Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 04:31

 

TEDx Thessalonique – Edi Rama et une autre idée politique de la ville

Posted: 24 May 2012 07:51 AM PDT

Edi Rama
Edi Rama est intervenu il y a quelques jours lors d'une conférence TEDx Thesalonnique. TEDx est un programme d'évènements locaux, auto-organisés qui rassemblent les gens dans le but de partager une expérience positive. Plus d'information sur TEDx Thessalonique par ici. Son intervention est très intéressante car elle donne des pistes nouvelles pour changer une ville (Athènes pourrait s'en inspirer) et prouve que la politique peut avoir un réel sens et de beaux résultats (surtout quand on est assez motivé pour dire non à certaines organisations, notamment le FMI).

 

 

Violences xénophobes contre des réfugiés à Patras, la police débordée

Posted: 22 May 2012 12:22 PM PDT

Photo: AP (issu du site http://www.telegraph.co.uk/ )
Des violences ont eu lieu à Patras, à l'ouest de la Grèce dans le Péloponnèse. La police aurait déclaré la situation "hors de contrôle". Il semble que 5 personnes aient été blessés, dont un député néo-nazi de l'Aube dorée, ainsi que 2 policiers. Le journaliste qui a tenté de le protéger aurait lui aussi été blessé. Plus tôt dans la journée, des membres du parti néo-nazi l'aube dorée sont arrivés à Patras en bus. Patras est une ville ou la présence de réfugiés clandestins est forte, car elle héberge le port grec qui fait la liaison avec l'Italie (liaison Patras - Ancone). Beaucoup se retrouvent coincé à Patras, dans des conditions de vie déplorables, et espèrent pouvoir rejoindre l'Italie. Dans le même style : :
  1. Le carnaval de Patras, exutoire à la crise pour les Grecs en colère [myeurop] Le Carnaval de Patras bat son plein. Merkel, Sarkozy, Papandréou et le gouvernement sont les rois de la fête et de la dérision. C'est le moment où l'on peut "dire...
  2. Grèce : la police frappe aussi les journalistes et les photographes C’est la deuxième soirée consécutive de violences envers des journalistes ou photographes. Hier déjà, la police a blessé une jeune journaliste, Rena Maniou, pendant la commémoration de la mort de Dimitris...
  3. Nouvelles agressions violentes et délibérées contre la presse [RSF] « L’accalmie aura donc été de courte durée. La police anti-émeutes, sur la sellette depuis les exactions de l’été et de l’automne dernier, semble avoir retrouvé ses réflexes répressifs. Le...

Syriza en route vers les 50 sièges de bonus

Posted: 22 May 2012 11:59 AM PDT

Alexis_syriza
Brève : le Syriza a déposé les documents à la court suprême afin de se déclarer en tant que parti, et non plus comme un rassemblement de diverses couleurs politiques. C'est la seule manière pour la formation de la gauche radicale de pouvoir obtenir les 50 sièges de "bonus" réservé au premier lors des élections et espérer obtenir une majorité au parlement. Seul paradoxe : le Syriza souhaite justement supprimer cette loi qui favorise le premier parti élu aux élections. Il semble donc que pour que cette loi soit remise en cause, il est nécessaire d'en être (le dernier ?) bénéficiaire. Dans le même style : :
  1. [Flash] – Nouveau sondage : Syriza fait la différence Un nouveau sondage montre la percée de Syriza en cas de nouvelles élections : SyRizA : 27.7% (128 sièges : 78 + 50 de bonus) Nouvelle Démocratie : 20.3% (57...
  2. [Flash] Nouveau sondage en Grèce : Syriza toujours en tête, l’Aube dorée recule Nouveau sondage en Grèce : SYRIZA : 20,2% Nouvelle Démocratie : 17,3% PASOK : 11,6% Grecs indépendants : 8,4% Gauche démocratique : 4,3% ΚΚΕ : 4,2% Aube dorée : 3,7%...
  3. Grèce : en route pour de nouvelles aventures démocratiques [Le Yeti] L’état de panique du mastodonte européen devant la possible irruption de ce diable hellène prête à sourire. Tantôt « vipère au poing », comme le ministre allemand Schäuble assurant que...

LA GRÈCE VIT-ELLE UNE PANIQUE BANCAIRE ? [@rrêt sur Images]

Posted: 22 May 2012 04:23 AM PDT

 

Panique ou pas panique bancaire ? "Bank run" ou non ? Les Grecs se jettent-ils sur les distributeurs pour retirer toutes leurs économies ? Achètent-ils des coffres-forts par paquets de cent ? L’éconaute a mené l’enquête, baskets au pied. (...) Alors, panique ou pas ? Le mieux est de poser la question aux Grecs qui suivent de près l’actualité, comme Okeanews par exemple (déjà rencontré dans cette chronique). De retour à Athènes depuis le début du mois, il a lui aussi testé les guichets à l’annonce des gros chiffres de retraits. Mais pas de queue, pas de foule, pas de panique. Une de ses amies, très active sur le web, a même été contactée par la BBC pour prendre des photos des distributeurs pris d’assaut : "Elle m’a dit en avoir fait 7, avoir retiré 50 euros à chaque fois, et à chaque fois elle était seule. Au final elle a replacé l’argent sur son compte." Pour lui, ça ne fait aucun pli : "Le Président Papoulias a voulu mettre la pression aux chefs des partis politiques en disant attention les gars, les banques sont très mal, j'ai eu le gouverneur et il est très inquiet, revenez à la raison, faites donc une coalition gouvernementale ça fera plaisir à l'Europe. A mon avis c'est de l'intox de plus. Pour preuve, le démenti de la Banque sur un soi-disant gel des retraits bancaires." Un gel des retraits ? En effet, et le JT de France 2 se concluait ainsi : des rumeurs circulaient sur la mise en place d'une limitation des retraits. Le journaliste avançant même le chiffre de 1000 euros par mois et par personne. Dans le même style : :
  1. Elections en Grèce : sans surprise, elle seront retardéesSans surprise, les élections en Grèce initialement prévues pour le 19 février 2012 seront sans doute repoussées au mois d’avril. Dans le quotidien ekhatimerini, nous apprenons que Lucas Papademos, qui...
  2. Grèce et France, comparaison du barème fiscal 2012Grèce et France, comparaison du barème fiscal 2012. Résultat : quelque soit le niveau de salaire, le contribuable grec paiera toujours plus que le contribuable français. Et il paiera plus...
  3. Explosons ce mythe des grecs ineptes et paresseux [traduction]Voici le premier mythe : Cette crise vient de Grèce. Ce n'est pas le cas. Elle n'est que l'inévitable retombée de la crise mondiale qui a débuté en 2008. Y...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En Grèce, malheureusement, nous avions raison…

Posted: 24 May 2012 11:55 PM PDT

 

Ce n’est en aucun cas un motif de satisfaction. J’aurai préféré que ce que nous écrivions il y a deux ans ne se soit pas réalisé, que la Grèce s’en soit sorti en restant dans l’euro. Malheureusement, comme le souligne Jacques Sapir dans le Mondeet Marianne, l’euro est bien la plaie de la Grèce.

Tout était écrit il y a deux ans

C’est fin 2009 que j’ai écrit mon premier papier sur la sortie de la Grèce de l’euro : « la seule solution serait une dévaluation, qui permettrait de rendre le pays plus compétitif et de dynamiser les exportations, mais le corset qu’est la monnaie unique ne rend pas possible cette solution. La seule voie possible serait de pratiquer une déflation compétitive (…) mais une telle politique serait extrêmement brutale et aurait sans doute des conséquences sociales violentes ».
Le 15 avril 2010, dans un papier intitulé « Grèce, le choix de l’euro-camisole », je soulignais que le plan européen de l’époque était « la mauvaise solution », que  « les trois prochaines années vont voir un ajustement brutal qui se traduira par des coupes budgétaires, une poursuite de la récession et un chômage de masse. Le prix à payer pour rester dans l’euro sera colossal. Pire, il est probable que la Grèce n’aura rien résolu car son problème (sont) ses prix à la production ».
Le 4 mai 2010, dans un papier intitulé « Le plan imbécile qui va étouffer la Grèce », j’affirmais que ce plan « ne fait que repousser les problèmes à plus tard en les aggravant ». C’était ce que Nicolas Dupont-Aignan avait défendu à l’Assemblée Nationale en disant de manière prophétique que l’argent prêté ne serait pas recouvré, contrairement aux dires du gouvernement. Jacques Sapir, déjà dans Marianne 2, démontait de manière précise les affirmations de nos adversaires.

Un scénario prévisible
 

Dès février 2010, je pronostiquais que « la Grèce (allait) suivre l’agenda du FMI, de la Commission et de la BCE. L’histoire du pays fait qu’il acceptera l’épreuve dans un premier temps, ce qui sauvera l’euro pour quelques temps ». En mars 2010, j’annonçais que « le supplice de l’euro pourrait durer ». En janvier 2011, un débat faisait rage sur la possible disparition de l’euro d’ici la fin de l’année. J’avais alors fait un pronostic différent en écrivant que « la fin de l’euro pourrait tarder ».

Je soutenais que « malheureusement, la messe n’est pas dite. Les fédéralistes veulent sauver l’euro coûte que coûte, que qu’en soit le prix à payer par les peuples. Ils savent bien qu’une fin de l’euro hypothèquerait pour plusieurs décennies le modèle d’une Europe supranationale qu’ils construisent depuis 25 ans. Et les pays de la périphérie de l’Europe sont sans doute retenus par le fait que l’Europe leur a apporté beaucoup de subsides et qu’ils ne veulent pas paraître ingrats ».
Nous sommes malheureusement nombreux à avoir vu juste sur la Grèce. Il est malheureux que le débat reste aussi fermé aujourd’hui et que ceux qui prédisaient les pires catastrophes à la Grèce si elle sortait de l’euro (défaut et baisse du pouvoir d’achat) n’aient pas reconnu que ces catastrophes ont été la condition du maintien dans l’euro. Mais surtout, pendant que nous débattons, un peuple souffre. Cependant, ce peuple se réveille, comme le montre les législatives du 6 mai.

L’épisode grec pourrait bien se terminer rapidement car les prochaines législatives ont toutes les chances de donner une majorité à Syriza, qui serait largement en tête dans les sondages. Dans un an, la Grèce pourrait bien démontrer l’intérêt de sortir de sa camisole monétaire…

 

.----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Patras, les oubliés de l’Europe

Posted: 24 May 2012 12:36 PM PDT


La violence de la situation qui est faite à tous ces migrants à Patras (violences policières, conditions de vie indignes, besoins vitaux non remplis) qui s'ajoute à la violence subie avant d'arriver (dans les pays qu'ils ont fui et au cours du voyage) ne peut que finir mal. D'autant que ces violences ne trouvent aucune oreille, personnelle ou professionnelle, pour être écoutée, médiatisée, parlée. Les pétages de plomb sont donc inévitables. Et la violence engendre la violence. La sécurité des grecs passe par une prise en compte de la souffrance de ces hommes et d'une solution européenne pour l'éviter. La Grèce ne peut seule assumer ce problème qui concerne toute l'Europe. Ce qui vient de se passer à Patras est le résultat de la politique européenne de "maîtrise des flux", une politique mortifère et meurtrière. Dans le même style : :

  1. Violences xénophobes contre des réfugiés à Patras Des violences ont eu lieu à Patras, à l'ouest de la Grèce dans le Péloponnèse. La police aurait déclaré la situation "hors de contrôle". Il semble que 5 personnes aient...
  2. Le carnaval de Patras, exutoire à la crise pour les Grecs en colère [myeurop] Le Carnaval de Patras bat son plein. Merkel, Sarkozy, Papandréou et le gouvernement sont les rois de la fête et de la dérision. C'est le moment où l'on peut "dire...
  3. La Grèce, prison à ciel ouvert pour des milliers d’immigrés et clandestinsLa Grèce de par sa position géographique stratégique entre l'Orient et l'Occident a toujours été un pays marqué par une forte transition migratoire. Depuis 1981, date de son entrée dans...

 

.

Le Who’s Who de la politique grecque : la radicalisation (inquiétante) de

la droite

 

Posted: 25 May 2012 10:00 PM PDT

Depuis quelques jours, il y a tant de changements, de transferts, de contre-transferts et de fusions sur la scène politique grecque que c'en devient un peu confus, même pour des observateurs entraînés. Ce phénomène pourrait passer juste pour des manoeuvres politiciennes de la part de personnalités cherchant à assurer leur ré-election en juin, mais si on examine de près l'origine de certains hommes politiques, on remarque aussi une inquiétante tendance : les opinions de personnes qui, objectivement, appartiennent à l'extrême droite se banalisent et se répandent. Dans le même style : :
  1. La classe politique Grecque tournée en dérision Une petite « campagne » circule depuis quelques temps déjà sur la classe politique Grecque (et un petit bonus) en détournant une image désormais bien connue. Je vous laisse  admirer le résultat...
  2. Flash : Theodoros Pangalos quitte la scène politique grecque Il vient de l'annoncer. Theodoros Pangalos a décidé d'arrêter sa carrière politique. A 73 ans, député sans interruption depuis 1981, plusieurs fois ministre et habitué des phrases chocs (voir ici...
  3. Dora Bakoyannis : « On ne prend pas l’extrême droite au sérieux ! » Aujourd’hui, échanges de point de vue entre Dora Bakoyannis, Yannis Pretenderis et des étudiants lors d’un forum Libération daté du 26/11/2011. La puissance de cette petite vidéo vient de la...

Syriza : le programme de sortie de crise en 10 points

Posted: 25 May 2012 09:23 AM PDT

Alexis_syriza
Nous entendons beaucoup parler d'Alexis Tsipras ces derniers temps, après son voyage en France et en Allemagne, après le fameux "Hollandréou" qui a fait grogner A. Samaras et E. Venizelos. Normal, il est le leader de la formation politique qui fait trembler l'Europe et qui poursuit sa conquête en Grèce (voir l'historique des sondages) : le Syriza. Dans le même style : :
  1. [Flash] – Nouveau sondage : Syriza fait la différence Un nouveau sondage montre la percée de Syriza en cas de nouvelles élections : SyRizA : 27.7% (128 sièges : 78 + 50 de bonus) Nouvelle Démocratie : 20.3% (57...
  2. [Flash] Nouveau sondage en Grèce : Syriza toujours en tête, l’Aube dorée recule Nouveau sondage en Grèce : SYRIZA : 20,2% Nouvelle Démocratie : 17,3% PASOK : 11,6% Grecs indépendants : 8,4% Gauche démocratique : 4,3% ΚΚΕ : 4,2% Aube dorée : 3,7%...
  3. Syriza en route vers les 50 sièges de bonus Brève : le Syriza a déposé les documents à la court suprême afin de se déclarer en tant que parti, et non plus comme un rassemblement de diverses couleurs politiques....

1er anniversaire des indignés de Syntagma : souvenons-nous !

Posted: 25 May 2012 03:57 AM PDT

1er Anniversaire des indignés de Syntagma - souvenons-nous ! Dans le même style : :
  1. Les indignés de Grèce : la rentrée des clash ? Les indignés sont de retour. 2012 commence enfin. J'espère que le gouverneur technocrate actuel aura la présence d'esprit de ne pas utiliser tout le stock de lacrymos trop rapidement. Cela...
  2. Loukanikos président 2012 ! Loukanikos est notre ami, notre gardien, notre compagnon de lutte. Telle est une manière de présenter celui, qui, pour le Time's, est la personnalité de 2011. Rien d'étonnant à cela,...
  3. Témoignage : « Tout le monde s’en fout ! » Les TV n'ont pratiquement rien dit. Pendant que j'étais à la manifestation, j'ai entendu que les TV parlaient de quelque chose comme 15 000 personnes. Aujourd'hui, j'ai fait l'erreur d'allumer...

Historique des sondages pour les élections du 17 juin 2012

Posted: 25 May 2012 02:24 AM PDT

Historique des sondages pour les élections du 17 juin 2012
OkeaNews propose un historique des sondages pour les élections legislatives du 17 juin prochain. Les sondages sont nombreux (et contradictoires) et le graphique ci-dessous ne les références pas (encore) tous. Patience ! Dans le même style : :
  1. Grèce : nouvelles élections le 17 juin Les nouvelles élections en Grèce auront lieu le 17 juin. Le Premier Ministre d'intérim est Mr. Panagiotis Pikramenos, juge et Président du Conseil d'Etat hellénique...
  2. Le premier ministre Lucas Papademos annonce les élections pour le 6 mai Le Premier ministre Lucas Papademos rencontrera le Président de la République, Carolos Papoulias à 5 heures dans l'après-midi. Papademos informera C. Papoulias de la date des élections. À 20 heures...
  3. [Live !] Elections législatives en Grèce Aujourd'hui est un jour d'élections pour la Grèce et la France. Entre le deuxième tour des présidentielles qui va départager Hollande et Sarkozy et le premier tour des législatives grecques,...

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche