Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 14:44

 

Note d'eva R-sistons. Je m'insurge conre le fait qu'on est en train d'éliminer les uns après les autres les Elus communistes, pourtant les plus combatifs, les plus engagés, les plus ardents défenseurs des classes populaires, les plus sincères, les plus idéalistes, les plus intègres. Si comme moi vous écoutez les débats parlementaires, alors vous avez du entendre ces deux élus, toujours à la pointe du combat pour défendre les plus modestes. JP Brard, en particulier, est non seulement comme Patrick Braouezec de tous les combats populaires et sociaux, mais il est le plus vivant, le plus drôle des députés, et c'est toujours un immense plaisir de l'écouter, avec sa faconde, défendre les citoyens. Alors, camarades Brard et Braouezec, en avant, on veut encore vous entendre au Parlement ! Note d'eva R-sistons, qui apporte son soutien entier à ces deux formidables députés, IRREMPLACABLES.   .

 

Brard et Braouezec font encore de la résistance

Les deux sortants Front de gauche, devancés par de jeunes socialistes, pourraient se maintenir au second tour malgré l’accord de désistement signé hier par les états-majors.

julien duffé et nathalie perrier | Publié le 12.06.2012, 08h27

 montreuil, le 30 mai. Jean-Pierre Brard, alors qu’il faisait campagne dans la rue piétonne du Capitaine-Dreyfus, aimerait continuer.

montreuil, le 30 mai. Jean-Pierre Brard, alors qu’il faisait campagne dans la rue piétonne du Capitaine-Dreyfus, aimerait continuer. | (LP/J.D.)

Zoom

La règle du désistement républicain va-t-elle de nouveau être bafouée en Seine-Saint-Denis un an après les cantonales? Hier soir, au lendemain du premier tour des législatives, qui a notamment vu le devancer les députés sortants du Front de gauche Patrick Braouezec et Jean-Pierre Brard dans la 2e et la 7e circonscription, le suspense restait entier.

Certes, en fin d’après-midi, les trois états-majors départementaux PS-PC-EELV ont une fois de plus acté ce principe qui prévoit le retrait du candidat de gauche arrivé deuxième.

Mais hier soir, insensibles aux pressions nationales comme aux injonctions départementales, Braouezec et Brard refusaient toujours de s’effacer. Quitte à faire voler en éclats l’accord de réciprocité négocié dans six circonscriptions de Seine-Saint-Denis (1re, 2e, 4e, 6e, 7e, 11e). Un texte qui prévoit notamment de laisser le champ libre aux députés Front de gauche sortants, Marie-George Buffet et François Asensi. Le concurrent (EELV) de ce dernier, Stéphane Gatignon, a d’ailleurs prévu d’officialiser son désistement ce matin.

Un débat qui fait rage


Distancés respectivement par Mathieu Hanotin et Razzy Hammadi — deux jeunes de 33 ans pleins d’ambition — ébranlés par leur contre-performance, Braouezec et Brard (neuf mandats à eux deux) ont décidé de consulter leurs militants avant de se prononcer. Le premier devait prendre sa décision hier, tard dans la soirée, avec sa suppléante, la maire PC de Villetaneuse, Carine Juste. Selon plusieurs sources, il a très envie d’en découdre. « Ma décision n’est pas prise », a pourtant répété hier soir, visiblement très stressé, le de l’agglomération Plaine Commune devant ses soutiens réunis à la mairie de Saint-Denis.

Dans son entourage, le débat fait rage. « C’est une tendance nationale qui nous échappe, plaide l’adjoint (PC) de Saint-Denis Stéphane Peu. Se maintenir serait compromettre nos chances pour l’avenir. » A l’inverse, le vice-président du conseil général, lui aussi adjoint de Saint-Denis (DVG), Bally Bagayoko milite pour un second tour. « Le PS a lancé une fatwa sur Saint-Denis : il faut y répondre. Patrick Braouezec n’est pas jugé sur son bilan, il fait les frais de la vague rose. »

A Montreuil, rien ne filtrait hier soir sur le choix de Jean-Pierre Brard, qui devait intervenir hier soir ou ce matin. Mais dans l’après-midi, plusieurs de ses supporteurs ont été vus à la préfecture de Bobigny en train de compulser les fichiers électoraux pour scruter les abstentionnistes. Car l’ex-maire de la ville, de 1984 à 2008, qui ne cache pas ses appétits de reconquête, ne pourrait lui non plus se résoudre au désistement. Le débat se poursuivait hier soir dans les locaux de la section de Montreuil.

 

http://www.leparisien.fr/reactions/bobigny-93000.php?article=brard-et-braouezec-font-encore-de-la-resistance-12-06-2012-2045011&page=0#reagir

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche