Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 10:38

 

http://www.bastamag.net/local/cache-vignettes/L250xH333/inde_3-90023.jpg

http://www.bastamag.net/local/cache-vignettes/L250xH333/inde_3-90023.jpg

 

 

 

Une des principales "usines" du monde se met en grève. L'Inde réputée pour ses salaires de misère et son absence de couverture sociale qui faisaient les beaux jours des industriels et investisseurs de tout poil est en train de changer. Les répercussions de ce séisme ne se feront pas attendre longtemps sur le mode de vie occidental.


Un appel à la grève générale en Inde lancé à l'unanimité des syndicats, dont ceux affiliés au gouvernement, devait faire descendre mardi dans la rue des millions de manifestants réclamant un renforcement du droit du travail et l'instauration d'un minimum salarial.

Onze organisations syndicales ont signé l'appel à la grève pour faire pression sur le gouvernement de centre-gauche du Premier ministre, Manmohan Singh. Ce dernier, accusé d'immobilisme par l'opposition, leur a demandé cette semaine, en vain, d'annuler cette démonstration de force.

Leurs revendications portent sur la mise en place d'un minimum salarial sur le plan national, sur des contrats à durée indéterminée pour quelque 50 millions de travailleurs temporaires et sur des mesures efficaces pour freiner la hausse du coût de la vie.

Le pouvoir, déjà ébranlé par une série de scandales de corruption, tente depuis des mois de lutter contre un fort taux d'inflation en pratiquant une politique monétaire agressive. Mais les effets ont tardé et l'envolée des étiquettes a encore durci les conditions de vie de millions de foyers modestes.

L'inflation annuelle de l'Inde a toutefois connu son rythme le plus bas depuis 26 mois en janvier, à 6,55%, ouvrant la voie à un éventuel assouplissement monétaire pour contrer le ralentissement de l'économie et renforçant l'espoir que la baisse des prix se poursuive à longue échéance.

A Calcutta (est), traditionnel bastion syndical, la plupart des banques, commerces et bureaux sont restés fermés .

Selon le chef de la police de Calcutta, R.K. Pachnanda, 10.000 policiers ont été déployés, notamment dans les dépôts de bus et les stations de métro pour empêcher les syndicats de forcer les non-grévistes à rejoindre leur mouvement


Mise à jour le Mardi, 28 Février 2012 08:53

 

___________________________________________________________________________
.
.
.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche