Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 22:57

 

 

 

  http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=zWhKhda0SCY

WWIII : Crise et Nouvel Ordre Mondial – La préparation de la 3ème guerre mondiale est en phase terminale…

url de l’article original: infowars.com

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~


Barack Obama a dit aux alliés des Etats-Unis, que ceux-ci attaqueraient l’Iran avant l’automne 2012 à moins que Téhéran n’arrête son programme nucléaire; une fenêtre temporelle qui suggère qu’Obama est désireux d’utiliser la guerre comme un outil de ré-élection afin de rallier la population dans son sillage.

Un rapport pour abonnés de DebkaFile, l’organe du renseignement israélien qui a souvent été correcte dans le passé, révèle que peu de temps après la fin des opérations de l’OTAN en Libye en début de semaine: “Le président Obama a contacté les alliés de confiance des Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne, l’Italie, Israël et l’Arabie Saoudite avec une notification de plan d’attaque de l’Iran pas plus tard que Septembre-Octobre 2012, sauf si Téhéran arrête ses programmes d’armement nucléaire.”

La directive d’Obama contribua cette semaine à l’abondance des rappports des puissances de l’OTAN disant que les plans contingents à l’Iran étaient en suspend.

D’après le rapport, la fenêtre d’opportunité pour une attaque avant que l’Iran ne transfère le gros de ses opérations nucléaires sous-terre, s’évapore rapidement. 

“L’annonce d’Obama ne fut pas perçue comme une directive générale par les alliés des Etats-Unis, mais comme une ligne de conduite pour dépoussiérer les plans faits pour frapper l’Iran et ses sites nucléaires, plans qui sont dans les fonds de tiroir depuis plus de trois ans”, dit le rapport, ajoutant que“L’annonce d’Obama a précipité l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne, l’Italie et Israël à préparer leurs forces navales, aériennes, balistiques et leurs systèmes de défense anti-missiles pour le défi qui se présente.”

Le retrait imminent des troupes américaines d’Irak fait partie du programme de ré-arrangement de la présence militaire des Etats-Unis dans le Golfe. Ceci est corroboré par de nombreux rapports ces dernière semaines, qui disent que bon nombre de troupes américaines sont restationnées au Koweit.

“Les sources militaires dans le Golfe rapportent que l’OTAN et les leaders des nations du Golfe persique traitent le projet de frappe américaine sur l’Iran avec le plus grand sérieux”, stipule l’article, ajoutant que l’Amérique planifie de restructurer sa présence dans le Golfe comme “faisant partie d’une nouvelle motivation de diminuer l’Iran”.

Le timing d’une attaque à l’automne 2012 coïnciderait bien sûr avec la tentative d’Obama de sécuriser un second mandat a la Maison Blanche. Si dans cette période, les Etats-Unis se sont embarqués daus un autre assaut militaire au Moyen-Orient, ceci jouera à l’avantage d’Obama de manière évidente, tout comme George W. Bush invoqua l’implication des Etats-Unis en Irak comme raison essentielle pour les électeurs de ne pas “changer de cheval” au milieu de la course présidentielle de 2004.


Comme nous l’avons précédemment reporté, des néo-conservateurs influents aux Etats-Unis ont fait savoir à Obama qu’ils lui donneraient une couverture et support politiques ainsi qu’une opportunité de raviver sa carrière politique pour le moins endommagée, s’il lançait une attaque sur l’Iran.

En Février de l’an dernier, le véhément pro-Israël et signataire du document tristement célèbre du PNAC (Project for a New American Century), Daniel Pipes, écrivit pour le National News Online un article intitulé: « Comment sauver la présidence d’Obama: bombarder l’Iran », encouragerant Obama “à sauver son administration chancelante” en donnant des ordres “pour que l’armée américaine détruise la capacité nucléaire de l’Iran”.


Des rumeurs concernant l’attaque imminente de l’Iran par Israël ont eu cours tout l’été, mais elles sont vraiment devenues cruciales début Octobre lorsque le ministre de la défense US Leon Panetta visita Tel Aviv le 3 Octobre dernier et que cette visite fut utilisée par les faucons israéliens pour tenter d’obtenir le feu vert d’une attaque. Dix jours plus tard, des détails apparurent sur une soi-disant tentative d’assassinat aux Etats-Unis, qui fut blâmée sur l’Iran.


Cette semaine fut témoin d’un tir de barrage d’informations et de fuites qui confirment qu’Israel, les Etats-Unis et le Royaume-Uni sont tous trois sur le pied de guerre en préparation de la frappe des site nucléaires iraniens.


La plupart de ces informations vinrent comme fuites délibérées par les anciens chefs du renseignement israélien Meir Dagan et Yuval Diskin, qui essaient de faire dérailler l’attaque prévue sur l’Iran et de se débarasser du premier ministre Benjamin Netanyahou.

DebkaFile fut très précis dans ses prédictions antérieures sur les conflits, ils ont correctement rapporté en Juillet que la guerre de Libye allait s’accélérer début Septembre, ce qui fut la période où les rebelles prirent Tripoli et Kadhafi fut forcé de s’enfuir.


Si Obama et les alliés de l’OTAN des Etats-Unis mènent la guerre contre l’Iran, Israël prendra sûrement un strapotin; des rapports suggèrent que l’état sioniste se concentrera sur la défense de son territoire contre les représailles que le Hezbollah ne manquera pas de conduire.


Source : lepost.fr

By: WeAreAnimals

 

http://lesmoutonsenrages.fr/2011/11/07/wwiii-crise-et-nouvel-ordre-mondial-la-preparation-de-la-3eme-guerre-mondiale-est-en-phase-terminale%E2%80%A6/

 

Manoeuvres de guerre, l’OTAN contre l’Iran : des avions israéliens à Decimomannu

 

Le site du Mossad en panne

 

 

Sur mes blogs, mes posts :

 

Guerre Iran ?

 

 

ISRAEL UNE GUERRE CONTRE L’IRAN ? Source: lemonde.fr By: DELAUDE

.

 http://www.lefigaro.fr/international/2011/11/02/01003-20111102ARTFIG00647-israel-etudie-l-option-d-un-raid-contre-l-iran.php

 

 http://minuit-1.blogspot.com/2011/04/iran-vers-une-attaque-et-la-3eme-guerre.html

 

 Implication US dans le terrorisme: l'Iran menace de faire des révélations


Nicolas Sarkozy (Conférence Presse clôture G20) élude la question mais reconnaît que si Israël est "menacé", la France ne restera pas les bras croisés. Avec un agent des Anglo-Saxons et d'Israël à la tête de la France, nous allons vers l'abîme... (eva R-sistons)

 

 

Dimanche 6 novembre 2011

iran.png Mercredi 2 novembre la commission des affaires étrangères de la chambre des représentants des Etats-Unis a adopté un projet de "loi pour diminuer la menace iranienne" pour 2011 (Iran Threat Reduction Act). Cette loi punira sévèrement des entreprises étrangères ou des filiales étrangères des compagnies d'USA si elles ne soumettent pas à l'embargo commercial des USA sur l'Iran.Le député conservateur Ron Paul a notamment souligné que ce texte pourrait sanctionner directement les entreprises russes et chinoises qui commercent avec Téhéran et, de ce fait, augmenter les tensions au niveau international.

 

Parallèlement Israël, par la voix de son président Shimon Peres vendredi, a fait part de son intention d'infliger à l'Iran des frappes militaires "préventives" après la révélation dans un rapport de l'AIEA non encore publié de nouvelles preuves de l'existence d'un programme nucléaire militaire secret mené par le gouvernement de Téhéran. Toutefois selon le journal israélien Haaretz (qui reprend les propos de CNN), l'armée américaine a souligné l'inquiétude ("concern") que cette menace lui inspire, notamment en ce qui concerne les risques de chaos dans la région, et les conséquences prévisibles pour la flotte militaire étatsunienne qui patrouille au large de l'Iran ainsi que pour leurs bases dans le Golfe arabopersique et en Irak.

 

Selon un sondage publié jeudi dernier l'opinion publique israélienne est divisée pratiquement à égalité entre partisans et opposants à une attaque contre les installations nucléaires iraniennes en activité (qui aurait des effets collatéraux dévastateurs pour es populations de la région et pour la paix au Proche-Orient). Quelque 41 % des personnes interrogées sont favorables à une attaque contre l'Iran, 39 % sont opposés et 20 % ne se prononcent pas. La menace israélienne, tout comme diverses fuites sur le test de missiles israéliens, ainsi que les opérations militaires occidentales en Sardaigne pourraient cependant, selon l'écrivain pacifiste israélien Uri Avreny, relever de la simple gesticulation.

 

Selon le journal français le Figaro du 13 octobre, la nouvelle montée de la tension aurait pour cause les échéances de 2012 : en Russie l'éventuel retour de Vladimir Poutine à la présidence, et en France la possible non-réélection de Nicolas Sarkozy (proche des néoconservateurs américains) pourrait affaiblir le camp belliciste en Occident, ce qui encourage celui-ci à plaider pour un changement de régime (regime change : c'est-à-dire son renversement par une opération militaire extérieure comme en Libye) dès maintenant en Iran.

 

En 2010 le programme d'enrichissement de l'uranium avait été ralenti par l'introduction d'un virus informatique américano-israélien Stuxnet dans les réseaux iraniens, ce que le président iranien avait reconnu à demi-mots il y a quelques mois. Mais les pressions, menaces et actions de sabotage contre le régime des mollahs ont très vite repris. Début décembre 2010, Shahid Beheshti, physicien de l'université de Téhéran était tué dans un attentat à la voiture piégée. Le chercheur Massoud Ali Mohammadi avait connu un sort similaire onze mois plus tôt. On apprenait ensuite en août dernier, que les Etats-Unis ont demandé en vain aux autorités pakistanaise la possibilié d'ouvrir un consulat au Balouchistan, région limitrophe de l'Iran où ils sont soupçonnés de mener des opérations de déstabilisation. Puis en octobre, l'attorney général américain Eric Holder dénonçait un soi-disant complot iranien contre l'ambassadeur d'Arabie saoudite aux Etats-Unis en mettant en cause un vendeur de voiture d'occasion du Texas d'origine iranienne qui aurait loué les services de mafieux mexicains - hypothèses que des sites de gauche américains comme Counterpunch jugent aussi peu crédible que la théorie du viol systématique de femmes par les troupes de Kadhafi utilisée par la propagande de guerre occidentale il y a quelques mois, mais qui n'avait pas empêché Washington le 11 octobre de lancer une "alerte mondiale contre le terrorisme" sur cette base. Le lobby néoconservateur et Mme Clinton au département d'Etat joueraient un rôle très important dans l'entretien de ce climat anti-iranien. Mme Clinton dans une interview le 26 octobre dernier dans une interview à la BBC a même appelé le mouvement "vert" iranien (réformateurs vaincus lors des dernières élections présidentielles dans ce pays) à solliciter ouvertement l'aide occidentale (une attitude d'ingérence que l'opposition iranienne a fermement condamnée).

 

La réalité du danger que représenterait un programme nucléaire militaire iranien fait pourtant l'objet de controverses. En janvier 2007, le résident français Jacques Chirac avait fait scandale en déclarant dans le Herald Tribune : «Où l’Iran enverrait-il cette bombe? Sur Israël? Elle n’aura pas fait 200 mètres dans l’atmosphère que Téhéran sera rasée». En outre beaucoup de voix s'élèvent pour que la question du désarmement  nucléaire de l'Iran soit traitée globalement avec celui d'Israël et de la flotte militaire étatsunienne qui patrouille dans la région.

 

Une frappe sur l'Iran sera le début d'une grande guerre dont la Turquie sera l'acteur principale

 norbert chetail

 

Article intéressant mais bourré de fautes d'orthographe (eva)

 

 

Les rumeurs d’une opération d’Israël contre les installations nucléaires iraniennes se renforcent.

Le président israélien Shimon Peres a indiqué lors d’un programme télévisé que le temps qui passe joue en la défaveur de l’Iran, ainsi que la communauté internationale était plus favorable maintenant à une solution militaire contre l’Iran.

Depuis quelques jours, la presse israélienne et internationale évoquent la préparation d’un plan concernant une intervention militaire contre les installations nucléaires iraniennes.


Le président israélien Shimon Peres s’est joint en dernier à ces débats.

Prenant part à une émission télévisée, Peres a donné des messages renforçant les thèses d’une intervention. “Les leaders du monde doivent tenir leurs engagements à n’importe quel prix” a-t-il affirmé.

Peres a évoqué une longue liste de mesures à adopter contre l’Iran, sans toutefois donner de détails.

Le président israélien a affirmé que la communauté internationale était beaucoup plus favorable à une intervention militaire maintenant contre l’Iran.


Mais ISRAEL doit savoir que l'IRAN n'est ni la LIBYE,ni la Yougoslavie ni l'IRAK ou l'AFGHANISTAN car l'iran a les capacités de déstabiliser toute la région de l'afghanistan à l'arabie saoudite en passant par la turquie et crée un climat anarchique. Il faut savoir que tous les pays attaqués par l'otan ou l'onu ont utilisé une tactique défensive alors que l'Iran elle, utilisera une tactique offensive, déja contre les pays participant a l'attaque et même les pays d'où décolleront les avions qui bombarderont l'Iran.


L'iran est composé de 6 millions de kurdes, 18 millions d'Azerie(ethnie turc) et le reste de  perse ces ethnies resterons t-elle soudé en cas de frappe ou préfereront t-elle l'exil en Turquie.

Parmi les pays musulmans seul la population turques a sa grande majorité soutiendrons l'Iran, Les Iraniens n'hésiteront pas a frapper l'Arabie saoudite au cas ou celle-ci participera a l'opération,mais ce qui est sur c'est que les mollahs iraniens perdrons leur pouvoir en iran mais aprés avoir semer le chaos dans toute la régions pour les 30 ans a venir. Même l'Europe sera atteint au début par un flux migratoire pouvant atteindre 20 millions d'immigrés venant de la Turquie qui est la porte de l'europe.

Les salafistes Turcs et kurdes qui sont parmi les plus discret et les mieux organiser pourront profiter du chaos pour créer un mini état islamique en turquie , car pour eux c'est du chaos que devrait naître leurs état islamique car aujourd'hui ils savent que dans la situation actuelle ils n'ont aucune chance d'imposer leurs idées en Turquie.

Sans parler des pays turcophones d'asie central ou l'islamisme est trés présent notamment en Ouzbekistan,attaqué l'Iran serait l'érreur la plus fatale pour l'onu depuis la deuxième guerre mondiale,

Les islamistes turcs et kurdes de Turquie souhaite que l'iran soit frapper mais eux c'est pour d'autre raison comme ils le disent< c'est du chaos que naîtra notre nation islamique en turquie>

Les conséquenses d'une frappe sur l'iran serait bien pire en irak,syrie et pour israel aussi.

 

http://www.lepost.fr/article/2011/11/06/2631673_une-frappe-sur-l-iran-sera-le-debut-d-une-grande-guerre-dont-la-turquie-sera-l-acteur-principale.html

 

.

Iran-Israël : à l'orée d'une guerre nucléaire ? Shimon Peres est peu ...

Iran: Vers la 3ème guerre mondiale? - Le blog de la crise qui arrive

Iran: Vers la 3ème guerre mondiale?

.
06/11/2011 - Une attaque contre l'Iran "de plus en plus vraisemblable", prévient Shimon Peres

06/11/2011 - Nétanyahou attaque la presse après des fuites sur d'éventuelles frappes contre l'Iran 

06/11/2011 - L'Iran a une installation pour tester des armes nucléaires selon l'AIEA

De la crise financière à la 3ème guerre mondiale

 

 

 

Sur le site JUIF.ORG,

Shimon Peres: l'Iran constitue "le plus grand danger" pour Israël et le monde

L'Iran représente la plus grande menace pour Israël et pour le monde entier, a déclaré dimanche le président Shimon Peres devant plusieurs de la communauté druze israélienne. La veille, Peres a averti que "la possibilité d'une attaque militaire contre l'Iran est plus proche qu'une option diplomatique".

 

Commentaires sur ce site juif.org,

 Ne faudrait il pas commencer par tordre le cou aux terroristes de Gaza !!! ce serait un bon nettoyage en prévision des rockets qui pourraient s'abattre sur Israël, en cas d'attaque contre l'Iran.


C'est pas glorieux ce que je vais dire mais les Israéliens sont le dernier espoir des français qui aiment leur pays et dont plus personne ne se soucie...  (..) 
.

L'Iran menace de tuer un million d'Israéliens

Les Iraniens se déclarent décidés à envoyer quatre missiles susceptibles de faire un million de victimes en Israël, si leurs installations nucléaires sont attaquées par Israël ou les Etats-Unis. Cette menace extrêmement claire émane de l'agence de presse Fars, dans un communiqué du 6 novembre. L'analyste des affaires militaires de l'agence, Saad-allah Zarey, considéré comme l'un des plus proches collaborateurs de l'ayatollah Khamenei, insiste sur le fait que les missiles dont il est question seraient conventionnels.

 

MOYEN-ORIENT : "Contre l'Iran, l'État hébreu brandit une menace purement rhétorique"

Alors que l'AIEA s'apprête à publier un rapport sur le programme iranien, Israël menace la République islamique de frappes préventives. Mais pour Alain Rodier, spécialiste du renseignement militaro-industriel, l'État hébreu ne passera pas à l'action

 

.
.
Après avoir cité Juif.org,
voici un organe aux options opposées, extrait :

TRIBUNE LIBRE DE DJERRAD AMAR

(..) Le sionisme c’est «une négation de l’essence spirituelle du peuple juif et de la providence divine quant aux affaires humaines » disent des organisations juives.

Les  sionistes  ne sont en réalité plus juifs ; ils n’ont d’intérêts pour la religion juive que dans le sens d’un usage exclusivement politique et économique. Selon Ahmadinejad « les sionistes ne sont ni Chrétiens ni Juifs. Ils n’ont aucune religion. La religion c’est la richesse et l’argent… Le sionisme est un mouvement compliqué et terrible … ne dépasse pas les 10.000 membres dont 2.000 principaux actifs… Certains d’entre eux sont en Europe, certains d’entre eux sont aux États-Unis ; ils constituent un groupe de racistes qui se considère comme supérieur aux autres. » Dans ce sens, voici une déclaration de Begin (prix Nobel de la paix) : «Notre race est la race des maîtres. Nous sommes des dieux divins sur cette planète. Nous sommes aussi différents des races inférieures comme ils le sont des insectes…. Les autres races sont comme l’excrément humain. Notre destin doit être de régner sur ces races inférieures».

Pour le journaliste américain juif antisioniste Jeffrey Blankfort l’influence israélienne par le biais de l’AIPAC  est centrale dans la politique des États-Unis surtout étrangère et particulièrement dans  les guerres américaines au Moyen-Orient. Selon lui, la guerre contre l’Irak visait à  « placer Israël dans une position très importante au Moyen-Orient, dans le cadre d’un plan visant à parachever le contrôle planétaire des États-Unis. C’est là ce à quoi appelait le document intitulé « Project for a New American Century » (Projet pour un nouveau siècle américain), ou PNAC…. Pour lui « la seule composante de la société américaine qui soit en train de pousser l’administration des États-Unis à entrer en confrontation militaire avec l’Iran se trouve être l’establishment sioniste, ou le lobby, si vous préférez – il s’agit d’organisations comme l’AIPAC mais aussi d’autres organisations juives ».  Cette position se confirme par la déclaration de Sharon à Shimon Pérès le 3 octobre 2001 par cette sentence  «À chaque fois que nous faisons quelque chose, vous me dites que l’Amérique fera ceci ou fera cela. Je veux te dire une chose très claire: ne t’inquiète pas des pressions américaines sur Israël. Nous, le peuple juif, contrôlons l’Amérique, et les Américains le savent». Ceci montre bien la puissance des lobbies, toujours en veille, pour dicter leurs volontés aux gouvernements occidentaux !


 Ce sont ces mêmes lobbies néoconservateurs qui ont entraîné les États-Unis dans la guerre en Irak, en Afghanistan, en Libye et qui,  aujourd’hui, sont en train de bousculer à une confrontation avec  la Syrie et l’Iran. Cet Iran qui a bouleversé le rapport de force suite au développement de son industrie militaire de défense, de son option réussie pour l’énergie nucléaire civile et de sa puissance incontournable dans la solution et la prévention des conflits de la région. Cet Iran qui incarne la position la plus ferme face aux velléités sionistes. Même Obama est impuissant face à ces lobbies au point où il déclara lors des élections, devant ses partisans « Certains intérêts puissants qui ont dominé … pendant longtemps parlent de moi comme d’un chien »


William A. Cook, professeur et auteur d’un ouvrage sur la politique de Bush au M.O (Tracking Deception : Bush’s Mideast Policy) affirme ceci : « N’est-il pas évident, aujourd’hui, que la direction de la politique américaine au sujet de l’Iran, et notre invasion préemptive de ce pays, quasi certaine au service d’Israël, est dirigée par la même coterie d’individus qui nous ont entraînés dans la désastreuse guerre en Irak » (..) 

 

http://allainjules.com/2011/11/06/au-nom-du-sionisme-et-de-lamerique-le-monde-tu-domineras/comment-page-1/#comment-120842

 

 

Note d'eva R-sistons :

 

L'Iran doit avoir la bombe nucléaire dissuasive, seul bouclier contre les menaces de l'Occident surarmé. Il n'a jamais attaqué personne et ne menace perssonne. Il cherche juste à se protéger, légitimement. Non-aligné sur les diktats de l'Empire, contrairement aux potentats serviles des monarchies saoudiennes, du Quatar etc, cet Etat est donc menacé par l'Empire usraélien qui, d'ailleurs, convoite ses richesses. Israël, surarmé et appuyé par les Anglo-Saxons et la France de Sarkozy, ne risque rien. La sécurité est un fallacieux prétexte. En réalité, comme écrit plus haut, toute la zone doit tomber dans l'escarcelle de l'Empire, via Israël qui, d'ailleurs, colonisera les pays de la région pour faire le grand Israël, comme en Irak. eva R-sistons

 

.

Lire aussi :
Qui va stopper cet holocauste nucléaire planétaire programmé par les cinglés de Tel Aviv dans une crise de massadite aïgue ?

Dimanche 6 Novembre 2011
Myriam Abraham
.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche