Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 03:41

                               http://www.france-israel.org/articles.ahd?idart=1826

aigle-espion-mossad.jpg

 

L’arrestation d'un espion Israélien en Egypte prouve l'importance des enjeux pour Washington et Tel Aviv


Une vidéo amateur montrant l’arrestation en Egypte d’une personne soupçonnée d’être un espion appartenant à l’unité de reconnaissance israélienne Sayeret Matkal, montre à quel point Tel Aviv s’inquiéte du tumulte engouffrant le régime de Moubarak et suggère qu’il y a des tentatives en cours de forces extérieures de déstabiliser la révolution de la population.

Le sabotage d’un important pipeline de gaz Egypto israélien ce matin (Samedi) par des attaquants inconnus dans la ville d’El Arish dans le Nord du Sinaï pourrait être le commencement d’une campagne pour déstabiliser l’Egypte et légitimer par la suite une intervention étrangère dans le pays - intervention qui favoriserait les tentatives US/Israël de sauver le régime qui a si loyalement servi leurs intérêts mais qui maintenant est entrain d’échapper à tout contrôle.

La vidéo (1) publiée par Press TV (2) montre un homme dont le nom n’a pas été révélé extirpé de la foule de manifestants anti gouvernementaux par des militaires égyptiens. Il a été rapporté que deux Israéliens ont d’abord été arrêtés par des manifestants alors qu’ils circulaient en voiture dans des lieux d’affrontements violents dans la capitale du pays le Caire.

Ces incidents font suite à des déclarations récentes du gouvernement israélien qu’il « suit de prés » le soulèvement populaire en Egypte, qui après 11 jours de rassemblements de rues défiant les couvre feu partout dans le pays menace de renverser le régime d’Hosni Moubarak soutenu depuis 30 ans par Washington. Malgré les tentatives les plus sophistiquées de battre brutalement les gens dans les rues avec des pierres des couteaux des fusils et des bombes incendiaires le mouvement de protestation reste fort et refuse de plier en fait il se renforce.

Quelques jours auparavant il a été rapporté qu’Israël avait envoyé des équipements de dispersion de foules à la dictature assiégée de Moubarak que Tel Aviv comme Washington considèrent comme « un allié important. »

Et, selon le Middle East Monitor (3) , des sources du gouvernement israélien disent que l’état d’Israël a placé « toutes ses capacités » à la disposition du Gl Omar Souleiman le vice président récemment nommé par Moubarak un collaborateur du Mossad depuis longtemps pour « protéger le régime en Egypte » (3). Dans les médias occidentaux Souleiman est présenté comme le probable héritier du régime post Moubarak et parrainé par Washington.

Dans cette affaire le plus gros point c’est que Tel Aviv et plus important son sponsor Washington sont pétrifiés par la menace que représente le soulèvement en Egypte pour leurs intérêts vitaux au Moyen Orient en Afrique du Nord et au-delà. Ceci explique les communications diplomatiques et militaires fiévreuses pendant cette dernière semaine entre les deux capitales et le Caire. Quand on y réfléchit les communications intenses du président US Obama et de tous les hauts responsables de l‘administration, la garantie de l’aide militaire de Washington et de Tel Avlv l’ingérence flagrante dans les affaires d’un état supposé souverain et maintenant l’implication apparente d’agents secrets tout cela montre une chose : Washington et Tel Aviv sont en état de panique.

Israël voit semble-t-il un allié clé et collaborateur - l’Egypte sous l’appareil militaire de Moubarak - perdu pour les guerres criminelles -passibles de poursuites - menées contre le peuple palestinien et ses agressions contre le Liban, la Syrie, l’Iran. Sans l’Egypte comme partenaire de ses crimes la capacité d’Israël à lancer des guerres dans la région est significativement réduite.

Pour Washington les enjeux sont encore plus importants. L’Egypte et Israël sont tous les deux des pierres d’angle de l’expansion de l’impérialisme américain. La perte de l’Egypte - avec une population de plus de 80 millions, la plus importante dans le monde arabe - du point de vue des US serait comparable au traumatisme qui secoue toujours Washington depuis la perte du Shah d’Iran suite à la révolution iranienne d’il y a 32 ans. Avec l’ajout imminent de la perte de l’Egypte - un dirigeant naturel dans le monde arabe dont le rôle positif a longtemps été altéré et supprimé par les US et leur pantin Moubarak - le traumatisme pour les projets géopolitiques américains sera encore plus grand.

Une Egypte vraiment démocratique et indépendante porterait un coup fatal aux ingérences impérialistes US et ses velléités guerrières.

Sans le régime Moubarak ou qui que ce soit que Washington nommera pour diriger le pays, l’effet domino d’une Egypte libérée de la domination US fera chanceler d’autres régimes moins importants soutenus par les US.

Ceci bien sûr devrait apparaître comme de bonnes nouvelles pour la région et au-delà pour la mise en place de gouvernements qui satisfont les intérêts sociaux économiques de leurs peuples par opposition à une minuscule élite corrompue et ceux qui les paient à Washington. Ce pourrait être aussi de bonnes nouvelles pour l’ouverture d’une période de relations pacifiques dans une région secouées par de multiples conflits et en particulier pour le peuple palestinien qui attend depuis trop longtemps que Justice soit faite.

Cela devrait servir tout particulièrement de leçon pour ceux qui pourraient naïvement penser autrement. Washington dans ses machinations et prévarications se révèle être spectaculairement contre toutes les vertus et conséquences possibles qu’apporterait une révolution démocratique en Egypte. L’ennemi masqué qui tourmente cette région depuis si longtemps est démasqué.

Le peuple d’Egypte n’a pas seulement fait s’effondrer un tyran et son régime tyrannique. Il a en luttant pour la démocratie exposé la réalité brutale de l’implication du gouvernement US dans leur pays et dans le monde plus largement.

Pour ces raisons l’empire lancera sûrement des représailles. Parallèlement au va et vient diplomatique pour aider l’Egypte à «instaurer une transition ordonnée » ( ce qui veut dire restaurer l’ordre pour préserver les intérêts des US - et d’Israël ndlt - ) on peut aussi s’attendre à ce que soit menées des opérations clandestines dans ce pays par des forces de contre insurrections américaines et israéliennes pour faire tout ce qui est possible pour empêcher le peuple égyptien d’accéder à leurs droits démocratiques.

Rétrospectivement, on peut comprendre pourquoi les Iraniens ont du par nécessité adopter une attitude hostile vis-à-vis des US après leur révolution.

L’axe US/Israël constitue la force la plus déstabilisante menaçant la paix au Moyen Orient et partout dans le monde.

Finian Cinnungham - 05/02/2011

Article en anglais

Finian Cunningham est journaliste et musicien

Son email : finianpcunningham@yahoo.ie

Son site internet
Notes

NOTES

(1) http://www.youtube.com/watch?v=X6lGTj5yYKE&feature=player_embedded

(2) http://vodpod.com/watch/5499912-israeli-spy-detained-in-egypt-amid-unrest

(3)
http://www.middleeastmonitor.org.uk/news/middle-east/2009-israel-places-resources-at-suleimans-disposal-qto-protect-the-egyptian-regimeq



http://www.planetenonviolence.org/L-Arrestation-D-Un-Espion-Israelien-En-Egypte-Prouve-L-Importance-des-Enjeux-Pour-Washington-Et-Tel-Aviv_a2366.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche