Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 12:03

 

L’Occident a préparé au président syrien l’asile en Russie


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 4 Juillet 2012 - 12:48 Damas regrette l’incident avec l’avion turc



Konstantin Garibov, Rédaction en ligne
Jeudi 5 Juillet 2012

 

L’Occident a préparé au président syrien l’asile en Russie

L’Occident a trouvé un moyen inattendu de résoudre la crise syrienne. Il y a l’information selon laquelle il voudrait persuader la Russie d’octroyer l’asile politique au président syrien. Cette version est désavouée par les milieux diplomatiques russes.

La Russie n’examine pas ces plans, a confirmé cette source. Il n’est pas vrai que le président syrien a déjà transféré toute sa fortune en Russie.

Mardi, Bachar al-Assad interviewé par le journal turc Djumhuriet a déclaré qu’il est prêt à quitter le pouvoir si il était sûr que cela pourrait régler la crise dans le pays. Il a aussi dit que c’est le peuple syrien qui doit décider sa démission.

 

La nouvelle sur l’asile étonne l’ex-ambassadeur de Russie en Tunisie et en Libye Alexéy Podtsérob :

« L’asile politique est octroyé si un homme politique le demande. Autant que je sache, Bachar al-Assad ne l’a pas demandé. Pourquoi l’Occident décide si quelqu’un est légitime ou non ? Slobodan Milocevic est devenu illégitime, il a été renversé et il est mort en prison. Ensuite, Saddam Husseïn, renversé et pendu, Kaddafi, tué brutalement. A présent c’est le tour de Bachar al-Assad. Qui sera le suivant ? C’est la violation du droit international ».

 

Le sort du leader syrien pose des problèmes dans les relations entre la Russie et l’Occident. Même après la conférence internationale de Genève sur la Syrie les chefs des diplomaties français et US disent que Bachar al-Assad doit partir. Mais la Russie a obtenu que son nom ne figure pas dans la déclaration finale et l’avenir politique du pays sera décidé par les Syriens.

Mais le département d’Etat US considère ce passage comme étant anti-Assad. Sa porte-parole Victoria Nuland a déclaré qu’il n’y a pas de chances que les Syriens permettront à Bachar al-Assad de rester au pouvoir.

 

L’Occident a préparé au président syrien l’asile en Russie

 

 

Sur ce site,

 

Afrique : Nos Amis Dictateurs …

Les "Auschwitz" de la France, en Algérie !

Les sanctions contre l’Iran conduisent à une escalade de la tension dans le détroit d’Ormuz

Une affaire qui n’est pas liée à la médecine

Honte à une Europe quadrillée de missiles américains - L'Europe et la France à la croisée des chemins

Proche-Orient : Richard Falk appelle à traduire Israel au CPI

CHIFFRER LE BOUCLIER SOCIAL

Le repentir tardif d’Edouard Chevardnadze

Al Jazerra, arme de destruction massive: Qui est l’émir Hamad ben Khalifa Al Thani ?

Ingérence impérialiste en Syrie: Le sinistre plan du Nouvel Ordre Mondial…

La Russie et la Chine en ligne de mire de l’administration Obama

Aide Médicale d’Etat : Une excellente mesure du gouvernement

Israël : Les profits générés par l'occupation et pourquoi on n'en parle jamais

Les Etats-Unis lancent un défi à la Chine en Asie du Sud-est

Islande : Le Peuple conserve le Pouvoir !

Mouammar Kadhafi : une si longue traque.

Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes

 

L’OTAN opprime la liberté de parole


Alexandre Artamonov , Natalia Kovalenko, Rédaction en ligne
Jeudi 5 Juillet 2012

 

L’OTAN opprime la liberté de parole

Pays de l'OTAN sont en train de mener une véritable guerre d’information contre la Syrie, en essayant parfois même d’éliminer les journalistes syriens, est persuadé le journaliste français Thierry Meyssan, fondateur du site Réseau Voltaire. Il a accordé récemment une interview à La Voix de la Russie à ce sujet.

« Les Etats-Unis et l’OTAN procèdent à l’élimination systématique des médias qui ne sont pas désirables pour eux. Ils sont les ennemis invétérés de la liberté d'expression. C’était déjà le cas en Yougoslavie, en Afghanistan, en Irak et en Libye.

Au cours de ces derniers mois, la CIA américaine a créé plusieurs chaînes de télévision pour remplacer avec leur signal les émissions de la télévision syrienne. Des images fictives, filmées spécialement sur des plateaux de tournage ont été montées pour démoraliser complètement la population locale. Cette « escroquerie » médiatique a été découverte, et les informations sur ce fait ont été publiées sur des centaines de ressources Internet et d’autres médias. Résultat, le fournisseur des communications par satellite « Milsat» a refusé de couper le signal des chaînes syriennes, et la Ligue des États arabes était obligée d'abandonner ses projets de collaboration avec l'opérateur satellite « Arabsat ». Dans le même temps, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a inscrit à l'ordre du jour du groupe de contact la question sur l’abandon de la guerre d’information par les différentes parties du conflit.

L'OTAN a décidé de se venger. Des forces spéciales d’intervention ont été envoyées vers la station de télévision syrienne, située à quelques kilomètres de Damas. Seulement quatre gardes assuraient la sécurité de ce site. Equipés de dispositifs de vision de nuit, les militaires des forces spéciales ont pénetré dans le bâtiment, tué les gardes, ainsi que trois animateurs du service d’information, qui se trouvaient sur place. Après cela, les bâtiments ont été dynamités. Cela fait 20 ans que l'OTAN et les États-Unis font appel à ce genre de tactique. Et ce sont ces mêmes responsables qui se présentent en défenseurs de la liberté d'expression. Le monde à l'envers ! Les journalistes ne peuvent plus faire leur travail ! Si le pays ne dispose pas de moyens adéquats d'auto-défense, chacun de nous sera en danger ».

72 journalistes ont été tués dans le monde au cours des six premiers mois de cette année. Ces chiffres sont cités dans le rapport de l’ONG Press Emblem Campaign, basée à Genève. Le nombre de journalistes tués a augmenté d’un tiers par rapport à l’année dernière. La Syrie occupe la première place dans ce classement lugubre. 20 journalistes ont été tués dans ce pays depuis le début de 2012.

french.ruvr.ru

L’OTAN opprime la liberté de parole

.

 

09/10/2002 - Commandant Bunel - Des origines d'Al Qaïda aux origines de la guerre en Irak

09/10/2002 - Commandant Bunel - Des origines d'Al Qaïda aux origines de la guerre en Irak

 

09/10/2002 - Commandant Bunel - Des origines d'Al Qaïda aux origines de la guerre en Irak


Le commandant Pierre-Henri Bunel est un ancien officier des services de renseignement de l’Armée Française.
Parlant couramment l’Anglais et l’Arabe, il sera lors de ses missions un des meilleurs agents du renseignement de l’aveu même de ses supérieurs.

Cela ne l’empêchera pas d’être condamné à 5 ans de détention dont 3 avec sursis par le tribunal aux armées de Paris, après avoir été reconnu coupable de «trahison».
Il avait communiqué des documents relatifs à des frappes aériennes de l'Otan aux Serbes de Yougoslavie en 1998 pour protéger la population de frappes qui étaient bien loin d’être chirurgicales.

Il nous décrit ici l’incroyable histoire du fichier informatique d’Al Qaïda, en nous donnant au passage un cours d’économie appliquée sur la vraie valeur d’une monnaie.
Pour finir il nous explique les vraies raisons de pourquoi les Américains voulaient alors faire tomber Saddam Hussein.

 

Vidéo ici :

09/10/2002 - Commandant Bunel - Des origines d'Al Qaïda aux origines de la guerre en Irak

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche