Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 11:04

 

L’Europe « devrait » espérer en 2014, mais rien n’est joué…

Même si nous ne sommes pas aux Jeux Olympiques avec la veillée d’armes tapissée de messages occultes, il y a un paradigme économique assez rare que l’on doit relever : 2012 est la première année durant laquelle la zone euro n’a enregistré aucun trimestre de croissance.

burki-bedLe sport préféré des politiques est devenu celui de tirer la couverture à soi.

 

 

Certes l’Allemagne a eu de mauvais résultats, mais la France est au plus mal : le recul de 0,3% de l’activité au quatrième trimestre est supérieur aux attentes des économistes qui anticipaient en moyenne une contraction de 0,2%. De ce point de vue et en rapport avec ce que nous écrivions dans un précédent article, la France se rapproche très vite des résultats des pays de la zone sud de l’euro.

 


Sur l’ensemble de 2012, elle enregistre une croissance moyenne nulle, alors que le gouvernement tablait sur +0,3 %. « La situation n’est pas bonne, ce sont des chiffres préoccupants », a commenté Pierre Moscovici.

 


croissancezoneeuro2012

 

 

« L’économie italienne s’est contractée de 0,9%, soit plus qu’attendu, au quatrième trimestre. Aux Pays-Bas, le PIB s’est contracté de 0,2% au quatrième trimestre, donnant une baisse annuelle de 0,9%, confirmant que le pays était en récession, la troisième depuis 2009. Le PIB de la Grèce s’est contracté de 6% en rythme annuel au quatrième trimestre 2012. L’activité économique au Portugal a reculé plus qu’attendu au quatrième trimestre, portant à 3,8% la baisse du PIB par rapport aux trois derniers mois de 2011 » (Agefi).

 


Ce qu’exprime Andréa Molnar sur les perspectives économiques en Europe de l’Est pour 2013 n’est-il pas valable pour tout le monde ?

 


« Politique et économie peuvent ne pas faire bon ménage : le politique doit contenter les marchés financiers qui financent les Etats en Europe de l’Est mais il doit aussi satisfaire ses électeurs. La pression fiscale pour pouvoir combler les déficits est inévitable. Malheureusement, sans la confiance des ménages en l’avenir point de salut pour l’économie. On tourne un peu en rond  : pas de confiance, pas de consommation, pas de croissance, pas de confiance, flambée des dettes… » (Source)

 

 

________________________________________

 

.

 

   
Stock Down

Olivier Delamarche : « Ne vous inquiétez pas... Les monnaies s'effondrent ! »

 

.

 

.

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche