Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 22:33
contre l'agenda anti-ouvrier de l'Union Européenne
après la « Rencontre de Londres »
organisée par le PC de Grande-Bretagne

 

UE-barbelés 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  


 

Traduction JC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

 



Déclaration depuis le séminaire européen des Partis communistes et ouvriers, Londres, 29 et 30 juillet:

 

  Le mythe de propagande sur l' « Europe sociale » vole en lambeaux alors que les gouvernements des Etats-membres de l'UE sacrifient et privatisent les services publics, encouragent la flexibilité du travail, démolissent la sécurité sociale et les droits des travailleurs, imposent des mesures d'austérité et détruisent des emplois. Par cette attaque, ils expriment les intérêts de la classe capitaliste de leurs pays et se conforment aux traités Européens de Rome à Lisbonne. Le Traité de Lisbonne développe et consolide les traits principaux de l'UE en tant que bloc économique, politique et militaire impérialiste en contradiction avec les intérêts des travailleurs et du peuple.

 

Ces dures mesures d'austérité sont imposées alors que le capital monopoliste vise à faire payer la classe ouvrière et le peuple en général pour résoudre une crise dont ils ne sont pas la cause, une crise capitaliste de sur-accumulation de capital. La véritable issue favorable au peuple est de traiter sa cause, c'est-à-dire le capitalisme lui-même et non une de ses variantes.


Dans de nombreux Etats-membres de l'UE, également, des lois et des jugements anti-syndicaux sont utilisés pour essayer de limiter la résistance des travailleurs à cette offensive, d'attaquer le droit de grève, d'exciter l'anti-communisme en révélant la nature de classe de la démocratie bourgeoise.


 Néanmoins, les travailleurs de toute l'Europe se défendent contre les coupes sévères et les privatisations mises en œuvre par leurs gouvernements.


Les déclarations concernant l'existence d'une « Europe sociale » et la valeur du « dialogue social » ont été mises à jour comme un mensonge cruel, constitué pour acheter une partie du mouvement ouvrier et légitimer de façon décisive les projets anti-ouvriers des monopoles.

 

L'Union européenne utilise la crise afin d'exercer des pouvoirs supplémentaires sur les finances des Etats-membres, d'augmenter les profits capitalistes et de s'attaquer aux conditions de vie de la classe ouvrière et d'autres couches de la population. La concurrence entre les capitalistes monopolistes des différents Etats-membres s'intensifie tandis que les différents entre eux confirment la loi du développement inégal du capitalisme.


Les conditions imposées par l'UE et ses organismes bénéficient aux monopoles, et ce au détriment des travailleurs, des indépendants, des paysans pauvres, des petites et moyennes exploitations.


Nous soutenons donc les appels pour des initiatives nationales et internationales lancés par le mouvement ouvrier pour défendre l'emploi, les services publics et les conditions de vie contre les mesures d'austérité.


Nous croyons qu'il est temps pour les travailleurs de toute l'Europe de lancer une campagne continue de protestation de masse – comprenant des grèves – pour défendre leurs intérêts, ouvrant la voie à une contestation visant plus fondamentalement l'UE.


Par la libéralisation et la marchandisation, l'UE cherche à imposer des relations de travail flexibles et des bas salaires, et de livrer les services publics au capital monopoliste privé afin d'extraire encore plus de profits au détriment de la classe ouvrière.

 

Les travailleurs doivent manifester contre les mesures d'austérité pilotées par l'UE, le démantèlement de la sécurité sociale, l'extension de la flexibilité du travail et de la précarisation, la propagation massive du chômage et de la pauvreté.


 

Objectivement, cette lutte s'oppose au pouvoir des monopoles et à toutes les organisations impérialistes telles que l'UE, l'OTAN et le FMI.


 

Dans cette lutte,

les Communistes

poussent les travailleurs à s'organiser et à se mobiliser:


 

* Pour des emplois stables et permanents, avec tous les droits et dignité du travail.

 

* Pour l'augmentation substantielles des salaires

 

* Pour l'augmentation des impôts sur la richesse et sur les profits des monopoles.

 

* Pour que le peuple s'approprie socialement les ressources naturelles et les secteurs stratégiques des économies de leurs pays

 

* Pour tous les services publics, y compris des soins de santé gratuits et de qualité, et une éducation pour tous, à tous les niveaux.

 

* Pour la diminution de l'âge de départ à la retraite et l'augmentation substantielle des retraites.

 

* Pour l'égalité pleine et entière des droits pour les travailleurs immigrés.

 

* Pour le soutien aux petits et moyens paysans et pour la sécurité alimentaire. Pour une protection véritable de l'environnement qui est sacrifié aux profits du capital monopoliste.

 

* Pour le droit des peuples à choisir leur voie de développement pour leur propre pays, y compris le droit à sortir de l'UE et de l'OTAN, aussi bien que le droit d'opter pour le socialisme.

 

* Pour la paix, pour le retrait de l'OTAN et des bases militaires Etats-uniennes, contre le « Partenariat pour la paix » et l'armée européenne, contre la participation dans des guerres et des interventions militaires.

 

* Pour la solidarité avec les peuples en lutte: pour un État palestinien indépendant avec Jérusalem-Est comme capitaliste, pour la défense de Cuba socialiste et l'abolition de la « position commune » de l'UE.

 

 

Nous appelons et soutenons les manifestations contre la guerre en Afghanistan autour du sommet de l'OTAN à Lisbonne le 19 et 20 novembre prochain.


  Nous réaffirmons également notre conception selon laquelle la seule alternative à l'exploitation capitaliste, la crise, le militarisme et la guerre impérialiste est le socialisme. Dans une société socialiste, les ressources naturelles et humaines seront utilisées de façon planifiée au bénéfice de la classe ouvrière, qui aura le pouvoir, et de la société dans son ensemble – au lieu d'être exploitées par les monopoles dont le système génère des crises capitalistes, telles que celle que nous connaissons aujourd'hui.

 

  Soit c'est un retour en arrière au désert économique et social dans les intérêts des banquiers et des spéculateurs, soit c'est une marche en avant, vers le contrôle national et démocratique des ressources naturelles et des moyens financiers utilisés au profit des travailleurs, de leurs familles, et de la masse de la population.

 

  Nous appelons donc les organisations syndicales et les Partis communistes et ouvriers à intensifier leur coopération, leur coordination et la solidarité, pas seulement contre l'offensive actuelle du capital mais aussi dans la lutte pour une transformation révolutionnaire de la société, pour le socialisme et le communisme.

 

Parti du Travail de Belgique

Parti Communiste de Grande-Bretagne

Parti Communiste au Danemark

Parti Communiste de Grèce

Parti Communiste d'Irlande

 

Jeunesse Communiste de Grande-Bretagne

 

 
TEXTE REPRIS
sur
BANDERA ROSSA

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche