Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 00:24
Fascisme Juif Sioniste

Bombarder L’Iran : Netanyahou Veut Rayer L’Histoire Juive Perse De La Carte…


Massacrer la deuxième plus grande communauté juive au Moyen Orient par voie de conséquence suicider la première celle d’« Israël ». Si ce n’est pas de l’antisémitisme génocidaire et suicidaire -Haine du Juif de Soi - alors c’est quoi ? Quel dirigeant politique sensé peut soutenir en son âme et conscience activement ou passivement - qui ne dit mot consent- une attaque israélienne contre l'Iran sans garder à l'esprit les conséquences inimaginables, HUMAINEMENT INACCEPTABLES qu'elle entraînerait et dont il devrait répondre...s'il y survit ?



Bombarder L’Iran : Netanyahou Veut Rayer L’Histoire Juive Perse De La Carte…

Une nouvelle fois le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou manipule le génocide de Juifs par les Nazis (l’Holocauste) pour justifier une attaque militaire contre l’Iran cherchant à soutirer par ce chantage un feu vert occidental surtout de son Parrain américain sans lequel il ne pourra pas de toute façon mener à bien ses massacres.

Non content de survivre sur les cadavres de ces Juifs assassinés par Hitler en jouant de la culpabilisation de l’Europe et des Etats Unis Netanyahou veut également préempter une nouvelle culpabilisation agitant cette fois un «Holocauste » imaginaire né dans des esprits malades - le sien et celui de son père - pour justifier l’injustifiable : une attaque contre l’Iran et sa population de 74 millions d’habitants dont 30 000 Iraniens juifs regroupés pour la plupart à Téhéran.

Suggérer -de façon symbolique en manipulant des clichés éculés et une victimologie juive désormais sans fondement - comme le fait Netanyahou que l’Iran c’est l’Allemagne nazie d’Hitler témoigne de l’irrationalité du dirigeant sioniste et de sa dangerosité.

La menace qui pèse actuellement sur le Monde ne vient pas de l’Iran - qui n’a attaqué aucun pays mais au contraire a été attaqué dans les années 80 avec le feu vert US/Sioniste/UE par l’Irak de Saddam Hussein - mais de Netanyahou dirigeant hystérique d’un régime aux abois qui peut à tout instant déclencher une guerre nucléaire(Israël a fabriqué plus de 200 bombes atomiques) sans se soucier des conséquences mondiales ni des centaines de milliers de victimes peut être plus dont de nombreux Juifs que sa décision et le passage à l’acte provoqueraient.

Netanyahou considère comme « son droit souverain » de défendre ses concitoyens juifs sionistes …. En allant bombarder à 2000Km un pays souverain en l’occurrence l’Iran après avoir fait à ce pays et ses dirigeants un procès d’intention : L’Iran selon Netanyahou veut « rayer Israël de la carte » reprenant une phrase attribuée au président iranien Ahmadinejad que celui-ci n’a jamais prononcée. Ce dernier a simplement dit qu’Israël disparaitrait des pages de l’Histoire.

Effectivement le régime juif sioniste disparaîtra des pages de l’Histoire et plus particulièrement de l’histoire juive car son idéologie politique mortifère militaro nationaliste raciste n’y a pas sa place.

Netanyahou s’apprête donc à ordonner le suicide collectif des Juifs installés en Palestine - passage à l’acte de ce que l’on appelle le «complexe de Massada» - car une attaque lancée contre l’Iran sera immédiatement suivie de bombardements de représailles contre les installations et industries militaires israéliennes qui se trouvent majoritairement situées prés d’agglomérations urbaines en "Israël."

Mais auparavant il aura donné un autre ordre démentiel : massacrer la communauté juive d'Iran rayer l’histoire juive perse de la carte.

En Iran on trouve de nombreuses traces d’un riche passé juif perse mais aussi l’existence bien actuelle d’une communauté juive d’environ 30 000 personnes ce qui en fait la deuxième plus importante au Moyen Orient après celle d’ »Israël ». Les Juifs qui vivent en Iran sont très fiers de leur héritage à la fois juif et perse remontant aux temps bibliques (VI AJC).

Les dirigeants juifs perses disent que leur communauté a des racines bien plus fortes en Iran que les autres communautés juives du Moyen Orient qui ont pratiquement toutes disparues lors d’un vaste mouvement d’immigration dans les années 40 et 50 en «Israël». Ces Juifs ont été pour la plupart manipulés mentalement pour venir coloniser la Palestine par la propagande politique sioniste se présentant comme une « assurance vie » juive contre l’assimilation et… l’antisémitisme qu’elle n’a fait que renforcer avant même le génocide des Juifs en Europe par les Nazis.

La présence juive en Iran est tout aussi vivante que par le passé. Téhéran a 11 synagogues toutes en service et la plupart d’entre elles disposent d’écoles hébraïques. Il y a deux restaurants casher un hôpital juif une maison de retraite juive et un cimetière juif. Il existe aussi une librairie juive avec 20 000 titres. De plus la communauté juive d’Iran a pour la représenter politiquement un député qui siège au parlement iranien tout comme les autres minorités vivant en Iran d’ailleurs.

En 1979 après la Révolution islamique certains Juifs iraniens ont préféré s’exiler aux Etats Unis ou en Israël mais la majorité des Juifs perses sont restés. Le dirigeant spirituel de la Révolution Islamique Khomeini dés son retour de Paris a rencontré les dirigeants de la communauté juive et publié une « fatwa » ordonnant que les Juifs soient protégés. D’autres « fatwa » identiques l’ont été aussi pour les Chrétiens et les autres communautés religieuses.

Cette « fatwa » protégeant les Juifs d’Iran est toujours en vigueur et l’Iran est exempt de tout antisémitisme inclus dans ses hautes sphères politiques dirigeantes la preuve toutes se revendiquant de l’héritage de Khomeini.

Les dirigeants politiques iraniens dont le président actuel,Mahmoud Ahmadinejad, diabolisé par Netanyahou et consorts font à juste titre la différence entre le Judaïsme comme religion et les Juifs qui la pratiquent et le Sionisme une idéologie politique nationaliste raciste s’inspirant des idées colonialistes européennes du XIXème siècle et les Juifs sionistes qui l’idôlatrent qu'ils qualifient de "corrompus" parce que s'étant détournés de leur foi.

Plusieurs vaines tentatives pour faire « monter » la communauté juive d’Iran en Israël ont été entreprises par les Juifs sionistes de Tel Aviv et leurs agents d’influence à l’étranger. Ainsi en Mai 2006 ils ont monté une campagne médiatique de propagande affirmant que le parlement iranien avait voté une loi obligeant les minorités religieuses dont la communauté juive à porter un habit de couleur différente suivant leur affiliation religieuse et différente également de la majorité musulmane du pays. Ceci bien sûr renvoie à la symbolique de l’étoile jaune imposée aux Juifs par Hitler que les Juifs sionistes utilisent pour manipuler des opinions publiques mondiales.

A l’origine de cette propagande éhontée un journal canadien The National Post qui une fois son mensonge révélé c’est excusé. Le député parlementaire iranien juif, Moris Motamed, a sévèrement critiqué cette propagande en disant

« Malheureusement ce sont de fausses informations qui ont été publiées dans le journal canadien. J’ai considéré ces informations comme étant une énorme insulte faite aux minorités religieuses en Iran. J’ai réfuté catégoriquement cette histoire au point que la source de ces informations et le gouvernement canadien se sont excusés officiellement auprès du gouvernement iranien. »

On peut s’attendre à d’autres tentatives sionistes pour pousser les Juifs iraniens à « monter » en « Israël » si Netanyahou décide d’attaquer l’Iran. Certaines pourraient être meurtrières comme ce fut le cas pour faire "monter" les Juifs d’Irak traumatisés par des attentats organisés par le Mossad.

Moris Motamed ne cède pas à l’hystérie collective juive sioniste concernant le nucléaire iranien comme le font les dirigeants du régime sioniste de Tel Aviv Netanyahou en tête et leurs lobbies dont AIPAC aux USA devant qui l’actuel président américain Barack Obama est venu se prosterner pour bénéficier de dons de riches juifs sionistes américains pour sa campagne de réélection.

Moris Motamed a déclaré :

« Comme Juif iranien je considère que la société iranienne à évidemment le droit à l’enrichissement comme technologie nucléaire pacifique. »

Le programme nucléaire iranien est actuellement le plus surveillé mondialement par l’AIEA. Le programme nucléaire israélien ne fait l'objet d'aucune surveillance puisqu’Israël n’est pas signataire du TNP. Pourtant il a contrairement à celui de l’Iran des visées militaires déjà concrétisées par la fabrication de plus de 200 bombes atomiques.

Apparemment le dirigeant juif sioniste Netanyahou est prés à sacrifier ces 30 000 vies juives vivant en Iran pour sauver son entreprise coloniale en Palestine vouée à disparaître tel un horrible cauchemar de l’histoire juive moyen orientale et mondiale.

Benjamin Netanyahou a affirmé à Washington qu’ »Israël » serait «maître de son destin» quant aux moyens employés contre l’Iran.

NOUS PEUPLES DU MONDE QUI CONSIDERONT QU’ISRAEL REPRESENTE LE PLUS GRAND DANGER POUR LA PLANETE NOUS FERONT TOUT POUR RESTER MAITRE DE NOS DESTINS POUR SAUVER L’HUMANITE TOUTE L’HUMANITE

Nous appelons à renforcer mondialement la campagne BDS

Nous appelons à faire pression sur les dirigeants politiques notamment ceux qui veulent être élus ou réélus pour qu’ils se déclarent publiquement contre une attaque israélienne contre l’Iran

Nous appelons à un embargo sur les livraisons d’armes à Israël

Nous appelons à la suspension de toute coopération militaire scientifique avec le régime sioniste

Nous appelons par tous les moyens légaux à disposition à traquer les criminels de guerre juifs sionistes pour qu’ils soient arrêtés et jugés inclus Netanyahou Peres Barak et leurs complices .



Mardi 6 Mars 2012
http://www.voltairenet.org/achat-en-ligne/129-thickbox/la-parabole-d-esther-anatomie-du-peuple-elu.jpg

Communiqué des Editions Demi-Lune :

Parution du livre La Parabole d'Esther 

Anatomie du Peuple Elu

Mardi 6 mars 2012 15h59
contact@ujfp.org

L'identité juive est associée à certaines des questions les plus complexes et conflictuelles de notre époque. Ce livre a pour propos d'ouvrir au débat un grand nombre de ces problématiques ; il étudie la politique identitaire et l'idéologie juives contemporaines en partant à la fois de la culture populaire et de textes théoriques.


Dès lors qu'Israël se définit ouvertement comme 'l'État juif', nous devons nous poser la question de savoir ce que signifient au juste les notions de judaïsme, de judéité, de culture et d'idéologie juives.

 

Gilad ATZMON analyse ici le discours politico-culturel juif laïc tant sioniste qu'antisioniste. Il étudie notamment la posture politique juive en matière d'Histoire et de temps, le rôle joué par l'Holocauste, les idéologies juives anti-goyim, les groupes de pression et les réseaux d'influence pro-israéliens.

 

La situation mondiale actuelle montre l'urgence d'un changement dans nos attitudes vis-à-vis de la politique, de la politique identitaire et de l'Histoire.


À l'heure où se profile de nouveau, plus menaçante que jamais, la perspective d'un conflit entre Israël et l'Iran, il est essentiel de comprendre d'où provient la peur fantasmatique du "judéocide nucléaire" qu'entretiennent les dirigeants israéliens chez leurs concitoyens... Cette étude vous y aidera.

L'AUTEUR


Gilad ATZMON est un saxophoniste de jazz et un compositeur apprécié dans le monde entier. Il fait partie du groupe The Blockheads et dirige The Orient House Ensemble. Musicien internationalement renommé, ses deux romans (A Guide to the Perplexed et My One and Only Love), ainsi que ses nombreux essais politiques et culturels publiés dans plusieurs langues, ont établi sa réputation d’écrivain. Né en Israël en 1963, il vit à Londres. 

 Son blog (en anglais) : www.gilad.co.uk

COURAGEUX & DÉRANGEANT

Qu’est-ce que l’identité juive, et quels en sont les fondements ? À travers cette question, dérangeante, ATZMON nous entraîne dans une réflexion sur les concepts légitimes de judaïsme et de judéité, mais également sur les déviances qui leur sont aujourd’hui associées.

 

Dans la lignée des études menées par Shlomo SAND et les nouveaux historiens, cet ouvrage apporte une analyse critique et rigoureuse de la radicalisation de l’identité juive, amorcée au début du XIXe siècle et ayant pour seul fondement l’idéologie anti-goyim.

(autrement dit contre tout ce qui n'est pas Juif, voir Talmud, leur Livre, appelant à exterminer les Goys - les non Juifs - comme des animaux,  ou à les réduire en esclavage ! C'est le livre le plus antisémite de l'humanité ! Note d'eva)

 

 Ce livre n’est pas une simple critique acérée du sionisme de plus : l’auteur y dénonce le discours martelés par les politiques israéliennes face à l’Histoire et à ses « vérités », ainsi que l’utilisation du drame de l’Holocauste, relayé par des groupes de pression et un lobbying puissants, dans un but unique : légitimer l’existence d’un État et son héritage tribal.

 

 Ayant grandi en Israël dans un milieu ultra-sioniste, Gilad ATZMON dénonce aujourd’hui la négation, par la société dont il est issu, de l’existence de ce pays où il est né : la Palestine.

Voir aussi :
.
http://fr.altermedia.info/images/3%C3%A8me-guerre-mondiale.jpg
http://fr.altermedia.info/images/3%C3%A8me-guerre-mondiale.jpg

Arrêtons une troisième guerre mondiale !

5 mars 2012 

Ce tract est diffusé dans le contexte d’une mobilisation internationale initiée par Helga Zepp-LaRouche. Des actions ont eu lieu, le samedi 3 mars, à travers trois continents.


Au moment où nous écrivons ces lignes, la guerre rôde à l’échelle du monde. Nos principaux candidats à l’élection présidentielle, nos principaux médias, n’en parlent pas du tout, en raison sans doute de ce que Michel Rocard décrit comme le climat « d’imbécillité politique collective » qui règne dans ces élections présidentielles où les sujets essentiels ne sont pas traités. Pourtant il suffit de tourner son attention vers le Proche Orient pour se rendre compte qu’une nouvelle guerre se prépare, et que, par la nature des choses, cette guerre menacerait d’atteindre le seuil d’échanges thermonucléaires.


Dans la foulée de la guerre contre la Libye, dans la foulée des révolutions arabes récupérées par les pouvoirs occidentaux qui y ont mis au pouvoir les Frères musulmans, voici les Occidentaux partis pour « dégommer » Bachar el Assad en Syrie, et éliminer le programme d’enrichissement nucléaire iranien via des frappes aériennes menées par Israël avec le soutien tacite des Etats-Unis.

Cependant la véritable raison de cette menace ne se trouve nullement dans le programme de développement d’armes atomiques par l’Iran, puisque tous les services de renseignements américains réunis au sein du Directoire de Renseignement National (NID) se sont accordés pour dire dans leur rapport officiel d’évaluation des dangers, le NIE, que ce danger n’existe plus depuis 2003. Les véritables raisons ne sont pas celles-là puisqu’en Israël, la plupart de responsables militaires et des services de renseignements se sont prononcés contre la guerre, ainsi qu’aux États-Unis, où le Général Dempsey, chef d’état major des forces interarmées américaines, vient de faire scandale en déclarant que pour lui, l’Iran est « un acteur rationnel », avec qui on peut négocier politiquement.


Quelles sont donc les véritables raisons de cette guerre et qui en est à l’origine ? La véritable raison se trouve dans le fait que le système financier de la zone transatlantique est irrémédiablement en faillite et que cette faillite pourrait remettre en question l’hégémonie millénaire de cette zone sur le monde, face à des centres de pouvoir économique qui se sont développés dans l’Asie Pacifique – la Russie, la Chine, l’Inde – qui ont certes de difficultés, mais dont la vigueur de développement n’a pas encore été atteinte par la crise.


Derrière cette guerre il y a ceux qui depuis la fin du communisme en 1989 règnent en maîtres du monde, c’est-à-dire, la puissance financière combinée de la City de Londres et de Wall Street. C’est ce système financier que nous appelons l’Empire britannique qui est à l’origine du changement de paradigme des derniers 40 à 45 ans, où l’on s’est éloigné de la production de biens physiques, de l’économie réelle, pour s’orienter de plus en plus vers la spéculation, avec l’idée de gains financiers monstrueux.

Pourtant, lors de la fin du système communiste, l’occasion s’est présentée d’établir un nouvel ordre de paix pour le XXIe siècle. Il n’y avait plus d’ennemi et l’on aurait pu utiliser les ressources économiques et scientifiques mondiales pour s’attaquer aux grands défis communs de l’humanité, à savoir vaincre la faim, développer le tiers-monde, accomplir les percées scientifiques conjointes, notamment l’exploration spatiale ou la maîtrise de la physique nucléaire, permettant de passer au stade suivant du développement humain.


Dans le monde transatlantique, cependant, cette occasion n’a pas été saisie. Londres et Washington, ont choisi, au contraire, d’étendre les politiques d’Empire : plus un seul État-nation ne devait subsister, pouvant lutter contre la toute puissance de la finance folle, contre la toute puissance politique et militaire de cet Empire. Aux États-Unis, les néoconservateurs de l’administration de George Bush senior ont adopté la doctrine d’un « Nouveau siècle américain », pour s’ériger en un nouvel empire s’appuyant sur la « relation spéciale anglo-américaine », et cette politique a été pleinement reprise par George Bush junior et par Obama actuellement.


C’est cette politique qu’on tente désormais d’imposer, de façon accélérée en profitant de cette crise, à l’ensemble du monde. Au nom de ces doctrines, on a mené la guerre contre l’Irak sous le prétexte mensonger des « armes de destruction massive », et on donne désormais l’assaut contre tous les pays d’Afrique et du Proche Orient qui échappaient encore au contrôle : la Libye, la Syrie et l’Iran.

 

L’assaut n’est pas cependant limité à ces pays. La déstabilisation intérieure a été lancée contre la Russie et la Chine, et l’OTAN s’apprête à déployer des systèmes anti-missiles en Europe dont l’objectif est d’annuler les missiles nucléaires russes et d’encercler ce pays.


Le but de l’agitation guerrière actuelle au Proche Orient, contre des pays alliés à la Russie et à la Chine, est en réalité de faire plier ces deux dernières puissances. Le message est clair : soit vous vous soumettez à notre volonté d’Empire, soit vous risquez la guerre mondiale ! Et dans cette région, en raison de l’entente entre des pays lourdement armés, en raison du fait de l’enchaînement mortel qui s’y est crée – l’Iran ne pouvant reculer face à des attaques israéliennes, la Syrie ne pouvant ne pas aider l’Iran, le Liban ne pouvant pas ne pas aider ses deux alliés, la Russie et la Chine ne pouvant plus tolérer la fuite en avant des Occidentaux — les conditions sont réunies pour une troisième guerre mondiale !


Il faut arrêter la machine infernale ! Contre cette escalade, Solidarité & Progrès appelle a changer totalement la donne. Face à la crise, pas question de céder aux puissances financières. Nous devons séparer totalement les banques de dépôt et de crédit des banques d’affaires. Ces dernières ont spéculé et ont perdu ; une banqueroute contrôlée doit être organisée pour celles qui sont de fait en faillite. Nous devons ensuite reprendre le contrôle de l’émission monétaire, via des banques nationales sous contrôle public, et faire du crédit productif public pour reconstruire nos économies et le plein emploi grâce à des investissements dans les grands projets d’équipement de l’homme et de la nature. Une grande alliance des nations, depuis l’Atlantique jusqu’à la mer de Chine, doit alors nous permettre de nous attaquer aux défis du futur sur la base de grands projets conjuguant les objectifs communs de l’humanité.


http://www.solidariteetprogres.org/Arretons-une-troisieme-guerre-mondiale_08649

 

 

À lire ou voir aussi...

 

 

Lire aussi :

Israël veut faire payer 300 milliards de dollars aux pays arabes

 

http://oumma.com/11622/israel-veut-faire-payer-300-milliards-de-dollars-aux-p?utm_source=Oumma+Media&utm_campaign=93861026d4-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email

 

Israël veut faire payer ses guerres par les Arabes, ses futures victimes !!! Eva

.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche