Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 00:04

u

Résumé chaos feu dragon rayons sur fond sombre Banque d'images - 2230779

 

La Fin de la Politique.

République, Démocratie et Chaos !

8.12.2012 - Jamouli Ouzidane

« Il n’est pas possible de constituer par l’injustice, par la parjure, par le mensonge, une puissance qui dure ».

Démosthène « Olynthienne »

« Savez-vous ce que j’admire le plus dans le monde ? C’est l’impuissance de la force pour organiser quelque chose. «

Napoléon dans “Entretiens avec M. de Fontanes“

« Si j’ai préféré le régime démocratique aux autres régimes, C’est qu’il semble le plus naturel et le plus susceptible de respecter la liberté naturelle des individus ;" Spinoza

.

Jamouli Ouzidane « Il n’est pas possible de constituer par l’injustice, par la parjure, par le mensonge, une puissance qui dure ».


Sens de la Politique

J’ai écrit ce paragraphe en pensant, meurtri et impuissant dans mon coin, à ces peuples martyrs qu’on extermine « Live » devant nos écrans virtuels pour des raisons identitaires. Quand la souffrance frappe l’humain, ce n’est ni la religion, ni le pays et ni la race qui souffrent. C’est la chair qui se martyrise. La chair est la seule identité qui reste à cette espèce étrange.

Une espèce contre nature qui torture, qui brule et qui contamine devant l’indifférence, l’inertie ou l’impuissance du reste de l’humanité. Ce siècle est une honte pour la solidarité humaine. Que ces peuples exterminés acceptent ce témoignage comme ma seule façon de racheter ma lâcheté et celle de tous les humains qui ont assisté « live » à leur génocide ! Les satellites savaient ce qui se passait : ils ont laissé faire …

C’est toute l’humanité qui doit faire son jugement et qu’on doit amener au TPI. Que mes larmes embaument leur larme, que ma douleur allège leur douleur et que mon désespoir leur donne un espoir !. Qui est responsable du malheur dans le Sud.

- Bien sûr, en premier lieu les politiciens qui ont choisi ce métier de nous guider vers la prospérité, le bonheur et le futur. Ils ont faillit à leurs objectifs. Ce sont des fous du pouvoir qui ont emmené leur peuple à l’abattoir.

- En deuxième lieu, ce sont les citoyens eux-mêmes qui n’ont pas exercé leur droits de citoyenneté. Mais que pouvaient ils faire s’ils sont manipulés comme dans le Nord ou asservis comme dans le Sud?.

La politique en Occident est devenue un métier et non plus une valeur. La politique est transformée en une « administration politique » enseignée dans les grandes écoles. Le politicien fait son travail de « décision making » avec des modèles de « logique probabiliste » basées sur la théorie des jeux !. Il fait son « job » comme le soudeur fait le sien. Il n’y’ a pas de place pour l’enseignement de l’amour du pays, de l’humanité ou de la vie en général. Il s’en fout du destin « divin » de l’humanité. Le pragmatisme a tué le rêve !.

La politique en orient est un jeu pervers ou viennent se greffer toute sortes de rats de campagnes; militaires brutes, intellectuels de 4 sous, partisans de dernière minutes, tout le rébus de la société vient comme des chacals se souler de notre sang chaud en festoyant en plein choléra ! Des jeunes embobinés vont partir en jihad pour égorger leur mère et leur filles far des fatwas de vieux pervers impotents ….

Le politicien ne répond plus à l’attente de l’humain. Il ne le fait plus rêver. Il fait des promesses électorales à la société « civile ». Il s’occupe de faire stabiliser le cours et non pas le stress. Il s’occupe de sécurité et non pas de paix. Il s’occupe de profit et non pas de don !. Le politicien est devenu un milicien !. Son objectif est de me « vendre » une cage en or !. Il veut juste que j’arrête de rêver de la vraie liberté. Qu’elle est donc cette vraie liberté dont je rêve ?.  Eh bien, c’est celle de l’oiseau !.

Vous m’offrez un job qui m’emprisonne même s’il augmente mon compte bancaire ou me comble de crédits pour acheter ma belle maison, ma dernière voiture hybride, et toutes les débilités de consommations. Vous m’asphyxiez dans une Cité perverse qui dénature mes poumons et vous m’emmerder avec les conneries de vos « divertissement » que je dois payer !. Vous me promettez les gloires du « client roi », les ambitions d’une «industrie performante » qui envahit les marchés du monde entier et vous me soûlez avec des « paroles » ensorcelante sur les droit de l’homme, la liberté et libéralisme du marché !. Finalement vous m’humilier avec un passeport de fierté nationaliste qui me garde dans votre cheptel et me sépare du reste de l’humanité.

Quelle escroquerie de la part de ces sombres planificateurs qui se cachent derrière les voiles !. Vous pensez vraiment que si vous mettez ma cage avec des barreaux d’or et que vous m’offrez des délices de princes je vais refusez de me battre pour sortir et allez ailleurs dans les étoiles pour continuer mon évolution ?. Quand je pense que des gens se tuent pour rentrer dans une cage de crasse pour quelque sous de vanités.

Le politicien doit comprendre qu’il n’y’ a aucun intérêt dans son « intérêt ». Le vrai intérêt est justement le non-interêt et donc le Don !.

Revenons un peu à cette histoire de république et de démocratie pour voir plus clair !


République

Pour Aristote l’état “est un corps collectif de citoyens se suffisant à eux-mêmes pour tous les buts de la vie“. Voici son analyse dans la “Politique”:

“On peut comparer les citoyens à des matelots les uns comme les autres sont membre d’une communauté. Bien que les matelots effectuent des manœuvres différentes (l’un tirant à la rame, l’autre tenant le gouvernail, un troisième veillant à la proue), il est clair que la tâche de chacun constitue sa vertu propre; Mais il y en a constamment une qui leur est commune à tous, puisque tout ce qu’ils font a pour objet la sécurité de la navigation à laquelle chacun travail et concourt à sa manière”.

Aristote a étudié cent cinquante-huit constitutions de confédérations et d’états grecs. Il ne reste de tout cela que “la constitution d’Athènes”. Aristote pense que les humains naissent soit pour les chaines soit pour la domination !. Quel destin et surtout quel réalisme !. Un réalisme dont je refuse la malédiction !.

La démocratie et la tyrannie des barbares sont décrites dans “la politique” :

« - Voici les procédés de la tyrannie: réprimer toute supériorité qui s’élève; supprimer les gens de cœur; empêcher les repas en commun et les associations; interdire l’instruction et tout ce qui ouvre l’esprit, afin d’étouffer ce qui donne courage et confiance en soi; tout faire pour que les sujets restent inconnus les uns des autres, parce que les relations sont génératrices de mutuelle confiance. En outre, bien connaitre les moindres déplacements des citoyens et les empêcher de franchir les murs de la cité pour être toujours au courant de ce qu’ils font; les accoutumer, par ce continuel esclavage, à la bassesse et à la timidité d’âme… La tyrannie n’aime que les méchants parce qu’elle aime la flatterie et qu’il n’est point de cœur libre qui s’y abaisse.

- et ceux de la démocratie; là où fourmillent les démagogues, le peuple y devient tyran. C’est un être composé de plusieurs têtes; elles dominent non pas chacune séparément, mais toutes ensembles. Le peuple veut gouverner et devient despote. Son gouvernement ne diffère en rien de celui des tyrans. Les flatteurs y sont honorés, les gens de bien asservis. Le même arbitre règne dans les décrets du peuple et dans les ordres du tyran. Ce sont les mêmes mœurs. Ce que font les pestes de cour auprès des premiers, les démagogues le font auprès du peuple. Ils ramènent tout à sa volonté, ne respectent que les décrets et, après l’avoir rendu maître de tout, comme ils tiennent ses opinions, et sa volonté dans les mains, ils deviennent à leur tour ses maitres grâce à l’habitude qu’il a de les oublier. ». 

Les procédés de la tyrannie ont bien sûr évolués depuis Aristote. La dictature est plus sournoise. Oscar Wilde disait : « Nous portons des chaines bien que l’œil ne les voit pas et nous sommes esclaves bien qu’on nous appelle des hommes libres. ».


PLATON APPELLE A LA SÉPARATION DES TROIS POUVOIRS; LÉGISLATIF, EXÉCUTIF ET JUDICIAIRE QUI CONSTITUENT, JUSQU’À NOS JOURS, LA BASE DE LA CONSTITUTION DES ÉTATS RÉPUBLICAINS.


Cicéron fit la filiation entre l’antique grecque et latine avec “la République et les lois”. Il définit la République comme :

” … la chose du peuple, le peuple étant lui-même non pas n’importe quel ensemble d’hommes, mais une collectivité unie par un accord de droit et par une communauté d’intérêt”. 

La liberté de la Grèce et de Rome a influencé la révolution française. Dans “le contrat social”, Rousseau pense que les hommes s’allient librement entre eux à travers un accord:

« L’homme est né libre, et partout il est dans les fers. Tel se croit le maître des autres, qui ne laisse pas d’être plus esclave qu’eux… Tant qu’un peuple est contraint d’obéir et qu’il obéit, il fait bien; sitôt qu’il peut secouer le joug, et qu’il le secoue, il fait encore mieux… ».

« Ainsi voilà l’espèce humaine divisée en troupeau de bétail dont chacun un chef qui le garde pour le dévorer. Le plus fort n’est jamais assez fort pour être toujours le maitre, s’il ne transforme sa force en droit, et l’obéissance en devoir. Céder à la force est un acte de nécessité, non de volonté. Renonce à sa liberté, c’est renoncer à sa qualité d’homme, aux droits de l’humanité, même à ses devoirs… ».

Dans “l’esprit des lois” Montesquieu distingue historiquement la succession de trois types de gouvernements:

Le despotique ; C’est celui où un seul, sans lois et sans règles, entraine tous par sa volonté et ses caprices. Le gouvernement despotique ne peut se maintenir que par le machiavélisme et la persécution.

Le monarchique ; C’est celui où un seul gouverne, mais par des lois fixes et établies. Le gouvernement monarchique ne peut se maintenir que par la force des lois et de l’honneur.

Le républicain ; C’est celui où le peuple (ou une partie) a la souveraine puissance. Ce type de gouvernement se maintient par sa moralité et sa vertu. Le désavantage du républicain sur le monarchique est la promptitude de la décision du monarchique où une seule personne décide. La liberté permet de faire tout ce que les pois permettent.

La vraie démocratie du Nord est aussi menacée par le pouvoir des masses-médias qui est capable de fabriquer une “opinion” grâce à des sciences  comme la psychologie sociale qui débouche inévitablement sur la psychologie politique. Cette science permet à la classe politique d’examiner les répercussions sur la société de ses décisions politiques (lois sociales internes, diplomatie et relations internationales).

La classe politique démocratique (soumise à l’opinion publique) utilise les masses média pour créer une “opinion” favorable aux actions décidées par une “élite”. Elle étudie le poids et la nature des différents courants et groupements « représentatifs » de la société civile pour pouvoir affiner sa stratégie de « dialogue social” et de “gestion de crise” !. Nous parlerons en détails plus-tard sur le rôle des structures de communication dans le droit d’expression et le devoir d’écoute.

Durant son histoire sociale, L’homme s’est révolté contre les systèmes qui ne lui reconnaissent pas sa dignité humaine, ses droits d’individuels et sa liberté. La république et le libéralisme économique visent à réaliser la liberté individuelle en instaurant de bonnes relations internationales, économiques, politiques et culturelles entre les hommes.

La République et la Démocratie font parties des droits de l’homme. La vraie démocratie occidentale est basée sur de vrais élections. La fausse démocratie du Sud est basée sur des mises en scènes grotesque d’élections ou les urnes transparentes sentent  la nausée.

On doit avoir le droit d’imposer la démocratie en vérifiant le déroulement des votes mais non pas en favorisant un candidat contre un autre !. On doit avoir le droit et le devoir de visiter librement les prisons, discuter avec le peuple et inspecter les lieux de massacres pour connaitre ce qui se passe. Mais vous savez déjà que le plus grand aveu de génocide c’est lorsqu’on refuse de montrer ce qu’on cache…

Comment un innocent cacherait-il la preuve de son innocence ?. Seul un coupable se cacherait sous des prétextes fallacieux comme la souveraineté nationale… la souveraine du génocide… alors que ces barbares ont signé toutes les conventions des droits l’homme. Une autre technique des barbares, c’est qu’ils ne torturent plus les insoumis, ils les font disparaitre. On découvre ainsi des charniers… Les disparus sont enlevés de chez eux la nuit par des hommes masqués qui disparaissent, eux aussi, dans la nuit de la souveraineté nationale…


Démocratie

Maintenant le Monstre dit qu’il représente la volonté populaire par des élections démocratiques, justes, et propres. Il fait des élections truquées, il édifie des parlements et il promulgue des lois et des constitutions. Le proxénète travesti le peuple qui lui donne son bulletin de vote, sa volonté et même sa bénédiction. La contrainte du fouet est là pour rappeler au peuple son devoir de se soumettre. La prostitué pleure en cachette, mais elle doit sécher ses larmes pour ne pas abimer son maquillage. Elle doit montrer ainsi son sourire et sa ferveur populaire pour l’immortalité de la trinité Prince – Dieu – Patrie.

Après l’état dictateur, c’est l’état de la majorité démocratique cynique. Cette majorité « moyenne statistique d’un citoyen fictif » qui n’a jamais existé que dans les excréments de notre Prince. Elle ressemble à ces déesses grecques possédant plusieurs têtes. Nous sommes tous une minorité unique terrorisée par la dictature de ce citoyen statistique moyen. Ainsi l’a voulu le Prince. C’est la guerre des « moi » contre tous, de tous contre tous, et de tous contre « moi ». La Nature plus gracieuse a évité cette monstrueuse logique pour les animaux à qui elle a offert une nature sans frontière, sans loi et sans foi.

On est tous emprisonné dans notre « moi » unique, singulier et distinct. Nous n’appartiendrons jamais à un système de bielle-manivelle qui tourne lorsqu’on allume le contact.

 

Le Retour au Chaos

La vraie démocratie occidentale reste le régime le moins oppressant que l’humanité a créé. Un jour elle s’acheminera vers le désordre (et non le chaos) individuel. Une anarchie qui est la seule alternative qui permettra à l’individu d’enlever enfin les chaines du groupe pour revenir à son instinct ; la liberté totale, complète et universelle !.

Des êtres ont vécu pendant des millénaires dans cette liberté absolue avant la venue de la Cité satanique. Ils avaient le sage pour régler leurs différents. La seule punition était de quitter le groupe en cas de désaccord !. C’est vrai que la nature était alors assez vaste.

Maintenant, on est enchainé à un village planétaire, et on ne peut pas encore voyager dans l’espace. On doit se déplacer avec une carte d’identité humiliante qui ressemble à cette trace de fer rouge que le berger griffe sur son bétail !. Cette carte me rappelle ces étoiles que les nazis mettaient sur les juifs pour les reconnaitre. Pourquoi identifier un individu à un groupe depuis sa naissance jusqu’à sa mort ?. S’il y’ avait un seul groupe, il n’y’ aurait plus d’autres groupes et donc d’autres types humains !. Si Dieu est unique pourquoi pas l’Humain, le territoire ou le groupe ?. Un humain Unique qui peut enfin vivre sa différence en dehors de tout groupe !.

Le pouvoir, quel que soit son nom, est là pour toujours. Il change dans un cycle diabolique :

- La Force devient Royauté par expérience.

- La Royauté tyrannique devient Aristocratie par conjuration puis Démocratie.

- La Démocratie démagogique redevient, par un désordre anarchique, une Force.

L’humain revient toujours au chaos de son origine. Tous les champs d’honneur sont des cimetières de déshonneur. L’Humain est redevenu un animal. Il aspire même à remonter (par une évolution inverse) vers Satan. La démocratie peut éviter le chaos qui la fera retourner à la force grâce à l’Humain Universel. Un Humain qui se base sur la nature dont les lois sont les seuls qui ont réalisé la paix, l’harmonie et l’évolution !.

 

Jamouli Ouzidane

 

http://jamouli.com/

 

.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche