Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 00:20
petraeus.jpg
Mardi 12 avril 2011 2 12 /04 /Avr /2011 11:57

Le président kazakh, Noursoultan Nazarbaïev, a été réélu à la tête de son pays le 3 avril dernier avec 95,55% des voix. Ce score "soviétique" n'a pas déclenché de vague de critiques telles que celles qui pleuvent sur la Russie ou la Biélorussie après chaque scrutin.

 

Malgré le rapport de l'OSCE indiquant que les élections n'avaient pas été démocratiques, Catherine Ashton, la chef de la diplomatie de l’Union européenne, a au contraire félicité «le peuple du Kazakhstan pour avoir exercé ses droits démocratiques à l'élection présidentielle».

 

Les Etats-Unis pour leur part ont pris acte de ce rapport mais manifesté dans la foulée par la voix de leur ambassadrice leur impatience "de continuer à travailler avec [le président Nazarbaïev] et le peuple kazakh afin de réaliser notre vaste partenariat stratégique". Le gouvernement kazakh, très aimable avec les Etats-Unis, a envoyé un contingent pour occuper l'Irak et facilité l'approvisionnement des troupes étatsuniennes en Afghanistan, et ce malgré son appartenance à l’Organisation du Traité de sécurité collective créée par la Russie pour répondre au refus de coopération de l'OTAN avec Moscou.petraeus.jpg

 

Le Kazakhstan, pays le plus riche d'Asie centrale, possède 3 % des réserves mondiales prouvées de pétrole, et 1,7 % des réserves de gaz (comparable à la Libye et au Nigéria), 15 % de l'uranium juste derrière l'Australie et devant le Niger.

 

En complément de la coopération stratégique entre Astana et Washington, et dans l'espoir d'avoir sa part du gâteau des ressources du pays, la France pro-américaine de M. Sarkozy a signé, le 6 octobre 2009, un accord de coopération militaire avec la République du Kazakhstan. Un des effets de la visite du président français au Kazakhstan pourrait avoir été d'accélérer la décision de ce pays, qui compte pourtant beaucoup de vétérans de l'Armée rouge écoeurés par le souvenir de l'intervention militaire de 1979, d'envoyer une brigade (Kazbrig) en Afghanistan. Pour l'heure cette brigade est seulement en cours de formation et, compte tenu des traités de sécurité qui unissent Astana à Moscou, son équipement militaire par les Occidentaux pourrait surtout bénéficier indirectement à la Russie. Mais la collaboration avec l'Occident reste une pierre de touche de la politique extérieure kazakhe comme l'a rappelé le ministre des affaires étrangères Kanat Saudabayev en visite aux Etats-Unis en janvier dernier. Il a rencontré à cette occasion des membres du Congrès, des hommes d'affaire américains, et la secrétaire d'Etat Hillary Clinton... dont la famille entretient des échanges économiques profitables avec la République du Kazakhastan depuis plusieurs années...

 

F. Delorca

 

http://atlasalternatif.over-blog.com/article-au-kazakhstan-un-ami-des-occidentaux-reelu-avec-95-des-voix-71547436.html

 

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche