Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 15:45

La cheminée

Atout indispensable pour l'autonomie en matière de chauffage, l'installation d'une cheminée nécessite une réflexion complète. Autrefois la cheminée était le point central de la maison : elle était nécessaire pour cuisiner et pour s'éclairer le soir en racontant des histoires... Malheureusement elle chauffait bien souvent le visage et les mains en ayant froid dans le dos.

Aujourd'hui grâce aux inserts, aux extracteurs et récupérateurs de chaleur, les techniques et les résultats ont bien évolué. En terme économique, le choix entre un foyer ouvert (cheminée traditionnelle) et un foyer fermé (avec un insert) est indiscutable. Un insert chauffe 5 à 7 fois mieux qu'une cheminée traditionnelle, près de 70 % de la chaleur produite peut être récupérée pour le chauffage.    

S'il est encore possible de prévoir son implantation, veillez à choisir un point central pour son installation. Si vous placez votre cheminée contre un mur extérieur vous chaufferez en partie l'extérieur; si c'est possible il est préférable de choisir un point plus central. Si la pose sur un mur extérieur est nécessaire, veillez à placer entre le mur et la cheminée un panneau réflecteur de la chaleur.
La plupart des foyers sont placé à 30 ou 40 cm de hauteur; si vous en avez le choix et la possibilité, installez la base de l'insert à 50 ou 60 cm de hauteur, vous disposerez de plus d'espace en dessous pour stocker du bois mais vous aurez aussi moins à vous pencher pour l'alimenter et la flamme sera plus à hauteur des yeux.  

Il faut pouvoir créer les conduits qui vont permettre d'acheminer l'air chaud vers les pièces excentrées en utilisant les combles ou les vides sanitaires.
Dans les vielles maisons si vous n'avez pas de vide sanitaire mais que vous avez de l'espace, n'hésitez pas à doubler vos murs pour faire passer vos gaines de ventilation. Le doublage peut se faire par le bas avec une cloison à mi hauteur qui pourrait être esthétique et servir d'étagère ou créer des niches qui pourraient être utiles pour votre décoration. Si vous manquez de surface, voyez si vous pouvez exploiter les angles de vos plafonds en imaginant une corniche géante.
Si vous avez peu de place, mais des hauts plafonds, la solution peut être de réaliser un plancher surélevé qui pourrait alors accueillir les gaines et une isolation supplémentaire par le sol.
Dans tous les cas, une bonne installation avec un ou deux extracteurs d'air chaud permet de chauffer l'intégralité d'une maison de 150 m2.
Un extracteur consomme 100 watts alors qu'il propulse 300 à 500 m3 par heure. Du fait de la faible consommation électrique il est possible d'assurer l'autonomie.  

Les inserts sont généralement fabriqués avec des pièces métalliques lourdes et épaisses. Plus il y aura de masse autour de votre cheminée (pierres, fonte ou réserve d'eau) plus ces éléments pourront stocker les calories et les restituer la nuit lorsque la cheminée n'est plus alimentée. Si vous en avez la place et la possibilité, n'hésitez pas à utiliser un mètre cube d'espace autour de la cheminée pour y stocker vos masses.

En attendant la cogénération (production d'électricité par la chaleur), si vous en avez les capacités techniques où les moyens financiers, il est possible également d'exploiter votre cheminée pendant l'hiver en tant que productrice d'eau chaude (quand le chauffe eau solaire est moins efficace). Il existe des chaudières de cheminée (insert avec production d'eau chaude pour le chauffage central). Attention, veillez à réaliser un vase d'expansion pour pouvoir l'utiliser.  

N'hésitez pas à créer des grands volumes pour pouvoir accueillir une petite partie de votre stock de bois.   En dehors de l'espace de stockage à proximité immédiate de la cheminée, les contraintes se limitent à un espace de stockage minimal d’une ou deux cordes de bois, plus si l’on dispose de dépendances suffisantes.  
Une corde = 3,65 stères et Une stère = 1mètres cube.

Où trouver votre combustible ?
En milieu rural, le problème ne se pose pas ou presque. En milieu urbain ou en périphérie, si vous souhaitez faire des économies de bouts de chandelles, soyez à l'affût de tous ce qui est jeté : palettes, meubles, cagettes etc... Si vous avez la place ou l'envie, n'hésitez pas à stocker tout au long de l'année tous les déchets secs susceptibles de brûler et pour lesquels vous éviterez de faire déborder votre poubelle (papiers, cartons...)
Si vous bénéficiez d'une zone de bois à couper, faites le en hiver quand vos arbres sont dépourvus de feuilles car leur sève n'est pas remontée, le temps de sèchage sera plus court.

Vous pouvez également vous rapprocher des jardiniers professionnels de votre secteur, ils ont parfois des arbres à couper et donc du bois à évacuer. Certains pourront même vous le livrer gratuitement pour éviter les lourdes charges qui pèsent sur les entreprises qui évacuent leurs déchets végétaux, même s'ils peuvent être énergétiquement intéressants.
Si vous achetez votre bois, un bois bien sec (2 ans et +) évite l'encrassement de votre conduit de plus, il chauffe mieux et pollue moins.
Les bois durs de type chêne sont plus durables et énergétique. En clair, lorsque vous mettez une bûche de chêne ou d'olivier le soir en vous couchant, vous aurez plus de chance de retrouver des braises le lendemain.    

Pensez à mettre votre bois à l'abri avant les pluies de septembre octobre...

Investissements indispensables pour gérer votre bois de chauffage :
- Un fer à fendre les bûches ou le fer d'une grosse hache (indispensable).
- Une hache à deux mains
- Une scie à une main pour les petits bois
- Une scie à deux mains pour les gros troncs.
- Un chevalet que vous pourrez confectionner vous même.

Vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt de 25% ou 40% de la valeur du matériel (pas la pose) , car l'insert est considéré comme un moyen de chauffage.  

Si vous utilisez quotidiennement votre cheminée, pensez à enlever chaque jour la cendre générée.
Deux intérêts à cela :
- Vous permettez une meilleure ventilation du feu.
- vous pouvez récupérer les cendres pour :
       - Faire votre produit lessive.
       - Utiliser la cendre pour un apport en potasse dans votre jardin.
       - Faire des barrières naturelles contre les escargots

En tamisant les cendres vous pouvez séparer les morceaux de charbon de bois qui pourront vous servir l'été pour les barbecues.  

Veillez chaque année à faire ramoner votre cheminée par un professionnel pour être couvert par votre assurance. Prévoyez toutefois d'acheter un kit de ramonage, ce n'est pas très onéreux et pourrait vous être utile le jour ou votre assureur n'assurera plus.... 

Un petit truc pour nettoyer la vitre de votre insert : utilisez du papier journal humide trempé dans de la cendre fine, c'est très efficace.   

 

http://www.autarcies.com/?task=view

 

Pour faire du feu, des cartons, de tout...  si on est en ville ! eva

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche