Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 05:15

Pétrole,révolte, répression, révolution, LIBYE, Mouammar Kadhafi,

http://polymedia.skynetblogs.be/archive/2011/02/22/libye-une-etrange-passivite-diplomatique.html

 

 

25 février 2011 (Nouvelle Solidarité) – Réunis près de Budapest en Hongrie, les 27 ministres de la Défense de l’UE se sont penchés depuis jeudi soir, sous la houlette de la baronne Catherine Margaret Ashton of Upholland, haut représentant de l’Union pour les Affaires étrangères et la sécurité, sur la « renforcement du partenariat UE-Otan ». Rejoints par le secrétaire général de l’OTAN, le danois Anders Fogh Rasmussen, la discussion s’est rapidement orientée sur la gestion des soulèvements au Maghreb, en particulier ce qu’il se passe en Libye. Rasmussen a d’ailleurs convoqué aujourd’hui les ambassadeurs du Conseil de l’Atlantique nord au sujet de la crise libyenne.

D’après le quotidien l’Humanité , on sait déjà que l’UE examine actuellement la possibilité d’une « intervention militaire à but humanitaire » , et que « la question est à l’étude » .

Bien que nous ne cultivons aucune sympathie pour le dictateur fou de Tripoli, avec le prix du baril de pétrole qui s’envole au-dessus des 120 dollars, la menace d’une vague d’immigration de « dimensions bibliques » , Ashton, jusqu’ici très critiquée pour sa passivité, mais agissant au nom des intérêts « supérieurs » de l’UE, pourrait activer l’OTAN comme le bras armée de l’Empire européen selon un scénario arrivant tout droit des visions fantasques de son conseiller Robert Cooper, grand pourfendeur de l’Etat-nation et de l’ordre de Westphalie protégeant la souveraineté nationale depuis 1648.

Interrogé sur la crise libyenne par Le Monde , Charles F. Dunbar, professeur de relations internationales à Boston et ex-ambassadeur américain au Yémen et au Qatar, ne mache pas ses mots. Il pense qu’il faut agir « dans deux directions : un, faire monter très vite la pression sur le régime pour mettre fin à ses exactions ; deux, préparer une intervention active pour protéger ceux qui peuvent l’être. (…) Une zone du pays aujourd’hui entrée en dissidence est menacée gravement par le régime. Cela pourrait justifier une intervention armée pour empêcher une funeste répression, parce que, contrairement au cas égyptien, les Libyens supplient la communauté internationale de leur venir en aide. Ce serait un cas d’école de droit d’ingérence ».

Pour sa part, également dans Le Monde , Laurence Pope, diplomate à la retraite et ancien conseiller du Central Command de l’armée américaine, se dit hostile à une intervention militaire occidentale en Libye. « Bien entendu, le Pentagone dispose de plans pour parer à toute éventualité. Mais trop de choses pourraient mal tourner en cas d’attaque contre le régime. Diplomatiquement, Washington devrait pousser Rome à prendre les devants, mais avec Berlusconi ce sera très compliqué, tant il est peu fiable… » Si les choses deviennent hors de contrôle, « le risque est de voir surgir une nouvelle Somalie sur les rives de la Méditerranée. »

En Italie, l’ancien ministre de la défense Antonio Martino, vient également d’appeler en faveur d’une intervention militaire « sur les mêmes bases que l’intervention en 1999 au Kosovo » , c’est-à-dire pour répondre à « une catastrophe humanitaire ».

Lors d’un entretien avec l’hebdomadaire des néo-conservateurs The Weekly Standard , le ministre américain de la Défense Robert Gates a affirmé il y a quelques jours que l’avenir de la Libye restait « une question ouverte » . En tout cas, pour lui, il serait fort compliqué pour les Etats-Unis d’imposer une zone d’exclusion aérienne, mais que « Les Français – je ne sais pas dont quoi les Britanniques disposent dans la région – enfin les Français et potentiellement les Italiens, j’imagine, pourraient y déployer bien plus vite quelques éléments ».

Daniel Cohn-Bendit, véritable « caniche » de l’UE, a lui aussi appelé de ses vœux une « intervention immédiate de l’ONU en Libye, et si nécessaire une aide de l’OTAN, avec notamment des forces turques et égyptiennes ». Cette « intervention militaire » d’urgence permettra, on s’en doute, de libérer le peuple libyen qui aspire, à vivre en démocratie…

L’histoire semble s’accélérer une fois de plus. Le secrétaire général de l’OTAN a convoqué une réunion d’urgence du Conseil atlantique (les ambassadeurs de Etats membres de l’OTAN) au siège de l’institution à Bruxelles cet après-midi. Alors que le Conseil de sécurité de l’ONU risque de se réunir sur la crise libyenne dans les quarante huit heures, cet après midi, le porte parole du ministère des Affaires étrangères Bernard Valero a fait savoir que la France « ne voit pas la nécessité d’une réunion du Conseil de l’Otan » sur la Libye, souhaitée par le secrétaire général de l’Alliance atlantique.

En tout cas, on peut s’étonner de cette volonté soudaine de l’Otan, qui a joué au chat et à la souris avec Khadhafi pendant 40 ans, pourvue qu’il donne du pétrole, de vouloir établir la démocratie en Libye.

Interrogé sur une éventuelle intervention militaire de l’Otan, l’Onu ou de l’armée américaine en Libye, l’économiste américain Lyndon LaRouche a clairement mis en garde : « Les Nations Unies — particulièrement avec Susan Rice en tant qu’ambassadrice américaine — ne sont pas compétent pour régler la crise lybienne. Ils ne feraient qu’aggraver la situation. »

De toute façon, a-t-il ajouté, « Kadhafi est déjà au bord de l’effondrement. Il est abandonné par tout le monde — même ses amis Tony Blair et le Prince Bandar voient que la situation est inéluctable. Il est clairement devenu totalement fou et le peuple libyen ramasse déjà ses morceaux. »


http://www.solidariteetprogres.org/article7465.html

Partager cet article

commentaires

eva R-sistons 27/02/2011 17:11



Ils font un nettoyage général de la région pour la "démocratiser" (avec des agents de l'OTAN, de la CIA, du MOSSAD...), y placer des marionnettes privant les peuples de leurs ressources -
Occident voleur et assassin !  eva



jcm 27/02/2011 15:57



En tout cas, on peut s’étonner de cette volonté soudaine de l’Otan, qui a joué au chat et à la souris avec Khadhafi
pendant 40 ans,



Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche