Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 04:13

http://www.planetenonviolence.org/photo/art/default/2194359-3059505.jpg?v=1289419648

http://www.planetenonviolence.org/photo/art/default/2194359-3059505.jpg?v=1289419648

 

.

Israël étale ses faiblesses au grand jour

En pleine mer . . . 

5 ans après sa débâcle terrestre au Sud Liban


Après les actions mafieuses de chantage auprès de compagnies maritimes, du gouvernement grec et autres actes de sabotages contre la Flottilla II, l’hystérie contre la Flytilla, une unité d’élite de la marine israélienne pirate en haute mer un Yacht français le Dignité Al- Karama kidnappant les passagers et membres d’équipage se rendant à Gaza. Quelle bravoure Shayetet 13 ! 5 ans après que ces poltrons sionistes en uniforme aient été vaincus par la Resistance libanaise, le Hezbollah révèle sur son site anglais le Plan de Défense d’un Israël sérieusement affaibli sur tous les fronts.
 

Le régime sioniste obsédé par sa survie ne recule devant rien face à des mouvements pacifiques de citoyens internationaux qui pour pallier à la collaboration honteuse de leurs gouvernements et d’institutions discréditées telles l’ONU prennent des risques face à un gouvernement sioniste aux abois ne reculant devant rien pour tenter de briser le blocus illégal de la Bande de Gaza par mer.

D’abord le régime sioniste a eu recours aux pratiques mafieuses de chantage contre le gouvernement grec aux prises avec une crise économique sans précédent lui ordonnant d’empêcher les 10 bateaux de la Flottilla II de quitter les ports grecs pour se rendre à Gaza sabotant même certains de ces bateaux en violation flagrante de la souveraineté maritime grecque.

Ensuite pour empêcher la Flytilla - campagne internationale « Bienvenue en Palestine » avec plus de 300 pacifistes internationaux dont des enfants et des personnes âgées qui avaient prévu de se rendre en Palestine occupée le 8 Juillet et de le déclarer ouvertement à leur arrivée à l’aéroport de Tel Aviv seule entrée en Palestine par voie aérienne - de venir soutenir les Palestiniens enfermés dans leurs Bandoustans en Cisjordanie occupée Israël a fait du chantage aux compagnies aériennes pour qu’elles n’embarquent pas ces pacifistes et a procédé à l’arrestation manu militari et à l’emprisonnement sans motif juridique valable pendant plusieurs jours de ceux qui avaient réussi à franchir les premiers checkpoints érigés en Europe.

Dernier exploit en date celui d’aujourd’hui consistant à pirater un Yacht français faisant partie de la Flottilla II, le Dignité Al-Kamara, dans les eaux internationales à une soixantaine de Km environ de la côte de Gaza. Le Yacht retenu en otage par les autorités maritimes grecques comme les autres bateaux de la Flottilla II a réussi à appareiller direction Gaza - la direction donnée aux autorités grecques était celle du port égyptien d’Alexandrie mais les passagers ont « obligé » l’équipage à changer de cap direction Gaza.

Israël a donc envoyé une unité d’élite de sa marine Shayetet 13 pour pirater le Yacht français et kidnapper les membres de l’équipage et les 16 passagers parmi lesquels 11 Français dont la sénatrice Alima Boumédiène, l’ex-député Jean-Claude Lefort, Claude Léostic (AFPS), Thomas Sommer-Houdeville, Jacqueline Le Corre (Caen), Yamina (collectif Palestine69), le marin Jo Leguen, Stephan (Canada), Omeyya (Franco-tunisien), Vangelis (Grèce), la journaliste israélienne Amira Hass, et un journaliste de la chaîne Al Jazeera. Passagers et membres de l’équipage ont été transférés sur un navire de guerre israélien et transportés au port d’Ashdod de même que le Yacht piraté. Les passagers vont être expulsés et seront interdits d’entrée en Israël pendant 10ans procédure de routine imposée par le régime sioniste à tous ceux qui critiquent sa politique illégale de blocus de Gaza mais aussi de la Cisjordanie et tentent d’apporter sur place leur soutien aux Palestiniens.

Le mouvement de résistance palestinien du Hamas et la Ligue Arabe ont tous deux condamnés ce qu’ils ont qualifié d’acte de piratage et de crime de guerre. Le nouveau secrétaire général de la Ligue Arabe, l’ex ministre des affaires étrangères égyptien, Nabil Elaraby, a demandé au CSONU de répondre avec agressivité aux actions illégales d’Israël.

Cet acte de «bravoure» de l’unité d’élite Shayetet 13 - piratage et kidnapping - a lieu 5 ans après la cuisante défaite israélienne contre la Résistance libanaise du Hezbollah et de ses alliés.

Le Hezbollah révèle sur son site anglais
le Plan de défense d’Israël pour les 5 prochaines années.

Résumé et réflexion sur ce Plan

Après l’échec cuisant face à la Resistance libanaise et surtout les dégâts causés au front intérieur israélien le Hezbollah ayant porté la guerre au coeur même de l’entité sioniste en attaquant non seulement le Nord d’Israël mais également l’une des villes portuaires les plus importantes Haïfa l’armée israélienne a défini un plan de défense de 5 ans dés la fin des hostilités engageant d’importantes manœuvres militaires («Turning Point« ) afin de vérifier la faisabilité de ce plan sur le terrain.

Ces 5 manoeuvres de « Turning Point » se sont terminées avec la plus grande manœuvre de l’histoire de l’armée israélienne et surtout un test live de la préparation du front intérieur, désormais talon d’Achille de la défense israélienne comme l’a prouvé la guerre de 2006. Elles n’ont pas été concluantes sur le front intérieur d’abord parce que seulement 25% des Israéliens se sont impliqués dans ces exercices de protection civile et qu’en plus l’armée n’a pu trouver de réponse satisfaisante à la principale question posée par les Israéliens : comment assurer leur sécurité si 50 000 tonnes de roquettes sont lancées quotidiennement sur le front intérieur à la cadence de 1 toutes les minutes selon les estimations de l’armée israélienne ?

Ce plan ne donnant pas satisfaction un autre l’a remplacé qui doit inclure des variables régionales encore plus préoccupantes pour la direction militaire sioniste. Ce plan de 5 ans - 2012-2017 le site Al Manar du Hezbollah en a obtenu les détails selon des sources bien informées - intègre les changements régionaux survenus ces derniers mois et leurs répercussions immenses sur les capacités et priorités de l’armée israélienne en termes d’armement, d’entrainement et nombre.

Un front Sud fragilisé si les Egyptiens réussissent leur révolution

Premier élément intégré au nouveau plan de 5 ans celui du changement survenu sur le front Sud en Egypte front relativement calme - dormant selon la terminologie militaire - depuis 3 décennies grâce à la signature du Traité de Paix de Camp David en 1979 entre Israël et l’Egypte. Bien que l’Egypte continue de respecter ce traité pour l’instant l’hostilité de la population égyptienne vis-à-vis de ce traité et l’évolution en matière de politique intérieure oblige l’armée israélienne à introduire une variable d’incertitude voire de possible renouveau d’une hostilité sur le front Sud.

Le rapprochement Egypte Iran n’est pas fait pour conforter Israël. De plus l’armée israélienne a réduit non seulement le nombre de ses troupes déployées sur ce front Sud mais également son armement et ses entraînements de même qu’elle a suspendu ses capacités amphibie et scénarios pour traverser le Canal de Suez. Tout ceci doit être réintégré dans le nouveau Plan de défense avec des conséquences importantes en matière de redéploiement et donc une cure d’amaigrissement des autres fronts en terme de défense (troupes, armements…).

Il va sans dire que sur ce front Sud la menace du Hamas n’a pas diminué même si pour le moment la résistance palestinienne a décidé d’observé une trêve et qui sait ce que réserve ce « front dormant » aux Israéliens d’autant que l’approvisionnement en armes continue quelque soient les mesures prises inclus le blocus et que ce front pourrait tout aussi bien se transformer en « tsunami humain » non armé?

Une marée humaine de quelques centaines de milliers de Gazaouites déferlant au point de passage d’Erez et que ferait l’armée israélienne ? Tirer dans le tas ? Massacrer des milliers de civils et être sur le champ internationalement déclaré état paria et en plus rejeté par de nombreux juifs coupant enfin salutairement le cordon ombilical qui les relient au régime sioniste ? A ce jour la seule «opération militaire» trouvée par Israël pour dissuader les Gazaouites c’est de larguer des prospectus les mettant en garde de ne pas s’approcher des barbelés. Dérisoire…

Nouveau front militaire: les manifestations de masse

Le plan de défense israélien tient compte aussi des manifestations qui se sont produites à la frontière Libanaise et sur le Golan occupé lors de la commémoration de la Nakba au cours desquelles Israël a tiré sur des manifestants désarmés majoritairement des Palestiniens réfugiés au Liban et en Syrie en tuant plusieurs dizaines. Ce type de manifestations est appelé à se développer voire s’amplifier et l’armée israélienne doit se préparer à ce genre de nouvelle confrontation avec des civils non armés car elle a été prise par surprise lors des récentes commémorations.

Les hauts gradés de l’armée ont d’ailleurs avoué que si une manifestation de civils désarmés de grande ampleur avait lieu en Cisjordanie occupée l’armée et la police seraient vite débordées et la contrer sans s’attirer les foudres de l’opinion publique internationale en cas de morts civils parait un objectif difficile à atteindre.

Israël et ses "eternels" ennemis : l’Iran et la Syrie

Con cernant la Syrie malgré les violents évènements auxquels a été confrontée l’armée syrienne qui a perdu tout comme la police des dizaines de membres assassinés par les groupes terroristes soutenus de l’extérieur, celle-ci est restée unie tout comme l’est restée la société syrienne malgré la propagande occidentale - et les souhaits en coulisse du régime sioniste - qui voudrait voir le pays se désintégrer. L’armée syrienne et ses missiles restent donc une menace sérieuse pour Israël tout comme le Hezbollah et le Hamas au Sud deux alliés de la Syrie et de l’Iran.

Si Israël devait déclencher des hostilités sur le front Nord et malgré l’Iron Dome (protection anti missiles et roquettes) alors même que le régime sioniste a été incapable de pourvoir aux besoins des 300 000 réfugiés israéliens du Nord du pays lors de la guerre de 2006 difficile d’imaginer si une pluie de roquettes et missiles s’abattait sur le Nord et le Centre inclus Tel Aviv venant de Syrie, du Liban, de la Bande de Gaza -et d’Iran si Israël avait la stupidité d’attaquer l’Iran - comment le gouvernement de Tel Aviv ne serait pas très rapidement submergé et paralysé par des flots de civils israéliens paniqués fuyant les bombardements .

Car le talon d’Achille d’Israël c’est son front civil intérieur d’autant plus faible qu’il vit une vie hédoniste voire plus et que sa motivation par rapport au sionisme s’estompe au fil des années et des générations nées sur place. On a vu la panique qui s’est emparée des dirigeants israéliens lors des incendies ayant ravagé le Carmel il y a quelques mois et leur incapacité à faire face sans demander de l’aide extérieure.

Mais quel dirigeant politique va engager son pays et son armée dans une guerre aux côtés d’Israël ? Qui prendrait un tel risque face à son opinion publique souvent majoritairement hostile à Israël?

Le Chili pour remplacer la Turquie pour les nouveaux officiers israéliens

Ces dix dernières années Israël envoyaient ses promotions d’officiers militaires en Turquie dans le cadre de visites éducationnelles, rencontres avec des hauts gradés de l’armée hôte, visites de bases et différentes unités de corps d’armée. Les relations entre Israël et la Turquie ne seront jamais plus comme avant depuis l’assassinat de 9 passagers du Mavi Marmara de la Freedom Flottilla l’année dernière quelque soient les pressions exercées par l’administration Obama pour un rapprochement entre les deux pays.

L’armée israélienne est désormais obligée d’envoyer ses nouveaux officiers en Amérique Latine, au Chili, une coopération militaire hors zone d’action proche avec un partenaire dont l’armée s’est rendue tristement célèbre pour ses actes de torture contre les opposants du régime de Pinochet et qui ne possède ni l’envergure ni l’expérience de l’armée turque ni ses liens avec l’OTAN.

Que les Israéliens en soit réduit comme force de dissuasion à monter une opération militaire contre de vulnérables militants pacifiques naviguant sur un Yacht pour briser le blocus de Gaza est tout simplement pitoyable et augure mal du sort qui sera réservé à cette armée de poltrons si elle se hasarde à déclencher des hostilités contre des troupes et groupes bien mieux armés moralement éthiquement mais aussi stratégiquement.

Par de telles opérations le régime sioniste se delégitimise lui -même chaque jour un peu plus.
 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche