Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 03:51

Sans arrêt pronostiquée par de nombreux observateurs, la partition de la Belgique est-elle programmée dans ses gènes constitutionnels, ou ce pays pourra-t-il surmonter une nouvelle fois la crise politique ?  - http://mobile.agoravox.fr/actualites/europe/article/a-quand-la-partition-de-la-40348

Les Occidentaux doivent savoir une chose, et se dire que les mouvements de libération de mentaliter et des nos valeurs que nous menons aujourd'hui à travers le monde, n'est pas dirigé contre eux, ni contre leurs biens, ni contre leur person......ne, mais simplement et uniquement, contre le régime d'exploitation et d'asservissement que nous ne voulons plus supporter. S'ils acceptent de mettre immédiatement fin à ce régime instauré par leurs prédécesseurs, nous vivrons avec eux en amis, en frères.

Sinon, sa va chauffer !!!

 

Je profite de l'occasion pour vous adresser mes réflexions sur BHV et Bruxelles. L'arrondissement Bruxelles-Hal-Vilvorde ne doit pas être scindé mais tout entier faire partie de la Flandre. Bruxelles doit être la capitale de la Flandre. Bruxelles, ville essentiellement multiculturelle, peut très bien demain être le cœur de la nation flamande. C'est le souhait le plus clair du nationalisme flamand. N'oublions pas qu'en 1917 le général von Bissing, gouverneur général de la Belgique occupée, signait un arrêté instituant deux régions administratives dont l'une comprenait les provinces flamandes ainsi que les arrondissements de Bruxelles et de Louvain, l'autre les provinces francophones ainsi que l'arrondissement de Nivelles. La première région sera dirigée depuis Bruxelles, la seconde depuis Namur. N'était-ce pas prémonitoire? Encore un peu d'histoire: les peintures de la salle des mariages de l'hôtel de ville de Bruxelles datent de 1881 et portent des inscriptions flamandes. Et pour la prospective: dans 15 ans la langue la plus parlée à Bruxelles sera l'arabe; ceux qui en doutent n'ont qu'à dénombrer les enfants fréquentant les écoles bruxelloises. Que les hommes et femmes politiques Belges cessent de dire que sur le plan politique, il y a rien; ceci est faux et tout le monde en convient que le K.O règne entre WALLON et FLAMAND. Que souhaitent en effet les francophones et non seulement ceux de Bruxelles et de la périphérie mais ceux de tout le pays si ce n'est: élire leurs parlementaires sur des listes francophones, être jugés dans leur langue, envoyer leurs enfants dans des écoles francophones, ouvrir des centres culturels francophones, obtenir tous les papiers administratifs dans leur langue, etc... Soyons réalistes et pensons à tous les francophones de Flandre. Pourquoi Bruxelles ne pourrait-elle pas faire partie de la Flandre en contrepartie de l'obtention des facilités élargies pour tous les francophones de Flandre? A charge bien entendu pour la Wallonie de faire de même pour les minorités néerlandophones et autres! Si la cession de Bruxelles à la Flandre peut apparaître comme une victoire des partis flamands, elle pourrait aussi être une garantie des "concessions" accordées par la Flandre dans la droite ligne des du respect des minorités. J'espère que les politiques agiront en ce sens avant qu'il ne soit trop tard. Pourquoi ce qui est possible à Miami et à Los Angeles pour les latinos de langue espagnole ne le serait-il pas à Gand ou à Anvers pour les francophones? En conséquence de ce qui précède l'exécutif et le parlement bruxellois seraient supprimés ainsi que ceux de la Communauté française. Resteraient donc la Flandre, la Wallonie et la région germanophone ou tout au moins une communauté germanophone, aux habitants des communes concernées de décider. LA ROUE TOURNE !!!


Vendredi 21 Janvier 2011
http://www.alterinfo.net/La-balkanisation-de-la-Belgique-en-cours-_a54103.html

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Alerte - danger ! - SOS
commenter cet article

commentaires

christelle 04/07/2011 22:17



Pq ce n'est pas une bonne idée et de toute façon ce n'est pas réaliste ?


Pcq cela relève d'une totale méconaissance de l'idéologie des parties en présence. Seule une personne qui ne connait pas le sujet peut emmettre une idée aussi utopiste. Il faut connaitre et pour
cela lire les journaux de flandre, regarder les médias de flandre et connaitre l'historique de l'idélologie dominante au nord du pays avant d'emmettre une opinion aussi saugrenue.


Alors un peu d'histoire. Le mouvement flamand est né de la domination du pays par les élites francophones. Au 19e siècle et au début du 20ème siècle le français était la langue dominante (comme
elle l'était en france par rapport aux langues régionale) et les classes montantes apprenaientle français pour sélever dans la société et perdait au cours du temps l'usage de leur langue
d'origine.


Avec la démocratisation de la société, le peuple a obtenu des droits et nottament celui de la reconnaissance de sa langue par les institutions. Par la suite nottament de cette reconnaissance
linguistique (notament dans l'enseignement secondaire et supérieur) mais aussi par l'élévation sociale de la population et par l'influence qu'a jouer le mouvement flamand, une nouvelle élite est
arrivé, une élite d'expression flamande qui a su utiliser le passé, l'histoire sur lequel s'est fondé le mouvement d'émencipation flamand pour créer une nation flamande autour de valeurs communes
aux citoyens du nord ...dont celle du mythe de la nation homogène (homogénéité tant linguistique qu'au niveau des valeurs...de droite essentielement). Ils ont à la fois maintenu dans la croyance
collective vivant le stéréotype du riche francophone de flandre qui dénigre le néerlandais et créer un nouveau stéréotype, celui de l'immigré francophone qui ne veut pas s'assimilé et on été
jusquà faire fusionné les deux stéréotypes (mais ça ils n'osent pas trops le faire car il est trops facile de démonter le mensonge avec de très simples statistiques...ils veulênt quand même pas
être taxé de racistes).


Alors non je ne crois pas que la classe politique flamande n'ai même pas le soupçon d'une idée de donné des droits à des francophones de parler le français sur leur territoire.


Je ne sais pas quelle serait la solution mais ce que je sais c'est que ce racisme et le laisser faire, le laisser dire de cette idéologie totalitaire (personne ne peut avoir un avis contraire à
leurs valeurs) et raciste (et qui s'accompagne de loi discriminante) doit cesser et que nous francophones de flandre on ne peut qu'espérer qu'un jour les instances internationales, les autres
pays européens prennent le temps de se pencher sur notre cas (mais pour cela il faut des gens qui savent lire et comprendre le néerlandais...car ce n'est qu'en lisant et en regardant les médias
flamands que l'on peut avoir la pleine conscience du problème) et dénoncer cette idéologie. Perso, je m'en fou du pays auquel j'appartient du moment que l'on me considère comme un citoyen à part
en tiers avec les mêmes droits et qu'on respecte mon identité, et ici mon droit à parler français avec les institutions comme mais aillieux l'on toujours fait et dans le même village depuis
la  4ème génération...alors que tout ces racistes qui s'expriment et dictent les lois n'ont probablement jamais mis les pieds dans mon village et ose dépeindre celui-ci comme les autres ou
les populations cohabitent comme un champs de guerre civile en relayant les propos du seul flamingands du village alors qu'il n'y a pas plus paisible qu'ici et tout le monde s'entends bien, peu
importe sa langue, son origine ethnique, sa religion ou ses opinions politiques.


 


 


 



Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche