Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 23:57

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a6/ECSC52.png/220px-ECSC52.png

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a6/ECSC52.png/220px-ECSC52.png

 

 

Articles d'Indépendance des Chercheurs :


http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/01/01/union-europeenne-et-comedie-privatisations-ii.html

Union Européenne et comédie : privatisations (II)

Le 1er janvier 2012, Le Monde diffuse des « Réactions aux vœux de Nicolas Sarkozy » adressés hier aux Français. La Croix rapporte les « Réactions politiques aux voeux de Nicolas Sarkozy », et pareil pour d'autres médias. RTL présente à son tour des déclarations de Benoît Hamon avec le titre « Nicolas Sarkozy, un président qui "maltraite les Français" ». Mais s'agit-il, à l'heure actuelle, de dresser un bilan du mandat de l'actuel Président de la République ou de demander des comptes à l'ensemble de la classe politique et « gestionnaire » française pour sa stratégie « consensuelle » imposée au cours des trois dernières décennies et basée sur les privatisations et les délocalisations ? Est-vraiment, sur le fond, une question de « droites » et de « gauches », d'ailleurs ? Tout compte fait, si Nicolas Sarkozy fut invité pour la première fois aux dîners du Siècle il y a vingt-deux ans en même temps que Martine Aubry, François Hollande le fut trois ans plus tard et Lionel Jospin, dix ans plus tôt. Jean-Pierre Chevènement et Laurent Fabius devinrent des membres du Siècle il y a trente-quatre ans. A présent, c'est une ancienne secrétaire générale de la CFDT et proche de Jacques Delors, Nicole Notat, qui préside cette association. Or, depuis l'accession de Jacques Delors à la présidence de la Commision Européenne il y a vingt-sept ans, la politique de privatisations et de délocalisations devint la norme « admise de tous » dans le continent. Quant à la Commission Trilatérale ou le Cercle de Bilderberg, « droites » et « gauches » y ont toujours été représentées. Il en est de même des principales instances de l'Union Européenne (UE), de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), du Fonds Monétaire International (FMI)... Le 1er janvier 2012, le Nouvel Observateur annonce « UE: le Danemark prend la présidence, avec peu d'impact sur la crise ». Le Figaro commente « La présidence tournante de l'UE en perte d'influence », et rappelle en passant les rémunérations de Herman Van Rompuy et José Manuel Barroso, supérieures à 350.000 euros par an. Quelles que puissent être les gesticulations des politiques, c'est un fait que les banques ont été les grands bénéficiaires de l'aide de la Banque Centrale Européenne (BCE) dans la période récente, aux frais des « petits citoyens ».

[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/01/01/union-europeenne-et-comedie-privatisations-ii.html ]


et pour rappel :


http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2011/12/15/union-europeenne-et-comedie-privatisations-i.html

Union Européenne et comédie : privatisations (I)

Le 15 décembre, le blog de Jean-Marc Sylvestre commente « Crise : Les banques allègent leurs effectifs pour limiter la casse », tout en soulignant la protection que l'Union Européenne (UE) accorde aux milieux financiers et les bénéfices que les banques retireront des accords récemment passés à Bruxelles. De son côté, Le Point publie un article de Romain Gubert intitulé « Euro, le moment de vérité », estimant que « L'Europe est malade de ses dettes, son économie est en panne ». Mais qui est responsable de cette situation, si ce n'est la politique de délocalisations et de privatisations qui s'est installée dans le cadre de l'UE et de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), conçu et progressivement mis en place depuis plus de vingt-cinq ans ? Et ce cadre du capitalisme mondialisé permettra-t-il de résoudre les problèmes qu'il a lui-même générés ? Dans Le Point également, un responsable de Turgot Asset Management évoque « la spéculation sur l'éclatement de la zone euro ». Mais avait-on besoin de l'euro ? Et cette spéculation est-elle autre chose qu'une conséquence de la « libre circulation » des capitaux dans le contexte EU - OMC et de l'affaiblissement progressif du secteur public dans les pays européens ? Pas seulement sous des gouvernements de « droite », mais également avec des gouvernements de « gauche ». Les négociations récentes à Bruxelles ont-elles été autre chose qu'une vaste mise en scène ? Alors que 20 minutes nous apprend : « Une dégradation du AAA ne serait pas justifiée, selon le patron de la Banque de France », ne serait-il pertinent de demander plutôt qui a conféré une quelconque légitimité à ces agences de notation privées ? La « crise de la dette » est-elle autre chose qu'une nouvelle étape dans la liquidation planifiée des acquis de la Libération et de l'après-guerre ? Alors que l'ordonnance historique du Général de Gaulle nationalisant les usines Renault est mise en cause devant les tribunaux (Europe 1 : « Bataille historique autour de Renault »), il peut être utile de rappeler le processus de privatisation subi par la régie Renault depuis une vingtaine d'années.

[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2011/12/15/union-europeenne-et-comedie-privatisations-i.html ]


Pour ne plus recevoir nos messages, prière d'adresser un courrier électronique avec le titre "désabonnement" ou "désinscription" à l'adresse indep_chercheurs@yahoo.fr

Cordialement, et une très bonne année 2012 !

Le Collectif Indépendance des Chercheurs
http://science21.blogs.courrierinternational.com/
http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia

 

.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche