Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 23:11

http://www.meretmarine.com/objets/500/13413.jpg

http://www.meretmarine.com/objets/500/13413.jpg

 

 

La guerre en Libye est en train de devenir un problème. Ce n’est pas la guerre-éclair que beaucoup attendaient. A presque quatre mois du début du soulèvement de la « coalition des volontaires », la situation sur le champ de bataille ne connaît pas de changements notables. Bien au contraire, les pays qui promouvaient l’intervention et les résolutions de l’ONU qui lui font lieu de paravent connaissent une agitation symptomatique.

  

En France, l'amiral Pierre-François Forissier, chef d'état-major de la marine nationale, a exprimé le 10 juin devant l'AJD (Association des journalistes de défense) de sérieuses préoccupations sur l'effet des opérations libyennes sur les ressources techniques et humaines de la marine de guerre. Tout en affirmant que les forces navales ne se trouvent pas en "surchauffe", il ajoutait aussitôt : « Nous consommons de façon intensive un potentiel qui aurait dû être consommé de façon régulière tout au long de l'année ». Les navires militaires français sont prévus pour naviguer une centaine de jours par an. Les ressources humaines de la marine sont calculées à l'aune de ces potentiels. Au-delà, les navires sont difficilement maintenus en condition, les personnels souffrent de "trous" dans leurs formations et leur entraînement, et des tensions apparaissent dans les familles.

  

En Italie, le ministre de l’intérieur Roberto Maroni a invité son gouvernement à  « ne plus gaspiller de l’argent en jetant des bombes ».  En Grande-Bretagne, l’armée de sa Majesté entrevoit la possibilité de ne pas poursuivre trop longtemps la mission à cause des coupes sombres faites à la défense.  Les États-Unis ne sont pas en reste et le conflit libyen y provoque une certaine agitation. Le président américain a été accusé par le Congrès d’avoir violé la loi parce qu’avant de donner le top à l’intervention en république libyenne, il aurait dû avoir l’approbation du Parlement (loi sur les pouvoir de guerre de 1973).  Un groupe de députés a même formellement dénoncé Obama à un tribunal fédéral de Washington pour violation des normes constitutionnelles.

  

Pour le moment, les opérations militaires en Libye ont coûté aux  Etats-Unis la bagatelle de 716 millions de dollars, et devraient atteindre le somme d’1,1 milliard de dollars fin septembre, selon les estimations de la Maison blanche elle-même.

La France n’aurait quant à elle déboursé que 160 millions d'euros. C'est du moins ce qu'a déclaré la ministre du Budget, Valérie Pécresse, dans un entretien au Journal du dimanche (JDD).

  

Le 12 juillet, le Parlement français devra voter la prolongation ou non de l’intervention française en Libye. L’article 35 de la Constitution prévoit en effet que « lorsque la durée de l’intervention excède quatre mois, le gouvernement soumet sa prolongation à l’autorisation du Parlement ». Le débat pourrait être difficile. Se profile alors, en cas de difficultés persistantes sur le terrain militaire, le spectre de la partition de la Libye, le but étant de permettre à la rébellion la maîtrise des zones gazières et pétrolifères, c’est-à-dire essentiellement l’est et une partie du sud du pays. Les véritables objectifs de cette guerre apparaissent ainsi aux yeux de tous. Loin de la geste humanitaire du duo Sarkozy-BHL… 

  

La domination sur la terre et ses richesses, le maintien des privilèges des multinationales, le maintien des tyrans aux ordres et le combat contre ceux qui résistent à l’Empire, ont un coût que les peuples vont une fois de plus devoir supporter. Et quels profits en tireront-ils ? Nous connaissons malheureusement la réponse.

 

Capitaine Martin.

 
 
.
Lire aussi :

.

Et le PS  ?  Va-t-il cautionner l'intolérable ? 

 

Le PS et la guerre :

Il devrait voter pour la poursuite

de la boucherie libyenne !

.

 

Ce Parti est parfois plus aligné sur l'Empire usraélien

que ses homologues de Droite.

Pour un Hervé de Charrette fustigeant la barbarie d'Israël,

ou un de Gaulle sortant la France de l'OTAN,

combien de socialistes "vendus" aux intérêts

des Anglo-Saxons et des Israéliens ?

Une voix différente, celle d'Emmanuelli.
. 

.
.
.

 

http://www.comores-web.com
.
Mardi, vote décisif.
Le PS va-t-il cautionner la politique de l'UMP ?
L'Armée va-t-elle continuer à se sacrifier
pour des intérêts financiers sordides ?
par eva R-sistons

 

La France de Chirac-de Villepin

suscitant l'admiration de tous

(au moment de la guerre illégale contre l'Irak), 

même applaudie à l'ONU,

a fait place à la France de Sarkozy,

fondue dans l'OTAN,

bradant son indépendance,

alignée sur l'Empire,

et donc un jour entraînée dans ses aventures impériales

contre la Russie et la Chine,

et pas seulement contre l'Afghanistan,

la Libye, la Côte d'Ivoire etc etc.

Nous sommes désormais avec les USA et la GB

la Nation la plus va-t-en guerre !

 

Les Militaires d' "Honneur et Patrie" ont bien posé le problème :

L'Armée française doit-elle se mettre au service

des intérêts américains ?

Bien sûr que non.

Les Français ne le veulent pas.


Le  PS  va-t-il  l'accepter ?

Nous saurons nous en souvenir en 2012.

On ne tient plus jamais compte de l'Opinion ?

C'est intolérable ! 

 

Et ces guerres entraîneront fatalement des dommages collatéraux.

Par exemple, en représailles la France

peut être victime d'attentats - biologiques, entre autres.

 

En attendant, encore aujourd'hui, des soldats français

continuent de donner leur vie pour les milliardaires.

 

Demain, jour historique pour le PS.

S'il cautionne la politique de Sarkozy,

alors ce sera une haute trahison envers ses Electeurs.

Et une menace pour l'avenir,

s'il accède au pouvoir !

 

Alerte, la France coule,

ses citoyens sont sacrifiés à l'avidité maladive de quelques-uns,

et demain, via l'Article V de l'OTAN,

nous serons entraînés dans des guerres préventives

faussement humanitaires,

et réellement prédatrices, coloniales,

et aussi entraînés dans des guerres permanentes,

totales et même mondiales et nucléaires !

 

Alerte ! Nous sommes à un tournant.

La France a à sa tête le clone de Bush.

La force, la politique du fait accompli, 

remplacent le Droit, la diplomatie.

Et ces guerres ont d'autres conséquences.


En Syrie,

les Ambassadeurs du trio infernal USA-GB-France

 

s'ingèrent dans les affaires intérieures d'un pays,

sans doute pour complaire à Israël,

et en violation du Droit international.

Résultat : Les ambassades sont assiégés,

les peuples expriment leur légitime colère.

 

Jusqu'où la soumission de la France à l'Empire ?

Et sur Fr2, au 20 h, Pujadas, dans le titre même,

fait preuve d'un parti-pris communautariste intolérable

aux antipodes de la nécessaire neutralité

d'un journaliste digne de ce nom.

Il mérite amplement sa Laisse d'or de journaliste le plus servile ! 

Cette pseudo information partisane,

 

aux frais des contribuables,

incite au rejet et même à la haine contre un Etat souverain.

 

Tout est lié.

Nos diplomates, attachés à l'indépendance de la France,

ont été virés, déplacés, mis à la retraite,

et remplacés par des cow-boys musclés

comme celui qui, en Tunisie, a valu à la France

d'être la risée du monde.

Aujourd'hui, c'est la politique de la canonnière, du colt,

au seul service des plus nantis,

copains milliardaires comme Bolloré

ou patrons du MEDEF (des grandes entreprises, du CAC40),

ou sociétés comme Total et Areva,

et bien sûr des multinationales américaines

ayant jeté leur dévolu sur le continent africain riche en ressources.

 

Notre Armée va-t-elle donc servir les intérêts des pillards de pays,

des adorateurs de Mâmon, des tortionnaire des peuples ?

Aujourd'hui encore un jeune Français a donné sa vie

pour des grandes fortunes cupides et sans scrupules.

Jusqu'où ira cette tragédie pour la France et pour les peuples spoliés ?

 

Il est temps de voir EN FACE la réalité.

Les intérêts des peuples ne coïncident pas

avec ceux de la Mafia de la Finance.

Nous n'avons rien à faire en Afghanistan ou en Libye,

et demain, en Syrie ou contre l'Iran

puis contre la Russie et contre la Chine.

 

OBSERVONS attentivement le vote du PS.

Il ne peut pas joindre ses voix à celles des inconditionnels de Sarkozy !

Sous peine de piétiner ses idéaux les plus élémentaires

et ses promesses de changement.

 

S'il vote avec l'UMP, demain,

nous saurons que nous n'avons à attendre aucun changement

de la part du PS.

La journée de demain sera décisive

pour ceux qui ont encore des illusions...

 

Il est temps de sortir de cette fausse alternance

de partis presque identiques !

Il y va de l'avenir de la France.

Et donc du nôtre.

Et ne l'oublions pas, de l'avenir de nos enfants.

Nous avons des devoirs envers eux !

 

eva R-sistons



Partager cet article

commentaires

Lesouffledivin 12/07/2011 03:02



Salut Eva plus d'illusions depuis longtemps sur le PS. S Royal compris.



Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche