Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 05:19

manif-grece
  Photo sur http://jmdinh.net/

2011-06-06T053958Z_01_APAE7550FQO00_RTROPTP_2_OFRWR-GRECE-MANIFESTATION-20110606
(c) Copyright Thomson Reuters 2011 / Pascal Rossignol

 

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2011/11/01/22548696.html

 

..

La libération de la Grèce sera notre libération.

Si nous le voulons !

Par eva R-sistons

 

 

Stupéfiant ! Les événements vont encore plus vite que nous ne l'imaginions; Tout s'accélère avec la décision, salutaire et démocratique,  de Papandréou ! Nous en rêvions, cela arrive ! Les Grecs vont repousser les combinaisons des dirigeants européens contre les peuples, "les fils de Spartes et de la Grèce n'ont jamais accepté l'asservissement, comme en témoigne l'histoire du roi Léonidas il y a environ 2491 ans"(http://attention-crash-mondial.blogspot.com)

 

Décidément, l'Histoire réserve toujours des surprises. On croyait l'affaire bouclée, mal bouclée évidemment en dépit des cris de victoire de la Presse servile, avec à la clef privatisations supplémentaires, nouveaux cadeaux aux banques, austérité croissante pour les Grecs, et des Médias décrivant Sarkozy en homme providentiel (alors que c'était "Angela Merckel qui portait la culotte", France 24), seul capable, en 2012, d'affronter les crises et de les résoudre - et voilà qu'un grain de sable fait capoter les beaux plans de l'Oligarchie !  La Bouse ne cesse de dégringoler, les Marchés dévissent (on s'y attendait - car de mauvais traitements ne sauvent pas un malade -, mais plus tard !), les peuples sont dans la rue, et tous unis, y restent, un pays retrouve le courage de l'audace, de la liberté, il nargue l'Establishment, et ce qui a été ôté aux Européens avec la confiscation de leurs votes à Maastricht puis à Lisbonne, ils vont le retrouver dans la rue, grâce à l'Article 50 permettant la sortie de l'UE  ! Au pas de charge et bien peu démocratiquement, Sarkozy avait imposé l'UE aux peuples qui n'en voulaient pas,  et vlan ! L'édifice s'écroule, les Grecs vont tirer la langue au Marché et à ses suppôts infernaux, l'Europe va perdre un de ses membres et d'autres vont suivre, d'ailleurs les Allemands ne pensent qu'à abandonner le Titanic, pangermanisme pas mort s'il vous plaît, joli joli monde, bref bientôt l'euro ne sera qu'un mauvais souvenir, et l'Europe des financiers tremplin du Nouvel Ordre Mondial va exploser ! Joie pour les peuples ! Quand on voit ce que donne le "rêve européen", avec ses casseroles comme la mort des Etats-Souverains, le chômage pour presque tous, la destruction des conquêtes sociales de nos pères,  la tyrannie imposée, l'asservissement à l'Empire assassin.. on se dit que finalement, rien ne vaut un bon protectionnisme, au moins pour sauver nos emplois et notre indépendance !

 

Voici ce que j'ai écrit mardi sur mon blog sos-crise : " Annonce du référendum grec, l'occasion de dire oui ou non à l'Europe de l'Oligarchie : Enfin une bonne nouvelle ! D'ailleurs, les places financières plongent, c'est bon signe; quand elles montent, cela signifie austérité, chômage, pauvreté pour les peuples.


Bonne nouvelle ? En effet, les Grecs, comme les Islandais, vont certainement choisir de se libérer du carcan de l'euro, de Bruxelles, les privant de leur souveraineté et d'une vie normale, pour le seul profit des banksters. Souhaitons que d'autres pays suivent leur exemple, et que l'UE tremplin du Nouvel ordre Mondial diabolique, éclate définitivement.

Quant à Sarkozy qui fanfaronnait après son intervention devant les Français (en réalité, ses choix européens vont seulement dans le sens du soutien de ses amis de l'oligarchie), face aux journaleux Calvi et Pernaut, aux ordres -, il est bien embêté. Sa stratégie de reconquête de l'opinion, relayée par les Médias collabos, en vue de 2012, s'écroule. Autre bonne nouvelle ! Fidèle à lui-même, il va tenter d'imposer le Plan qu'il a concocté sous la direction d'Angela Merckel (hé oui), comme il l'a fait, bien peu démocratiquement avec les Français, pour le Traité de Lisbonne.

Notons d'ailleurs que les Médias (comme C dans l'Air du sieur Calvi) s'ingénient à détourner notre attention des véritables coupables de la crise financière (assortie du racket sur les Etats et sur les populations), les banksters, au profit des Chinois, désignés comme prédateurs. Non, économes, prévoyants, ces derniers  profitent seulement de la situation. Et eux, ne bombardent pas les pays, ils ne les ruinent pas pour ensuite les piller, les contrôler et faire profiter les Industriels de la Reconstruction de leurs crimes - comme en Libye ! " (Sortie de l’euro de l’Allemagne, un scénario de plus en plus probable. Et la Grèce ?)

 

Et maintenant ? Ou les peuples retrouvent leur liberté et se débarrassent de leurs bourreaux en cravates, ou nous entrerons tous, je dis bien tous, dans une zone de turbulence indescriptible, avec récession générale, chaos, guerres civiles, et j'en passe de pires comme les guerres permanentes, nucléaires et même totales... personne ne pourra plus rien maîtriser, même pas les apprentis sorciers qui finiront eux aussi par subir les conséquences de leurs forfaits insensés.

 

L'Histoire s'accélère, l'heure de vérité approche. Amis Lecteurs, tenez-vous prêts ! Avec les psychopathes au pouvoir, on peut s'attendre à tout ! Faites des provisions,  par exemple..

 

eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

NB : Un référendum ? La Vox Populi ? C'est ce que redoute le plus l'Oligarchie ! Comme elle gouverne contre le peuple, elle craint son jugement. Maastricht a été imposé. L'Occident parle de démocratie, notament pour asservir les peuples comme en Libye, mais dans les faits, il gouverne de façon dictatoriale. Donc, TOUT sera fait pour empêcher la voix populaire de s'exprimer - donc la démocratie !  Ou alors, on fera revoter jusqu'à obtention du résultat souhaité.... Tout n'est qu'imposture, l'Oligarchie commande et les peuples doivent se soumettre ! (eva)

 

TAGS : Nouvel Ordre Mondial, Grèce, crise, Angela Merckel, Allemagne, France, Sarkozy, Traité de Lisbonne, Maastricht, UE, pangermanisme, euro, Bruxelles, banksters, protectionnisme, Chine

 

.

Que le NON grec retentisse dans toute l’Europe !

.

Le peuple grec debout contre l'Union européenne.

M Papandréou annonce qu'il va consulter le peuple grec et c'est la panique et l'effroi dans toutes les capitales européennes.

Sarkozy est consterné, ce qui est une excellente nouvelle et une marque de lucidité, les Dieux de la Grèce vont le foudroyer.

Une nuit entière à comploter, un accord de brigands entre Sarkozy et Merkel, les banques sauvées et les peuples d'Europe condamnés à payer pour la ruine de la Grèce, tout est à refaire, tout est annulé.

Ils avaient tout prévu, privatisations, licenciements de fonctionnaires, baisse des salaires et des pensions,un pays entier vendu aux enchères et tout un peuple plongé dans la misère.

Ils avaient tout prévu, sauf le soulèvement du peuple grec, sauf deux jours de grève générale insurrectionnelle, le 19 et le 20 Octobre.

Pendant ces 48 heures où le destin de l'Europe a basculé, la grève a été totale, jusque dans les plus petites îles, le pays entier paralysé et soulevé, entreprises, commerces, administrations, pendant ces deux jours tout s'est arrêté.

.

.

La presse la plus hostile doit le reconnaître, les manifestations ont été les les plus importantes de l'Histoire du pays ; pas une horde, pas une populace excitée, des cortèges massifs, en rangs serrés derrière les banderoles des syndicats, tous unis, sans qu'aucun ne puisse s'opposer à la volonté puissante de l'unité, une leçon à méditer pour nous tous.

La puissance de ces manifestations n'était pas seulement dans le nombre, les mêmes mots d'ordre parcouraient tous les cortèges et sont devenus le manifeste du peuple grec.

-Prenez votre mémorandum et barrez-vous ! Ouste !

-A bas le FMI ! A bas l'Union européenne !

-Le peuple en colère exige le départ du gouvernement,de l'Union européenne et du FMI !

Ces mots d'ordre n'étaient pas ceux d'une bande d'agités, mais ceux qui rassemblaient tous ceux qui manifestaient ; ils étaient repris dans les cortèges des syndicats du Public et du Privé, ADEPY et GSEE et même dans ceux de la fraction syndicale du PKE

Une foule immense est rassemblée Place Syntagma,face au Parlement qui doit voter un nouveau Plan de restrictions et de sacrifices

-Traitres, traitres ! hurle la foule en direction des députés qui arrivent, le PASOK se disloque, il est passée en quelques mois de 200 000 à 20 000 militants, sa fraction syndicale s'est solidarisée avec les manifestants et réclame le retrait du Plan.

Ce n'est pas seulement le PASOK qui est au bord de l'explosion, c'est tout l'appareil de l'État, les ministères sont occupés et paralysés, dont certains depuis des semaines

Les syndicats du Ministère de l'Intérieur ont pris le contrôle du bâtiment, ils en bloquent l'accès et paralysent son activité.

Dans les écoles, les lycées et les universités, chaque journée commence par une assemblée générale.

Le Vendredi 28 Octobre est appelé en Grèce le jour du Non, le Non à l'agression fasciste et nazie, c'est le jour de la Fête Nationale qui commémore l'entrée du peuple grec dans la résistance, ce fut ce 28 Octobre, le jour du Non au diktat de la Troïka, à Thessalonique la foule a empêché le déroulement du défilé militaire, envahi la tribune officielle, obligeant le Président Papoulias à fuir sous les huées et les crachats...

Oui, c'est bien d'un soulèvement qu'il s'agit en Grèce, contraignant Papandréou à organiser un referendum.

Dans les sommets de l'Union européenne et à la direction des Partis qui se sont soumis à la dictature de la Dette, tous expriment leur crainte de voir le peuple grec se rassembler dans le NON qui ébranlerait toute l' Europe.

Pour les travailleurs d' Europe au contraire, les évènements de Grèce sont un encouragement et un signal, celui du soulèvement général contre l'Union européenne.

Depuis des mois, les travailleurs inquiets voyaient leur avenir dans le sort qui était fait à la Grèce, nous regardons maintenant vers la Grèce avec l'espoir que le chemin qui s'ouvre est celui de la victoire.

Nous regardons vers la Grèce et nous que la peur est en train de changer de camp, que nous pouvons gagner, nous pouvons les faire reculer, les chasser avec tous leurs plans de misère et de pillage.

 

VIVE LES TRAVAILLEURS ET LE PEUPLE GREC !

QUE LE NON RETENTISSE DANS TOUTE L' EUROPE !

 

http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/que-le-non-grec-retentisse-dans-103378

 

 

.

 

  • 2° colloque des économistes attérés, 9 octobre 2010.

TERRIBLE!!!  Il n'y a pas d'autres mots pour qualifier ce que nous dit John GALBRAITH, économiste, ancien conseiller de plusieurs présidents américains: écoutez-le attentivement.
Aucun des banksters dont il décrit les activités n'a été, ni poursuivi, ni puni d'emprisonnement, à commencer par GOLDMANN SACHS la banque qui a truqué les comptes de la Grèce et s'enrichit sur le malheur des peuples ...
Et on continue de s'étonner de l'ampleur de l'arnaque. Et on continue de permettre à ces voyous de s'enrichir sans scrupule....

 
 
 
 
 
  • Témoignage...message sur la situation en Grèce d'un indigné Grec au contre sommet du G20 à Nice le 1 novembre 2011.

 
 

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche