Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 01:06

Arnaud Montebourg a pris son temps pour l'écrire. Cette lettre (à lire plus bas) adressée à Martine Aubry et François Hollande, le troisième homme de la primaire PS -17%- avait prévu de l'envoyer ce matin. Depuis hier, il bossait dessus avec son staff de campagne dans son bureau de l'Assemblée nationale. Seuls ses passages médias (Libération, France 2 hier et Europe 1 aujourd'hui) ont interrompu son travail épistolaire.

Car plutôt que de se prononcer pour l'un ou l'autre des «héritiers de Jacques Delors», comme il les définit, Montebourg a choisi de faire durer le plaisir... Il a annoncé hier la couleur: «avec mes amis, nous avons décidé d'adresser une lettre à ces deux impétrants contenant les éléments de notre programme qui nous paraissent incontournables pour une victoire de la gauche», explique le député de Saône-et-Loire mardi dans Libération (lire ici l'interview).

«Nous allons les interroger sur le contrôle financier, le protectionnisme industriel, la VIe République et la lutte contre la corruption», poursuit-il. Et pas question pour Aubry et Hollande de ne faire que la lire, ils «devront nous donner des réponses écrites et précises. Nous les publierons pour que les électeurs puissent faire leurchoix!» insiste Montebourg. L'heure du ramassage des copies est prévu d'ici le débat de mercredi soir entre Hollande et Aubry. Montebourg compte ensuite les mettre en ligne sur son blog et se prononcer jeudi sur le nom de la personne qu'il soutient... Ou pas.

Du petit lait pour un Montebourg fier d'avoir «mis en minorité» les «deux ex-premier secrétaire» qui lui ont tous deux refusés l'inscription de sa «VIe République» dans le programme du PS. Cet échange de missives dans l'entre-deux tours de la primaire: «C'est la VIe République en acte, s'enthousiasme Montebourg. C'est l'open data des accords politiques!»

Hollande n'a pas encore précisé s'il répondrait aux interpellations de (...) Lire la suite de l'article et la lettre en intégralité sur Liberation.fr

«J'ai sorti le PS du formol»

Borloo veut être candidat... aux législatives
Dans la Creuse, Aubry défie Sarkozy sur «la casse des services publics»
Comment ça marche ?
Quand Aubry et Hollande font du Montebourg

 

 

la lettre d'Arnaud Montebourg
 
Le troisième homme de la primaire socialiste Arnaud Montebourg a publié sa lettre ouverte, mardi dans Libération, aux deux finalistes du scrutin.
 
Dans ce long texte, il ne donne pas de consigne de vote mais précise : "cette lettre a pour objectif d'éclairer avant dimanche l'opinion finale des 450.000 Françaises et Français qui m'ont fait l'honneur de leur confiance".
 
"Ces femmes et ces hommes sont libres", martèle-t-il.
 
Il enjointe ensuite Martine Aubry et François Hollande à se positionner sur trois points : le "contrôle politique du système financier", le "protectionnisme européen" et "la VIe République en actes".


Arnaud Montebourg termine sa lettre par un ultimatum aux deux candidats :
sans la mise en oeuvre de son programme, "aucune victoire de la gauche face à Nicolas Sarkozy, au printemps prochain, n'est envisageable".


Les réponses de Martine Aubry et de François Hollande devraient être publiées par Arnaud Montebourg sur son blog.
http://tenfiotenwo.skyrock.com/3036901235-la-lettre-d-Arnaud-Montebourg.html
___________________________________________________________________________
.

Arnaud Montebourg avait annoncé «quatre» questions («contrôle financier, le protectionnisme industriel, la VIe République et la lutte contre la corruption» - lire ici l'interview), Arnaud Montebourg s'est finalement concentré sur les trois premiers domaines. Dans sa lettre ouverte à Martine Aubry et François Hollande, publiée en exclusivité par Libération.fr (lire ci-dessous), le troisième homme de la primaire PS (17%) reprend, sur quatre pages, les principaux points de son programme.


«Cette lettre a pour objectif d'éclairer avant dimanche l'opinion finale des 450000 Françaises et Français qui m'ont fait l'honneur de leur confiance», attaque Montebourg. Détaillant sa «démondialisation», il demande tout d'abord «les conditions précises et concrètes dans lesquelles» Aubry et Hollande entendent «reprendre le contrôle politique du système financier». Il rappelle ainsi son souhait de mettre «sous tutelle» les banques et d'«utiliser les bénéfices des banques profitables pour renflouer les banques en difficultés par des mesures de solidarité interbancaire, mesures qui éviteront aux Français de payer les futurs plans de renflouement des banques fragilisées».


Quant au «protectionnisme européen, social et écologique», «l'urgence exige que nous prenions des mesures au plan européen et national», insiste Montebourg. Le «juste échange» inscrit dans le projet PS et répété par Aubry pour contrer la démondialisation version Montebourg? Il «ne saurait suffire car il consiste à faire croire en une régulation multilatérale négociée, que l'OMC n'a jamais été capable d'imaginer ni d'appliquer en vingt ans». L'ancien avocat «souhaiterai[t] donc connaître quelles mesures précises et concrètes vous envisagez de prendre pour protéger notre industrie, nos savoirs-faire, nos emplois».


Enfin Montebourg rappelle ce que serait sa «VIe République»:
«augmentation des pouvoirs de contrôle du Parlement», «fin de l'immunité présidentielle», «transformation du Conseil constitutionnel»... Une réforme des institutions qu'il «défend depuis 12 ans», souligne-t-il.


«L'un comme l'autre, vous avez, dans le passé, soit renoncé, soit refusé d'engager notre parti [...] dans ce projet de renaissance de la démocratie française», insiste le président du conseil général de Saône-et-Loire. Ces nouvelles mesures doivent permettre, selon Montebourg, d'«éviter l'errement du vote extrémiste». «Beaucoup de Français, avec moi, attendent votre réponse», conclut le député.

«Martine Aubry et François Hollande devront nous donner des réponses écrites et précises. Nous les publierons pour que les électeurs puissent faire leur choix!», avait expliqué Montebourg dans une interview à Libération mardi. Fier de ses 17% et de sa position d'arbitre, le député compte ramasser les copies d'ici le débat de mercredi soir entre les deux finalistes. Les mettre ensuite en ligne sur son blog et se prononcer jeudi sur le nom de la personne qu'il soutient... Ou pas.

 

Répondez à la lettre d'Arnaud Montebourg ici:

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche