Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 04:53

 

 

 

 

 

Le Tam-tam assourdissant de la Défaite de la Musique étouffe les Tambours de la Domination qui battent le rappel pour la guerre qui vient.
Une invincible Armada est en marche pour une attaque contre l'Iran.
Une puissante force navale et aéronavale, comprenant 15 destroyers, deux porte-avions ainsi que des sous-marins à propulsion nucléaire, dont trois sous-marins israéliens armés de missiles nucléaires, vogue vers la mer Rouge, itinéraire le plus direct vers le golfe Persique depuis la Méditerranée.
Selon le site Mecanopolis « L’objectif serait d’acheminer des troupes, des munitions et des véhicules blindés, dans le cadre d’ultimes préparatifs avant d’engager un conflit militaire avec l’Iran (...) Plusieurs milliers de soldats égyptiens ont été déployés le long du canal de Suez, de sorte à veiller à la « sécurité du passage des navires ». « Le trafic dans le canal a été interrompu pendant plusieurs heures pour permettre le passage des navires de guerres, de même que la totalité des activités de pêche dans la zone ont été arrêtées ainsi que la circulation sur les ponts au-dessus du canal. »


Bien évidemment « Aucun média occidental n’a pour l’heure relayé ces informations» qui font pourtant les gros titres de la presse israélienne.
À l’heure actuelle, six de ces navires de guerre se trouvent déjà dans le Golfe Persique, ainsi, dès ce mercredi, tous le dispositif sera opérationnel sur ce nouveau Theatrum Belli.
La base navale géante de Diego-Garcia qui accueille les bombardiers géants américains est en état d'alerte maximale
Même lors de la guerre contre le Japon au cours de la seconde boucherie, jamais les USA n'avait aligné une telle armada avec une puissance de feu capable d'anéantir toutes les infrastructures de l'Iran en moins d’une heure.


Tout est donc en place pour la mise à mort de la Perse, par une frappe nucléaire israélienne vengeresse, Holocauste nucléaire caschere : c’est sans doute pour ça que dans l’Israël, depuis quelques temps, on sécrète de la Mémoire-de-l’Holocauste-Nazi, en quantité double ou triple.
À dater de ce moment tous les autres non-événements, fouteballe et dîners de cochons, vont nous sembler dérisoires. Allons nous organiser la résistance derrière nos écrans de fumée d’ordinateurs ? Quelle amère ironie.
D’ailleurs le projet de loi du sénateur Joe Lieberman visant à donner au président américain Barack Obama tout pouvoir de fermer des pans entiers d’Internet en « période d’état d’urgence », prendrait tout son sens de restriction encore et encore, du peu de liberté qui nous restait : la liberté de l’Impuissance vociférant.


Et pourtant, l’Iran ne possède aucune capacité connue en matière d'armes nucléaires, a signé le traité de non prolifération des armes nucléaires.
Et pourtant , 16 agences de renseignements américaines avaient déjà conclu que l’Iran n’a pas de programme d’armes nucléaires, et n’en a pas depuis au moins cinq ans.


Le Conseil de sécurité, n’en a cure, le conseil de Sécurité qui refusa catégoriquement d'adopter la plus infime motion condamnant l’Israël pour l’attaque sur la Flottille de la Liberté pour Gaza, dans les eaux internationales, a voté le 9 juin, une quatrième série de très dures sanctions contre la République islamique d'Iran, dont un embargo sur les armes, qui équivaut à un feu vert pour une intervention militaire.


Aussitôt depuis sa Maison Blanche, l'idole des Jeunes, monsieur Obama, drapé dans le linceul tout blanc de son Nobel de la Paix, a pris un accent martial pour juger que cette résolution, permettrait enfin "d’adopter les sanctions les plus sévères auxquelles le gouvernement Iranien n’a jamais été encore confronté" et qu‘il se fait fort d'envoyer un message «sans équivoque» à Téhéran, sur « l'engagement de la communauté internationale pour stopper la propagation des armes nucléaires . »


Comme de bien entendu, l’Egypte de Moubarak et les Emirs Saoudiens marchent main dans la main avec les Américains et Israël. L'Egypte est cette putain qui bloque les vivres des gazouis, mais ouvre largement son canal pour le passage de l’Armada des affameurs.


Il y a pire, l'Iran condamnée par l'ONU se trouve tragiquement seule car abandonnée aussi par la Russie et la Chine !
En effet la Fédération des maffieux de Russie et la République populaire des capitalistes de Chine, ont cédé aux pressions américaines et ont voté en faveur de la résolution !
Les admirateurs du pouvoir actuel en Russie, avec son nationalisme de pacotille, vont rapidement déchanter, en constatant les limites de la Résistance du Gouvernement de Poutine et Medvedev.
Qui ont déjà laissé transiter, je le rappelle, par le territoire russe des convois d'armes américains à destination de l'Afghanistan. Juste après les évènements en Géorgie : preuve qu’ils ne sont vraiment pas rancuniers.
La Chine et la Russie sont des « tigres de papier ».
Les ploutocraties de Chine et de Russie sont homogènes au nouvel ordre mondial, et les intérêts supérieurs du Capital, qu'ils servent tous, ont de ces sortes d'exigences "coopératives"!


Limites de la vision dite « géopolitique », qui fait se mouvoir les « grandes puissances » comme des pièces intangibles sur un échiquier éternel, en vertu d’un jeu aux régles immuables, gravées une fois pour toutes dans le Marbre de Clio.
Or il n’y a pas de puissances en-soi, il y a des classes ou cliques dominantes et qui organisent leur politique selon leurs besoins en tant que formations sociales.
Chez nous, ici, (chez eux plutôt), en Hexagonie, dans l’Israël-France, telle est la signification véritable de la Kouchnerisation des affaires étrangères à la France, par le gouvernement des putes soumises du Fouquet’s.


La résolution du Conseil de Sécurité attaque directement au cœur même de la structure des alliances militaires, en empêchant la Russie et la Chine de vendre des armes stratégiques et conventionnelles et des technologies militaires à leur allié de facto. En signant, ils ont entériné leur rôle stratégique de dernier ordre, et montré la limite de leur résistance de puissances mondiales rivales aux USA, sur l’échiquier géopolitique eurasien.
Immédiatement après l'adoption de la résolution du Conseil de sécurité le 9 juin, plusieurs reportages de la presse russe ont indiqué que la vente des missiles russes S-300 à l'Iran serait gelée. Du coup la Russie va se trouver commercialement contrainte de vendre son matériel militaire à des pays situés dans l'orbite US-OTAN.
Or, sans l'aide militaire russe, l'Iran devient une proie facile.


Ce qui ne signifie pas que les choses pourront se passer aisément. L'Iran, 73 millions d'habitants, avec son histoire qui couvre des milliers d'années, est une composante organique de la stabilité mondiale. Et, quelle que soit sa puissance, l'impérialisme israélo-américain ne peut s'affranchir des lois de l'Histoire et briser une puissance de cette taille sans modifier profondément les rapports de forces mondiaux.
Où va-t-on ? Vers la Guerre sans fin, promise par Bush?


http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article03/EkZZFEpkkyhXGkQYHI.shtml

 

 

 

 

chez-moi--la-guerre.jpg  

 


La guerre à venir ?

Ce qu'en pense Artemisia:

 

  Nous vous conseillons de faire des réserves diverses...

  Que ce soit en Iran et en Israël avec la guerre annoncée, ou au sud-est des USA avec la marée noire (et ailleurs), des humains souffrent et vont souffrir, qui sont nos amis, nos frères de coeur, et nous devons penser à eux pour compenser l'action des entités monstrueuses qui organisent tout cela et que nous ne nous résolvons pas à nommer "humains".

Guerre: J- ?
Par Jacques Benillouche journaliste indépendant (Israël)*.
*Info venant d'un site dont les fondateurs sont : Jacques Attali, Jean-Marie Colombani, Johan Hufnagel, Eric Le Boucher, Eric Leser.
Slate.fr, entreprise indépendante contrôlée par ses fondateurs, a pour ambition de devenir l’un des principaux lieux en France d’analyses et de débats dans les domaines politiques, économiques, sociaux, technologiques et culturels.
A vous donc de faire la part du vrai et de la propagande, mais nous devons écouter les différentes sources d'info...

Américains, Israéliens et Iraniens se font face à la frontière de l'Azerbaïdjan

Téhéran a envoyé à sa frontière nord des unités des Gardiens de la révolution pour contrer «une attaque».

L'affaire de la flottille humanitaire vers Gaza, et la Coupe du monde de football occultent les informations alarmistes en provenance du Moyen-Orient et notamment d'Iran. Des sources iraniennes font état d'une mobilisation au nord-ouest du pays, au bord de la mer Caspienne, parce que le régime des Mollahs a peur de ce qui se trame en Azerbaïdjan.

Antagonisme

Dans un précédent article, nous avions souligné l'activisme du ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, qui avait fait part, le premier publiquement, de ses doutes sur la solidité de l'alliance turque et dans ce contexte, il avait tenté de la combler par une ouverture vers les pays du Caucase, l'Azerbaïdjan musulman en particulier. Cette région avait été arrachée à l'Iran par la Russie tsariste, puis remodelée par les soviétiques qui ont sécularisé sa population. Les dirigeants de l'Azerbaïdjan, comptant parmi les élites politico-intellectuelles sensibles aux valeurs de l'occident, ont été très inquiets de l'avènement du régime islamique en Iran. Les péripéties nucléaires du régime ont rendu exécrables les relations entre ces deux pays. La frontière commune, qui s'étend sur 560 kilomètres, est devenue une barrière idéologique dont s'est servi Israël pour ouvrir de nouvelles alliances et un nouveau front, réplique aux alliances de Téhéran avec le Hezbollah au Liban et le Hamas à Gaza.

En réponse, le régime de Téhéran a envoyé ses meilleures troupes, les plus fidèles, les Gardiens de la Révolution, pour s'opposer, selon les dires iraniens, aux forces américaines et israéliennes qui seraient concentrées à sa frontière nord. Il s'inquiète des bases de l'Otan installées depuis janvier 1999. Depuis 2008 et la signature de contrats d'armement israélien de plusieurs centaines de millions de dollars, cet ancien satellite soviétique est totalement sous influence occidentale. Israël dispose ainsi de facilités dans ce pays limitrophe de l'Iran lui permettant d'avoir un œil électronique permanent sur tout ce qui s'y passe. Des indiscrétions israéliennes permettent d'affirmer que des avions militaires de l'Etat juif s'entraînent dans l'espace aérien de l'Azerbaïdjan pour tester la réaction des systèmes de défense iraniens.

Contrer l'offensive

Le Brigadier-Général Mehdi Moini a annoncé le 22 juin qu'il avait pris des mesures pour contrer «une attaque de forces conjointes américaines et israéliennes basées en Azerbaïdjan, qui se prépareraient à lancer une offensive contre des installations nucléaires sur le territoire iranien». Les services de renseignement iraniens laissent entendre qu'Israël a transféré vers l'Azerbaïdjan, via la Géorgie, autre nouvel allié de l'Etat juif, plusieurs escadrilles de bombardiers tandis que des troupes spéciales américaines viennent de s'installer à la frontière dans l'intention, selon eux, d'aider à une éventuelle frappe.

Des témoins dignes de foi précisent que des convois iraniens de chars, d'artillerie, d'unités anti-aériennes et d'infanterie ont été vus se dirigeant sur les axes menant à la frontière nord. Les Iraniens prennent au sérieux Uzi Arad, chef du Conseil israélien de sécurité nationale, qui a déclaré le 22 juin que: «La dernière série de sanctions du Conseil de sécurité sur l'Iran est insuffisante pour s'opposer à ses progrès nucléaires. Une attaque préventive militaire pourrait donc éventuellement être nécessaire.»

Une présence physique israélienne à la frontière entre l'Iran et l'Azerbaïdjan n'a jamais été reconnue officiellement, mais les services de renseignement occidentaux attestent de l'augmentation du nombre de «conseillers techniques militaires juifs». L'arrivée déjà annoncée du porte-avions nucléaire américain USS Harry S. Truman dans le golfe Persique et la mer d'Oman inquiète aussi les autorités de Téhéran. Ce porte-avions comprend même des avions français, des Rafales, capables de missions anti-aériennes et d'attaque au sol, sont embarqués sur le Harry S. Truman dans le cadre d'une collaboration technique. Une armada de dix navires dont un israélien et un allemand, la frégate FGS F221 Hessen, a par ailleurs traversé le Canal de Suez le 18 juin et se trouve à présent dans le Golfe Persique.

Exercice aérien secret

Des sources du renseignement israélien révèlent que le porte-avions avait mouillé au large des côtes sud-ouest d'Israël, du 6 au 10 juin, à des fins prétendues d'interception d'éventuels tirs de missiles ou de roquettes contre des cibles américaines ou israéliennes au Moyen-Orient. En fait, durant ces cinq jours, 60 bombardiers super-Hornet F18 se sont exercés à simuler des missions de bombardement contre des objectifs proposés par l'aviation israélienne dans sa base Nevatim-2 en plein désert du Néguev. Cet exercice a été doublé par une autre simulation des forces aériennes israéliennes qui ont fait décoller 60 F-16 depuis des bases en Allemagne et en Roumanie pour tester le ravitaillement en vol sur une longue distance.

Le président Obama avait donné ordre de garder secrète l'information sur cet exercice aérien américano-israélien, baptisé Juniper Stallion 2010. L'objectif de cet exercice de grande ampleur mettait en scène une simulation d'une attaque de missiles en provenance d'Iran ou du Hezbollah en raison d'informations nouvelles confirmant que l'arsenal opérationnel de missiles à moyenne portée, détenus par l'Iran, la Syrie et le Hezbollah, a doublé. Ces nouvelles données expliquent la mise en garde du Secrétaire à la Défense Robert Gates devant le Sénat le 18 juin affirmant que «l'Iran pouvait lancer contre l'Europe des missiles à court et moyen rayon d'action. Je pense que nous n'accepterons pas l'idée d'un Iran nucléaire».

Craintes d'un soulèvement intérieur

Ces informations ont transpiré pour parvenir aux Iraniens qui ont déclenché une alerte générale. Téhéran a par ailleurs décidé d'un coup de semonce à destination des minorités vivant au nord du pays. L'exécution le 20 juin, d'Abdolmalek Rigi, chef de l'organisation sunnite rebelle baloutche, a pour but de dissuader les autres minorités d'Iran, en particulier les séparatistes azéris agissant en Iran, de tenter de fomenter des troubles dans le pays avec l'aide de leurs frères en Azerbaïdjan.

Le lancement par les Israéliens du nouveau satellite espion Ofek-9, doté d'une caméra de très haute résolution, signifie aussi pour les Iraniens que l'armée israélienne accroît significativement ses possibilités de recueillir des informations sur les infrastructures nucléaires et militaires du pays. Le chef de l'agence spatiale israélienne a estimé qu'à «partir d'aujourd'hui un pays ne pourra plus mener d'activités secrètes au Proche-Orient. Les Iraniens ne pourront plus transférer des substances sans que nous le sachions». Il est reconnu qu'Israël utilise trois satellites pour notamment observer l'Iran et les traces de son programme nucléaire.

Des bruits de bottes se sont déjà fait entendre dans la région, mais cette fois, les Iraniens ont pris l'initiative de la mobilisation. Elle peut faire partie d'une manœuvre à l'intention des occidentaux pour leur faire comprendre que l'Iran est prêt à toutes les éventualités militaires. Il peut s'agir aussi d'une réelle crainte d'Ahmadinejad qui mesure à présent le risque qu'il a pris en refusant le dialogue avec les occidentaux et avec la France en particulier. Cette démonstration militaire, de grande envergure, pourrait préfigurer l'occasion pour lui d'ouvrir des négociations en donnant l'impression qu'il s'assoit à la table des discussions en position de force. Ce serait la meilleure hypothèse.

Jacques Benillouche

Photo : ravitaillement en vol de F-15 israéliens. Amir Cohen / Reuters 

  

Rappel : Un événement comme le Mondial, ne peut pas ne pas être utilisé pour endormir le bon peuple et préparer un sale coup. 

Effectivement, une armada et un stock considérable d'armes sont disposés à cet effet. 

 

http://r-sistons.over-blog.com/article-les-tribulations-d-eva-sur-internet-et-ailleurs-la-guerre-qui-vient-53050536.html

 

 

 

L'Iran a assez d'uranium pour fabriquer deux bombes,

selon le patron de la CIA

La situation en Afghanistan "progresse", mais la guerre est "plus dure, plus lente qu'anticipée", a affirmé dimanche le directeur de la CIA Leon Panetta, interviewé sur la chaîne américaine ABC.

L'Iran dispose de suffisamment d'uranium faiblement enrichi "pour fabriquer deux armes" nucléaires, a déclaré dimanche le patron de la CIA Leon Panetta sur la chaîne ABC, ajoutant que ce pays pouvait mettre au point un engin en deux ans s'il le voulait.

"Nous pensons qu'ils ont assez d'uranium faiblement enrichi pour fabriquer deux armes", a affirmé dimanche le directeur de la CIA.

"Cela leur prendrait sans doute un an (pour fabriquer la bombe) et ensuite une autre année pour développer un système opérationnel d'utilisation de cette arme", a ajouté M. Panetta.

Tout en indiquant qu'il existait au sein de l'Iran "un débat" interne actuellement sur la décision ou non de développer une bombe, M. Panetta a estimé que l'Iran "continuait de développer son savoir-faire, ainsi que sa capacité nucléaire". "Ils continuent à travailler sur la conception des armes", a-t-il ajouté.

"Cela soulève des inquiétudes quant à leurs intentions, jusqu'où ils veulent aller", a poursuivi le directeur de la CIA alors que jeudi le Congrès américain a adopté un projet de loi de sanctions contre l'Iran pour forcer Téhéran à abandonner ses ambitions nucléaires.

Interrogé sur les inquiétudes d'Israël, le chef de la CIA a indiqué que "du point de vue du renseignement", Israël et les Etats-Unis partageaient leurs informations sur l'évaluation de la capacité nucléaire iranienne.

"Je pense qu'ils ont davantage le sentiment que la décision a été prise (par l'Iran) de fabriquer la bombe", a affirmé M. Panetta.

"En même temps, ils savent que les sanctions vont avoir un impact", a-t-il assuré.

Les sanctions américaines que le président Barack Obama doit promulguer visent notamment à perturber l'approvisionnement en essence de Téhéran qui ne dispose pas de capacités de raffinage suffisantes.

L'UE a également décidé à la mi-juin de sanctions visant le secteur sensible du raffinage du pétrole. Ces mesures européennes et américaines sont destinées à accompagner celles de la résolution adoptée début juin au Conseil de sécurité de l'ONU.

Evoquant les menaces terroristes, le patron de la CIA a cité la prolifération nucléaire: "j'ai des craintes quant à la prolifération nucléaire et qu'une de ces armes puisse tomber entre les mains d'un terroriste".

"Il y a beaucoup de ces matériaux en circulation et nous sommes préoccupés de savoir où elles atterrissent et entre les mains de qui".

M. Panetta a également évoqué la cybersécurité. "Nous sommes aujourd'hui dans un monde où la cyberguerre est une réalité. On peut menacer notre système électrique, on peut menacer notre système financier. Cela peut paralyser ce pays", a déclaré M. Panetta ajoutant: "il faut qu'on y porte davantage attention".


Le directeur de la CIA Leon Panetta, le 2 février 2010 à Washington


© 2010 AFP

 

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/p-1911-L-Iran-a-assez-d-uranium-pour-fabriquer-deux-bombes-selon-le-patron-de-la-CIA.htm?&rub=2&xml=newsmlmmd.4978518af26dd81c01920964ee9e4c70.141.xml

 

 


Guerre contre l'Iran ?

 

Aujourd’hui, comme voilà trente et un ans, les États-Unis et Israël sous-estiment le million de soldats des forces armées iraniennes, leur capacité de combat terrestre, ainsi que les forces aériennes, maritimes et terrestres des Gardiens de la Révolution.

À quoi il faut ajouter les vingt millions d’hommes et de femmes âgés de douze à soixante ans, choisis et entraînés systématiquement par les diverses institutions militaires, parmi les soixante-dix millions d’habitants du pays.

L’administration étasunienne avait tracé un plan pour déclencher un mouvement politique qui, se fondant sur la soif de consommation capitaliste, aurait divisé les Iraniens et renversé leur gouvernement.

Cet espoir n’est plus qu’une lubie. Il est risible de penser que les bâtiments de guerre étasuniens et israéliens puissent éveiller les sympathies d’un seul Iranien !

J’avais cru au départ, après avoir analysé la situation, que la deuxième guerre coréenne serait le détonateur de la seconde guerre imposée à l’Iran par les USA.

La réalité s’est inversée : la guerre d’Iran déclenchera aussitôt la guerre de Corée.

Les dirigeants nord-coréens, accusés d’avoir coulé le Cheonan, mais qui savent pertinemment que cette corvette a été coulée par une mine que les services de renseignement yankees ont collée à sa coque, ne perdront pas une seconde et agiront dès que l’attaque sera déclenchée contre l’Iran.

Il est tout à fait juste que les supporteurs se passionnent pour la Coupe du monde de football. Moi, je fais mon devoir de mettre notre peuple en garde, en pensant surtout à notre jeunesse pleine de vie et d’espoirs, en particulier nos merveilleux enfants, pour que les faits ne nous prennent pas à l’improviste.

Je souffre de penser à tant de rêves conçus par les être humains et aux créations étonnantes qu’ils ont été capables d’engendrer en seulement quelques milliers d’années.

Extraits du texte de Castro

http://www.legrandsoir.info/Que-j-aimerais-me-tromper.html

 

Selon le journal Al-Qods al-Arabi, la marine des Gardiens de la révolution a été mise en état d'alerte dans le golfe Persique après l'entrée vendredi dernier d’une douzaine de navires de guerre américains et d'une corvette israélienne dans le canal de Suez ayant pour mission de patrouiller le long des côtes iraniennes. Ainsi trois sous-marins iraniens de fabrication locale ont été équipés de nouveaux senseurs et au moins dix hélicoptères de patrouille ont également été mis en liaison directe avec les sous-marins, qui opèrent dans les eaux du golfe. Ces informations s'ajoutent à celles du site Debka de mercredi selon lesquelles l'Iran a concentré des forces le long de la mer Caspienne en vue d'une éventuelle frappe israélo-américaine contre ses sites nucléaires.

 

http://www.juif.org/defense-israel/131658,iran-la-marine-en-etat-d-alerte-dans-le-golfe-persique.php 

Iran : la marine en état d'alerte dans le golfe Persique

 

 

 

 

Le chef des armées américaines en Israël :
L’Amiral Mike Mullen, Chef des Etats major des armées des Etats-Unis (Chairman of The Joint Chiefs of Staff), a atterri en Israël dimanche 27 juin dans la matinée. Lui sont prévues des réunions de travail non routinières avec l’Etat major de Tsahal, notamment avec le Chef d’Etat major, le Général Gaby Ashkénazy, avec le Vice [...]

http://www.juif.org/defense-israel/131843,le-chef-des-armees-americaines-en-israel.php


Téhéran n'enverra pas de bateau d'aide vers la Bande de Gaza soumise à un blocus israélien, comme les autorités en avaient l'intention, a annoncé samedi un parlementaire iranien en invoquant des "restrictions" israéliennes.

http://www.juif.org/defense-israel/131796,l-iran-revient-sur-son-projet-d-envoyer-un-bateau-vers-la-bande-de.php 

 

 

 

 

http://socio13.wordpress.com/2010/06/25/liran-a-declare-ce-mercredi-letat-de-guerre-dans-sa-frontiere-nord-est

 

 

http://r-sistons.over-blog.com/article-les-tribulations-d-eva-sur-internet-et-ailleurs-la-guerre-qui-vient-53050536.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche