Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 05:38
Dimanche 19 septembre 2010 7 19 /09 /2010 19:15

 

 

bombe--rouge-j.jpg

 

L' horreur nucléaire en cas d'attaque de l'Iran,

rappel de la catastrophe de Tchernobyl.

Lettre ouverte aux citoyens israéliens

par Eva R-sistons

 

 

L'horreur nucléaire ! Je viens de la voir dans un documentaire sur le drame de Tchernobyl (Chaîne Parlementaire, LCP, "Scénario catastrophe, la bataille de Tchernobyl"). Impressionnant ! Avec ce reportage, nous avons un avant-goût de l'apocalypse qui attend l'humanité en cas de guerre nucléaire, et en premier lieu l'Iran et les pays riverains, dont bien sûr Israël, si proche, surtout à l'heure de la technologie triomphante. 

 

Pour avoir participé à des forums sur vos sites, je sais combien vous souhaitez ardemment que votre Etat attaque l'Iran. Pourtant, ce pays n'a jamais agressé personne, et il veut, légitimement, bénéficier lui aussi de la dissuasion nucléaire, qui serait sa meilleure protection pour, justement, éviter la guerre. Il ne constitue pas une menace, pourtant vous, vous craignez qu'il ait l'arme nucléaire et qu'il la retourne contre vous.

 

http://www.ameinfo.com/static/images/countryguides/gallery/iran-1.jpg/

L'Iran,pays millénaire, www.ameinfo.com/iran

 

 

Allez-vous attaquer l' Iran ? L'avenir le dira. Permettez-moi de vous dire que ce serait pure folie; La vision du document sur la catastrophe de Tchernobyl me conforte dans cette idée. Le plus difficile n'est pas de déclarer une guerre, mais d'en gérer, ensuite, les conséquences. Et celles-ci seront effroyables. Le film sur Tchernobyl est là pour le rappeler. L'avez-vous vu ? Sinon, voici le compte-rendu que je fais pour vous. 

 

Quelques faits, d'abord. Une explosion, dans une centrale nucléaire d'Ukraine, à une centaine de kms de Kiev, un nuage radioactif qui contrairement à ce que les Autorités de certains pays ont prétendu, franchit les frontières (les Suédois ont été les premiers à se poser des questions sur l'augmentation subite du taux de radio-activité), une grave contamination de régions entières, car les poussières radioactives parcourent des milliers de kms. C'est la plus grande catastrophe nucléaire de notre époque; Elle a marqué à jamais l'Histoire de l'humanité. Devrait-il y en avoir d'autres, à son image ? Les futures guerres devraient-elles être nucléaires ? 

 

La centrale nucléaire de Tchernobyl après l'explosion de l'un des 4 réacteurs en 1986. Document Chernobyl.com.

Aspect alarmant des installations du réacteur N°.4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl quelques semaines après l'explosion du 26 avril 1986. La photographie a été prise durant les interventions des liquidateurs. Document AP.

http://www.astrosurf.com/luxorion/tchernobyl.htm

 

Voici ce que je lis sur Wikipedia, à Tchernobyl : " Depuis la catastrophe, de vastes périmètres ont été définis autour du site. Un premier périmètre dont les limites s'étendent à une centaine de kilomètres serait interdit aux habitations mais un nombre non négligeable de personnes y vivent encore. La zone interdite, qui s'étend à 30 kilomètres autour de l'ancienne centrale, est gardée par la police placée à chaque ancien axe routier ou chemin, armée et accompagnée de chiens. À travers la campagne, un chemin longe le périmètre. Depuis l'extérieur, c'est d'abord une clôture barbelée sur des poteaux en béton d'environ 2,2 m de haut. Ensuite vient le chemin, suivi d'un fossé puis d'une autre clôture, plus entretenue celle-ci, puis d'un glacis d'une vingtaine de mètres de large" (http://fr.wikipedia.org/wiki/Tchernobyl).

 

   

Ukraine location map.svg

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tchernobyl


Traquer un ennemi invisible.

 

La contamination commence par les régions alentour. Mais Gorbatchev comprend aussitôt que l'ensemble de l'Union européenne peut être gravement affecté par la catastrophe, bref que la vie des citoyens européens serait rendue insupportable; Il va donc prendre une série de mesures sans précédent pour neutraliser les radiations. Une grosse préoccupation: Le second réacteur peut exploser à son tour, risquant de provoquer des réactions en chaîne, une catastrophe aux conséquences incalculables même sur l'ensemble de l'Europe. La course contre la montre commence, au prix de très nombreuses vies... En particulier, soixante  pilotes sont mortellement irradiés pour avoir tenté, en vain, d'éteindre le brasier. Gorbatchev mobilise cent mille militaires, et quatre cent mille civils pour enrayer l'horreur nucléaire en marche: "Les troupes de Tchernobyl sont plus importantes que celles de Napoléon. Mais notre armée a été contaminée". Le chantier est colossal ! 

 

http://www.astrosurf.com/luxorion/tchernobyl.ht

 

Des liquidateurs doivent s'approcher du cratère en effervescence, brûlant, afin de tenter de le recouvrir de béton. Au péril de leur vie. Leur mission ? "Liquider la radiactivité avant qu'elle vous liquide". Le combat est acharné, au plus près du désastre: Le taux de radioactivité est tel, qu'il ne permet pas de rester plus de quarante-cinq secondes sur les lieux, "le temps de jeter deux pelletées. Il fallait affronter de tels taux de radioactivité ! On a bossé comme des fourmis, tous ensemble, chacun prenant la relève de l'autre. Les soldats, qui travaillaient dans des conditions extrêmes, devaient être protégés des radiations. Nous n'avions pas le droit à l'erreur, la moindre imprécision était impossible". Mais ce n'est pas suffisant, il faut passer à la vitesse supérieure: Des robots complèteront les hommes. Pas longtemps ! Eux aussi seront affectés, dans l'impossibilité d'agir. Combat de Titans pour enrayer l'horreur nucléaire !

 

A gauche, coupe schématique de la centrale de Tchernobyl et du réacteur RBMK-1000. A droite, coupe schématique d'un tube de force sous pression. Le réacteur de Tchernobyl en contenait 211. Documents OCDE et Der Spiegel adaptés par l'auteur.

http://www.astrosurf.com/luxorion/tchernobyl.htm

 

Malgré un travail continu, 24h/24, par tous les temps, malgré le sacrifice de tant d'hommes, "le taux de radioactivité du toit est réduit de 35% seulement", apprend-on dans le documentaire. Mais la zone est nettoyée au bout de plusieurs mois. Commence alors le temps des mensonges, sur le nombre de victimes réel, sur l'ampleur du désastre, et les Autorités se permettent même de modifier arbitrairement les normes d'acceptabilité du taux de radioactivité par l'organisme.

 

Quant à la France, elle déclare que le vent a, fort opportunément, détourné le nuage radioactif pernicieux. A l'époque, j'étais moi-même journaliste à Strasbourg sur une grande chaîne de télévision française, des chercheurs du CNRS m'ont contactée pour m'annoncer le résultat de leurs enquêtes personnelles, rien n'y a fait: Le nuage ne devait pas atteindre notre pays, sans doute opportunément retenu par des douaniers zélés ! Silence total des médias, répondant au mutisme absolu des Autorités ou à leurs déclarations lénifiantes.

 

 

Vue générale des installations de Tchernobyl en bordure de la Pripyat. Document Pravda.

http://www.astrosurf.com/luxorion/tchernobyl.htm

 

Les conséquences de l' explosion nucléaire.

Suite à la terrible augmentation du taux de radioactivité, des zones entières ont été évacuées. Les habitants ont eu deux heures pour emporter quelques affaires, les animaux ont été abandonnés, et par la suite des brigades spéciales les ont abattus pour qu'ils ne risquent pas d'être facteurs de contamination. Les personnes déplacées ont elles-mêmes été contaminées; On évalue à plusieurs centaines de milliers le nombre de réfugiés. Vestiges de la folie nucléaire, des villes fantômes, des tours désertes, rappelant la vie soudain interrompue, les existences brisées, les visites interdites... La zone est inhabitée, "la radioactivité s'enfonce dans la terre et les plantes sont contaminées". Bien sûr, les aliments irradiés sont impropres à la consommation. Jusqu'à quand le désert nucléaire ?

 

http://www.retouratchernobyl.com/2010/06/deuxieme-jour-le-sable.html

http://www.retouratchernobyl.com/2010/06/dixieme-jour-fin-du-blog.html

 

Les cultures sont anéanties, sur un vaste territoire :"La radiactivité est partout, les effets se font sentir plus tard, parfois longtemps après". Même en France,  les pâturages étaient gravement contaminés, et le lait de vache n'aurait pas dû être consommé ! Quant aux nappes phréatiques, alimentant le pays en eau, elles ont été à leur tour atteintes. La Mer Noire a été polluée ! Sans parler du potentiel économique et militaire, qui lui aussi a subi les conséquences de l'explosion, comme d'ailleurs le coût du pétrole... L'armée a été contaminée. Imaginez-vous les soldats de Tsahal malades, privés d'énergie ?

 

Etat du réacteur No.4 de la centrale de Tchernobyl quelques semaines après l'explosion; un chaos dantesque et mortel. Documents Pravda et Igor Kostin.

http://www.astrosurf.com/luxorion/tchernobyl.htm


 

 

Mourir à petits feux...

L'ennemi invisible nous ronge comme un ver ! 

 

Et sur le plan de la santé, justement, les conséquences sont terrifiantes, les victimes des radiations sont innombrables : " Les maladies sont liées à la forte exposition à la radioactivité. Les premiers symptômes arrivent: Vomissements, nausées, diarrhées... puis les autres, comme la dégénérescence de la moëlle osseuse, les malades souffrent de brûlures incompatibles avec une existence normale, ceux qui sont encore en vie pâtissent toujours de la radioactivité, les hôpitaux de toute l'URSS sont remplis, les personnes peu irradiées sont hospitalisées plus de deux mois par an, par ailleurs coeur, estomac, foie, reins, symptômes nerveux, tout l'organisme est perturbé par la contamination radioactive, la fatigue est chronique, l'épuisement est permanent, ceux qui ont moins de cinquante ans s'accrochent à la vie comme des vieillards, la plupart des liquidateurs rescapés sont invalides, les doses absorbées altèrent la composition du sang - provoquant à terme des cancers -, les yeux font mal, on a un goût de métal dans la bouche, des maladies se déclarent plusieurs années après, on ne sait pas si on pourra avoir des enfants, et si on en a, quelles seront les conséquences sur eux, seront-ils malformés ? Il y a déjà beaucoup de fausses couches, et en effet, un nombre anormal de malformations a été constaté. L'ennemi invisible nous ronge comme un ver, nous partons tous peu à peu dans l'autre monde..." (Document LCP sur la catastrophe de Tchernobyl, "Scénario catastrophe, la bataille de Tchernobyl").  Bien sûr, pas moyen d'obtenir un chiffre réel, les Autorités ne veulent pas effrayer la population...

 

 

 

Positions respectives du nuage de Tchernobyl le 30 avril 1986 lorsqu'il survola la France (gauche), le 1 mai lorsqu'il atteignit la Belgique (centre) et le 3 mai 1986 lorsqu'il atteignit la Corse tout en diminuant d'intensité (droite). Documents IRSN. - http://www.astrosurf.com/luxorion/tchernobyl.htm

 

 

Le nuage radioactif, n'en déplaise aux Autorités de différents pays, a circulé, et... bien circulé, abondamment circulé : "Entraîné dans une circulation atmosphérique complexe dominée par des vents de N-NO et S-SE, le nuage se propagea à travers l'Europe. Le nuage radioactif qui ressemblait à un nuage bas ou un sorte de brouillard épais survola tout d'abord le Bélarus puis la Scandinavie pour se diriger ensuite vers l'Europe de l'Ouest mais paraît-il, il s'arrêta juste à la frontière française... selon son Gouvernement. Nous allons y revenir. Le nuage traversa en fait la France puis remonta vers le Luxembourg et la Belgique. Une partie du nuage se déplaça ensuite vers les Pays-Bas et l'Ecosse tandis qu'une autre partie s'étendit vers la Corse, la Tunisie, la Grèce et la Turquie.En quelques semaines le nuage radioactif recouvrit une superficie évaluée à 3.9 millions de km2 soit environ 40% de la superficie de l'Europe avec du césium-137 d'une activité supérieure à 4000 Bq/m2 et localement 10 à 25 fois plus importante ! Finalement le nuage enveloppa toute l'hémisphère Nord et on retrouva même des poussières radioactives au-dessus d'Hiroshima, située à 7000 km de distance !  ll va sans dire que des centaines de milliers de personnes d'Europe occidentale ont été exposées à des doses supérieures au seuil d'inocuité et que certaines contracteront des cancers dans les années ou décennies à venir. On peut supposer que le cancérologue de service indiquera dans son rapport de diagnostic à la rubrique "Origine de la tumeur maligne : inconnue"...(http://www.astrosurf.com/luxorion/tchernobyl.htm). 

 

 

Hôpital des enfants cancéreux, Minsk, Biélorussie 2000.
Vova sait qu'il est gravement malade. Malgré l'amputation, son état ne s'est pas amélioré.

http://www.dissident-media.org/stop_nogent/106_apres_tcherno.html

 

Voilà donc un avant-goût de l'apocalypse nucléaire qui s'abattra sur votre pays,  citoyen d'Israël, au moins par ricochet. Y avez-vous pensé, en désirant ardemment une guerre contre l' Iran ? Etes-vous sûr de pourvoir prévenir et maîtriser tous les risques ? Permettez-moi de vous rappeler cette déclaration solennelle du Président Gorbatchev: "L'énergie nucléaire échappe au contrôle de l'homme. Notre pays ne se relèvera jamais de cette catastrophe". Effectivement, cet événement précipita la chute de l'URSS...

 

Avez-vous songé, citoyen d'israël, à tous les scénarios possibles avant de prôner cette guerre insensée ?  Je vais vous citer ce qu'a dit un Ukrainien, dans le film en question: "Je ne souhaite à personne de vivre une telle tragédie. Nous sommes tous des humains, personne ne mérite cela. Utiliser une arme est une chose terrible, et une arme nucléaire, c'est pire encore. Les conséquences durent toujours, voyez à Hiroshima." Une déclaration qui fait écho aux préoccupations de Gorbatchev: "Avec la catastrophe de Tchernobyl, la véritable nature de l'énergie nucléaire aux mains de l'homme est démontrée. UN SEUL MISSILE est aussi puissant qu'un Tchernobyl. Or, nous en avions 2700 qu'on destinait aux Américains; Imaginez les dégâts !". Le Suédois Hans Blix renchérit: "Ca a montré qu'on devait tous renoncer au nucléaire".

 

http://fr.images.search.yahoo.com/images/view?back=http%3A%2F%2Ffr.search.yahoo.com%2Fsearch%3Fei%3DUTF-8%26p%3Dtchernobyl%2Bphotos&w=540&h=360&imgurl=www.linternaute.com%2Factualite%2Fmagazine%2Fphoto%2Fvos-plus-belles-photos-d-actu-d-avril-2009%2Fimage%2Ftchernobyl-419314.jpg&size=204.4kB&name=tchernobyl+419314+jpg%0A++++&rcurl=http%3A%2F%2Fwww.linternaute.com%2Factualite%2Fmagazine%2Fphoto%2Fvos-plus-belles-photos-d-actu-d-avril-2009%2F23e-anniversaire-de-la-catastrophe-de-tchernobyl.shtml&rurl=http%3A%2F%2Fwww.linternaute.com%2Factualite%2Fmagazine%2Fphoto%2Fvos-plus-belles-photos-d-actu-d-avril-2009%2F23e-anniversaire-de-la-catastrophe-de-tchernobyl.shtml&p=tchernobyl&type=jpeg&no=1&tt=16%2C453&oid=38eaf5d542dfa74e&tit=tchernobyl&sigr=14lec1088&sigi=13jq3lunp&sigb=11ui7oq0a&fr=ush1-mail

 

"Nous sommes assis sur un volcan atomique"

 

Tchernobyl a entraîné une prise de conscience en faveur du désarmement. Mais, bien que le poison, sous le couvercle du sarcophage, soit intact, la mémoire de la  catastrophe s'estompe peu à peu, l'héritage nucléaire pèse toujours sur les générations futures, et la course aux armements reprend. Et le document de conclure: "Nous devons épargner aux générations futures tout risque d'apocalypse  nucléaire". Paroles de sagesse ! 

 

apocalypse-bleue-ruines.jpg

 

Citoyen israélien, la paix est le bien le plus précieux. La sécurité, comme la paix, reposent sur la justice. A l'heure du nucléaire, la guerre devient un pari apocalyptique sur l'avenir. Et à l'heure de tous les dangers, de toutes les tentations, il est bon de garder présent à l'esprit le drame de Tchernobyl, appelé à devenir le nôtre, planétaire, si nous ne maîtrisons pas nos pulsions guerrières...

 

Eva R-sistons

 

TAGS : Nucléaire, Tchernobyl, Israël, Iran, LCP, Kiew, Wikipedia, Hiroshima, Gorbatchev, URSS, missile, guerre, Hans Blix, Europe, Strasbourg, Luxembourg, Belgique, Pays-Bas, Ecosse, Corse, Tunisie, Grèce, Turquie, Mer Noire, cancers, malformations

 

http://r-sistons.over-blog.com/article-lettre-aux-israeliens-l-horreur-nucleaire-qui-vous-attend-en-cas-d-attaque-de-l-iran-57349074.html

  


Foyer pour enfants, Minsk, Biélorussie 2000.
Alla tient dans les bras
un enfant de 2 ans dont le cerveau se trouve dans l'excroissance.

 


Asile Novinski, Minsk, Biélorussie 1997. Cet asile est le principal centre d'accueil pour enfants contaminés en Biélorussie.

 


Foyer pour enfants, Minsk, Biélorussie 2000. Cet enfant de 3 ans est là depuis sa naissance. Il est inopérable: l'excroissance contient ses reins

 


Orphelinat pour enfants abandonnés, Gomel, Biélorussie 1999.
Sasha, 5 ans, souffre d'une quasi absence de système lymphatique. Son organisme produit des toxines que son corps ne peut donc plus éliminer.

 

 

Des éléments de réponse dans le reportage du photographe Paul Fusco sur les habitants de la région de Tchernobyl, avec notamment de terribles images d'enfants malades.
Photos présentées dans un livre grand format "L'héritage de Tchernobyl" édité aux Etats-unis en 2001, disponible auprès du Réseau "Sortir du nucléaire" avec un livret des textes en français. 228 pages, 57,50 euros

Réseau "Sortir du nucléaire"
9, rue Dumenge, 69317 Lyon cédex 04
Email: contact@sortirdunucleaire.fr
Tél : 04 78 28 29 22
Fax : 04 72 07 70 04

http://www.dissident-media.org/stop_nogent/106_apres_tcherno.html

 

 

_____________________________________________________________________________________

 

 

 

dimanche 12 septembre 2010

Le Haarp russe et la vérité sur Tschernobyl

...
Je ne fais que reprendre brièvement les recherches d'un monsieur - ancien activiste de Greenpeace, jeté dehors parce qu'il posait trop de questions - qui a rassemblé les preuves de ce qu'il avance sur son site chemtrail.de (en allemand). Elles ne sont pas encore toutes en ligne, mais j'ai eu la chance d'assister "live" hier samedi à son exposé. Très très interessant toutes ces technologies dont nous ignorons tout ... Je traduis comme je peux un tout petit extrait. Il y a de quoi s'occuper des jours et des jours ...

La Russie donc possède l'équivalent de Haarp, un ensemble gigantesque (35 km de diamètre) d'antennes de 150 mètres de haut. 16 (!) centrales nucléaires étaient prévues pour l'alimenter en energie. Les images de ce site sont censurées.
UN reportage de NDR/Arte de 1998 évoque un tremblement de terre et d'étranges éclairs bleus 20 secondes avant l'"accident" de Tschernobyl.

Les réacteurs de Tscernobyl servaient donc entre autres à alimenter ce monstre d'arme scalaire.

En avril 1986, un groupe d'action US s'interessait à un tremblement de terre dans les environs de Los Angeles et San Francisco (n.d.t. la fameuse faille) dont ils identifièrent l'oroigine: L'arme scalaire US. A l'aide d'un bouclier electronique, ils réussirent à endommager à distance l'emetteur, ce qui provoqua une décharge eletromagnétique brutale, à l'origine du desastre deTschernobyl.

En juillet 1986, deux mois après la catastrophe, le KGB distribua aux pliticiens et fonctionnaires de haut-rang une liste ultra-secrète d'actions visant à cacher au public ce qui s'était vraiment passé et l'existence même de cette arme. Le physicien nucléaire Konstantin Tschetscherow voulait savoir la vérité et il mena sa propre enquête sur place, allant jusqu'à escalader les ruines du réacteur n°4 (si j'ai bien compris, le réacteur lui-même n'était pratiquement plus radioactif après l'accident, sous l'effet de ces ondes electromagnétiques). Tschetschrerow et son équipe constatèrent assez rapidement que l'explication officielle ne collait absolument pas avec la vérité.

Il tenta de rencontrer le géophycisicien Michael Tschatajew, quqi possedait des preuvess seimographiques. Celui ci disparut en 1995 sans laisser de traces. les preuves ont entre temps quand même atteri à Moscou, dans un institut de géophysique. Les scientifiques russes qui en ont pris connaissance sonnent l'alarme depuis. Vladimir Strachow: "Nous devons avertir la communauté scientifique de plusieurs pays - en particulier en Europe. Si cela se passe encore une fois, ce sera terrible"

Crutschow avait dès 1960 prevenu du danger représenté par ces armes scalaires. En 1975, Brejniev avait essayé de les faire interdire. Lors d'un séance au sénat, le sénateur US Pell déclara: "Nous avons besoin d'une interdiction, avant que les dirigeants militaires du onde commencent à diriger des tempêtes, manipuler le climat et provoquer des tremblements de terre".

Comme quoi il n'y pas une petite bande de théoreticiens du complot, mais bien une vérité effarante, accompagnée de preuves irréfutables, et une grosse bande d'abrutis au cerveau bien lessivé.

Voilà, ça suffit pour aujourd'hui. Il serait interessant de retrouver ce reportage Arte de 1998, il en dit déjà beaucoup.

N'attendez pas WW3, nous sommes en plein dedans!

...

 

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Alerte - danger ! - SOS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche