Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 22:22

http://idata.over-blog.com/0/04/46/67//revolution.gif

 

Sommaire

(du post publié à l'instant sur mon blog R-sistons) :

 

Tout l'Opéra de Rome s'est levé contre la tyrannie ! 

Silvio Berlusconi renversé par Giuseppe Verdi (Agora Vox)

 

Debout, citoyens, debout, peuples !

par eva R-sistons

 

Révoltes, actions, répressions...

Sélection de liens, en particulier

Révolution du Muguet, le premier mai on marche sur l'Elysée, et

Présence au C.A. des transnationales

 

BHL pollue notre télévision et notre politique étrangère,

par eva R-sistons

 

http://www.rougemidi.org/local/cache-vignettes/L423xH200/arton5795-e37f1.jpg

Nabucco (Verdi), le choeur des esclaves.

 

Debout, citoyens,

debout, peuples !

Par eva R-sistons

 

Citoyens !

La France est en péril !

Elle est ravagée par un homme, par un clan !

Peuples !

La planète est en péril !

Elle est ravagée par un clan,

par un consortium de fous,

obsédés par la réalisation

d'un Nouvel Ordre Mondial

anglo-américain

qui achèvera de détruire le monde

tel que nous le connaissons !

 

Citoyens, peuples,

nous avons été assez floués,

nous n'avons pas une mentalité d'esclaves,

nous allons nous réveiller, nous allons

nous libérer des chaînes qu'on nous impose,

debout, citoyens,

debout, peuples,

boutons dehors nos ennemis tout en Haut !

 

Nos frères et soeurs arabes,

particulièrement en Tunisie et en Egypte,

nous ont montré le chemin,

unis, déterminés, organisés,

et avec une sagesse et une maturité étonnantes.

 

Voici maintenant que les Italiens à leur tour,

en plein opéra,

en voyant les esclaves juifs de Babylone

se libérer de l'oppression,

se sont levés à l'unisson

pour chanter avec le choeur,

une deuxième fois, l'hymne de la libération,

guidés par le chef d'orchestre qui a dit oui à la rébellion !

 

Citoyens, l'heure est venue, partout,

de dire non à la nuit qui s'étend sur le monde,

une nuit orchestrée de la City ou de Wall Street

pour ôter ce qui reste de liberté,

ce qui reste de solidarité,

ce qui reste d'humain,

ce qui reste de vivant,

ce qui reste de beau !

 

http://idata.over-blog.com/0/04/46/67//revolution.gif

http://idata.over-blog.com/0/04/46/67//revolution.gif

 

 

Réveillez-vous, citoyens, réveillez-vous, peuples !

Sortez de votre torpeur !

Terrassez votre apathie !

Les chaînes perpétuelles arrivent !

 

De tous côtés, la colère monte !

En Espagne, les jeunes chômeurs (45 %)

sortent dans la rue, qui en parle ?

En Grèce, les manifestations sont quotidiennes,

qui en parle ?

En Islande, tout un peuple refuse

la captivité proposée par le FMI et les grandes banques,

qui en parle ?

En France, un Hulot passe du vert au rose,

un de Villepin se lève pour déborder sur sa Gauche

le PS aux couleurs strauss-kahniennes

furieusement libérales,

un vent gaullien de rassemblement et de libération

souffle jusque dans les rangs les plus conservateurs,

et puis les chaumières retentissent

des cris et des pleurs des victimes

de la mondialisation malheureuse,

les parents occupent les écoles désertées

par les enseignants non remplacés,

même les juges et les médecins hurlent leur colère,

et le pouvoir reste sourd, sourd !

La France a dit non au Traité de Lisbonne,

la "démocratie irréprochable" le lui a imposé,

les Français ont dit non aux retraites de plus en plus tardives,

on les leur a imposées,

jusqu'à quand allons-nous tolérer la surdité des dirigeants ?

 

Les peuples ne veulent plus des tyrans ! 

Même aux Etats-Unis les rues se mettent à gronder,

45 millions de pauvres dans le pays le plus riche du monde,

et en Amazonie, les Indiens

s'opposent aux Compagnies pétrolières

qui polluent leurs rivières,

oui partout la terre crie : Assez, assez !


Nous ne voulons plus de la "compétition"

qui nous dresse les uns contre les autres,

 de la "modernité" qui nous prive

de nos conquêtes sociales et de nos services publics,

des crises bancaires qui transfèrent nos maigres revenus

dans les poches de ceux qui ne savent

plus quoi faire de leurs fortunes !

 

http://www.starzik.com/covers/tracks/Nabucco_Choeur_des_esclaves_Album_Version_Choeurs_du_Staatsoper_de_Vienne-11794413.jpg

 

Ca suffit ! Nous sommes comme les Juifs de Babylone,

comme les esclaves de l'Opéra de Verdi,

nous crions notre désir de liberté, de justice !

 

Nous ne voulons pas d'un monde où l'on place et déplace

les dirigeants à volonté,

au gré des caprices du Marché et des prédateurs,

pour installer des pions du FMI comme en Côte d'Ivoire,

nous ne voulons pas d'un monde où l'on bombarde

les pays qui ont des dirigeants assurant à leur peuple

un niveau de vie décent, comme en Libye,

ou sans doute bientôt au Vénézuela,

nous voulons décider nous-mêmes de notre avenir,

nous voulons choisir notre destin,

nous ne voulons pas que nos terres soient pillées, souillées, 

nous ne voulons pas voir nos animaux torturés,

  nous ne voulons pas voir nos paysans, nos ouvriers,  

nos caissières, nos fonctionnaires, notre Armée,

nos gendarmes sacrifiés aux appétits des actionnaires,

nous voulons retrouver la maîtrise de notre monnaie,

de notre Etat redistributeur,

de nos frontières, de notre souveraineté !

 

Assez de tyrannie ! Assez de corruption !

Assez de privilèges ! Assez d'injustices !

Assez de crimes !

Assez de veuves éplorées,

de jeunes filles sans leur fiancé,

d'enfants sans parents, de familles disloquées !

Stop le massacre de la nature,

stop la pollution par les gazs, le nucléaire,

les pesticides, la rapacité !


Vos guerres pour le profit sont des crimes

contre l'humanité toute entière !

Cessez de nous considérer

comme de la chair à canons,

 ou comme de vulgaires numéros,

ou comme de simples consommateurs,

ou comme des sources de profits juteux,

comme des esclaves à exploiter ! 

Et cessez de nous désigner des  boucs-émissaires !

 

Les responsables de nos malheurs,

c'est vous,

vous les Berlusconi,

vous les Sarkozy,

vous les Cameron,

vous les Ouattara !

Nous ne voulons pas savoir

qui sont vos commanditaires, au sommet !

Vous êtes responsables !

 

Ecoutez la voix du choeur de Nabucco,

tout l'opéra retentissait

de sa clameur, reprise par le peuple,

écoutez la voix de la révolte,

elle vient des entrailles de la terre,

d'une terre blessée, meurtrie, saccagée, violentée !

 

Assez, bourreaux de nos vies,

nous vous avons assez supportés,

nous ne plierons plus,

nous ne croirons plus vos mensonges dans les médias,

nous n'accepterons pas les chaînes

que vous nous posez toujours plus !

 

Dehors, les imposteurs !

Le peuple arabe parle !

Le peuple indien parle !

Le peuple italien parle !

Tous les peuples vont se lever en même temps

pour crier comme le choeur de l'Opéra de Verdi :

Notre patrie est belle,

nous ne la laisserons pas perdre, se perdre !

 

 

 

 

En avant, citoyens,

que retentisse un opéra planétaire,

celui de la libération des peuples opprimés,

brisés, meurtris, mais vivants, encore,

et suffisamment conscientisés

pour se lever

et bouter dehors les tyrans !

 

Merci peuples arabes ou d'Italie,

vous nous avez montré le chemin,

à notre tour, levons-nous,

debout les citoyens, debout les citoyennes,

en avant, tous ensemble, tous unis vers la victoire !

 

eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

TAGS : Nabucco, Opéra, Rome, City, Wall-Street, FMI, Strauss-Kahn, Hulot, de Villepin, Ouattara, Libye, Vénézuela, Côte-d'Ivoire, Italie, Arabes, Juifs, esclaves, Babylone, Verdi, Amazonie, Nouvel Ordre Mondial, Tunisie, Egypte

 

.

 

 

http://www.rougemidi.org/local/cache-vignettes/L423xH200/arton5795-e37f1.jpg

 

Les esclaves se réveillent !

Les peuples se réveillent !

 

 

Merci Verdi, merci Muti, merci au peuple italien


Silvio Berlusconi renversé par Giuseppe Verdi

 

 

 Le 12 mars dernier, Silvio Berlusconi a dû faire face à la réalité. L’Italie fêtait le 150ème anniversaire de sa création et à cette occasion fut donnée, à l’opéra de Rome, une représentation de l’opéra le plus symbolique de cette unification : Nabucco de Giuseppe Verdi, dirigé par Riccardo Muti.

 

Nabucco de Verdi est une œuvre autant musicale que politique : elle évoque l'épisode de l'esclavage des juifs à Babylone, et le fameux chant « Va pensiero » est celui du Chœur des esclaves opprimés. En Italie, ce chant est le symbole de la quête de liberté du peuple, qui dans les années 1840 - époque où l'opéra fut écrit - était opprimé par l'empire des Habsbourg, et qui se battit jusqu'à la création de l’Italie unifiée.

 

Avant la représentation, Gianni Alemanno, le maire de Rome, est monté sur scène pour prononcer un discours dénonçant les coupes dans le budget de la culture du gouvernement. Et ce, alors qu’Alemanno est un membre du parti au pouvoir et un ancien ministre de Berlusconi.

  

Cette intervention politique, dans un moment culturel des plus symboliques pour l’Italie, allait produire un effet inattendu, d’autant plus que Sylvio Berlusconi en personne assistait à la représentation…

 

Repris par le Times, Riccardo Muti, le chef d'orchestre, raconte ce qui fut une véritable soirée de révolution : « Au tout début, il y a eu une grande ovation dans le public. Puis nous avons commencé l’opéra. Il se déroula très bien, mais lorsque nous en sommes arrivés au fameux chant Va Pensiero, j’ai immédiatement senti que l’atmosphère devenait tendue dans le public. Il y a des choses que vous ne pouvez pas décrire, mais que vous sentez. Auparavant, c’est le silence du public qui régnait. Mais au moment où les gens ont réalisé que le Va Pensiero allait démarrer, le silence s’est rempli d’une véritable ferveur. On pouvait sentir la réaction viscérale du public à la lamentation des esclaves qui chantent : « Oh ma patrie, si belle et perdue ! ».

  

Alors que le Chœur arrivait à sa fin, dans le public certains s’écriaient déjà : « Bis ! » Le public commençait à crier « Vive l’Italie ! » et « Vive Verdi ! » Des gens du poulailler (places tout en haut de l’opéra) commencèrent à jeter des papiers remplis de messages patriotiques – certains demandant « Muti, sénateur à vie ».

  

Bien qu’il l’eut déjà fait une seule fois à La Scala de Milan en 1986, Muti hésita à accorder le « bis » pour le Va pensiero. Pour lui, un opéra doit aller du début à la fin. « Je ne voulais pas faire simplement jouer un bis. Il fallait qu’il y ait une intention particulière.  », raconte-t-il.

  

Mais le public avait déjà réveillé son sentiment patriotique. Dans un geste théâtral, le chef d’orchestre s’est alors retourné sur son podium, faisant face à la fois au public et à M. Berlusconi, et voilà ce qui s'est produit :

 

[Après que les appels pour un "bis" du "Va Pensiero" se soient tus, on entend dans le public : "Longue vie à l'Italie !"]
 

Le chef d'orchestre Riccardo Muti : Oui, je suis d'accord avec ça, "Longue vie à l'Italie" mais...

 

[applaudissements]

 

Muti : Je n'ai plus 30 ans et j'ai vécu ma vie, mais en tant qu'Italien qui a beaucoup parcouru le monde, j'ai honte de ce qui se passe dans mon pays. Donc j'acquiesce à votre demande de bis pour le "Va Pensiero" à nouveau. Ce n'est pas seulement pour la joie patriotique que je ressens, mais parce que ce soir, alors que je dirigeais le Choeur qui chantait "O mon pays, beau et perdu", j'ai pensé que si nous continuons ainsi, nous allons tuer la culture sur laquelle l'histoire de l'Italie est bâtie. Auquel cas, nous, notre patrie, serait vraiment "belle et perdue".

 

Applaudissements à tout rompre, y compris des artistes sur scène]

 

Muti : Depuis que règne par ici un "climat italien", moi, Muti, je me suis tu depuis de trop longues années. Je voudrais maintenant... nous devrions donner du sens à ce chant ; comme nous sommes dans notre Maison, le théatre de la capitale, et avec un Choeur qui a chanté magnifiquement, et qui est accompagné magnifiquement, si vous le voulez bien, je vous propose de vous joindre à nous pour chanter tous ensemble.

  

C’est alors qu’il invita le public à chanter avec le Chœur des esclaves. « J’ai vu des groupes de gens se lever. Tout l’opéra de Rome s’est levé. Et le Chœur s’est lui aussi levé. Ce fut un moment magique dans l’opéra. »

 

« Ce soir-là fut non seulement une représentation du Nabucco, mais également une déclaration du théâtre de la capitale à l’attention des politiciens. 


   

http://mobile.agoravox.fr/actualites/europe/article/silvio-berlusconi-renverse-par-91522

 

 

http://fr.myverona.it/fotocomuni/pa_84/100/img84-02-1.jpghttp://fr.myverona.it/fotocomuni/pa_84/100/img84-02-1.jpghttp://fr.myverona.it/fotocomuni/pa_84/100/img84-02-1.jpghttp://fr.myverona.it/fotocomuni/pa_84/100/img84-02-1.jpghttp://fr.myverona.it/fotocomuni/pa_84/100/img84-02-1.jpg 

 

Sur Google tapez :

 

Berlusconi muti et cliquez sur «  recherche » 

 

Ou bien cliquez sur ce lien pour la vidéo: 

 

Silvio Berlusconi renversé par Giuseppe Verdi - AgoraVox le média ...

 

et vous allez retrouver  le texte ci-dessus…..Mais en bonus vous aurez le droit  à la vidéo d’excellente qualité ( 7'’ 23 ‘’) du fameux bis, et de la déclaration  du chef MUTI !
 

C’est sublime. 

 

VIDEO oco :

http://youtu.be/7vQ_uQsITko

 

http://www.youtube.com/watch?v=7vQ_uQsITko&feature=player_embedded

 

 

http://www.infosuroit.com/wp-content/uploads/2010/09/la-revolution-francaise.1234120192.jpg

http://www.infosuroit.com/wp-content/uploads/2010/09/la-revolution-francaise.1234120192.jpg

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche