Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 06:13
Dimanche 29 mai 2011

eruthrea.gif Il y a quinze jours l'Erythrée, pays politiquement incorrect de la Corne de l'Afrique (cf notre article de 2008), a fêté les 20 ans de son indépendance. A cette occasion son président a reçu les félicitations de divers pays notamment le Qatar... et la Biélorussie (comme le met en valeur le site Dehai.org).

 

Mais cette anniversaire est marqué par un regain des menaces d'ingérence étrangère.

 

En effet, l'ennemi déclaré de l'Erythrée, le chef du gouvernement éthiopien (lourdement armé par les Occidentaux et Israël) Meles Zenawi a déclaré ouvertement le 4 avril qu'il entendait "aider le peuple érythréen à renverser le régime dictatorial" qui le gouverne. Il accuse Asmara, en alliance avec l'Egypte, de financer le Front de libération de l'Oromo, le Front de libération de l'Ogaden sur son territoire et les milices islamistes Shebab en Somalie, dans le cadre de la vaste bataille qui se déroule pour le contrôle du bassin du Nil. Le parti d'opposition érythréen Mouvement démocratique de libération des Erythréens Kunama s'est réjoui de cette déclaration. Huit jours plus tard le ministre éthiopien de la défense a même parlé de renverser par la force le gouvernement d'Asmara (alors qu'une guerre entre les deux pays a déjà fait 80 000 morts).

 

Par ailleurs depuis 2009 l'Erythrée est sous le coup de sanctions internationales (gels d'avoirs financiers, restriction de visas pour les officiels, embargo sur les ventes d'armes) du fait de son soutien aux milices somaliennes. Une ONG pro-érythréenne basée aux Etats-Unis (Erithrean Americans against unjust Sanctions) dans un rapport récent dresse l'historique de l'hostilité des Britanniques et des Américains à l'égard de l'Erythrée depuis l'époque coloniale, de leur parti pris pro-éthiopien, et détaille les informations mensongères - selon elle - qui auraient conduit l'ONU à croire à une ingérence érythréenne en Somalie pour légitimer les sanctions.

 

Un incident a encore aggravé les relations entre Asmara et les Occidentaux.

 

En décembre dernier quatre hommes lourdement armés de nationalité britannique ont été arrêtés dans les eaux territoriales de l'Erythrée. Au moins un d'entre eux travaille pour "Protection Vessels International", une compagnie britannique de protection des navires en mer. Cette arrestation empoisonne les relations avec Londres car Asmara leur refuse la protection consulaire. Londres a pris à titre de représailles des mesures contre les diplomates érythréens.

 

Le président éythréen Isaias Afewerki ne se laisse pas pour autant impressionner. Le 8 mai 2011 dans une interview à la chaîne de télévision d'Etat Al-Shorooq, il n'a pas hésité à dénoncer la sécession du Sud-Soudan comme le résultat d'une ingérence occidentale (à l'heure où un conflit se développe entre les deux Soudans autour de la région pétrolière d'Abyei). Il a aussi critiqué l'accord de paix imposé par les puissances étrangères au Darfour et appelé les Soudanais du Nord à rester unis et à règler ce litige par eux-mêmes. Pour limiter les effets de l'ingérence internationale, le ministre des finance érythréens a annoncé quant à lui qu'il limiterait les programmes d'aide de l'ONU dans le pays au strict nécessaire - car beaucoup lui paraissent contreproductifs -  et contrôlerait toutes les relations des agences de l'ONU avec les ressortissants érythréens.

 

Malgré les difficultés politiques l'Erythrée, pays très pauvre, affiche quand même le quatrième taux de croissance en Afrique cette année.

 

http://atlasalternatif.over-blog.com/article-l-erythree-sous-la-menace-75052725.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche