Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 01:57
Mardi 18 janvier 2011 2 18 /01 /Jan /2011 07:23

Ou la celle du monde tel qu'on le connaît depuis 1945 selon LEAP/2020

 

Depuis septembre 2008, moment où la nature de la crise systémique s'est imposée à tous, Les Etats-Unis, et derrière eux les pays occidentaux, se sont contentés de mesures palliatives qui n'ont fait que masquer les effets de sape de la crise sur les fondements du système international tel qu'on le connaît depuis 1945.

 

Cette année 2011 risque de voir le moment où ces mesures palliatives voient leur effet "anesthésiant" s'évanouir tandis que vont surgir les conséquences de la dislocation de ces dernières années.

 (La récente décision du ministère du travail américain d'étendre à cinq ans la mesure du chômage de longue durée dans les statistiques de l'emploi US, au lieu de deux ans, est un bon indicateur de l'entrée dans une étape nouvelle de la crise, voyant disparaître les "habitudes du monde d'avant". D'ailleurs le gouvernement américain cite "la montée du chômage de longue durée pour justifier cette décision. Source : The Hill 28/12/2010)

 

Les fausses protections mises en place depuis 2008 risquent d'emporter les "piliers" sur lesquels repose depuis des décennies le "mur dollar".

(ces mesures, monétaires, financières, économiques, budgétaires, stratégiques,sont étroitement connectées, et risquent d'être emportées dans une séries de chocs successifs).

 

Seuls les pays, collectivités, organisations et individus ayant réellement entrepris depuis trois ans de tirer les leçons de la crise en cours pour s'éloigner des modèles valeurs et comportements "d'avant" la crise, traverseront cette année indemnes; les autres vont être emportés dans le cortège de difficultés monétaires, financières, économiques, sociales et politiques.

 

Faute de traitement de fond des causes de la crise depuis 2008, le monde ne fait que reculer pour mieux sauter.

 

L'état de délabrement du système international est tellement avancé que sa cohésion est à la merci de toute catastrophe d'envergure (source The Indépendent 13/01/2011),

Il suffit de voir l'incapacité de la communauté internationale à aider Haïti depuis un an, des Etats-Unis à reconstruire la Nouvelle Orléans depuis six ans, de l'ONU à régler les problèmes du Darfour, de la Côte d'Ivoire depuis une décennie, des Etats-Unis à faire avancer la paix au Proche-Orient,de l'OTAN à battre les talibans en Afganistan, de l'Occident à stabiliser le Liban, du G20 à mettre fin à la crise mondiale, qu'elle soir financière, alimentaire, économique, sociale, monétaire...pour constater que le système mondial est impuissant.

 

En fait depuis le milieu des années 2000 l'ensemble des grands acteurs mondiaux, au premier rang desquels se trouvent les Etats-Unis et son cortège de pays occidentaux, ne fait plus que de la communication, de la gesticulation.

 

L'envolée des matières premières doit nous rappeler 2008, et les causes actuelles sont de même nature que celles d'hier : une fuite hors des actifs financiers et monétaires en faveur des placements "concrets". Les gros opérateurs fuient l'ensemble des valeurs financières et les bons du Trésor et autres dettes publiques.

(les banques de Wall-Street se débarrassent actuellement à très grandes vitesse de leurs Bons du Trésor US. Leur explication "officielle" est l'amélioration remarquable de l'économie US qui ne justifie plus de se réfugier sur les Bons du Trésor).

On peut les croire bien sûr... comme le fait le journaliste de Bloomberg 10/01/2011

 

On peut s'attendre ainsi à l'explosion de la bulle des Bons du Trésor, des dettes publiques, des bilans bancaires et de l'immobilier

(l'Euroland avance déjà sur le chemin d'une décote en cas de refinancement des dettes d'un Etat-membre, tandis que les dettes japonaise et américaine s'apprêtent à entrer dans la tourmente. (source Bloomberg 07/01/2011)

 

Les sociétés sont au bord de la rupture socio-économique, c'est en particulier le cas aux Etats-Unis et en Europe où trois ans de crise commencent à peser très lourd. Les ménagent américains insolvalbes par dizaines de millions oscillent entre pauvreté subie et rage anti-système. Les citoyens européens, coincés entre chômage et démantèlement de l'Etat-providence, commencent à refuser de payer l'addition des crises financières et budgétaires et entreprennent de chercher des coupables (banques, euro, partis politiques, gouvernement..!)

 

En Russie, la faiblesse du filet social s'accommode mal de l'enrichissement des élites, tout comme en Algérie agitée par des émeutes. L'inflation induite par les quantitatives easing américain, britannique et japonais et les mesures de stimulation des mêmes, des européens et des chinois va être l'un des facteurs déstabilisant. C'est que ce contexte mondial, notamment la hausse des prix des denrées et de l'énergie, débouche sur des chocs sociaux et politiques radicaux. L'autre réalité que dévoile le cas tunisien, c'est l'impuissance des "parrains" français, italien ou américain pour empêcher l'effondrement d'un régime.

 

L'année 2011 risque d'être impitoyable pour les entreprises et pour les Etats qui ont cru que l'embellie de 2010 était le signe d'un retour à "la normale" de l'économie mondiale;

(dans un discours du 14 janvier Nicolas Sarkozy souligne qu'il faut "consolider la sortie de crise"...sic..!).

 

Elle le sera aussi pour les investisseurs qui n'ont pas compris que les valeurs d'hier (titres monnaies...) ne pouvaient pas être celles de demain (en tout cas pour plusieurs années).

L'Histoire est "bonne fille" elle donne souvent un coup de semonce avant de balayer le passé.

Seuls les acteurs qui ont entrepris de s'adapter aux nouvelles conditions générées par la crise pourront "tenir"..!

 

Il est à noter que les dirigeants américains confirment qu'ils foncent tout droit dans le mur des dettes publiques, faute d'anticiper les difficultés. En effet la récente déclaration de Ben Bernanke, président de la FED, dans laquelle il affirme que la FED n'aidera pas les Etats et les villes qui croulent sous les dettes, tout comme les décisions du congrès d'arrêter l'émission des "build américan bonds" qui ont évité aux Etats-Uins de faire faillite ces deux dernières années, illustrent un aveuglement de Washington face à la montée des conséquences de la crise..! 

 

http://millesime.over-blog.com/article-la-chute-du-mur-dollar-65227464.html

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans La crise
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche