Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 03:41
La crise, deuxième couche. Tous ne mourront pas, mais peu en réchapperont par H. Fouquereau
Qui a perdu énormément ?
mardi 31 août 2010
par Henri Fouquereau
popularité : 1%

Introduction

Tout d’abord, le monde est frappé par une crise alimentaire, totalement dissimulée. La barre des 1 milliards d’individus qui souffrent de la faim a été franchie, 15 millions de gamins meurent chaque année à cause des produits passés par les rayons Gamma, les acides et autres cochonneries- La Planète manque de terres arables, la productivité dans le domaine agricole régresse. Nous allons vers une crise majeure. Le FPF doit faire des propositions pour que la France assure sa souveraineté alimentaire et sa souveraineté nationale. C’est pour les générations qui nous suivent une question de vie ou de mort. Le dossier sur l’agriculture et le monde agricole est presque terminé, nous en discuterons le jeudi 16 septembre.

La crise : deuxième couche : Tous étaient frappés, mais tous n’en mourraient pas.

Qui a bénéficié de la crise financière mondiale ?

  • 1) Un Etat : La Chine qui possède actuellement 2 500 milliards de dollars de réserves de change et plus de 1 000 milliards de bons du trésor américain, sans compter les millions de tonnes de matières premières qu’elle a engrangés
  • 2) les grandes sociétés transnationales, qui possèdent aujourd’hui un trésor de guerre de plus de 2 000 milliards de dollars
  • 3) quelques pays émergents - Brésil, Afrique du Sud, Indonésie etc…

Qui a perdu énormément ?

  • 1) Les USA
  • 2) Les pays de la zone euro (Allemagne y compris) L’Allemagne est un des pays qui a le plus souffert de la crise, son taux de croissance actuel est calculé sur son PIB ancien, qui était au plus bas (même chose pour la GB)
  • 3) Les Etats membres de l’UE
  • 4) Les pays les plus pauvres

Les économistes se sont une fois de plus trompés, le FPF peut assurer, une fois de plus, que la sortie de crise des pays occidentaux n’est pas pour tout de suite ; Que peut-il se passer ? Le manque de liquidités pour les moyennes et petites entreprises, pour le monde agricole, va s’accentuer. Quelques grosses entreprises vont encore gagner quelque chose, elles se livrent actuellement à une chasse délirante aux autres entreprises, beaucoup vont disparaître, quelques mastodontes vont gouverner le monde.

Le FPF l’a dit et redit, le monde a basculé d’Ouest en Est. Le pays, les Etats-Unis, qui a été pendant prés d’un siècle, le moteur de l’économie mondiale, est sur le déclin. Déclin irréversible d’aprés le Professeur de sciences économiques Alain Cotta. Mais il n’est plus le seul a annoncé cela.

L’Amérique en panne, voilà qui est fâcheux pour deux raisons essentielles : L’Amérique première puissance économique du monde, tire en effet l’économie mondiale. Rappelons quelques chiffres : PIB mondial 55 000 milliards de dollars - USA PIB 14 000 milliards, alors que la deuxième puissance mondiale, la Chine, ne réalise que 3 000 milliards de dollars et que le Pouvoir d’achat de ses habitants ne permet en aucune façon que la relance économique vienne d’eux, pour encore 40 à 50 ans.

Deuxième raison : ce qui se passe aux USA arrive encore dans les pays de l’Europe occidentale, six mois aprés. La France, moins que les autres, mais quand même va plonger dans un ralentissement économique assez fort. Pourquoi ? L’Allemagne va une fois de plus serrer les boulons et elle est notre premier client. Plus de ventes, plus de production et nos clients anciens ont disparus, faute à notre retrait des pays Africains.

Autre raison de nous affoler, l’Allemagne qui tire ses chiffres, uniquement de ses exportations et surtout dans la zone UE, ne peut aider par les achats de ses habitants l’économie de nos pays (même plus du sien). Etats-Unis croissance (2e trim) 1,6% en rythme annuel. Les Etats - Unis ne peuvent pas vivre en dessous de 2,5% c’est donc un chômage de masse (10%) qui attend les américains, avec un énorme problème, les allocations chômage aux USA, ne sont pas adaptées à de tels chiffres et la question que se posent les économistes est de savoir si l’Amérique supportera un tel choc.

Que peut faire ce pays ? Pas grand chose, les taux de la FED sont à zéro, cette arme n’existe plus. Alors il ne reste que la planche à billets, l’endettement fédéral va devoir dépasser les 200 à 250% Il n’y a aucune autre solution possible, sauf à monétiser les dettes.

Un endettement n’est pas une catastrophe, s’il peut être remboursé en partie, d’une manière ou d’une autre. Seulement la politique ultra libérale, menée par les pays occidentaux a fait baisser, les prix, donc les marges, pour les entreprises qui produisent encore dans ces pays, les bénéfices et les recettes fiscales ont donc disparus et la déflation est à nos portes, elle est forcément le contraire de l’inflation, qui lorsqu’elle tourne autour des 5% mangeait la dette en 20 ans.

La crise, pur produit de cet ultra libéralisme, aura une autre conséquence ; Les marchés qui s’affolent, vont demander aux Etats de mieux rémunérer leurs emprunts : le coût de la dette fiscale risque de s’envoler. Rappelons nous que les cies d’assurances qui financent souvent l’Etat en lui prêtant beaucoup, ne sont plus totalement françaises et que les intérêts versés sortent de France.

De plus, la crise alimentaire qui commence à frapper le monde, va occasionner une explosion des prix productions agricoles. Il faut le savoir, les plus grosses cies transnationales, dont le super grand Golman Sachs, se sont lancés dans un nouveau mode de spéculation financière, en achetant les terres les meilleures ; Ils changent ensuite la destination des productions qui, de l’alimentation des hommes, va à la fabrication des agrocarburants et ensuite du bétail. Ils touchent ainsi les subventions d’Etats fous, qui financent la recherche pour le bio carburant, Ils produisent industriellement l’aliment du bétail, de moins bonne, pour ne pas dire de mauvaise qualité, par rapport à) l’alimentation pour les personnes, en raréfiant l’alimentation pour les hommes, ils font exploser les prix : Résultats tous n’en mourront pas, mais la plupart.


Pour nous en sortir : Souveraineté nationale, pour rétablir notre souveraineté alimentaire et montrons une fois de plus au monde le chemin le plus raisonnable.


Henri Fouquereau

Secrétaire Général du Forum Pour la France

http://www.forumpourlafrance.org/spip/La-crise-deuxieme-couche-Tous-ne-mourront-pas-mais-peu-en-rechapperont-par-H-Fouquereau.html

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans La crise
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche