Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 20:58
   

http://www.eduwonk.com/uploaded_images/fascism-799165.jpghttp://www.eduwonk.com/uploaded_images/fascism-799165.jpg

 

 

9 avril 2011 (Nouvelle Solidarité) – L’épopée européenne du Portugal depuis la chute de la dictature du général Salazar touche à sa fin, et c’est bien pire qu’un retour à la case départ. Réunis hier à Budapest, les ministres des finances de la zone euro ont scellé le résultat de l’élection portugaise du 5 juin : quel que soit le vote des citoyens, le vainqueur sera le Parti de la BCE et du FMI.


Le Portugal va être mis sous tutelle dès le 6 juin pour se voir administrer un plan de « sauvetage » de 80 milliards d’euros en contrepartie d’une austérité brutale, de privatisations massives et du démantèlement du droit du travail. Evidemment, une enveloppe spéciale sera consacrée au renflouement des banques du pays, dans l’espoir d’éviter la chute du système bancaire espagnol.


« La préparation (du plan d’austérité) devra commencer immédiatement, en vue d’un accord entre les partis à la mi-mai, et permettre la mise en œuvre sans délai du programme d’ajustement dès la formation du nouveau gouvernement » , décrète le communiqué européen. Les hommes en noir de la BCE et du FMI vont donc rapidement débarquer à Lisbonne pour imposer un consensus politique national. Comme le rapporte au Figaro un témoin anonyme de la réunion à huis clos de Budapest : « les ministres ont clairement fait comprendre au Portugal qu’ils ne veulent pas avoir à revenir sur les contreparties à l’aide, quel que soit le résultat des élections » . C’est le chantage du fascisme financier.


Il y a moins d’un an c’était la Grèce et on n’a rien dit ; il y a quatre mois, ils s’en sont pris à l’Irlande et on n’a pas bougé ; maintenant c’est au tour du Portugal. Le débat n’est pas de sortir de l’euro ou pas ; il nous a déjà quitté, il est mort. Le danger désormais, c’est le national-monétarisme qui pointe son nez aux extrêmes, sponsorisé par l’establishment en vue de maintenir son empire financier, mais sous un format décentralisé.


La seule riposte, c’est l’attaque, là où l’ennemi ne s’y attend pas, sur son point faible. Les républiques souveraines doivent procéder de toute urgence à la mise en liquidation judiciaire des spéculateurs et réorienter conjointement leurs économies vers une politique de nouvelle frontière dans la science, l’éducation et l’aménagement du territoire.

 

http://www.solidariteetprogres.org/article7626.html

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Les pays en crise
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche