Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 05:46

 

 

http://mapage.noos.fr/moulinhg01/Histoire/Allemagne.n/images.allem.n/fuhrer.folgen.jpg
http://mapage.noos.fr/moulinhg01/Histoire/Allemagne.n/images.allem.n/fuhrer.folgen.jpg

Ein volk, ein reich, ein führer !
 
http://mai68.org/spip/spip.php?article3514

Les européistes veulent nous asséner

une discipline de fer,

nous imposer des baisses de salaires

et de retraites :

les nazis sont de retour !


Cliquer ici ou sur l'image pour voir cette vidéo de 2'07 (Fr2 du 5/12/2011).

Merkel, nouvel Hitler, impose une discipline de fer !
et Sarkollabo, le nouveau Pétain,
lèche le cul de la grande Allemagne.
Notez que le Sarkonazi veut faire oublier l'histoire !
D'ailleurs, il veut qu'elle ne soit plus enseignée.
« Ceux qui oublient leur propre histoire
se condamnent à la revivre »
Karl Marx

Les mauvais prestidigitateurs, disait Gérard Majax, doivent se faire passer pour de vrais magiciens, et se mettre à faire non pas des spectacles de "prestidigitation", mais prétendre faire de la "sorcellerie" ; parce que, quand on va au spectacle de prestidigitation, on cherche le truc et que si le prestidigitateur est mauvais, on le trouve, alors que dans une séance de magie, de "vraie magie", quand on y croit, on ne cherche jamais le truc, on se contente seulement d'espèrer que ça va marcher et que le miracle va se produire.

« Je hais les acteurs », tel était le titre d'un film qui dénonçait que l'ex-président américain Ronald Reagan était un acteur tellement raté qu'il avait dû se recycler dans la politique. Les politiciens sont des mauvais acteurs. En voici quelques preuves dans les deux vidéos ci-dessous.

Les pseudos larmes italiennes, aussi bien faites que si la mamma était morte :


Cliquer ici ou sur l'image pour voir cette vidéo de 2'23 (Fr2 du 5/12/2011).


Les pseudos-larmes de la comédienne Elsa Fornero ;
l'hypocrisie de Mario monti qui oublie de nous dire
combien il est payé par le grand capital
pour imposer l’austérité aux Italiens ;
et enfin, le dernier commentateur pour nous faire croire
que les ordures qui nous gouvernent sont sincères.

Voici la mauvaise imitation des pseudos-larmes italiennes par notre Baroin bien français qui a cependant eu peur d'en faire trop :


Cliquer ici ou sur l’image pour voir cette vidéo de 1'48 (Soir3 du 5/12/2011).


François Baroin, maquillé de façon à suggérer qu'il vient de pleurer
nous annonce la Constitution d’un État européen fasciste
qui va nous punir de toutes ses forces.

Une grève générale à la mai 68 sera-t-elle suffisante pour les faire reculer ? (..)

Et comment pourrons-nous faire une grève générale digne de ce nom si nous ne savons pas nous libérer des syndicats ? Nous sommes nés en cage, bien domestiqués dès la naissance, bien CIVILISÉS ; alors qu’il nous faut une grève SAUVAGE :

GRÈVE GÉNÉRALE SAUVAGE TOTALE ET ILLIMITÉE !

 

Ha, pardon ! c'est vrai qu'on a peut-être réussi à vous emberlificoter avec des élections de merde ; et que, dans ce cas, vous ne voyez pas l'intérêt d'une grève, puisque vous croyez que les choses vont changer avec la mi-molette de Hollande !

Désolé, Hollande est un européiste, c’est-à-dire un valet des riches européens.

Les "riches Européens unis contre tous les pauvres de toute l’Europe", c’est ça l’Europe !


Les riches Européens unis contre les pauvres, c'est eux qui veulent l’Europe ! pour nous exploiter de plus en plus. Et tout le mauvais spectacle actuel, tous ces mensonges, toutes ces agences de notations qui ne sont que des organes de propagande dont on n'avait jamais entendu parler il y a seulement quelques mois, et dont on nous parle aujourd'hui comme si nous en avions toujours entendu parler, ne sont là que pour ça : justifier l'exploitation !


Travailler toujours plus pour gagner toujours moins !

Allons-nous accepter cela encore longtemps ?

Après avoir rappelé le slogan d'Hitler : Ein volk, ein reich, ein führer !

Ce qui se traduisait par : « Un seul peuple, un seul royaume, un seul guide ! »

Vous comprendrez que le nouveau slogan nazi soit devenu :

Une seule Europe, un seul peuple, un seul guide !


Mais où est le guide ? y a-t-il un pilote dans l’avion ?

Là est la question ! Le spectacle de la crise, j’ai bien dit le spectacle, c'est-à-dire le mensonge, étant là pour nous faire accepter un seul führer pour toute l'Europe uniformisée ; pardon, quand on est poli, on ne dit pas "uniformisée", mais "unie", "Europe unie" : une seule Europe !


Le NON que nous avons massivement exprimé lors du référendum du 29 mai 2005, ils s'en foutent.

 

La seule chose qui compte, c'est de savoir si nous saurons établir un rapport de force en notre faveur. C'est-à-dire :

Quand donc allons-nous dire NON par les actes et pas par un gentil papier dans une urne, un vrai NON bien fort et bien violent ?!?


SI VOTER POUVAIT CHANGER QUELQUE CHOSE CE SERAIT INTERDIT !

GRÈVE GÉNÉRALE SAUVAGE TOTALE ET ILLIMITÉE !

Merci pour votre attention,
Meilleures salutations,
do
http://mai68.org

Les agences de notation sont des organes de propagande qui font semblant d'être indépendants, mais qui sont en réalité commandités par notre vieille enemie, la bourgeoisie exploiteuse de pauvres gens. Voici résumé en un court article les principes de la propagande. Il faut les connaître afin de ne pas tomber dans tous les pièges et afin de les dénoncer :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1306


Les plans de rigueur servent aussi à financer les guerres, comme celle de Libye :

http://mai68.org/spip/spip.php?article3423


Et maintenant, ils veulent faire la guerre à la Syrie, c'est-à-dire nous imposer un nouveau plan de rigueur pour financer des bombardements contre les Syriens, assassiner des vieux, des femmes et des enfants :

http://mai68.org/spip/spip.php?article3455


LES SYNDICATS ? et Bernard Thibault devint chef :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1170


Il nous faut, et tout de suite, une grève générale

auto-organisée en coordination :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1081

 

.

OUVRIERS : Sarkozy vous salue bien !

ROBERT GIL
Mardi 6 Décembre 2011


OUVRIERS : Sarkozy vous salue bien !

 

A l’approche des élections, Sarkozy vient chercher des voix vers la France qui se lève tôt, il vient faire son show et se faire prendre en photo avec la France d’en bas, la France qu’il a saignée pendant 5ans. Son bilan pour la classe ouvrière est catastrophique : huit millions de pauvres, trois millions de précaires, trois millions de temps partiels, cinq millions de chômeurs, et des salaires de misère pour la majorité des salariés.

Et pourtant la France n’a jamais été aussi riche, elle figure même au 3e rang mondial des millionnaires. La richesse en France a explosé, les patrons du CAC 40 ont gagné en moyenne 200 fois le Smic, 5 % de la population possèdent plus de 50 % du patrimoine, et les 10 plus grosses fortunes possèdent à elles seules 15 millions d’années de Smic. Les 100 Français les plus riches se sont partagés, sans rien faire, en 2010 près de 3 milliards d’euros, juste sur les revenus de leur capital, c'est-à-dire, de quoi créer plusieurs centaines de milliers de postes dans la fonction publique ! Et au lieu de s’en prendre à la fraude fiscale, et à la délinquance en col blanc, il s’en prend à la fraude sociale, qui ne représente qu’une pacotille en comparaison des milliards évaporés dans les paradis fiscaux.

Dans notre pays cinquième puissance du monde, Sarkozy nous dit que la retraite à 60 ans et les 35H sont des fautes graves ! Ce qui est grave c’est que les français votent pour lui, car paradoxalement, Sarkozy est élu par les plus pauvres pour favoriser les plus riches ! Et pendant ce temps, le chômage, les suicides, la précarité, les accidents et les maladies professionnelles augmentent.

Sarkozy supprime des fonctionnaires, crée la pénurie dans les administrations, afin d’asphyxier les différents services pour justifier leur privatisation. Pourtant, chacun sait que les services privés sont plus coûteux que les services publics car il faut dégager de l’argent pour rémunérer les actionnaires, et cette rémunération coûte de plus en plus cher. Mais cela n’a rien à voir avec l’économie ou la crise, c’est seulement un choix idéologique, un choix de préférence de classe. D'ailleurs en 2008, il a préféré donner des milliards aux banques plutôt qu’aux salaires et à l’emploi, mesure qui a entraîné, et aggravé la crise de la dette.

Chaque jour, le monde du travail subit ses attaques, aux travers de petites ordonnances et de lois qui passent inaperçues, il enlève des droits, des indemnités, dérembourse des médicaments, désorganise les durées du travail, casse un peu plus la protection sociale, la retraite, la santé. Il brade les biens publics comme l’électricité ou le gaz, et détruit notre système éducatif dans l’indifférence quasi générale. La durée du temps de travail et la flexibilité reviennent à l’ordre du jour, alors qu’il faut que le travail disponible soit réparti entre tous les ouvriers existants, et c’est cette répartition qui doit déterminer la longueur de la semaine de travail.

Dans notre pays où la colère devrait être dirigée contre ceux qui nous exploitent, nous oppriment et nous méprisent, et bien au contraire, cette colère désigne le pauvre, l’étranger, le précaire, bref le modeste. Dans notre pays où les indignés devraient rassembler des millions de personnes, dans notre pays où, lors des élections, les partis institutionnels ne devraient avoir que des miettes, et bien dans notre pays le français a admis que les politiques font partie d’une classe supérieure, et qu’ils font du mieux qu’il peuvent face à la conjoncture internationale, à la canicule ou aux intempéries. Le français est convaincu qu’il est aussi heureux qu’il est possible de l’être, et après tout il lui reste, à défaut du pain…. des jeux télévisés !

Article original sur Conscience Citoyenne Responsable
http://2ccr.unblog.fr/2011/12/05/ouvriers-sarkozy-vous-salue-bien/

 

http://www.alterinfo.net/OUVRIERS-Sarkozy-vous-salue-bien-_a67552.html


 

France votez pour la transparence

A l'attention des dirigeants des partis politiques et des députés français:

Nous vous appelons à voter en faveur de la loi "relative à la transparence de la vie publique et à la prévention des conflits d'intérêts" et à mettre en oeuvre des mesures anti-corruption efficaces incluant: la publication des revenus, patrimoine et déclaration d'intérêts des élus et responsables politiques; la limitation des sources de financement des partis; et l'interdiction de fonctions privées incompatibles avec les mandats publics. Nos votes aux prochaines élections dépendront de votre action pour assainir la politique et ouvrir une nouvelle ère de transparence en France.
Signons la pétition:

http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=169:pour-un-audit-citoyen-de-la-dette-&catid=13:agenda&Itemid=59

 

 

Partager cet article

commentaires

CarolineJi7YU 08/12/2011 20:33


Erratum :


J'ai mal expliqué une de mes phrases :


À propos du capitalisme, Hitler était pour le libéral-capitalisme sauf pour les allemands où il a été très socialiste.


Pendant la guerre, les Allemands ne furent pas touchés significativement par les impôts et les taxes. Alors que les pays occupés furent comdamnés à payer l'effort de guerre.


Hitler a tenu ses promesses sociales pour son peuple. Sinon pouquoi les masses auraient-ils soutenus cette homme ?


 


Mais ce au prix de la haine de l'autre et de la guerre.


 


Pour les allemands : un capitalisme assez modéré et sociale.


Pour les autres peuples : exterminations, pillages, esclavages, ou tickets de rationnements comme pour la France par exemple.


 



Au niveau sociétal, l'Etat d'Israël actuel se rapproche de plus en plus de l'Allemagne nazi. Mais au niveau économique, l'Allemagne nazi ressemble plus au socialisme de Chavez, qu'au
libéralisme de Reagan-thatcher-Union Européenne.

CarolineJi7YU 07/12/2011 21:49


Oui c'est à peu vrai, mais il y a 2 principales contradictions dans cette analyse :


 


1 -  Dès sa prise du pouvoir, Hitler avait sorti l'Allemagne des marchés financiers. D'ailleur, c'est après ça que l'Angleterre et les "Juifs" Sionistes ont poussés Hitler à leur
faire la guerre. Même un patron d'un journal Américain sioniste de l'époque, David Brown, a déclaré en 1934 : "Nous les Juifs allons amener la guerre à l'Allemagne".


Hitler était contre l'ultra-capitalisme sauf pour les Allemands où il a été socialiste.


 


2 - Hitler interdisait strictement l'immigration et le métissage, alors que les sionistes encouragent ceci en Amérique du Nord et en Europe. Surtout dans les pays Blancs.


Les sionistes sont islamophobes alors que Hitler était antisémite. J'ai vu sur internet des propos d'Himmler où il disait qu'il admirait l'islam.


 


J'ai vu une vidéo d'Alain Soral (Egalité et Réconciliation) qui explique que Hitler savait que c'était les Juifs Rothschild, Rockfeller et d'autres..... qui l'avaient financés. Il savait aussi
qu'ils l'avaient financés pour leur faire la guerre. Mais Hitler pensait qu'il allait être plus malin qu'eux et gagner la guerre. Mais il s'est trompé !!


 


En gros si j'ai bien compris, que vous soyez d'Extrème gauche, de gauche, de droite ou d'Extrème-droite ou autres......, si vous n'acceptez pas le système financier d'usure, vous serez châtiés
tôt ou tard par les financiers !


 


 


Attention, quand je dis les Juifs, je ne parle pas du Peuple Juif mais de leurs élites, de leurs chefs qu'on appelle les Sionistes. Mais il est vrai que leurs chefs, aiment bien dire "nous les
Juifs", comme ça, ils font croirent au monde entier que les Juifs sont contre tout le monde, alors que ce n'est pas vrai. Les Chefs Juifs n'arrêtent pas de mystifier leur peuple et à cause
de ça, ils légitiment leur folie et font croire à leur peuple qu'ils les protègent des mêchants goyims.


Diviser pour régner comme on dit !

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche