Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 22:34

11--9-livre-laurent-j.jpg

http://r-sistons.over-blog.com/article-les-militaires-us-savent-qu-israel-a-fait-le-11-9-double-jeu-occident-55605520.html

Jesse Ventura prouve que l’étouffement de l’affaire du 11/9 abattra le gouvernement zunien ?

Gordon Duff
Mardi 21 Décembre 2010


Jesse Ventura prouve que l’étouffement de l’affaire du 11/9 abattra le gouvernement zunien ?

 

« ...pensais que c'était une bombe... sortie à travers le trou... débris en feu... pas de pièces d'avion... menacée de garder le silence »


L’ancien vice-président Cheney accusé d’avoir manigancé l’attaque du Pentagone
Donald Rumsfeld cité en tant que possible complice


Veterans Today, Gordon Duff, 18 décembre 2010


      Selon des sources confirmées du gouvernement nigérian, afin d’éviter la prison à l'ancien vice-président Cheney pour des crimes impliquant le Nigeria, l'ancien président George HW Bush a négocié la promesse de 500 millions de dollars en pots-de-vin. Aujourd’hui, à peine un jour plus tard, Cheney fait face à de possibles accusations, des accusations si nombreuses qu’elles ne peuvent être juste imaginées, d’élaboration de l'attaque du 11/9 contre le Pentagone.


      Dans un documentaire d'une heure à un moment de grande écoute à la télévision zunienne, l’animateur de télévision Jesse Ventura, ancien membre de la marine de guerre, ancien gouverneur du Minnesota, rend claire l’affaire criminelle liant Cheney, Rumsfeld et des responsables au sein de toute l’administration, à la complicité de planification, exécution et dissimulation ultérieure de l’attaque du 11/9 contre le Pentagone.


      Selon des experts, ingénieurs, pilotes, officiers du Renseignement et membres de notre armée, Jesse Ventura « a frappé dans le mille. » Grâce à des évidences développées durant 9 ans par des centaines de gens, Ventura expose la totale invraisemblance de la version du gouvernement concernant les événements du 11/9 et la déboulonne avec méthode à l’aide de témoignages et preuves scientifiques.


      Lors d’un entretien avec un commissaire du 11/9, Ventura cite un motif possible de l’inclusion de l'attaque du Pentagone dans les attentats contre le World Trade Center. Évoqués la veille lors d’une déclaration télévisée par le ministre Rumsfeld, 2.300.000.000.000 de dollars, oui 2,3 billions de dollars, « ont disparu » de la comptabilité du Pentagone. La partie du Pentagone touchée par un missile ou détruite à l’explosif ou les deux, contenaient l’ensemble des dossiers relatifs à cet argent perdu.



Pas d’avion, des clous, rien d’approchant

      Ventura démontre au-delà du doute qu’aucun avion n’a jamais percuté le Pentagone. Comme le montre la vidéo, même un pilote de ligne hautement qualifié serait incapable d’exécuter les manœuvres exigées. Il avait été démontré bien avant qu’un Boeing 757 est incapable de faire cela, que ce soit les évolutions, la vitesse, la trajectoire. L'avion se serait disloqué, il n'y a aucun désaccord sur ce point et cela n’a pas toujours été le cas, mais rien n'a été fait. Pourquoi ?


      Il est aussi clairement prouvé qu'absolument aucune indice de quelque nature ne montre qu’un avion a percuté le Pentagone : pas d’épave, pas de corps, pas de bagages. Comme le montrent la vidéo et les témoignages, les morceaux, organes, pièces d'avion, prétendus avoir été emmenés à la base de l’Air Force de Dover, n'ont jamais été ramassés au Pentagone.


      Il y a aussi la preuve que, leur intimant de soutenir le « scénario de l'avion, » le gouvernement a menacé les témoins.



Ni Musulmans, ni pirates, ni cutters, finalement tout s’est révélé mensonge

      La théorie du complot concernant les pirates musulmans aux cutters a son origine dans des appels téléphoniques censés passés par Barbara Olson, la femme du Conseiller de Bush auprès du ministère de la Justice [sic, ndt]. Olson a affirmé avoir parlé à sa femme par l’intermédiaire d’un téléphone portable. Il lui aurait parlé longuement tandis qu’elle décrivait le détournement tel qu’il est aujourd'hui mis en scène par Hollywood. Quand il a été prouvé qu'un téléphone cellulaire ne peut pas passer ce genre d’appel, Olson a prétendu que c'était un « téléphone à l’arrière du siège. » Quand il a été prouvé qu'il n'y avait aucun téléphone au dossier des sièges des Boeing 757 de l’American Airlines, rien de plus n’a été demandé.


      L’enquête montre ensuite qu'il a reçu un appel d'une durée de « 0 » seconde. Ventura se demande si Olson était dupe ou complice. Devrait-il être arrêté aussi ? Sa femme Barbara, a-t-elle jamais vraiment été dans l'avion ?


      Puis, Ventura se penche sur le vol lui-même. Non seulement l'enregistreur de vol est « mort, » mais, en plus, pendant le vol lui-même, le transpondeur a été éteint. Encore plus louche, l'avion a disparu des écrans radar pendant 28 minutes.


      Ces 28 minutes n’ont pas été discutées, mais la spéculation, qui n’en est peut-être pas une, a longtemps été que l'avion avait atterri. Quant à ce qui s'est passé ensuite, nous ne pouvons pas le deviner, ou nous le pouvons. L’un de mes amis, ancien fonctionnaire du Pentagone, avait un ami sur cet avion. Il n'y a pas longtemps, il m'a appelé.

      « Gordon, que pensez-vous qu’il lui soit arrivé, pensez-vous qu'il a été exécuté ? Une balle dans la tête pendant qu’ils descendaient de l'avion ou même quelque chose de pire ? »

      Ventura ne va pas jusque là. Personne parmi nous ne le voudrait. Ça exigerait d’imaginer une scène sortie d'Auschwitz.


      Des Zuniens pourraient-ils être aussi si brutaux, aussi retors, aussi traîtres ? Jesse Ventura n’est pas seul à être prêt à risquer sa vie pour ces révélations. Il y a plusieurs semaines, le journaliste Geraldo Rivera de Fox News a expliqué l'effondrement de l’immeuble 7 du World Trade Center comme une « démolition contrôlée. »



Dupée, la Commission sur le 11/9 admet qu’il n’y a pas eu du tout d’enquête sur les événements

      La vidéo expurgée de la Commission pour supprimer le témoignage du ministre des Transports, les transcriptions modifiées, les témoins jugulés, des preuves, des tonnes de preuves de complot gouvernemental non divulguées représentent le dossier contre le gouvernement. Il est prouvé que les menaces, l’intimidation, se poursuivent depuis des années. Y a-t-il quelque chose de pire que la menace d’assassinat, de « crises cardiaques » ou l’intimidation des familles ? Ventura prouve que l’affaire du Pentagone était un complot gouvernemental, il « cite des noms. » Geraldo n’avance pas d’autre explication que la pure démence d’une « démolition contrôlée » pour le bâtiment 7.



Ignorer les évidences, les preuves de dictature ou d’arrestations organisées ?

      Ce n'est pas comme si les preuves présentées par le gouverneur Ventura et Geraldo Rivera, les révélations du juge Napolitano sur la connaissance précoce des attentats du 11/9 ou même d’autres affaires, étaient nouvelles. Tout était connu, tout était hautement crédible et tout a été systématiquement ignoré, attaqué par la presse, étouffé par les tribunaux, les responsables à chaque échelon.


      Le 11/9 et les dernières révélations ne sont pas la preuve d'un complot ourdi par 2 hommes, ou Israël. C'est la preuve qu'il n'y a jamais eu d'Al-Qaida et que les morts, les deux guerres, les victimes du 11/9 et du carnage mis en œuvre à travers le monde par la Zunie faisait partie d'une conspiration criminelle ne pouvant être perpétrée que par une dictature sous couvert de démocratie représentative.


      Tout ce que nous avons vu, et qu’ont observé des millions de gens dans le monde entier, personne ne peut plus l’ignorer. Tout cela indique que ce qui est arrivé est une chose qu'aucun Zunien ne permettrait si c’était toujours l'Amérique. Jesse Ventura a prouvé à tous quelque chose d'étonnant, soupçonné par certains. Il a prouvé que, à un moment du passé, il y a 10 ans, plus, nous ne le savons pas, notre gouvernement a été renversé.



Encore Wikileaks, encore Assange, nouvelle dissimulation du 11/9

      La plus forte voix opposée à une nouvelle enquête sur le 11/9 est Julian Assange de Wikleaks. Si un individu extérieur au gouvernement devait être désigné comme le plus complice de la dissimulation du 11/9, ce serait Julian Assange.


      À partir du 11/9, certes, et désormais depuis lors, toutes les nouvelles sur l'Iran, et en particulier Wikileaks, tout est subterfuge. Quand l'ancien conseiller à Sécurité nationale Zbigniew Brzezinski a cité Wikileaks à une entrevue sur PBS, la télévision nationale, disant que Wikileaks est la voix d'une agence de renseignement, les Israéliens ne l'ont jamais rapporté et n’y ont pas répondu. À la place, ils m’ont attribué la citation de Brzezinski :

      S’adressant à Haaretz, Duff a ajouté qu'" il saute aux yeux que Wikileaks est manifestement concocté par une agence de renseignement. » Haaretz.com 17 décembre 2010

      Voici ce qu’a dit Brzezinski à Judy Woodruff sur PBS :

      Mais je pense que les plus graves problèmes ne sont pas ceux qui font les gros titres en ce moment. Qui se soucie que Berlusconi soit décrit comme un bouffon ? La plupart des Italiens conviennent de cela. Qui se soucie que Poutine soit décrit comme un chien dominant de meute ? Il en est sans doute flatté.

      La vraie question est, qui approvisionne Wikipedia - Wiki - Wiki - Wikileaks sur cette question ? Ils obtiennent une foule d'informations qui semblent anodines, sans conséquence, mais certaines d'entre elles paraissent étonnamment mordantes... Les références très sarcastiques envers des dirigeants arabes pourraient avoir pour objectif de saper leur crédibilité politique chez eux, car ce genre de dévoilement public de leur hostilité envers l'Iran pourrait en fait jouer contre eux dans leur pays.

      C'est plutôt une question de savoir si Wikileaks est manipulé par des parties intéressées qui veulent soit compliquer nos relations avec d'autres gouvernements, soit saper certains gouvernements, car quelques articles mis en valeur et ayant fait surface sont très peu équivoques.

      Et je me demande s’il n'y a pas en fait quelque opération internationale, de services de renseignement, qui fournit des trucs à Wikileaks, car c'est une occasion unique de nous embarrasser, d’embarrasser notre position, mais aussi de saper nos relations avec des gouvernements particuliers.



Bush, Obama, dictature, dissimulation, guerre incessantes

      Barak Obama a été candidat à la présidence sur un programme basé sur la justice, la fin des guerres et l’engagement à responsabiliser le gouvernement après 8 ans de scandales, de tromperie et de ce qu’on peut seulement appeler « hooliganisme et piraterie. » Au lieu de cela, il n'a rien fait. Les guerres continuent, les drogues affluent même plus vite qu'avant d'Afghanistan, les preuves sur le 11/9, maintenant écrasante et impossibles à méconnaître, sont toujours ignorées.


      Les Zuniens cherchent si jamais Bush a laissé une réforme merveilleuse. Ces complices, bien que ce soit peu de le dire, sont perturbés de voir la Zunie dirigée par un Afro-Américain. Front visible du public dans les attaques très bien financées contre le président Obama, tout est beaucoup basé sur la haine raciale. Cela a toujours été le moyen le plus efficace pour maintenir les Zuniens divisés et accommodants. Sinon, comment pourrait réussir un mouvement politique majeur soutenant les mesures les moins populaires et les moins appréciées de l'histoire zunienne ?


      Qui voudrait d'un retour à des politiques adoptées par le président le moins heureux l'histoire zunienne, George W. Bush, qui a quitté ses fonctions avec une cote d'approbation de 22%. Nombreux sont ceux qui trouvent une cote inférieure, même moitié moindre, plus crédible. Le président Clinton, après avoir survécu à la destitution pour avoir menti sur ses dérapages sexuels, a quitté ses fonctions avec une cote d'approbation de 68%. Ainsi, nous reconstituons le puzzle et nous nous réveillons un matin, informés, furieux et complètement impuissant.


      Même à travers les attaques contre le président Obama, beaucoup financées par les frères Koch, liés à des ultra-nationalistes d’Israël, il n’est pas clair s'il y a un réel changement au gouvernement. Comme Jesse Ventura l’a montré, tandis que le vice-président Dick Cheney obtenait les rapports d'un avion s'approchant du Pentagone, orchestrait même l'attaque apparemment lui-même, le président Bush en Floride faisait la lecture à des écoliers. Deux ans d'Obama ont été similaires, trop semblables.


      Que pouvons-nous déduire de cela ? Le président n’est plus en fait le commandant en chef ? Notre administration elle-même a la main sur le gouvernement « fantôme » avec Bush ? Ou bien, est-ce arrivé plus tôt, après que la démence du président Reagan l’a rendu incapable de gérer la cabale qui l'entourait ? Combien de temps avons-nous été manœuvrés hors cadre de toute constitution ?


      Titre du New York Times aujourd'hui :

      Le Sénat bloque le projet de loi pour les étudiants immigrants illégaux

      Titre du Washington Post aujourd'hui :

      Le meilleur espion zunien retiré après des menaces

      Quel est « leur » message ? Certainement pas « plus jamais ça. » En fait nous savons que « ça, » la guerre contre l’Iran, est juste au coin de la rue, avec ou sans nouveau 11/9, planifiée et exécutée par les mêmes individus, plus vieux, pas plus sage et certainement plus pathologiquement aliénés et meurtriers.


      ...Et nous continuons à laisser faire.



Original : www.veteranstoday.com/2010/12/18/gordon-duff-gov-jesse-ventura-proves-911-cover-up-will-americas-government-fall/
Traduction copyleft de Pétrus Lombard


Mardi 21 Décembre 2010



http://www.alterinfo.net/Jesse-Ventura-prouve-que-l-etouffement-de-l-affaire-du-11-9-abattra-le-gouvernement-zunien_a52895.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche