. Tant que le cours évolue au-dessus des 120, la hausse peut se poursuivre vers les 135-150-170 dollars.

Nous surveillerons à nouveau Air France dont les supports 3.9-3.4 et 2.9 euros.

USDCHF évolue sous le seuil de résistance des 0.92. Tant que le cours évolue sous ce niveau, le cours peut corriger davantage vers 0.89-0.87-0.83. Le franchissement des 0.925 permettrait au cours de se reprendre davantage vers les 0.95-0.96.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche