Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 20:09

 

JO : les sinistres conditions de vie du personnel d'entretien

Les habitations type Algeco où loge le personnel d'entretien du village olympique - Reuters

Par Gary Assouline Mis à jour le 17/07/2012
  •   

Les installations proposées au personnel d'entretien du village olympique de Londres sont insalubres. Selon le Daily Mail, les autorités étaient au courant mais ont invoqué le caractère temporaire de ce camp.

L'envers du décor des JO de Londres 2012. À 10 jours de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques et alors que les athlètes commencent à arriver dans leurs confortables appartements du village olympique, le Daily Mail dévoile une des faces cachées de cet événement mondial. Selon le site d'information anglais, les conditions de vie du personnel d'entretien sont alarmantes.

Sur un terrain vague de l'Est londonien, une centaine de préfabriqués sont alignés, à l'abri des regards. Ils accueillent jusqu'à 10 personnes chacun. La pluie qui tombe sur Londres a provoqué des inondations dans les cabines et a rendu difficiles les déplacements sur le terrain boueux du site. Pour vivre dans ces conditions spartiates, chacun des membres du personnel doit, de plus, verser 700 euros par mois.

«Ça m'a fait penser à une prison»

D'après le comité d'organisation des JO, le LOCOG, des dizaines de milliers de petits boulots ont été créés à l'occasion de ces Jeux. Des centaines d'étrangers sont ainsi venus de toute l'Europe tenter leur chance à Londres pour trouver un travail sur le site olympique. Si certains ont décroché un emploi, d'autres ont appris une fois sur place qu'il n'y avait plus d'offres disponibles. Et d'autres sont repartis en découvrant l'état du campement. Selon le journal, il y aurait seulement une cabine de toilettes pour 25 personnes et une douche pour 75 individus. «Je ne pouvais pas le croire quand j'ai vu l'endroit où les gens dormaient, explique Andrea Murnoz, un étudiant venu de Madrid. Quand j'ai vu les portes en métal et la grande tour au milieu, ça m'a fait penser à une prison. C'est horrible.»


Le Daily Mail dévoile que le LOCOG a obtenu la validation de son cahier des charges par le conseil local du quartier de Newham - où est situé le camp dédié au personnel d'entretien - malgré l'incertitude des autorités sanitaires. Elles avaient déclaré que le nombre de toilettes et de douches était «peu suffisant» et que les couchages étaient «à l'étroit». Toutefois, selon Newham, ce site étant temporaire, ces conditions n'étaient pas «des raisons valables pour refuser l'autorisation d'installation».

Conscients de l'état déplorable de leurs installations, les organisateurs ont fait signer aux travailleurs un contrat dans lequel ils se sont engagés à ne pas parler à la presse. Ils ont également dû promettre de ne pas faire entrer de famille ou d'amis dans l'enceinte du site, pour des «raisons de sécurité». Un employé hongrois de 24 ans a pourtant accepté de témoigner: «On dirait un taudis. Les toilettes sont très sales et il y a très peu d'espace», explique-t-il avant d'ajouter qu'il n'a pas d'autre endroit où loger. «Deux filles sont déjà parties parce qu'elles ne voulaient pas dormir dans une chambre avec des hommes qu'elles ne connaissaient pas», conclut-il.

 

LIRE AUSSI:

» Alcool et sexe, l'autre visage des Jeux olympiques

 

.

http://www.lefigaro.fr/international/2012/07/17/01003-20120717ARTFIG00467-jo-les-sinistres-conditions-de-vie-du-personnel-d-entretien.php

 

.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche