Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 06:26
Jeudi 9 février 2012 4 09 /02 /Fév /2012 10:23

Aux armes ! La France va ratifier le nouveau traité européen

00000000000000000000000000000000000000000000000000-copie-2.jpg

 

L’Assemblée nationale doit examiner un projet de loi ratifiant le nouveau traité européen. Première étape le 21 février avec l’examen du Mécanisme européen de stabilité. Un déni de démocratie pour le Parti de gauche.

Quelques lignes explosives ont été glissées dans le programme de la conférence des présidents de groupes politiques à l’Assemblée nationale :

21 février, à 15 heures : 
- Sous réserve de son dépôt, projet de loi autorisant la ratification du traité modifiant l’article 136 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne en ce qui concerne un mécanisme de stabilité pour les États membres dont la monnaie est l’euro 
- Sous réserve de son dépôt, discussion du projet de loi autorisant la ratification du traité instituant le mécanisme européen de stabilité (ces 2 textes faisant l’objet d’une discussion générale commune )

De quoi s’agit-il ? Les dirigeants européens ont adopté, lundi 30 janvier au soir, un nouveau pacte de discipline budgétaire fortement inspiré par le tandem Merkel-Sarkozy, aussi nommé pacte « made in Allemagne », avec l’introduction prévue partout de « règles d’or » sur l’équilibre budgétaire des États membres de la zone euro.

Les États ont accepté d’inscrire dans leur législation cette règle d’or sur le retour à l’équilibre budgétaire ainsi que des sanctions quasi automatiques en cas de dérapage des déficits publics. Seuls les pays ayant signé le pacte budgétaire instaurant une règle d’or pourront par ailleurs bénéficier de l’aide du Mécanisme européen de stabilité (MES).

Mais il s’agit de faire ratifier le texte sans devoir convoquer un référendum et sans être contraint d’inscrire la règle d’or sur le retour à l’équilibre des comptes publics dans la Constitution. En clair, des textes de loi devraient suffire. C’est la manœuvre prévue par la majorité présidentielle dès le 21 février.

Dans un communiqué du Parti de Gauche intitulé : « Ratification en catimini des Traités européens austéritaires : un déni de démocratie », La députée Martine Billard explique :

« Signé une première fois en juillet 2011 pour une entrée en vigueur en juillet 2013, le Traité MES a été signé dans une nouvelle version le 30 janvier dernier par les États membres de l’Eurozone pour entrer en vigueur dès juillet 2012. Bien que ce dispositif prévoit des compétences supplémentaires à la Commission européenne, ainsi qu’à la Banque centrale européenne et au Fonds monétaire international pour s’ingérer dans les finances des États de l’Eurozone demandant une aide financière et imposer le dogme austéritaire, les dirigeants européens ont seulement prévu une procédure de révision simplifiée ».

La co-présidente du Parti de gauche ajoute que pour éviter un référendum, « il n’y aura qu’une ratification à la majorité simple des assemblées ».

« Pire, tout est fait pour priver les peuples du moindre débat public sur ces enjeux et pour dissimuler aux électeurs les votes de chacun des parlementaires. Ainsi, la Conférence des présidents de l’Assemblée nationale vient de refuser ce matin, malgré la demande des député-e-s du Front de gauche, qu’il y ait un vote solennel nominal par scrutin public à l’issue des débats ».

 Source:Politis

 Lettre ouverte aux députés français : ratification du Pacte budgétaire et du Traité MES

Mesdames, Messieurs les députés français,

Deux Traités "européens" feront bientôt l'objet d'une ratification.

Le "Pacte budgétaire" (ouTraité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de l'Union économique et monétaire), paraphé le 30 janvier dernier, ne pourra pas être examiné avant les prochaines élections législatives.

En revanche, leTraité sur le Mécanisme européen de stabilité, paraphé par les États le 2 février, dont l'entrée en vigueur est prévue pour juillet 2012, devrait être examiné rapidement par vos soins.

Le Traité MES, dans sa version finalisée, introduit deux conditions qui font de ce texte une prison pour les économies nationales en difficulté.

Outre les exigences particulières posées pour l'accès aux prêts ainsi que la participation du FMI et des fonds privées, ce Traité introduit une dérogation à la règle de l'unanimité.

En ratifiant ce texte, les États européens, jouant de l'indifférence et la méconnaissance de leur peuple, abandonnent délibérément et de manière intolérable leur souveraineté. C'est un véritable déni de démocratie et une porte ouverte à une Europe impérialiste où seule l'Allemagne, la France et l'Italie auront respectivement assez de poids pour apposer leur véto.

Par ailleurs, en conditionnant l'accès au MES à la ratification du Pacte budgétaire, le mécanisme soumet encore davantage les États en difficulté à la rigueur et l'austérité.

Les élections législatives approchant, nous serons donc particulièrement attentifs à votre positionnement, qui sera largement diffusé, lors de la ratification de ce Traité.

Il en va de même de vos positions, lors de la campagne, à l'égard du Pacte budgétaire - positions que nous pouvons d'ores et déjà déduire du vote des eurodéputés français le 2 février dernier (l'abstention des socialistes a été remarquée).

L'introduction de la règle d'or ainsi que les pouvoirs octroyés à la Commission et la CJUE, sont autant d'éléments qui asservissent encore davantage notre souveraineté nationale.

Sans oser espérer de vous que vous souteniez l'organisation d'un référendum sur cette question, j'ose espérer que le Conseil constitutionnel sera saisi quant à la conformité d'un tel Traité.

C'est en effet à vous, à l'instar de vos homologues allemands, d'exiger une place décisive dans le gouvernement économique européen qui se profile.

Cordialement

Magali Pernin

http://contrelacour.over-blog.fr

Message transmis par email le 6 février 2012 à l'ensemble des députés français, les éventuelles réponses seront publiées ici

Source: Agoravox

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche