Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 04:54

L’isolement d’Israël peut affecter les liens financiers avec l’Europe

L’isolement d’Israël peut affecter les liens financiers avec l’Europe - © Juif.org
Des responsables de l’état ont déclaré samedi que le veto américain qui a empêché une condamnation par les Nations Unies de la construction dans les implantations n’a pas de raison d’être célébré. « Israël est de plus en plus isolé des pays de l’Europe occidentale qui considèrent les implantations comme une ligne rouge, » a déclaré un responsable. Ces responsables ont déclaré qu’ils n’excluaient pas des conséquences financières en raison de l’isolement d’Israël.
 
La chancelière allemande Angéla Merkel et la chef de la diplomatie de l’UE Catherine Ashton se sont publiquement opposés à la poursuite de la construction dans les implantations et à l’existence même de celles-ci. L’Allemagne, la Grande Bretagne et la France ont été parmi les 14 partisans de la proposition palestinienne mise au vote au conseil de sécurité vendredi.
 
« Chaque fois qu’Israël publie un nouvel appel d’offre pour la construction dans les implantation la distance grandit avec les nations européennes amies. Nous avons un problème très grave, et le fait qu’il n’existe pas de processus de paix, il est plus difficile d’obtenir le soutien de l’Europe occidentale à Israël. Merkel et Nicolas Sarkozy sont fâchés contre Netanyahou qui n’a pas accepter de prolonger le gel pour un période supplémentaire de trois mois, » selon un responsable.
 
Des sources à Jérusalem ont également averti de la possibilité de dommages aux relations financières entre Israël et l’Europe. « On estime que le vote du week-end aura des conséquences financières avec l’Europe. Il y a des pays qui boycottent déjà les produits israéliens, et les choses peuvent se détériorer d’avantage.
 
« Les européens ont noté le fait que la politique d’Ashton est clairement contre les implantations. Les implantations et la construction contribuent à la délégitimation d’Israël dans toute l’Europe. Dans le passé, les pays européens ont pu être influencés, mais aujourd’hui c’est pratiquement impossible. »
 
Après le blocage de sa résolution au conseil de sécurité, l’autorité palestinienne a menacé de porter le projet devant l’assemblée générale qui peut aussi discuter de la reconnaissance d’un état palestinien indépendant. Des hauts fonctionnaires du ministère des affaires étrangères ont déclaré que, malgré les relations tendues avec l’Europe, Israël va essayer de former un groupe de 20 ou 30 pays européens pour voter contre le projet palestinien à l’assemblée générale.
 
« Il est clairement évident que les palestiniens ont une majorité automatique, mais nous sommes en train d’essayer d’obtenir le soutien des pays de l’Europe et, éventuellement, de certains autres états occidentaux, » a ajouté un responsable des affaires étrangères.
 
« Si les palestiniens présentent une déclaration plus dure, il sera plus facile pour nous d’obtenir le soutien de l’Angleterre ou de la France. Mais si la déclaration devait être la même que celle présentée au conseil de sécurité, il est possible qu’Israël subisse une autre condamnation, qui n’a toutefois pas de conséquence pratique. »
 
Pendant ce temps, un responsable remarque que le premier ministre n’a pas eu de visite en dehors d’Israël au cours des derniers mois. Merkel et neuf ministres allemands ont bien visité Israël récemment, Netanyahou, lui-même, ne s’est pas réunis avec ses homologues européens depuis de nombreux mois. En fait, le premier ministre n’a pas rencontré de dirigeant européen majeur en dehors d’Israël depuis l’impasse du processus de paix.
 
Des responsables à Jérusalem estiment que suite à l’annonce palestinienne d’élections à venir, et les récents événements internationaux, il est peu probable que le processus de paix soit renouvelé dans les prochains mois. Un haut représentant de déclarer : « nous estimons que le processus de paix ne verra aucune modification dans les prochains mois, les palestiniens ne veulent pas négocier pendant la période électorale afin de ne pas être vus comme négociant des concessions avec Israël. »
 
Ils soulignent le fait que les Etats-Unis poursuivent leur dialogue avec Israël, et disent croire que le processus de paix peut reprendre.
 
Au cours de sa dernière visite à Washington, des responsables américains ont déclaré au ministre de la défense Ehoud Barak que la situation actuelle au Proche Orient permettra une reprise des pourparlers de paix, et qu’ils s’efforcent d’accélérer leur reprise. Des sources proches de Netanyahou restent sceptiques, et ont déclaré que « en ce moment, le dialogue avec les Etats-Unis est en cours et ils cherchent de nouvelles façons de reprendre les négociations. »
 
Ces derniers jours, des rumeurs se sont répandues dans l’arène politique qu’Israël et les Etats-Unis tentent de former un plan, à la fois ensemble et séparément, qui sera présenté par le président américain Barack Obama.
 
Le plan vise à amener les deux parties à la table des négociations. Cependant, l’instabilité dans la région empêche le processus de progresser à ce point, car il est encore difficile de savoir quels régimes émergeront au Proche Orient.
 

Des hauts fonctionnaires du gouvernement, y compris les principaux ministres, ont récemment déclaré : « une initiative doit être prise pour faire progresser le processus politique. La stagnation actuelle n’est bonne pour Israël d’aucune manière, et nous devons tout faire pour revenir à la table des négociations. »

 

http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/146055,l-isolement-d-israel-peut-affecter-les-liens-financiers-avec-l-europe.php

 

Vue aérienne de la colonie israélienne d'Har Homa, au nord de Bethléem.

http://maliactu.net/?p=2628

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Regard sur ...
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche