Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 01:33

 

 

Irradiation des aliments, chats et langue fourchue

 


Heidi Stevenson
Samedi 12 Mai 2012

 

Irradiation des aliments, chats et langue fourchue


Gaia Health Blog, Heidi Stevenson, 11 mai 2012


      Pour paraphraser un commentaire de Art Linkletter sur les enfants, les chercheurs disent des choses les plus dingues ! Afin de promouvoir une étude récente portant sur l'irradiation des aliments, les chats, et les dommages neurologiques, son auteur et promoteur a eu recours au double langage. Il affirme :

      Les aliments irradiés provoquent des lésions neurologiques chez les chats, mais cela n'a aucune incidence sur les êtres humains.

      En d'autres termes : Ce qui arrive aux chats n'a rien à voir avec les humains.

      Les chats peuvent guérir des dommages neurologiques, c’est pourquoi il se peut aussi que les humains soient capables de réparer les dommages neurologiques.

      En d'autres termes : Ce qui arrive aux chats a tout à voir avec les humains.


      Publiée dans les actes de la National Academy of Sciences (1), une étude rapporte que des chats ont été nourris d'aliments irradiés, car on sait qu’ils suscitent des dégâts neurologiques, en particulier l’altération de la myéline, avec pour effet des dysfonctionnements neurologique : troubles moteurs, perte de la vision et paralysie. La suppression des aliments irradiés aboutit à une lente restauration de la gaine protectrice de myéline, avec récupération des fonctions perdues.


      Ian Duncan, l’auteur et promoteur de l'étude, a déclaré :

      Nous pensons qu'il est extrêmement improbable que cela [les aliments irradiés] puisse devenir un problème de santé chez l’Homme. Nous pensons que c’est spécifique à l'espèce.


      C'est de la pensée magique que rien n’étaye, à part le désir que son rapport soit vrai. Duncan n’explique pas non plus pourquoi il croit aussi que le contraire soit vrai, que la faculté des chats à guérir de dommages neurologiques puisse s'appliquer à l'Homme.


      La démyélinisation des nerfs est une caractéristique de la sclérose en plaques. Cette étude laisse beaucoup d’espoir aux gens atteints de cette maladie, car il était supposé avant qu’une fois partie, la gaine de myéline ne pouvait pas se reconstruire et que les lésions nerveuses étaient irréversibles.


      Les chercheurs ne présument évidemment pas que l’Homme va guérir spontanément de la sclérose en plaques. Au contraire, ils sont en train de préconiser davantage de recherche afin de trouver des médicaments qui font aux nerfs de l'Homme ce que les chats peuvent faire eux-mêmes.


      Avec la logique dont usent les chercheurs pour apparenter le chat à l’Homme, il faut s'interroger sur la probabilité que sorte quelque chose de bénéfique de ce genre de recherche.


      Eh bien, à la réflexion, il y a quelques avantages. Imaginez juste la somme d'argent qui sera versée aux chercheurs ! S'ils trouvent quelque chose – peu importe son caractère louche – qui, selon eux, bénéficiera aux gens atteints de sclérose en plaques, il suffit d’imaginer combien d'argent Big Pharma pourrait ratisser – sans mentionner combien gagneront les toubibs en préconisant les pilules !



Messages que nous pouvons tirer de cette ânerie :


      Jusqu'à preuve du contraire, il est probablement raisonnable de supposer que le cautionnement de toute affirmation du courant médical dominant soit de la pseudo-science.


      Les allégations concernant la sûreté des aliments irradiés sont assurément fausses. Le fait que des aliments irradiés aient été donnés à des chats dans le but de provoquer des dommages neurologiques, démontre clairement que les chercheurs sont pleinement conscients du danger associé à ces aliments.


      Quand la médecine moderne raconte qu’un truc est comme ça, ne supposez pas que ce soit vrai. Des affirmations sont faites sous le manteau de la science, mais elles n'ont souvent aucune base empirique.


      Enfin, n'oubliez jamais que les chercheurs qui tentent de justifier et d’obtenir un financement de recherche, peuvent être sous l’emprise de la pensée magique, incluant la capacité à dégueuler d'un seul coup deux idées contradictoires s’excluant mutuellement :

      Ce qui arrive aux chats n'a rien à voir avec les humains.

      Ce qui arrive aux chats a tout à voir avec les humains.


      Comment pouvons-nous faire confiance aux conclusions de chercheurs capables de débiter de telles absurdités ?



Sources :
- (1) Actes de la National Academy of Sciences, La remyélinisation extensive du système nerveux central entraîne la restauration fonctionnelle, 21 avril 2009, vol. 106, n° 16 6832-6836
- Communiqué de presse de l’université du Wisconsin



Original : gaia-health.com/gaia-blog/2012-05-11/food-irradiation-cats-and-doublespeak-researchers-reinvent-reality/
Traduction copyleft de Pétrus Lombard

 

http://www.alterinfo.net/Irradiation-des-aliments-chats-et-langue-fourchue_a76062.html

 

 

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Animaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche