Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 07:12

 

 

 

.

Le nouveau comité est un « coup d’Etat » par la classe dirigeante

Le directeur de Gun Owners of America Larry Pratt prévient que le nouveau « super Congrès » créé par l’accord sur la dette conduira l’Amérique à la dictature, qualifiant cet acte de « coup d’Etat » par la classe politique visant à transformer la structure entière du gouvernement aux États-Unis.
En comparant le super comité au conseil de Platon, Pratt a souligné qu’il faudrait seulement 34 votes au Sénat pour soutenir un projet de loi présenté par le groupe, notant qu’il a été mis en place spécifiquement pour empêcher les législateurs de se mettre en travers de son programme en nécessitant une super majorité pour renverser quoi que ce soit mis en place par le comité.
« Le premier acte du prochain Congrès, espérons-le, va être d’abroger cette pièce horrible de la législation, dit Pratt dans l’émission d’Alex Jones, ajoutant que le comité pourrait être utilisé pour cibler les propriétaires d’armes, les propriétaires fonciers, les contribuables, et les entreprises.
« Ceci est un changeur de jeu, ils ont décidé que nous n’avons pas besoin de la Chambre des Représentants pour les factures de revenus, nous aurons juste les « Supers 12″ pour faire ça, a déclaré Pratt, ajoutant que Barack Obama serait devenu de facto le 13e membre décideur.
 
La législation décidée par le super Congrès serait à l’abri des amendements et les législateurs ne seraient en mesure que d’enregistrer un vote pour ou contre, éliminant ainsi la possibilité de faire obstruction.
Pratt a prévenu que John Boehner et Mitch McConnell nommeraient des « mauviettes » au comité, un point souligné par des rapports qui indiquent que les législateurs qui ont voté contre la hausse des dettes seront interdit de sélection pour le super Congrès. Il y a deux semaines McConnell lui même a fait valoir que le pouvoir de la bourse, constitutionnellement attribué au Congrès, devrait être remis en gros à Barack Obama.
« Ils vont mettre des « gens raisonnables » – et ces gens raisonnables seront ceux qui continuent à nous conduire à la dictature« , a déclaré le directeur de Gun Owners, ajoutant que le mouvement représentait un coup d’Etat par la classe politique dirigeante, qui sont maintenant occupés à caractériser ceux qui s’opposent à leur agenda comme des « terroristes ».
Pratt a noté combien le projet de loi sur la dette a été adopté sur le dos de menaces similaires faites avant le vote de 2008 du renflouement qui mettaient en garde contre une apocalypse économique si un accord n’était pas atteint.
« Ils nous avaient tous coupé le souffle en disant que le pays, si nous ne faisions rien aujourd’hui, allait faire défaut. C’était un mensonge, et ils ont continué à l’utiliser même après que les membres du Congrès aient expliqué à plusieurs reprises, que non nous ne ferions pas défaut… . Ils ont semé la panique chez beaucoup de membres du Congrès à ce sujet« , a déclaré Pratt, ajoutant que les législateurs avaient au sens figuré un pistolet sur leur tête.
Le républicain David Vitter partage la préoccupation de Pratt sur ​​les intentions du dénommé super Congrès. Il a introduit un projet de loi qui va « exiger la divulgation en temps réel des contributions de campagne aux membres » du comité. Le projet de loi exige que les membres du super Congrès rapportent les contributions de campagne de plus de 1000 $ de dollars dans les 48 heures.
La loi vise à découvrir « quels sont les intérêts particuliers qui tentent d’influencer le comité« , selon Vitter.
« Nous parlons de billions de coupures, et il y a déjà des menaces d’augmenter les taxes sur de nombreux créateurs d’emplois. Nous avons besoin de voir la pleine transparence et responsabilité parce que ces membres du comité prendront des décisions énormes avec beaucoup en jeu« , a t-il ajouté.
L’ensemble du théâtre partisan derrière le débat sur ​​la dette semble avoir été largement « fabriqué », ainsi que le président Obama l’a lui-même étiqueté, comme un écran de fumée derrière lequel mettre en œuvre l’inconstitutionnel super Congrès. Les dénommées « coupures » inscrites dans l’accord de dette ne sont même pas des coupures.
Les points de discussion autour de la notion que la « Tea Party a gagné la bataille de la dette » constituent un abus de langage complet. Tout ce que le projet de loi fait c’est de mettre un plafonnement des dépenses sur des dépenses déjà prévues vers la fin d’une période de dix ans. Les « réductions de dépenses » sont quasiment inexistantes, et pourtant un autre paralysant $ 9,5 trillions sera ajouté à la dette au cours de la prochaine décennie.
Regardez l’interview avec Larry Pratt ci-dessous:

(voir plus haut)

 

http://www.alterinfo.net/Chef-du-GOA-Le-super-Congres-va-nous-conduire-a-la-dictature_a61984.html

 

 

L’empire se dote d’un comité dictatorial qui court-circuite le processus parlementaire... Le comité des 13

Nouvel Ordre Mondial: descente aux enfers par la face américaine…

La soi-disante crise du plafond de la dette n’a absolument rien à voir avec le gouvernement n’ayant plus d’argent. C’est à propos de la création d’un super comité, un conseil des treize, instauré pour contourner le congrès (NdT: le Congrés aux Etats-Unis est constitué de deux chambres: la chambre basse l’équivalent chez nous du parlement et le sénat) et ignorer toujours plus le peuple américain. L’élite gouvernante a un plan pour amener l’Amérique à sa ruine.
Son effondrement est planifié dans le temps et ce plan a été interrompu et retardé par le congrès. Malgré le fait que le Congrès fait généralement tout ce que les globalistes lui disent de faire, certains membres ont suspendu l’agenda en retardant les débats et en introduisant des résolutions allant de la réserve fédérale aux guerres impérialistes au Moyen-Orient, en Asie du Sud et maintenant en Afrique.

L’établissement du “super congrès” constitué de six menbres du Sénat, six membres de la chambre et du président des Etats Unis, formant un comité ou un gang des 13, va maintenant pousser l’agenda de l’élite à huis-clos et en violation directe de la constitution.

Comme le Soviet suprême de l’ex-URSS, le conseil des 13 va se substituer à la démocratie, car le comité fut proposé par des membres élus, en l’occurence le leader de la minorité sénatoriale Mitch McConnell et sa contrepartie de la majorité de la chambre basse le député Harry Reid avec l’assentiment du président de la chambre John Boehner; mais ce comité agira de manière dictatoriale. Si cela est permis de se produire, les Etats-Unis vont avoir leur propre comité central, exactement comme en ex-URSS.

La constitution permet à chaque chambre de Congrès d’établir ses propres règles. Au début, le débat et l’obstruction parlementaire furent ajoutés aux règles. Le comité des 13 va néanmoins priver le Congrès de son pouvoir d’obstruction parlementaire. Il va empêcher le président du parlement (chambre basse) de mettre un terme à un vote parlementaire. Ce comité va accélérer le passage de l’agenda des élites mondialistes, de la taxe carbone à la destruction totale du second amendement de la constitution (NdT: celui qui fait état de la garantie de possession légale d’armes pour le peuple). Il va arrêter le principe des amendements aux propositions de lois et ne permettra qu’un vote oui ou non, sans débat, aux législations. Il va définitivement transformer le Congrès en un tampon de validation plus qu’il ne l’est déjà à l’heure actuelle.

Dans leur sagesse, les fondateurs avaient envisionné la chambre comme étant un lieu de débats passionnés et le sénat comme un lieu où la réthorique se calmerait. Ceci a ses origines dans le concept inhérent à notre système politique que les droits de la minorité doivent être protégés de la force de la majorité. L’idée même et la mise en place de ce super Congrès, de ce comité des 13, termine cette tradition. Ce n’est qu’un rouleau compresseur totalitaire.

En votant pour cette soi-disant loi sur le plafond de la dette, les deux chambres du Congrès votent pour légitimiser un super comité dictatorial mondialiste des 13, du style de l’URSS et en version chef de rayons de supermarché. Ceci n’est qu’une autre étape pour l’élite de jeter la constitution sous le train en marche.

En première mesure, le gang des 13 va imposer une augmentation des impôts comme la solution à la dette astronomique placée sur les épaules du peuple américain par le cartel des banquiers internationaux qui possèdent la réserve fédérale. Un super comité sera nécessaire pour garder la dette et l’escroquerie de l’esclavage de la dette en lice maintenant qu’un nombre croissant de citoyens comprend que la réserve fédérale n’est en fait qu’une machine à imprimer de la monnaie afin de dévaluer la valeur de l’argent sous couvert de stimuler l’économie et la promesse perpétuelle jamais tenue de créer des emplois et la prospérité.

C’est le mépris de la Constitution et le laxisme intellectuel et spirituel de nos soi-disants représentants qui a permis cette chose atroce de se produire toujours sous l’excuse de confronter cette dette dont le peuple américain n’est en fait pas redevable.

Une action politique directe sera requise pour mettre fin à cette monstruosité. Sans cela, nous pouvons encore nous attendre à voir un nouveau poignard être planté dans le cœur de notre liberté alors que l’élite mondialiste continue de bâtir pas à pas sa structure de contrôle autoritaire faite pour transformer la Terre en un goulag et une plantation tirant son fruit du néo-esclavagisme.
 
Par Kurt Nimmo

Url de l’article original: http://www.infowars.com/the-committee-of-13/
~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

http://www.alterinfo.net/L-empire-se-dote-d-un-comite-dictatorial-qui-court-circuite-le-processus-parlementaire-Le-comite-des-13_a61981.html

 

 

Les autorités françaises se préparent à l’orage

Nicolas Sarkozy s’est entretenu avec le président de la BCE Jean-Claude Trichet de la situation dans la zone euro et doit prochainement téléphoner à la chancelière allemande Angela Merkel ainsi qu’au chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero. Officiellement, N. Sarkozy et le « président » Trichet doivent évoquer la « situation boursière ».
Hier, l’intervention du grand pontife de la BCE n’a pas réussi à apaiser les craintes d’une extension de la crise de la dette en zone euro. Ce sont l’Italie et l’Espagne qui sont de nouveau sous la pression des marchés, et leurs gouvernements se sont mobilisés pour endiguer la panique. Mais on a bien compris que tout cela n’était que du mauvais cinéma. Matraquer les populations sans empêcher les banques de spéculer sur la mort des Etats ne sert à rien. Comment alors ne pas conclure à complicité de fait entre les acteurs de ce mauvais film et les spéculateurs sans foi ni loi qui, n’oublions pas, rêvaient de cette « bonne crise majeure » (David Rockefeller, 1994)
Relire cet article. Les krachs financiers répondent à une logique oligarchique et… mondialiste

 

 

extrait de : 

Mais pourquoi les choses s’arrangeraient-elles ?

Lire aussi :

 

Chute des bourses mondiales: c'est pour longtemps

 

Crise de la dette: les bourses mondiales s'effondrent

 

Une nouvelle nuit du 4 aout contre la finance et le fascisme qui vient !

 

Les Marches Internationales vers Bruxelles

 

L'occident

 

 

Une nouvelle nuit du 4 aout contre la finance et le fascisme qui vient !

 

.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche