Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 23:14

strategie_choc_film.jpg

 

 

Le Nain ou le Géant,

le changement c’est maintenant!

 

 

On aurait pu croire qu’un gouvernement de gauche arrêterait les exactions commises par le grand capital via les directives assassines de l’Union Européenne. Il n’en est rien, on dirait même que Sarkozy est de retour !

 La valse des restructurations, c'est-à-dire la désindustrialisation de notre pays, c'est-à-dire pour le dire plus clairement, le pillage systématique de nos richesses, s’applique toujours avec la même violence inadmissible.

Camiva, Gandrange, Rio Tinto, Coca-Cola France, Fralib, Peugeot, Renault, etc…, la liste n’est hélas pas exhaustive, témoignent chacun à leur façon de la violence de la guerre économique lancée contre notre pays.

A cela il faut ajouter un autre pillage, celui des deniers publics par le biais des PPP (Partenariats  Publics Privés). Le plus bel exemple en ce moment de ce comportement de rapace est sans nul doute ce qui se passe à « Notre Dame des Landes ». Près de Nantes une opposition farouche contre la construction d’un nouvel aéroport s’est constituée contre ce qui semble être un gouffre financier. Ce projet a le mérite par contre de satisfaire les appétits du groupe Vinci. Les forces de police tentent de déloger les habitants de cette zone par la force malgré une résistance non violente exemplaire.

   

 Tous ces faits semblent n’avoir aucun point commun. A y regarder de près, ils sont tous liés par la volonté de détruire le tissu industriel et agricole français afin d’assurer une rente aux financiers avides et jamais repus.

 

 Hélas les institutions européennes, malgré un habillage grossier de bien être des peuples, sont le bras armé de ce capitalisme du désastre. Les pertes de souveraineté successives n’ont eu d’autres buts que de permettre à ces hordes  barbares, fidèles soldats de  l’ultralibéralisme, d’installer la stratégie du choc dans les différents pays européens.

   

La Grèce, l’Espagne, le Portugal, l’Italie, l’Irlande, la France, la Bulgarie, la Roumanie, les pays Baltes, etc…, subissent de plein fouet la stratégie du chaos.

   

La chute dans la misère des populations semble être la solution finale, afin de créer à nouveau des camps de travail, où les nouveaux esclaves seront obligés de travailler dans des conditions épouvantables pour le plus grand bonheur de cette caste d’hyper privilégiés qui n’ont d’humain que leur apparence.

 

 Ils sont les 0,1% qui sans aucune gêne, expulsent de leur maison des millions d’américains (étatsuniens), réduisent les peuples européens à l’esclavage, organisent le pillage des ressources naturelles en Afrique, au Moyen Orient et ailleurs.


La guerre économique se transforme en guerre tout court, avec ses cortèges d’horreurs et de destructions, aux portes de l’empire. La guerre menée en Syrie est à cet égard symptomatique, le pilonnage d’artillerie est remplacé par un pilonnage médiatique afin de réduire les résistances et de permettre l’assaut final.

 

Pour en revenir à la situation française, il est sidérant de constater que le changement de majorité n’a pas infléchi la tendance mortifère mise en place par le précédent président, Nicolas Sarkozy.

 La police, les préfets, les juges, les autorités de l’état, sont toujours au service de puissants intérêts privés. Dans le cas de « Camiva », la justice ordonne 1000 euros d’amende contre les syndicalistes qui défendent leur outil de production, le préfet menace de poursuite ces derniers sous le fallacieux prétexte « d’entrave à l’ordre public ». A « Notre Dame des Landes » la police mène le siège contre les résistants locaux.

 

On se croirait dans l’ère du sarkozysme triomphant ! Le changement de paradigme tant attendu ne vient pas, les leviers de l’état sont au service exclusif des intérêts particuliers et plus précisément des ultrariches qu’ils soient français ou non. Une prime est donné aux extracommunautaires, Rio Tinto, Coca Cola, Arcelor Mittal, …

 

Je pense que François Hollande est bien conscient de cette situation et qu’il attend le moment le plus propice pour imposer le changement. Il disait lors de la campagne des présidentielles, « le changement c’est maintenant ». Mais pour s’opposer avec efficacité au pouvoir occulte des puissants de ce monde, il a besoin de sentir la colère monter afin de lui donner la légitimité et la force de l’action.

 

Je crois comme Emmanuel Todd, qu’il faut sortir au plus vite de l’Union Européenne et de l’Euro au risque de disparaître en tant que peuple souverain. Je partage son point de vue lorsqu’il dit : « Au bout du quinquennat, François Hollande sera soit un géant soit un nain ».

 


Lucien PONS

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche