Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 00:02

Maître Jacques Vergès, avocat international.Maître Jacques Vergès, avocat international.

Interview de Maître Vergès sur les situations syrienne et libyenne


Infatigable défenseur judiciaire et politique des résistants au Nouvel Ordre mondial, Jacques Vergès, qu’on a récemment vu aux côtés de Roland Dumas en Libye, a bien voulu nous recevoir pour nous donner son sentiment sur ce qui se passe ou pourrait se passer en Syrie. Il dresse une analyse sans complaisance de la dérive morale et géopolitique de l’Occident américano-centré et a un optimisme raisonné sur l’évolution de la situation, en Syrie et ailleurs.


‣ Quelle est votre analyse de la situation en Syrie ?

Il y a très clairement une tentative de déstabilisation extérieure de la Syrie. Dans ce pays, l’Arabie saoudite est aux manœuvres, via les groupes salafistes qu’elle inspire et finance. Bien-sûr, les Etats-Unis supervisent cette ébauche de guerre civile. Israël, état frontalier et ennemi de la Syrie qui dispose de services de renseignements et d’action assez performants, est selon moi, directement impliqué aussi. Et je n’oublie pas le rôle moteur que joue, sur le plan diplomatique, la France, pour discréditer et isoler le régime syrien. Pour autant, je ne nie pas qu’il existe des problèmes sociaux en Syrie. La France aussi connaît de graves problèmes sociaux, on peut même dire que la société française est confrontée à un certain nombre de blocages. Mais les ennemis intérieurs et extérieurs de la Syrie baasiste font tout pour jeter de l’huile sur le feu. Quant à moi, je suis très clairement un ami de la Syrie telle qu’elle est.


‣ Quel est selon vous le ou les ressorts de l’attitude de Nicolas Sarkozy dans cette affaire ?

Sur un plan strictement idéologique, il y a l’incontestable philo-sionisme et philo-américanisme de ce président, qui rêve d’être le meilleur élève européen, ou le premier ex-æquo avec le britannique David Cameron, de la « classe OTAN ». On touche ici à un aspect plus personnel et psychologique du personnage : son désir pathétique de se hisser à ce statut d’homme d’Etat qui joue dans la « cour des grands » de ce monde, statut qu’une large majorité de l’opinion française semble lui dénier aujourd’hui. Et puis il y a tous ces échecs intérieurs –économiques ou sécuritaires– qu’on essaie de faire oublier aux électeurs par des roulements de mécanique guerrière, c’est un procédé vieux comme le monde politique. Enfin, il y a le lourd passif de la diplomatie française vis-à-vis du printemps arabe, tunisien et égyptien, de Fillon passant ses vacances aux frais de Moubarak à « M.A.M. » proposant à Ben Ali l’expertise française en matière de répression policière, il y a là pas mal de choses à faire oublier, le plus vite possible. Cela donne notamment cette guerre non avouée contre Kadhafi, décidée dans la précipitation et sans objectif politique clair, sur simple injonction de Bernard-Henri Lévy, par-dessus l’épaule d’Alain Juppé et de Gérard Longuet ! Une politique aventureuse, qui ne pourra déboucher que sur le chaos et le gâchis de vies humaines et de richesses. C’est déjà un échec, comme la guerre d’Afghanistan. Kadhafi résiste, moins à cause de son armement supérieur que du soutien dont il continue de bénéficier dans une large part de la population libyenne, mais aussi parce que les opposants soutenus à prix d’or par les Occidentaux font, chaque jour, la preuve de leur vacuité, non seulement militaire, mais politique. Face à cette résistance, les médias ressortent les bons vieux bobards de la guerre psychologique. Avez-vous entendu cette pittoresque « information » diffusée sur nos chaînes de télévision ? Kadhafi aurait distribué du viagra à ses soldats pour les inciter à violer les femmes des rebelles… Quand on en est réduit à ce type de propagande, c’est vraiment que ça va mal !


‣ L’action occidentale en Libye comme en Syrie, est selon vous, improvisée, mal pensée, vouée à l’échec. On s’attendrait cependant, à moins d’amateurisme de la part de l’administration américaine et de l’OTAN…

Mais voyez le gâchis inepte perpétré par les Américains en Irak depuis près de dix ans. Ils ont lancé une guerre, sous des prétextes bidon, pour abattre Saddam Hussein, un « dur » du camp arabe face à Israël. Et après d’innombrables victimes et de gigantesques dégâts, ils ont donné le pouvoir à la majorité chiite, autrement dit à l’Iran, leur ennemi public n°1. C’est de la grande géopolitique, ça ? N’importe quel analyste ou connaisseur de la région aurait pu prédire ce résultat à Bush et à sa clique néoconservatrice ! Cette situation ubuesque a inspiré au grand intellectuel américain Noam Chomsky cette boutade un rien désabusée : « Je croyais qu’on était allé en Irak pour lutter contre le fanatisme islamiste et on les a mis au pouvoir ! » Et bien, c’est la même chose en Libye, on fait donner la grosse artillerie contre Kadhafi, qui s’était cependant rapproché de l’Occident –et que Sarkozy, naguère, avait reçu avec les égards qu’on sait– et on a comme solution de rechange que des « bras cassés » impuissants et infiltrés, d’ailleurs, par des islamistes radicaux, qui ne représentent au mieux que la province de Cyrénaïque –et même là leur représentativité m’apparaît pour le moins fragile. La « détermination » française –ou anglaise– résistera t’elle au premier hélicoptère ou aux premiers commandos terrestres abattus ?

Quant à la Syrie, si les Américains et leurs amis saoudiens parvenaient à renverser le régime de Bachar al-Assad, ils livreraient le pays ipso facto à des sectaires sunnites qui mettraient ce pays moderne à l’heure de Ryad, ce qui, à terme, sera lourd de conséquences pour Israël et ses protecteurs américains. Cela dit, je reste optimiste, pour la Syrie et même la Libye. La majorité du peuple syrien sait que c’est la guerre civile et la destruction de leur pays que leur apporteraient les opposants officiels. Les Syriens ne veulent pas que leur pays devienne un nouvel Irak.


‣ Et si le but de la guerre pour les Américains et leurs auxiliaires européens et arabes était, justement, à défaut de contrôler la Syrie, de la détruire, de la faire revenir un demi-siècle ou plus en arrière, comme certains stratèges d’Outre-Atlantique s’en sont vantés pour l’Irak ?

Précisément, l’exemple irakien montre que c’est une politique à courte vue et dangereuse pour les intérêts géostratégiques de Washington. L’Irak aujourd’hui n’a jamais été aussi proche de l’Iran. La création d’un Etat autonome kurde dans le nord du pays a contribué à éloigner la Turquie des Etats-Unis. On ne gagne rien à créer des situations incontrôlables, le chaos que vous avez créé vous reviendra dans la figure tel un boomerang géopolitique ! Qu’aura gagné Miss Clinton quand des jihadistes paraderont dans les rues de Tripoli, après celles de Benghazi ? Pour la Syrie, l’appui dont continue de bénéficier le pouvoir de Bachar al-Assad demeure l’obstacle le plus efficace contre les manœuvres américano-israélo-saoudiennes.


‣ Donc, en Syrie comme ailleurs, l’Occident pratique la fuite en avant, la politique de la canonnière au jour le jour ?

Exactement, parce que l’Occident est malade, économiquement, politiquement, et surtout moralement. Pour moi, ces coûteuses gesticulations militaires, de Kaboul à Tripoli en passant par Bagdad ou Damas, sont comparables aux spasmes d’un agonisant. L’Amérique notamment est très malade, son économie ruinée, sa dette colossale, et le dollar est devenu une monnaie de Monopoly, utilisée dans les escroqueries géantes à la Madoff. Pour garder un semblant de légitimité morale et politique, et donc un leadership mondial, on se fabrique un ennemi, un « Grand Satan » comme diraient les Iraniens, qui fasse oublier aux opinions internes, la faillite imminente. Mais quel crédit moral accorder à des puissances qui pratiquent en permanence le « deux poids, deux mesures » ?

Pour nous en revenir au Proche-Orient, on bombarde Tripoli et on menace Damas. On laisse Israël poursuivre la colonisation et la répression sanglante, en dépit de résolutions répétées de l’ONU. On laisse les troupes saoudiennes (un autre pion américain dans le Golfe) réprimer, au Bahreïn, un mouvement populaire de contestation. On stigmatise le fanatisme iranien et on s’appuie sur l’Arabie Saoudite théocratique, qui pratique l’obscurantisme. Les expéditions coloniales en Afrique et au Proche-Orient –avec les deux anciennes puissances coloniales, française et britannique, en première ligne militaire et diplomatique– sont la preuve de la mauvaise santé de leurs instigateurs.

L’Amérique est malade, et la France alors ? L’affaire DSK illustre, pour moi, la faillite morale et politique des élites social-libérales, usées et corrompues. Cette faillite morale s’ajoute à la faillite des institutions et à celle de l’économie, sans oublier l’insécurité. Chacun voit que l’Etat français, qui bombarde Tripoli, est incapable de faire entendre raison aux caïds de banlieue ! Et on s’étonne ensuite qu’un président comme Sarkozy, dernier avatar de cette caste gouvernante, cherche à se refaire une virginité et une stature sur le dos des Libyens et des Syriens ! Quelle imposture ! Imposture et spasmes de mourant ! L’Occident risque bien de crever de son cynisme et de sa faillite morale !


‣ Pour finir, vous vous montrez plutôt optimiste quant à l’évolution de la situation dans ces pays dits de la « ligne de front » ?

Oui, les Américains et leurs séides peuvent faire pas mal de dégâts –on le voit en Libye, en Afghanistan, ou encore au Soudan, en Irak et en ex-Yougoslavie–. Je ne crois pas qu’ils pourront avoir raison contre des peuples et des nations. On le voit ou on le verra en Syrie, en Libye, en Egypte, au Liban et en Palestine. En Syrie, il faut être vigilant face aux manœuvres de déstabilisation et aux opérations de désinformation.

 

http://www.partiantisioniste.com/actualites/interview-de-maitre-verges-sur-les-situations-syrienne-et-libyenne-0764.html

 

.

Israël : Un scénario catastrophe !

 

Golan (Syrie) : Bilan des tirs israéliens sur les manifestants

 

Le mouvement des « Indignés » gagne l’Europe du Nord !

 

Des hélicoptères de l’Otan bombardent la Libye !

 

L’ambassadrice de Syrie en France dément sa démission…

 

 

Alain Juppé, ministre français des Affaires étrangères.Alain Juppé, ministre français des Affaires étrangères.

La France opposée à toute intervention militaire en Iran (C'est nouveau. Juppé plus raisonnable que Sarkozy ? Note d'eva)


Lors de sa visite en « Israël » jeudi 2 juin, le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé a rejeté l'idée d’une intervention militaire contre l'Iran, tout en justifiant la poursuite des sanctions.

M. Juppé a déclaré à la télévision publique israélienne : « Nous sommes évidemment convaincus que toute utilisation de la force militaire contre l'Iran nous amènerait sans doute à un cataclysme. » Il a réaffirmé, par la même occasion, que tout devait « être fait pour éviter que l'Iran n'accède à des armes nucléaires », en référence aux sanctions économiques.

« Nous sommes très attachés à ce que les sanctions soient non seulement effectivement respectées, mais renforcées car elles commencent à donner des effets », a-t-il ajouté. Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté quatre séries de sanctions contre l'Iran. Les pays occidentaux prétendent que l'Iran tente, malgré ses démentis, de se doter de l'arme atomique sous couvert d'un programme nucléaire civil.

 

http://www.partiantisioniste.com/actualites/la-france-opposee-a-toute-intervention-militaire-en-iran-0751.html

 

 

Complot contre l’unité de l’Égypte !

L’armée égyptienne aurait en sa possession des documents révélant la préparation d’un complot destiné à diviser l’Égypte en trois États : nubien, copte et musulman. Le complot comprend également l’expulsion des Palestiniens de la bande de Gaza vers le Sinaï…     [Lire la suite]

 

 

Sur un autre site, lire aussi :

 

HRW accusée d’être financée par les Saoudiens eux même accusés d’être derrière les émeutes sanglantes en Syrie

 

Révolutions : Portées à bout de bras par la Cia via ses officines non-gouvernementales.

 

Des colons juifs incendient une mosquée

 

Révolutions, Assassinats, Faillites économiques : Caisse Noire du Pouvoir Pour les Services Secrets

 

Révolutions arabes : Elles ne sont que des coups d'Etat militaires masqués

 

La Dynastie Juive Saoudienne. Les Origines Juives de la famille AL SAOUD

 

Bacérie ECEH : Expériences secrètes dévoilées

Partager cet article

commentaires

Gérard 19/10/2011 16:07



19 octobre 2011. 


Le trio de la mort et les preuves apportés "sur un plateau en or" de
l’identité terroriste de l’OTAN.


Les conventions sur l'Otan fondée en 1949 indiquent clairement que cette
coalition a été créée uniquement pour des interventions en Europe, dans le but d’intervenir seulement dans les pays de l’atlantique nord qui en font partie et qui subiraient une agression
étrangère sur le plan militaire.


Hors, en Libye l'Otan a agressé un pays qui n'en fait pas parti et dont le
gouvernement en place n’a même pas demander son intervention. De plus il n’y avait aucune agression militaire étrangère. La Libye fait l’objet d’une révolte interne par des minorités voulant
renverser le régime en place. Régime socialiste et non dictatorial, du guide Libyen Kadhafi, soutenu par une majorité du peuple.


L’Otan a voulu participer à cette révolte par la force des bombes et des
missiles sur toute la Libye dans un but de profit des richesses Libyennes.


L’intervention de l’Otan en Libye ne peut donc être que colonialiste.


Il s'agit donc bien en Libye d'une immense action terroriste de l'Otan qui
de plus s'est rallié à d'autres organisations terroristes comme Al-qaïda et divers groupes terroristes du CNT Libyen. pour participer au renversement d'un régime par une infinité d’actions
criminelles de la part de l’Otan, mêlée à une infinité d’abominables mensonges, avec l’emploi de plusieurs sortes d’armes strictement interdites même sur des militaires et qui de surcroît ont été
larguées sur des populations civiles, et encore de surcroît au dessus des villes en paix où tous les bombardements, y-compris par des missiles et roquettes sont interdits par les conventions de
guerre.


Il s’avère que depuis 7 mois non seulement l’Otan bombarde à l’encontre des
lois militaires et de toutes conventions, au-dessus des villes où régnaient une parfaite tranquillité, mais sait aussi se montrer plus que bourreau avec des armes interdites pouvant être
qualifiées d’armes exterminatrices des populations. Mais l’Otan ne s’est pas contentée de maintenir sa folie génocidaire à ce stade ; L’Otan a aussi distribué des quantités d’armes lourdes
aux groupes d’insurgés qui comptent des factions terroristes, pour bombarder les villes dans le même temps que les avions de l’Otan couvrent activement jour et nuit les crimes des insurgés par
d’autres bombardements Otaniens intensifs et barbares sur les populations des villes martyrisées à l’extrême par une sauvagerie sans précédent. Et toutes les cruautés y passent : Coupure
d’eau, d’électricité, de gaz, blocages d’acheminement des vivres, de médicaments, bombardements des hôpitaux, infirmeries, écoles, usines, magasins, lieux de culte, maison de retraite…
 


S’étant associé à des terroristes étrangers de la Libye et divers groupes
terroristes du CNT c’est un triple génocide de la part de l’Otan qui laisse apparaître clairement son indifférence totale à massacrer des populations civiles. L’apparence humanitaire dont l’Otan
s’est recouverte ne trompe plus que les ignorants.


Le trio de la mort Al-QAÏDA-OTAN-CNT, s’est aventuré aux confins de la
terreur ; Qui s’assemblent se ressemblent dit le proverbe !


IL ne fait donc plus aucun doute que l’Otan et donc bel et bien une
organisation terroriste qui n’hésite plus à vouloir s’approprié les richesses des autres pays par toutes les barbaries possibles. Ce triple génocide de l’Otan se fait malheureusement sous la
protection de l’une des pires mafias du monde qu’est la Cour pénale internationale de la Haye qui depuis 7 mois couvre le terrorisme et la barbarie de l’Otan et de plus appuie la guerre
colonialiste à ses côtés en lançant des mandats d’arrêt mille fois moins justifiés que ceux qui devraient courir après de nombreux criminels du trio de la mort.


Alain Jupé en personne a déclaré sur les antennes le 19 octobre 2011 que le
fait d’avoir refusé de transmettre des médicaments à un seul otage au Kenya, c’était une barbarie supplémentaire inacceptable. Alors qu’il sait parfaitement que les vivres, l’eau, les médicaments
ont été interdits d’acheminements en Libye à des centaines de milliers civils, oui, des centaines de milliers, retenus en otages dans de nombreuses villes par l’apocalyptique trio de la mort.
Victimes que Alain Jupé lui-même a blessées ou rendues gravement malades au travers de ces recommandations éternelles de bombardements intensifs avec la bénédiction de son Führer Sarkosy.
Inacceptable au Kenya, mais lorsque c’est multiplié par des centaines de milles c’est acceptable parce que c’est en Libye !!!


 Alain Jupé et Nicolas Sarkosy
apportent eux-mêmes la preuve incontestable de leur vraie nature. Des terroristes dans le gouvernement Français qui ont grise mine lorsqu’ils doivent jouer les comédiens pour répondre à des
questions de droits de l’homme…            [À diffuser]



Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche