Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 12:59
carte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Introduction d'eva R-sistons

 

 

Pourquoi la Communauté internationale (comprenez la presse aux ordres de l'Occident: GB, USA, Israël, Europe caniche) mentionne-t-elle tant, soudain, le Kazakhstan ? Pour préparer l'Opinion à sa prochaine déstabilisation, c'est-à-dire à une Révolution de couleurs qui offrira le pays aux prédateurs occidentaux, à leurs multinationales qui pillent les pays en toute impunité ?

 

Ce pays, en effet, possède un sous-sol très riche. Et il à sa tête un homme "fort", ce que déteste par-dessus tout la pseudo "Communauté internationale", souhaitant au contraire avoir à sa dévotion des hommes dociles, flexibles, malléables à souhait, faciles à acheter et à corrompre. Région à suivre de près, en tous cas. Comme la Syrie avec à sa tête un Non-Aligné, le Pt Bachar-el-Assad, ou la Russie dirigée d'une main de fer par Poutine qui tient à préserver son pays de l'influence prédatrice de l'Occident, ce qui lui vaut la réprobation de la "Communauté internationale". Ou encore comme la Corée du Nord, convoitée par la fameuse "Communauté internationale" - comprenez seulement occidentale - pour la soumettre, la contrôler avec son industrie nucléaire faisant ombrage aux Puissances nucléaires de l'Occident voulant être seules à jouir de cet instrument afin d'être sûres de pouvoir attaquer tous les pays convoités sans vraie résistance (comme la Libye etc).

 

Tous les hommes "forts" sont ciblés par la "Communauté internationale" occidentale. Ben Ali et Moubarak dérangeaient non point parce qu'ils étaient des dictateurs (on a vu avec tous les Copé ou les Alliot-Marie, qui goûtaient leur accueil doré) mais parce qu'ils étaient des hommes "forts" voulant eux-mêmes diriger les affaires de leur pays - à leur profit plutôt qu'à celui de l'Occident ! Les Dictateurs, la prétendue Communauté internationale les chérissent et même les mettent en place quand ils sont à leur seul service. "Rétribués" par eux, et non accaparant les biens du pays à leur profit !

 

Et en Syrie, la prétendue Armée Syrienne Libre est commandée par le Gouverneur militaire de Tripoli qui mate les Libyens récalcitrants au Nouvel Ordre Occidental qui appauvrit la population, la meurtrit, tout en accaparant les ressources à son profit. D'ailleurs, les morts comptabilisés avec une précision morbide par les Médias collabos des criminels (qui ne parlent jamais des victimes irakiennes ou palestiniennes, par ex, souvent très jeunes), sont essentiellement dus aux troupes inféodées à l'Occident, composées d'agents français, anglais, américains, israéliens - ces derniers les premiers concernés par l'asservissement de la Syrie -, et d'Islamistes d'Al Quaïda vomissant les Régimes "laïcs" comme ceux de Saddam Hussein, de Kadhafi ou de Bachar-el-Assad. A noter d'ailleurs que d'un côté, la dite "Communauté internationale" dénonce les Islamistes d'"Al Quaïda" (structure mise en place par l'Occident, la CIA etc, pour servir d'épouvantail, pour terroriser le "bon peuple" conditionné par les Médias aux ordres du Cartel bancaire qui détruit Nations, Etats, classe moyenne etc, car la peur entraîne de mauvais réflexes), d'un autre, elle s'en sert comme jadis en Afghanistan, contre les Russes, ou aujourd'hui en Libye pour la soustraire aux Libyens opposés à l'Islam extrémiste. Ainsi, tout n'est qu'imposture ! Les Médias mentent en permanence. 

 

Et aujourd'hui, tous les territoires non-alignés sont en voie de déstabilisation, de la Chine sans cesse discréditée à la Russie... de Poutine l'homme fort (pour qu'il soit remplacé par une marionnette de Washington, comme Karzaï, ou au moins, par un Medvedev plus malléable et plus libéral et moins anti-sioniste de par ses origines), de la Syrie au Liban en passant par la Biélorussie, le Soudan etc. Derrière ces plans anti-démocratiques pour soi-disant installer "la démocratie", derrière ces plans visant à aligner tous les Etats sur les diktats de l'Occident, on trouve bien évidemment la Mission anglo-saxonne, la City, et ses alliés américains, israéliens et français (via Sarkozy qui raffole des guerres tous azimuts comme ses chers modèles texans).

 

L'Occident adorateur de Mâmon, l'Occident menteur, prédateur, va-t-en guerres juteuses, l'Occident terroriste, criminel, se croit propriétaire de la terre entière et au moyen de l'endettement, du pillage des ressources, de la destruction des Nations, du contrôle des populations notamment par l'arme alimentaire ou par Big Brother, fait de notre planète un monde invivable. Qu'il soit maudit ! Et combattu, évidemment... Ce qui passe par la nécessaire contre-information de l'opinion en permanence désinformée !

 

eva R-sistons

 

http://sos-crise.over-blog.com

 

TAGS : Kazakhstan, Russie, Chine, Iran, Syrie, Libye, Soudan, Biélorussie, Israël, Big Brother, Cartel bancaire, Révolutions de couleurs, Médias, Sarkozy, Texas, occident, terrorisme, Karzaï, Afghanistan, Poutine, Medvedev, Corée, Liban, CIA, laïc, Sadamm Hussein, Kadhafi, Bachar-el-Assad, Ben Ali, Moubarak, Tripoli, Non-alignés...

 

Noursoultan Nazarbayev, président de la République du Kazakhstan

Le Kazakhstan a un régime présidentiel considéré comme autoritaire. L'actuelle Constitution du Kazakhstan a été adoptée par référendum national le 30 août 1995. Elle a remplacé la première Constitution du 28 janvier 1993.

Le chef de l'État est actuellement le président Noursoultan Nazarbayev

 

 

Kazakhstan : Pays convoité pour ses richesses.

Extrait de Wikipedia.org :

 

 

L'économie du Kazakhstan repose essentiellement sur les exportations de pétrole, qui représentent 56 % de la valeur des exportations et 55 % du budget de l'État. Selon certaines estimations, le pays a des ressources pétrolières équivalentes à celles de l'Irak mais présentes dans des nappes plus profondes, dans et autour de la mer Caspienne, ce qui explique le début relativement récent de son exploitation. Selon l’Agence Américaine de l’Energie (EIA), le Kazakhstan a produit environ 1,54 million de barils de pétrole en 20096. Le pays détient 75 % des réserves de pétrole de la mer Caspienne (soit 3 % des réserves mondiales) et espère entrer d'ici à 2020 dans le club des cinq premiers pays exportateurs (il est ajourd'hui - 2011 - seixième).

Le Kazakhstan est devenu le première république ex-soviétique à rembourser toute sa dette au Fonds Monétaire International (FMI), en 2000, sept ans avant l'échéance.

Le gisement pétrolier du Tengiz, entre les villes d'Atyraou et Aktaou, est exploité par le consortium TCO regroupant Chevron, Exxon, KazMunayGas. Un pipeline part directement du Tengiz pour la Mer Noire.

Le projet d'exploitation du gisement du Kachagan, le plus grand champ pétrolier découvert au monde depuis 30 ans, avec des réserves estimées à plus de 20 milliards de barils, est situé dans la mer Caspienne, au large de la ville d'Atyraou. C'est actuellement le plus grand projet industriel au monde avec un budget de 150 milliards de dollars. Il est mené par le consortium North Caspian Operating Company B.V. dont les participants sont l'ENI, Shell, Exxon, Total, Conoco Philips, Inpex et KazMunayGas et produira plus de 1,5 million de barils par jour. Plusieurs pipelines ou gazoducs au départ du Kazakhstan relient la Russie, la Chine et l'Europe.

Le Kazakhstan est le premier producteur d'uranium au monde. Il produit 33 % (soit 17 803 tonnes en 2010) de la production mondiale d'uranium7. Le Kazakhstan dispose de réserves importantes d'uranium (17 % de la réserve mondiale).

Le Kazakhstan est également un des plus gros exportateurs mondiaux de potassium.

 

 

Ci-dessous, d'autres échos sur le Kazakhstan.

Comme quoi la vérité est difficile à cerner !


Ce qui est sûr, c'est que l'Occident a en aversion les "pouvoirs forts" !

Celui-là, en l'occurrence, semble "bouffer à tous les râteliers" !

 

Note d'eva en quête de vérité, suite à une correspondance avec l'Administrateur de l'excellent site que je vous conseille, ATLAS ALTERNATIF 

 

Le blog de l'Atlas alternatif / L'autre info sur le monde

 

Images du Kazakhstan en révolte

C'est à la une des infos en Russie: les révoltes d'ouvriers du pétrole qui se répandent au Kazakhstan. La police tire à balles réelles. Il y aurait des dizaines de morts. La situation retient peu l'attention des médias internationaux. Le Kazakhstan est un important partenaire de la Russie, de l'Union Européenne, des Etats-Unis, des grandes firmes pétrolières...
C'est pour assurer les profits de tout ce business que l'état et les capitalistes kazakhes doivent pratiquer de bas salaires et faire tirer sur les ouvriers quand ils se mêlent d'en réclamer de meilleurs. 

Images, les plus impressionantes, des émeutes sur le site commun du parti communiste ouvrier  et du parti communiste révolutionnaire

Mélange de journaux TV officiels et d'images tournées par le Mouvement Socialiste du Kazakhstan.

Vidéo sur le site du syndicaliste Oleg Shein, député d'Astrakhan, Juste Russie
.
.
Une idée de cadeau, le livre de Delorca, 
l'Administrateur du site Atlas alternatif :

"Douze ans chez les 'résistants' "

Editions Edilivres, décembre 2011

Voici le témoignage de Frédéric Delorca qui raconte à la première personne son engagement dans un combat anti-impérialiste tout au long des années 2000. Depuis la création d’un site d’information alternative sur la Yougoslavie, en 1999, suite à son voyage à Belgrade en plein embargo, jusqu’aux actions contre les grands conflits de la mondialisation - Kaboul, Bagdad - ou des opérations néo-coloniales plus localisées - Beyrouth, Abidjan, Tripoli -, Frédéric Delorca évoque ici le point de vue des victimes de l’ingérence occidentale, les décalages ce point de vue par rapport aux débats européens sur ce thème, les initiatives de certains militants et intellectuels connus ou anonymes qu’il a fréquentés pour résister à l’interventionnisme dominant.

 

Le livre peut être commandé en cliquant ici  ou en copiant : http://www.amazon.fr/Douze-Ans-Chez-Ra-Sistants/dp/2332469796/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1324382390&sr=8-1

 

l__humadimanche.jpg

Révolutions de couleurs ou par la force, suite :

L’Armée syrienne libre est commandée par le gouverneur militaire de Tripoli

 

Voir aussi :

 

«Révolutions colorées», au tour de Moscou ?

http://infoguerilla.fr/?p=13120

 

 

http://www.alterinfo.net/La-Yougoslavie-l-Afghanistan-l-Irak-la-Libye-et-maintenant-aussi-la-Somalie-la-Syrie-et-l-Iran_a68142.html   link

 

http://www.alterinfo.net/Syrie-A-deux-pas-d-une-terrible-guerre_a68213.html

 

 

.

 

Sommaire de la lutte pour la libération du territoire.

 

Tiré à part  

Vidéo: Le général Wesley Clark dévoile un secret d’État.  

Le Liban ne votera pas pour des sanctions contre la Syrie.  

Le Hezbollah tire à boulets rouges sur le tribunal et dément les informations du « Time ».

Les relents de la guerre

Israël a(urait) fait exploser un de ses dispositifs de surveillance au Liban-Sud. 

c) Finul

Opex : Une patrouille française cible d’une nouvelle attaque au Liban.

1-1     Politique Libanaise.

Tribunal international de l'ONU

1 ‘Le Monde’ : Le tribunal spécial pour le Liban publie la totalité de l'acte d'accusation sur le meurtre d'Hariri.

2-2  Politique Israélienne 

Israël appelle la Russie à revoir sa diplomatie !

 3 Politique internationale

L'ambassadeur de l'Iran au Liban: l'Iran est prêt à équiper l'armée libanaise  4 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

4-1 Le Hezbollah accuse le TSL d’avoir occulté la violation par Israël du secteur des télécoms. 

5 Dossier .  

5-1 Pierre Khalaf : Liban : Les énièmes faux calculs de la coalition pro-occidentale.

5-2 Hassan Illeik : Le Hezbollah à la CIA : « Nous vous surveillons ! ».

6 Courrier des lecteurs & trouvé sur le net & témoignage 

6-1 « The Guardian » se penche sur les femmes qui débarrassent le Liban des bombes à fragmentation.

 

 

Vidéo: Le général Wesley Clark dévoile un secret d’État.
Les États-Unis avaient programmé d’intervenir en Irak, Syrie, Libye, Somalie, Soudan, Iran, dès septembre 2001

Le général Wesley Clark affirme, dans un enregistrement daté de 2007, que le Pentagone avait programmé d’intervenir militairement en Irak et en Libye, -ainsi qu’au Liban, en Syrie, en Somalie, au Soudan, en Iran- dix jours après les attentats du 11 septembre 2001.

1er septembre 2011

http://www.youtube.com/watch?v=g76qW4kDfkY&feature=player_embedded

 

 

sur nos blogs : 

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

 


 

 

En Irak la guerre est « subrogée »

  

Nos troupes sont sorties d’Irak « la tête haute », a annoncé le commandant en chef Barack Obama. Les USA ont de quoi être fiers. Ils quittent un pays envahi en 2003 au motif qu’il possédait des armes de destruction de masse, motif qui s’est révélé infondé. Mis à feu et à sang par plus d’un million et demi de soldats, que le Pentagone a déployés par rotations, avec aussi des centaines de milliers de contractor militaires (mercenaires), en employant n’importe quel moyen pour écraser la résistance : des bombes au phosphore contre la population de Fallujah aux tortures d’Abu Ghraib. Provoquant environ un million de victimes civiles, qui s’ajoutent à celles de la première guerre contre l’Irak et de l’embargo. Contraignant plus de 2 millions d’Irakiens à quitter leur maison et autant à se réfugier en Syrie et en Jordanie. Laissant un pays sinistré, avec un chômage à plus de 50%, la moitié des médecins qu’il avait avant l’invasion, un tiers des enfants affectés de malnutrition, à qui s’ajoutent ceux qui ont des malformations génétiques dues aux armes du Pentagone. Une guerre que les USA ont payée de 4.500 morts et plus de 30mille blessés chez les militaires, dont 30% sont rentrés chez eux avec de graves problèmes psychiques.

Guerre qui a coûté 1.000 milliards de dollars, à quoi s’ajoutent environ 4mille milliards de dépenses indirectes, comme celles de l’assistance aux anciens combattants. Elle en a cependant valu la peine : dorénavant « l’avenir de l’Irak sera dans les mains de son peuple », assure le président Obama. Est-ce ainsi qu’il a gagné le Prix Nobel de la Paix ? On peut en douter en lisant le manuel de la US Army sur « La guerre subrogée pour le 21ème siècle » : une guerre menée en substituant aux forces armées traditionnelles, qui interviennent ouvertement, des forces spéciales et agents secrets qui agissent dans l’ombre, avec le soutien de forces alliées, de fait sous commandement étasunien. Divers faits le confirment. Le personnel de l’ambassade étasunienne à Bagdad, la plus grande du monde, passera de 8mille à 16mille personnes. Son « bureau de coopération et sécurité », qui entraîne et arme les forces irakiennes sera renforcé. Depuis 2005, le gouvernement irakien a acheté des armements étasuniens pour une valeur de 5 milliards de dollars et, selon le programme, il en achètera d’autres pour 26 milliards. Parmi lesquels, 36 chasseurs F-6 avec leurs armements (qui pourraient augmenter jusqu’à 96), dont les pilotes seront entraînés aux Etats-Unis et dont les bases seront de fait sous le contrôle du Pentagone. Des unités de la Cia et des forces spéciales étasuniennes continuent à entraîner (et de fait à diriger) les « forces de sécurité » qui, sur ordre du premier ministre Nouri al-Maliki, ont déjà arrêté des centaines d’ex-baasistes accusés, sur la base de preuves fournies par le Cnt libyen, d’avoir préparé un coup d’état avec l’appui de Kadhafi. En même temps Washington s’attache le gouvernement régional kurde de Masoud Barzani avec lequel ExxonMobil a conclu un gros contrat d’exploitation pétrolière, en doublant le gouvernement de Bagdad. 

Au Kurdistan irakien opèrent depuis 2003 des forces spéciales étasuniennes, sous les ordres du général Charles Cleveland. Celui-là même qui -révèle le journal égyptien al-Arabi- entraîne et dirige aujourd’hui en Turquie les commandos de l’ « armée syrienne libre» pour la « guerre subrogée » contre la Syrie.

 

Edition de mardi 20 décembre 2011 de il manifesto
http://www.ilmanifesto.it/area-abbonati/in-edicola/manip2n1/20111220/manip2pg/14/manip2pz/315245/  

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

Manlio Dinucci est géographe et journaliste. Il écrit pour le quotidien italien il manifesto.
par Manlio Dinucci

Le 20 decembre 2011

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche