Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 00:10

 

 

Nicolas Sarkozy et Moustapha Abdeljalil, chef du « Conseil national de transition » libyen (CNT), le mercredi 20 avril 2011 à l'Élysée.Nicolas Sarkozy et Moustapha Abdeljalil, chef du « Conseil national de transition » libyen (CNT), le mercredi 20 avril 2011 à l'Élysée.

Libye : Le mirage de Sarkozy…


Plus d’un mois après les premières frappes françaises contre la Libye, on peut déjà faire quelques constatations.

Il s’agit, purement et simplement, d’une agression de l’OTAN, c'est-à-dire du bras armé de l’USraël et de l’Union européenne contre un État souverain en proie à des troubles intérieurs.

Le régime, qui est toujours en place, dispose d’un soutien populaire beaucoup plus important que ne l’avait prévu les agresseurs, et cela malgré la brutalité des moyens utilisés par l’OTAN.

‣ Les insurgés que les médias occidentaux ont baptisés du nom pompeux de « Conseil national de transition » (CNT), apparaissent comme un conglomérat informel sur le terrain dont les vrais dirigeants se trouvent à l’étranger et ne comptent que sur l’agression de l’OTAN pour parvenir au pouvoir.

‣ L’échec des frappes pose à nouveau la question de l’intervention terrestre avec les conséquences que l’on imagine facilement, à savoir une guerre longue et difficile. Compte-tenu de la topographie de la Libye (un désert), une telle guerre ne pourra que s’étendre vers les pays frontaliers (Algérie, Niger, Tchad…). Les résistants libyens ne pourront compter que sur la mobilité et les soutiens qu’ils trouveront parmi la population des pays voisins. Toute la zone du Sahara et du Sahel est concernée et, en prolongement, l’Afrique.

Espérant sans doute éviter un tel scénario, l’OTAN mise sur des divisions internes au sein du gouvernement libyen. Après quelques défections les premiers jours, le régime semble tenir, voire se renforcer. Les raids sur « des sites militaires et civils » qui ne sont que les principales villes du pays (Tripoli, Syrte, Al Khoms, Al Assa…), avec les victimes civiles innombrables, montrent à la partie de la population qui aurait pu être hésitante le vrai visage de leurs « libérateurs », à savoir le même visage qu’ils ont en Irak et en Afghanistan : des assassins de populations civiles qui veulent occuper leur pays.

Pourtant, le premier pas officiel de l’intervention terrestre a commencé. Londres, Paris et Rome ont décidé d’envoyer des « conseillers » auprès des rebelles. Leur mission serait d’aider les opposants à se structurer, ce qui implique, forcément, des livraisons massives d’armes et la participation de ces conseillers aux combats. Cette décision n’a pas fait l’objet de débats en France. Majorité et opposition sont unies quand il s’agit de guerres coloniales ou d’agressions contre des pays musulmans. La seule exception concerne les régimes arabes qui ont la sympathie d’Israël et fournissent des bases militaires à l’USraël, à savoir les monarchies pétrolières du Golfe qui répriment impunément la population civile de Bahreïn. A Paris, on préfère distraire les Français avec le dernier sondage concernant la prochaine élection présidentielle. Pendant ce temps, notre pays s’enfonce dans la guerre et les récentes pertes en Afghanistan le prouvent bien. Il serait largement temps que nos compatriotes en prennent conscience avant qu’il ne soit trop tard !

En Grande-Bretagne, il semble que cet envoi de conseillers soulève davantage de questions dans l’opinion publique et la classe politique. Ainsi, le grand quotidien britannique The Telegraph (l’équivalent, par son ancienneté et son audience, du Figaro en France) s’inquiète, et nous apprend que cette préoccupation traverse tout l’éventail politique. Ce journal rappelle, opportunément, que c’est par l’envoi de « conseillers » que le Président Kennedy (un démocrate jeune et souriant comme Obama) a mis le doigt dans l’engrenage vietnamien qui, très vite, s’est transformé en une guerre de plus de 10 ans avec la défaite cuisante que l’on sait pour les États-Unis, mais causant tout de même deux millions de morts au bas mot parmi les populations indochinoises…

Cet avertissement de la presse anglaise, après l’abstention allemande à l’ONU et la prudence relative d’Obama, pourrait laisser croire que le gouvernement [Sarkozy / Bernard-Henri Lévy] se veut le fer de lance de l’agression, le meilleur « fils aîné d’Israël », le plus engagé dans les guerres menées actuellement. Et il est de bonne politique que les Anglo-Saxons voient la France se couper un peu plus de l’opinion arabe, escomptant en tirer les profits pour plus tard…

Nous avons en France, une situation inédite : d'une part un Président de plus en plus coupé de la population (et ce n’est pas la promesse de la prime de 1000 euros faite à certains salariés qui changera quelque chose : les salariés concernés prendront la prime et ne voteront pas pour Sarkozy !), et d'autre part un conseiller sioniste, Bernard-Henri Lévy, milliardaire mondain qui n’a jamais caché qu’il n’aimait pas la France, et qui décide de notre politique étrangère, c'est-à-dire de la paix ou de la guerre, de la vie ou de la mort !  Ajoutons à cela une Assemblée nationale qui est aphone quand elle n’est pas couchée, et nous avons tous les ingrédients pour que notre pays continue à s’enfoncer un peu plus dans la guerre, la crise économique et le malheur.

Les guerres dans lesquels la France est impliquée concernent tous les citoyens. A eux de demander des comptes à leurs élus (s’ils les connaissent et s’ils ont encore confiance en eux). Ne laissons pas le lobby sioniste décider à notre place. Si Bernard-Henri Lévy veut faire la guerre pour aider Israël, qu’il la fasse mais pas avec des poitrines françaises !  Il faut que la question de la paix et de la guerre redevienne centrale dans les débats à venir. Ce sera à nous de le faire, puisque Droite et Gauche sont d’accord sur ce sujet et préfèrent ne pas en parler. Alors oui, parlons d’insécurité, la vraie : celle que fait courir à la France le lobby sioniste au pouvoir à l’Élysée !


Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste

 


http://www.partiantisioniste.com/communications/libye-le-mirage-de-sarkozy-0691.html

 

Les Predators surarmés arrivent en Libye

par Manlio Dinucci

Le 26 avril 2011



Le président Obama  a approuvé l’emploi en Libye des Predators armés, des avions télécommandés du type « hunter/killer » (chasseur/tueur) : l’annonce a été faite par le secrétaire de la Défense Robert Gates. Ceux qui sont utilisés dans l’opération « Protecteur unifié » appartiennent à la dernière génération des Predators (« prédateurs ») : ce sont les MQ-9 Reaper, utilisés pour la première fois en Afghanistan en 2007. Le Reaper (« broyeur », de vies humaines évidemment), en mesure de voler à 15milles mètres d’altitude, transporte une charge guerrière de plus d’une tonne et demie, composée surtout de missiles Hellfire (« feu de l’enfer »). Le Reaper peut en transporter 14, au lieu des deux du précédent Predator.

Les Reaper décollent probablement de la base de Sigonella (Sicile) où est déployé le personnel préposé au réapprovisionnement et à la manutention, mais ils sont conduits par un pilote et par un spécialiste des senseurs assis à leur console dans la base aérienne de Creech au Nevada. L’avion  possède des senseurs à l’infrarouge et des vidéos caméras spéciales qui, par le réseau satellitaire, permettent aux opérateurs de repérer les objectifs. Tuer en manoeuvrant un avion avec un joystick à plus de 10mille Kms de distance est la dernière frontière des technologies guerrières. « Voir les  mauvais sujets sur l’écran et comment on les envoie dans l’autre monde, et ensuite descendre au fastfood pour déjeuner, est une expérience surréelle », a déclaré à CNN le capitaine Matt Dean, un des pilotes de la base de Creech. Le problème cependant est de distinguer les « mauvais sujets » des autres :  l’utilisation des Predator/Reaper en Afghanistan, Pakistan, Irak et Yémen est jalonnée de continuelles « erreurs », c’est-à-dire de massacres de civils pris pour des « terroristes » ou pour des « insurgés ». En Afghanistan, il y a deux jours, un missile Hellfire lancé par un Reaper a tué aussi des militaires étasuniens, pris pour des insurgés.




En Libye, a spécifié le général James Cartwright dans la conférence de presse de Gates au Pentagone- les forces loyales à Kadhafi circulent à l’intérieur de zones habitées pour ne pas être la cible des avions OTAN. C’est pour cela que sont maintenant utilisés les Predator, « avions qui ont des capacités uniques, adaptées aux zones urbaines où par contre les bombardements traditionnels peuvent causer des dommages collatéraux ». Le général n’a cependant pas expliqué comment on peut éviter des « dommages collatéraux » en lançant, avec des Predator/Reaper, des missiles Hellfire, dont les têtes sont de trois types : antichar, explosive à fragmentation et thermobarique.




La tête thermobarique Agm-114N Metal Augmented Charge, utilisée pour la première fois en Irak en 2005, quand elle frappe l’objectif répand un nuage de poussière d’aluminium qui provoque une seconde explosion. Celle-ci produit une pression telle qu’elle crée un vide d’air, provoquant la mort par asphyxie de ceux qui se trouvent dans la zone, même à l’intérieur d’édifices ou de refuges. L’organisation Human Rights Watch la définit comme une arme « particulièrement brutale », car « elle rend pratiquement impossible pour les civils de trouver un refuge ». C’est ainsi qu’est réalisé l’objectif fondamental énoncé dans la résolution du Conseil de sécurité : la « protection des civils ».

 

Edition de samedi 23 avril 2011 de il manifesto,

http://www.ilmanifesto.it/area-abbonati/in-edicola/manip2n1/20110423/manip2pg/02/manip2pz/301909/  

 

 

 

Guerre contre la Libye :

 

 

Vladimir Poutine : l'actuelle situation en Libye est liée à l'intérêt suscité par ses réserves de pétrole et de gaz

 

Nouvelles consultations américaines, pour intensifier les attaques contre la Libye

 

Libye: Les bombardements des Occidentaux et nous.

 

 

Pendant l’enfumage, les massacres continuent

Benji | 25/04/2011 at 07 46 | Catégories : Actualité générale | URL : http://wp.me/p1cQrc-1iV

Comment résumer au mieux la situation actuelle? La vérité apparait un peu plus chaque jour, les mensonges se fissurent peu à peu, leurs mensonges ne tiennent plus, ils ne sont plus crédibles, chaque mouton est en train d'ouvrir les yeux petit à petit. Qui croit encore que l'attaque de la Libye est justifiée par le [...]

Lire la suite

Ajouter un commentaire à cet article

 

 

Des sénateurs américains demandent que Kadhafi soit assassiné

 

Le terroriste libyen ami de Washington

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=24498

 

 

 

  25 avril 2011

Les bombardements des Etats-Unis et de l'OTAN en Libye

font de plus en plus de morts (WSWS)
par Barry GREY

Le nombre de morts résultant des frappes aériennes étasuniennes,
françaises et anglaises continue d'augmenter et promet de s'accroître
notablement car les puissances impérialistes ont décidé d'intensifier leurs
attaques sur des cibles militaires comme civiles.

Le lendemain du jour où les Etats-Unis ont déployé des drones Predator
armés de missiles Hellfire et où l'OTAN a averti les civils de "s'éloigner
des troupes et des installations de l'armée de Kadhafi", la télévision
d'état libyenne (...)

->
http://www.legrandsoir.info/Les-bombardements-des-Etats-Unis-et-de-l-OTAN-en-Libye-font-de-plus-en-plus-de-morts-WSWS.html

 

.

 

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche