Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 04:19

 

Je trouve un article intéressant (certes datant de plusieurs mois) sur la Côte d'Ivoire.

Autres liens :

La France ou la stratégie du chaos en Côte d’Ivoire

Publié le 14 December 2010

<br />

Depuis le 2 Décembre 2010, le candidat malheureux à l’élection présidentielle ivoirienne Alassane Dramane Ouattara a décidé de prendre enfin ouvertement la tête de la rébellion contre les institutions de la République de Côte d’Ivoire. Aidé en cela par la France de Nicolas Sarkozy qui a réussi a rallier à la cause de son poulain tout ce que le monde compte d’organisations internationales. Depuis donc le samedi 4 décembre 2010 par la volonté manifeste de la France qui rêve de se débarrasser de Laurent GBAGBO, la Côte d’Ivoire se retrouve avec un chef rebelle proclamé président et reconnu par la communauté internationale et un Président reconnu et proclamé en vertu de la constitution ivoirienne. Laurent GBAGBO qui en réalité détient le pouvoir à Abidjan se retrouve donc encore une fois face à la meute de journalistes occidentaux et certains africains nostalgiques de l’époque coloniale.


De la nécessité pour Ouattara et ses parrains de faire quelque chose…….

 
Malgré les pressions tout azimuts qui pleuvent de toute parts, GBAGBO tient et consolide son pouvoir d’heure en heure dans la partie du pays sous sa direction. Deux semaines après la validation des résultats par le conseil constitutionnel l’activité économique a repris de plus bel à Abidjan. Les banques sont revenues à des horaires normaux au même titre que l’administration, les élèves et étudiants ont repris le chemin qui de l’école, qui de l’université. En un mot comme en mille, la situation s’est normalisée malgré la psychose scientifiquement entretenue par Ouattara et ses alliés de la communauté internationale. Afin donc de ne pas être oublié peu à peu par l’opinion publique nationale mais surtout internationale friandes d’informations sensationnelles, Alassane Dramane Ouattara aidé par ses parrains projette donc de prendre la Radio Télévision Ivoirienne (RTI) très prochainement afin de procéder à l’installation de son administration parallèle. Ce projet ne sera pas sans conséquence pour la Côte d’Ivoire car s’il venait à être mis à exécution, il en résulterait nécessairement un bain de sang préjudiciable à l’Afrique de l’ouest entière mais surtout à la zone UEMOA.


Si GBAGBO part, la guerre civile tant redoutée éclatera…

 
Dans leur tentative de faire partir coûte que coûte GBAGBO, il y a une chose que les occidentaux ne semblent pas avoir compris ou qu’ils feintent d’ignorer. Ce sont les soutiens internes de GBAGBO. Comme l’a démontré cette élection, GBAGBO est le seul candidat capable de faire des scores supérieurs à 60% en dehors de sa région d’origine. Il est celui qui a l’électorat le plus représentatif de la population ivoirienne. Des régions comme celles de l’Agneby et les Lagunes hors district d’Abidjan l’idolâtrent tandis qu’il est tout simplement majoritaire à Abidjan malgré tout le mal que peuvent en penser ceux qui ne connaissent pas vraiment la Côte d’Ivoire. Croire dans ces conditions que la France par l’intermédiaire de l’ONU peut installer Ouattara au pouvoir à Abidjan comme une lettre à la poste c’est soit faire preuve de la plus abjecte ignorance qui puisse exister soit être un pyromane qui aime se délecter du feu qu’il met dans les pays en voie de développement.


Pourquoi le départ de GBAGBO entrainera une somalisation de la Côte d’Ivoire ?

 
En soutenant ouvertement la rébellion déclenchée en 2002, la communauté internationale aidée en cela par la France a crée un nouveau type de jeune ivoirien, le patriote. Frustrés par cette injustice, les patriotes n’ont eu pour alternative que d’aller se faire enrôler dans les rangs des forces armées nationales de Côte d’Ivoire afin d’en découdre avec les rebelles de Ouattara. Ce sentiment de frustration a atteint son paroxysme les 4 et 5 novembre 2004 quand l’armée française a massacré des jeunes ivoiriens aux mains nues à l’hôtel ivoire. Pendant que des ivoiriens tombaient en Côte d’Ivoire sous les balles françaises et que des africains manifestaient à Paris, Ouaga et Dakar, Alassane Ouattara triomphait sur les chaines de radio et télés Françaises traitant ces jeunes gens de désœuvrés à la solde de GBAGBO. Même si personne n’en parle ouvertement, cet épisode est encore frais dans tous les esprits à Abidjan. Les plaies nées de cet triste épisode sont encore béantes. Aujourd’hui les patriotes constituent l’ossature principale des forces combattantes des fanci. Croire donc qu’ils sont prêts à accepter Ouattara comme président est une grave erreur d’appréciation. Si par extraordinaire Ouattara tentait de s’installer au palais dans les heures qui suivent les régions de l’Agneby, du sud Fromager, du sud Bandama, des Lagunes c’est-à-dire plus de 80% de la zone gouvernementale rentreraient immédiatement en ébullition. Ce sera le début d’une longue guerre civile qui mettra toute l’Afrique de l’ouest à genou car la Côte d’Ivoire est vraiment le seul pays de cette zone qui accepte d’accueillir et de fournir le gîte et le couvert à toutes les populations de la CEDEAO.

Si donc au mépris de la constitution ivoirienne, la France veut imposer Ouattara par la force au peuple ivoirien sous couvert d’une opération de l’ONU, le peuple se battra avec tous les moyens dont il dispose et la déflagration se fera entendre jusqu’à Paris. L’ignorer sciemment c’est faire preuve d’inconscience. Car dès l’instant où les soldats français entreront en action qu’ils s’attendent à tuer au moins 1 million d’Ivoiriens prêts à donner leur vie pour le respect et la dignité de l’Afrique. Certaines personnes penseront que ce que nous écrivons ici est exagéré mais hélas quand ils comprendront enfin ce sera peut être déjà trop tard. La haine que voue la France officielle à GBAGBO sera certainement à la base de la destruction totale de l’Afrique de l’Ouest si l’on n’y prend garde.


Que Sarkozy se ravise donc et oublie GBAGBO car l’état dans lequel les gesticulations de la communauté internationale mettent le peuple à Abidjan et dans le sud de la Côte d’Ivoire n’augure rien de bon…… Et ce ne sont pas les menaces de TPI qui y changeront quelque chose. Plus Ouattara justifie sa position d’homme de main de l’occident plus la volonté d’en découdre des ivoiriens s’en trouve décuplée.
La communauté internationale par sa prise de position partisane, irrévérencieuse et donc irrespectueuse dans le débat politique ivoirien est en train de faire le lit d’un monstrueux chaos en Afrique. En est elle au moins consciente? Apparemment non hélas!!!!!!!!!!!!
J3A

 

http://www.highprofilesnews.com/la-france-ou-la-strategie-du-chaos-en-cote-d%E2%80%99ivoire

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche