Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 19:57

 

Guerre Monétaire

Par Menthalo -

Préparatifs de guerre

La plus grosse concentration de troupes américaines depuis la guerre en Irak annonce la guerre. En mars prochain, l’Armée américaine aura 100.000 hommes sur les bases de Socotra et Masirah. La première est une petite ile de l’archipel yéménite, dans l’Océan Indien, à 80 km de la Corne de l’Afrique ; et la seconde est une petite ile en mer d’Oman, à la sortie sud du Détroit d’Ormuz, permettant de surveiller les voies maritimes du Détroit. La Base de Socotra est si secrète, qu’elle n’est répertoriée nulle part dans les listings militaires américains.
Les USA avaient, de la même façon, concentré 100.000 hommes  au Koweït en 2003, avant l’invasion de l’Irak.
Dans les premières semaines de mars, trois porte-avions américains USS Abraham Lincoln, USS Carl Vinson, USS Enterprise et le  Charles de Gaulle français, avec leurs escadres respectives, seront sur zone, alors même qu’un quatrième porte-avions américain sera dans l’Océan Indien et ne sera plus qu’à quelques jours de navigation des côtes iraniennes.
Différentes sources ont confirmé l’intention d’Obama d’attaquer l’Iran avant la fin de 2012. La date fluctue toujours entre le printemps et l’automne. Cette décision est fonction des négociations secrètes entre Washington et Téhéran, nous dit Debka … mais il serait plus juste d’y inclure la Russie, la Chine et la Turquie.  Obama n’aurait pas réussi à convaincre ou contraindre Israël à ne pas attaquer seul les complexes nucléaires iraniens. Le président américain pourrait vouloir attaquer rapidement pour renforcer sa position dans la campagne électorale des présidentielles américaines.

Vers une guerre de haute intensité

Ce que ne dit pas Debka, c’est que l’agenda de la guerre est dicté par la guerre monétaire et la faillite du système actuel. Celui-ci  repose sur le principe de la dette, qui permet aux financiers d’asservir une nation sans tirer un seul coup de canon, d’une part, et sur le fait que la nation, dont la monnaie domine les échanges internationaux, peut flouer ses créanciers en dévaluant sa monnaie au rythme qu’elle aura décidé.
Depuis Bretton Woods, le Etats Unis ont usé et abusé de ce système financier basé sur la confiance de multiples manières :
Ils ont corrompu les dirigeants des pays pour qu’ils s’endettent en donnant en garantie des biens nationaux, saisis depuis.
Ils ont imprimé des vrais faux dollars, strictement réservés aux marchés de l’économie parallèle (drogue, armes, corruption, marché noir) dominés par la CIA.
Ils ont développé un trafic de vrais faux Bons du Trésor, par la CIA depuis plusieurs décennies, puis par les Banques “primary dealers” ces dernières années
Il y a une falsification des données économiques et statistiques. “Shadow stats” considère que le PIB américain est 35% inférieur aux chiffres officiels. Les Chinois, quant à eux, tablent sur le fait que le PIB réel est moitié moindre. Les dettes américaines seraient donc de 200% du PIB.
Il y a une falsification des bilans des plus grosses sociétés et banques aux USA. La certification des comptes étant monopolisée par 5 compagnies complices du système. (cf l’Affaire Enron ou Lehman)
Il y a falsification du baromètre de l’économie. Les cours de bourse sont manipulés par le Working Group on Financial Market  pour le compte de la Fed, depuis le 18 mars 1988 (Plunge Protection Team).
Il y a falsification du cours de l’or par les WAG, “Washington Agreement on Gold” depuis 1999. 19 banques centrales USA, GB, Europe et Suisse ont signé à plusieurs reprises des accords, le dernier en 2009, pour vendre sur les marchés 400 tonnes d’or par an, pour canaliser le cours de l’or et donc dévaluer les monnaies fiduciaires au rythme souhaité par Washington.
Il y a falsification du cours de toutes les Matières Premières industrielles ou agricoles par le biais des produits dérivés sur les futures.
Toutes ces manipulations n’ont qu’un but : modifier la perception de l’économie américaine et occidentale, faire croire à la solidité du Système fiduciaire en général et du Dollar en particulier.

L’Opposition des BRICAD  (Brésil Russie Inde Chine Arabes Deutschland)

Lors du G20 de novembre 2008, la Chine, porte-parole des BRIC et de l’opposition au statu-quo monétaire de l’Empire, a officiellement déclaré son opposition au système fiduciaire actuel en demandant que le Dollar (et ses monnaies affiliées) soit remplacé par des Matières Premières (Or, Ag, Pétrole, ++ ) garantissant la monnaie.
Les 400 tonnes d’or mobilisées par les WAG en août 2009 représentaient au cours de l’époque (950$ l’once) 12,35 Milliards de dollars.
En janvier 2011, les réserves monétaires de la Chine seule, représentaient  2.847 milliards de $. 230 fois plus.
La Chine n’est pas seule en jeu, la puissance financière des adversaires de ces accords américains est considérable.

La Chine et ses alliés ont pu contrer la Fed et les banques centrales associées au WAG en achetant sur le marché, chaque année, dix fois l’or qu’elles mettaient sur le marché. Non seulement, elle pouvait le faire, mais elle l’a fait.
En réponse à l’accord de Washington d’août 2009, la Chine avait immédiatement répliqué en interdisant l’exportation d’or et d’argent, et en autorisant les sociétés chinoises à faire défaut sur les dérivés sur les Matières Premières. Normal puisque les cours étaient officiellement manipulés par Washington.
Nous savons par Jim Willie, le “trader de Londres”, et d’autres insiders, que depuis août 2009,  de véritables raids ont été organisés de façon quasi militaire par une alliance non déclarée de Hedge Funds asiatiques, arabes, allemands et autres, pour prendre livraison manu militari, avec l’appui de juristes britanniques, de tout l’or et l’argent entrant dans les entrepôts du LBMA, le jour même où ces métaux entraient dans les entrepôts.
Les marchés de Londres et de NY ont été systématiquement vidés de leurs métaux précieux, mois après mois. Nous savons aussi que les délais de livraison de physique ont augmenté. Ils varient désormais entre 6 à 10 semaines. Le Corner est permanent.
C’est ce qui a amené JPM et ses complices à mettre MF Global en faillite, pour faire un hold-up sur les métaux précieux des clients, retardant la hausse inéluctable des MPx.
Les manipulations successives sur les marges et les frais sur le Comex et le LBMA ont fait lâcher les petites mains. Il ne reste aujourd’hui que les grosses pointures sur ces marchés. L’affrontement d’aujourd’hui se joue entre grandes puissances, via des hedge funds. Affrontement évidemment monétaire.

Les Etats Unis, la GB, la BCE … nous devrions dire l’OTAN,  défendent les intérêts des banquiers, qui ont mis en place ce système de monnaie fiduciaire. Tous les moyens sont bons pour défendre le système.
Une guerre en Libye pour mettre la main sur le stock d’or.
Une guerre monétaire par le biais de la dette, pour tenter de récupérer l’or de la Grèce, du Portugal, et …
Et dans les semaines ou les mois qui viennent, une guerre dans le Golfe Persique pour mettre au pas les puissances pétrolières, cherchant à se libérer du joug américain. Guerre qui va devenir une guerre mondiale étant donné son enjeu planétaire.
Cette guerre n’a évidemment rien à voir avec les recherches nucléaires de l’Iran, elle est strictement monétaire.

Le coup de pied de l’Ane

Mon intuition et mes analyses des différentes confidences auxquelles j’ai accès, m’incite à penser que,  lorsque les banquiers occidentaux qui tirent les ficelles des Banques Centrales des pays de  l’OTAN seront acculés, et que l’Or sera à 3.500$, la limite haute qu’ils avaient fixée pour la hausse de l’or dans leur agenda,  les états occidentaux (même la Suisse) nationaliseront les ETF (GLD, Bullion-Vault et autres), et saisiront l’Or en “compte-métal” des entreprises et des particuliers dans toutes les banques. L’opération leur sera aussi aisée que de geler les comptes de la Libye ou de l’Iran, et cela se fera du jour au lendemain.
A la suite de quoi, les marchés officiels de l’or seront fermés, et les banques centrales fixeront un cours forcé, en incitant fortement les citoyens à vendre leur or.
(Ceci n’est qu’une déduction personnelle et n’engage que son auteur.)

WWIII

Nos informations récentes sont claires : toutes les voies diplomatiques pour essayer de retarder le changement monétaire ont été un échec. La Finance Internationale a donc décidé d’imposer son diktat monétaire par la guerre. Celle-ci commencera très probablement par une attaque dans le Golfe Persique. Cette phase ne sera que le prologue de la Troisième Guerre Mondiale.

 
33 Comments

Publié par le 1 février 2012 dans Non classé

 

UE / Effet dominos confirmé : après la Grèce, le Portugal va faire la quête

Les problèmes de la Grèce n’en finissent pas d’être repoussés aux calendes… grecques, qu’un nouveau pays sonne le tocsin. Il s’agit du Portugal. Oh ! Il est déjà sous perfusion de l’Union européenne et du FMI, mais il va falloir s’habituer à ce que ses bailleurs de fonds soient régulièrement sollicités. Un peu comme la Grèce. On ne sait pas trop si dans les scénarios qui vont se succéder avec le Portugal, le problème de la dette italienne ne va pas également s’intercaler. Et puis il pourrait y avoir de très grosses surprises avec des pays dont les dirigeants aiment fréquenter les cercles de l’establishment.

Plus sérieusement, à l’issue du dernier sommet européen, le Premier ministre portugais Pedro Passos Coelho a demandé : “Pour le Portugal, l’important à présent est de réduire la pression extérieure qui résulte d’une contagion de la situation grecque”. C’est une façon habile de dire les choses. Bref, selon lui, c’est l’effet dominos qui se répand. Il est vrai que les politiciens portugais ont déjà fait beaucoup. Conformément aux engagements pris auprès de ses créanciers, le gouvernement portugais a mis en œuvre une sévère cure de rigueur, lancé des réformes visant notamment à assouplir le marché du travail, et entamé un vaste programme de privatisations.


Encore et toujours, nos guignols ne remettent pas en cause le système intolérable de la dette et de ses intérêts. C’est ainsi que la recette de la Troïka UE-BCE-FMI provoquera cette année une récession “sans précédent” de 3,1% du PIB, selon la Banque du Portugal. Par ailleurs, le ralentissement de l’économie mondiale, particulièrement net en zone euro, va freiner les exportations portugaises, seul moteur pouvant relancer la croissance !


 

Cela dit, contre toutes les évidences, il ne faut surtout pas remettre en cause ce système mafieux et pourri. Il faut le préserver jusqu’à ce que les citoyens soient rincés. Alors, le refrain est toujours le même : dans une déclaration commune, les pays de la zone euro se sont une nouvelle fois engagés à soutenir les pays bénéficiant d’un plan d’aide “jusqu’à ce qu’ils puissent revenir sur les marchés, à condition qu’ils appliquent leur programme avec succès”. Ce programme consiste en un peu plus d’austérité… afin de mieux étouffer la croissance faiblarde, voire quasi-inexistante, même dans le grand pays de N. Sarkozy, qui s’exprimait, dimanche dernier, à la même heure où Zorro comblait les plus jeunes.

Petit rappel : en mai dernier le Portugal a obtenu un prêt de 78 milliards d’euros censé couvrir ses besoins de financement jusqu’à l’année prochaine. Les politiciens dociles grecs pourront expliquer à leurs confrères portugais comment le mécanisme fonctionne. Il faut discuter avec les banquiers et consentir aux exigences qu’ils font imposer à leurs chevaux de course que sont les politiciens européens, ou du FMI, l’agence supranationale préférée des mondialistes de toutes les couleurs.

En attendant, les taux d’intérêts des obligations portugaises ont atteint ces derniers jours le record de 16% pour les titres à 10 ans. C’est tout bonnement criminel !

 

Tandis que les chefs des technocrates européens de Bruxelles cherchent à asseoir la domination de l’Empire sur le continent européen, les banquiers se régalent tout en feignant des sacrifices sur leurs bénéfices. Cela dit, nous savons qu’ils sont très inquiets parce que les immeubles qu’ils possèdent ne pourront jamais être à l’abri des flammes et que les compagnies d’assurance vont, elles aussi, vers une faillite qui sera consommée dans quelques trimestres… soyons optimistes.

 
17 Comments

Publié par le 1 février 2012 dans Non classé

 

Syrie : la Russie monte au créneau… et s’oppose à une “jurisprudence libyenne”

Récemment, la Russie avait proposé d’organiser à Moscou des négociations entre des représentants des autorités et de l’opposition syriennes. Une proposition embarrassante pour les néo-conservateurs d’Occidentaux bellicistes. Poutine vient d’obtenir l’accord de Damas, ce qu’à confirmé hier le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

“Les autorités syriennes ont déjà favorablement réagi à notre proposition. Nous espérons également obtenir très rapidement une réponse positive de la part de l’opposition qui, dans ce  cas, fera prévaloir les intérêts supérieurs du peuple syrien sur toute autre considération, indique le communiqué. On imagine l’embarras de cette opposition, pilotée et contrôlée par Washington.


 

Rappelons cette déclaration récente du ministre russe des Affaires étrangères faite lors d’un déplacement au Kazakhstan :
« Nous sommes très inquiets car le processus de réconciliation, le processus d’un début de dialogue […] est ralenti par la volonté de certains participants d’attirer des forces étrangères pour soutenir leurs actions ». Il a ajouté que « des acteurs étrangers vont s’emparer du problème, pas seulement pour en discuter, mais aussi pour répéter le scénario libyen, en s’ingérant dans les affaires syriennes, y compris en recourant à la force ».

 
60 Comments

Publié par le 1 février 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 1er février 2012

L’indice E-mini SP 500 montre un nouveau signe de faiblesse en repassant légèrement sous le support ascendant des 1310-1307 points.
Désormais la rupture des 1300 pourrait déclencher une accélération baissière vers les supports évoqués en début de semaine. Pour une poursuite haussière, il faudra absolument dépasser la zone des 1328-1330 points.

En lisant certains commentaires puérils, les auteurs sauront se reconnaitre, vous prenez une analyse, par exemple EDF ou les bancaires et vous vous dites.
Ah ils nous avaient mis en garde contre une baisse, le cours a rebondi. Avant de critiquer, apprenez à lire et relisez les analyses et anticipations précédentes, notamment celle depuis avril et mai 2011 où nous annoncions déjà les cours actuels.

Le raisonnement est le même pour les bancaires, heureusement que le cours de Crédit Agricole a rebondi sur les 3.8-3.9 euros. Ils maitrisent parfaitement les points stratégiques. En revanche, sous les 3.8 nous serons très prudents.

Il s’agit de gagner un peu de temps car sous les paliers mentionnés, nous allons vivre une situation totalement différente qui en surprendra plus d’un.

Nous en reparlerons avant l’été. Alors que les évènements aient lieu au premier trimestre ou début de second trimestre, cela ne changera pas grand chose.

2012-2014: l’indice ira probablement vers 2600-2250-1700-700 points.

Gagnez du temps, fermez votre compte de trading vous n’en n’aurez bientôt plus besoin.

 
77 Comments

Publié par le 1 février 2012 dans Non classé

 

Troïka BCE Dublin 19 janvier 2012

Juriste et journaliste irlandais, Vincent Browne exerce ses talents comme éditorialiste au Irish Times et au Sunday Business Post. Sur la chaine nationale TV3, il présente tous les soirs en semaine depuis 2007 « Tonight with Vincent Browne », une des émissions les plus populaires d’Irlande.

Plutôt classé à gauche, il est surtout un indépendant, très en pointe dans la lutte contre la corruption, et, depuis quelques années, très eurosceptique après avoir été un ardent partisan de la construction européenne.
Lors de la récente « troïka » emmenée par la BCE à Dublin le jeudi 19 janvier dernier, Klaus Masuch et les membres de la « troïka » ont donné une conférence de presse retransmise en direct et enregistrée.

 

 
51 Comments

Publié par le 31 janvier 2012 dans Non classé

 

Golfe Persique : les grands préparatifs se poursuivent…

Tandis que les eurocrates cherchent à rassurer sur un avenir serein (de leur point de vue), Trader Noé nous dit voir tout le contraire et nos sources bancaires parlent le même langage. La dégradation est persistante et s’accélère sur le calendrier que nous avons indiqué dans la lettre LIESI.

Un autre élément confirme ce scénario : l’empressement des Etats-Unis à renforcer leurs forces dans le Golfe Persique en vue d’une attaque de l’Iran. C’est ainsi que le sous-marin nucléaire américain Annapolis, accompagné du destroyer USS Momsen, viennent de franchir le canal de Suez et de gagner la mer Rouge. Si le point de destination des deux navires n’est pas annoncé, leur entrée en mer Rouge coïncide avec l’apogée des tensions entre Washington et Téhéran. Rappelons que Marine américaine a déjà réuni dans le Golfe persique un nombre important de navires, dont les porte-avions Carl Vinson et Abraham Lincoln. Un autre porte-avions, l’USS Enterprise est attendu dans la région au mois de mars 2012.

 
83 Comments

Publié par le 31 janvier 2012 dans Non classé

 

Que penser de l’ENA ?

L’ENA

 
44 Comments

Publié par le 31 janvier 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 31 janvier 2012

Comme nous l’évoquions hier le cours du E-mini SP 500 a cassé son support et le cours est repassé au-dessus en réintégrant son canal ascendant. Il s’agissait essentiellement d’une prise de bénéfices, l’indice Future CAC 40 a fait de même en rebondissant pratiquement sur son support des 3250 points.

Tant que le cours évolue au-dessus de son support, le rebond technique peut se poursuivre mais pour marquer cette reprise, il faut absolument que le E-mini SP 500 franchisse les 1330 points. Dans un tel cas, nous surveillerons les résistances 1375 et 1400 points.

Pour qu’une correction des marchés puisse commencer, il faut que le cours repasse sous les 1307 et 1295 points.

Nous serons rapidement fixés en surveillant les niveaux 1307 (correction) et 1317-1330 points (poursuite haussière).

Pour la valeur Ciments Français, nous surveillerons très attentivement le support phare des 54 euros. La rupture de ce niveau pourrait déclencher une accélération baissière vers 44 et 37 euros : des supports importants.
Espérons que le cours pourra rebondir au-dessus des 54 euros.

 
31 Comments

Publié par le 31 janvier 2012 dans Non classé

 

Nouvel An chinois

Par Menthalo – Xinhua, l’agence de presse chinoise, rapporte une véritable ruée vers l’or durant les fêtes du Nouvel An Chinois, qui ont duré une semaine du 22 au 28 janvier. Les ventes durant ces fêtes ont augmenté de 49,7% par rapport à la même période l’an dernier. L’un des détaillants les plus réputés de Beijing, Caiban, a augmenté ses ventes d’or et d’argent de 57,6%. Un autre détaillant de Beijing, Caibai & Guaohua, a vendu pour près de 100 millions de $ de métaux précieux dans le courant de la semaine dernière.
Il est à noter que ces ventes représentent du Physique et non pas des parts d’ETF.

La Chine continue à encourager ses citoyens à investir. Cela représente une population active de 500 millions de personnes, qui ne sont autorisés à acheter des métaux précieux que depuis septembre 2009. Les Chinois sont réputés économiser de 30 à 40% de leur salaire d’après les statistiques officielles.

1% de cette épargne représente 300 Milliards de dollars, soit 30 fois l’argent physique produit par les mines et réellement à vendre sur les marchés occidentaux.(*)
ou 30 fois le stock “officiel” de l’etf SLV, amassé en 5 ans, mais dont la réalité est sujette à caution et reste à démontrer.

Le prix de l’Argent va t’il rester longtemps sur ce palier de 33 Dollars ?

(*) Production d’Argent moins l’argent produit ou raffiné en Chine, moins importations chinoises (base année 2010).

 

____________________________________________________________________________

 

.

 

Les banques à la manœuvre

Analyse et décryptage - Jean-Pierre Avermaete - 01/02/2012 - 1 Commentaire

Les banques à la manœuvre
UNE BANQUE C’EST QUOI, EXACTEMENT ?

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche