Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 06:01

http://media.rtl.fr/online/image/2011/0221/7662202067_guerre-civile-en-libye-la-carte-des-villes-qui-seraient-aux-mains-des-manifestants.jpg

http://media.rtl.fr/online/image/2011/0221/7662202067_guerre-civile-en-libye-la-carte-des-villes-qui-seraient-aux-mains-des-manifestants.jpg

 

L'opération militaire en Libye :

Un accélérateur puissant

de la dislocation géopolitique mondiale

écrit LEAP/2020

 

 

Un accélérateur puissant de la dislocation géopolitique mondiale écrit LEAP/2020

(anticipant que l'année 2011 serait une année impitoyable en janvier 2011)

 

Nous venons de passer deux années à soigner les symptômes de la crise au lieu des causes écrivaient-ils alors.

 

L'intervention militaire en Libye est emblématique de cette situation car elle implique une série d'acteurs qui ne sont pas préparés aux changements induits par la crise et qui tentent d'y répondre de manière confuse et donc dangereuse.

 

Impliquant le court-termisme d'un empire qui s'effondre (USA), de son second qui tente de survivre (UK) et d'une puissance en plein errements stratégiques (la France), au sein d'une région en plein bouleversement historique aux conséquences majeures, et associant des puissances émergentes, qui jouent elles sur le long terme, cette intervention franco-américano-britannique en Libye constitue une illustration flagrante de cette anticipation 2011.

 

Le contexte réel du conflit libyen est très différent de celui présenté par les dirigeants et médias frnçais, britanniques et américains.

 

Le contexte est celui des révolutions populaires arabes qui ont débuté avec la Tunisie fin 2010 et qui se sont étendues à la quasi-totalité des pays arabes avec des résultats variables. Trois pays connaissent des contestations: l'Algérie, la Syrie et l'Arabie Saoudite, mais ni la France, ni le Royaume Uni ni les Etats-Unis n'entameront aucune action militaire pour  "défendre les populations civiles" ou pour accélérer "le changement de régime vers la démocratie" pour les raisons suivantes :

- des populations importantes

- des régimes dont la déstabilisation est dangereuse pour l'Occident

- une difficile préparation médiatique pour les populations occidentales

- une opposition certaines des grandes puissances non occidentales à tout soutien de l'ONU

- une issue militaire très incertaine

- des conséquences immédiates majeures sur les cours mondiaux du pétrole et du gaz.


Cette différence de traitement entre le cas libyen et les trois pays arabes posant problèmes politico-démocratiques similaires, apporte une première explication à l'opération militaire en Libye, celle-ci a été entreprise parce qu'elle apparaissait politiquement, techniquement et militairement possible à moindre risque.

(ce qui ne serait pas le cas d'une intervention dans l'un des trois autres pays de cette catégorie)

 

Le dictateur Libyen est un habitué des sanctions de l'ONU, c'est un personnage déjà diabolisé par les médias occidentaux, fantasque et arrogant il n'est apprécié par aucune grande puissance mondiale.

(Les dirigeants occidentaux, Nicolas Sarkozy en tête, tentaient de lui vendre armements, centrales nucléaires et autres équipements en tout genre, mais la norme politique qui prévalait jusqu'en janvier 2011 est brusquement devenue caduque dans le courant du mois de février 2011).

Son pays est vaste, il offre une géographie idéale pour effectuer des attaques aériennes. Il a beaucoup de pétrole,en bref il est une cible idéale pour une action militaire "à peu de frais" bénéficiant de la légitimité internationale.

 

La seule ombre au tableau, c'est que, malgré un tel pedigree, l était devenu "l'ami" de l'Occident depuis quelques années, pétrole oblige !  Aussi; lorsque sont soudain agités les grands principes universels pour légitimer une action militaire, la lucidité impose de questionner le nouveau discours officiel émanant de Paris, Washington et Londres qu'on peut décrypter ainsi ;

Le peuple libyen (dont Washington, Londres et Paris se moquait totalement quelques semaines plus tôt) est brutalement agressé par un infâme dictateur (que Paris accueillait avec tous les honneurs il y a à peine deux ans), les démocraties doivent de toute urgence protéger le peuple libyen révolté (dont personne ne voit jamais d'images, y compris dans les villes dont Kadhafi à perdu le contrôle, à la différence des foules vues en Tunisie, en Egypte, au Yemen, au Barhein, en Jordanie..;), des tueries massives perpétrées par le dictateur libyen (là encore, pas d'images aucun élément de preuve)...il faut être bien naïf , après l'invasion de l'Irak et les "armes de destruction massives de Saddam" pour prendre pour argent comptant les déclarations des dirigeants occidentaux en la matière.

 

Les révolutionnaires libyens ont constitué un gouvernement alternatif à Benghazi qu'il faut légitimer de toute urgence (sans savoir vraiment qui le compose hormis l'ancien ministre de l'intérieur de Kadhafi,Abdel Fattah Younis - un grand démocrate sûrement - et quelques immigrés revenus de Londres et des Etats-Unis après des décennies d'exil (on peut s'interroger sur la légitimité populaire de ce type de personnes..!).

Tous ceux qui sont contre une telle intervention sont au choix :

- des pacifistes irresponsables

- des complices du dictateur

- des traîtres à la solidarité occidentale

- des fossoyeurs de la démocratie..!

 

En résumé, c'est un type de discours sorti tout droit des manuels de propagande des "Guerres du Golfe 1 et 2" appuyé par un tsunami médiatique (en particulier en France) sans aucune tentative d'objectivité :

les citoyens sont sommés d'approuver, surtout pas de réfléchir.

(France 24 financée par le gouvernement français, s'est illustré depuis le début du conflit comme un clone de Fox News lors de l'invasion de l'Irak, c'est-à-dire un média en guerre n'ayant qu'un seul objectif : légitimer l'action du gouvernement français).

D'une manière générale, suivre également les événements libyens via les médias russes, chinois, allemands, indiens ou brésiliens est une méthode efficace pour se forger sa propre opinion.

                                                   à suivre ...

 

http://millesime.over-blog.com/article-operation-militaire-en-libye-79105191.html

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans La crise
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche